Il peut parfois être frustrant de réaliser que vous n’avez pas suffisamment accès aux données pour résoudre les problèmes de votre site WordPress. Heureusement, avec MyKinsta Analytics, vous pouvez enquêter et diagnostiquer un grand nombre de ces problèmes directement dans le tableau de bord. Aujourd’hui, nous allons plonger dans chaque section de MyKinsta Analytics et partager quelques exemples (et scénarios du monde réel) de la façon dont vous pouvez utiliser ces données pour améliorer et réparer votre site WordPress. Découvrez ce qui se passe sous le capot !

Plongez dans MyKinsta Analytics

La page du tableau de bord de MyKinsta offre quelques aperçus rapides sur l’utilisation de vos ressources, le transfert de données (bande passante) et les visites uniques. Pour plonger dans les rapports plus détaillés, vous pouvez consulter les analyses de tous les sites de votre plan en allant sur la page Entreprise > Analytics ou en allant vers Analytics d’un site spécifique (Sites > Nom de site > Analytics).

Analyses au niveau de l'entreprise dans MyKinsta.
Analyses au niveau de l’entreprise dans MyKinsta.
Analyses au niveau du site dans MyKinsta.
Analyses au niveau du site dans MyKinsta.

Vous pouvez ensuite choisir de voir les données des 24 dernières heures, des 7 derniers jours, des 30 derniers jours ou du cycle de facturation actuel (Mois actuel dans le menu déroulant).

Les statistiques sont divisées en sept sections différentes, que nous allons examiner plus en détail ci-dessous :

1. Ressources

Dans la section Ressources, vous pouvez voir le nombre total de visites, l’espace disque, l’utilisation de la bande passante, les principales demandes en octets et les principales requêtes en vues.

Visites

Le graphique des visites vous montre le nombre total de visites sur votre site WordPress. Si vous mettez en surbrillance un moment précis du graphique, il vous montrera le nombre de visites pour ce jour et un pourcentage de comparaison avec le point de données précédent (jour ou heure, selon la période sélectionnée). Il s’agit du nombre exact de visites sur le site. N’oubliez pas que vos filtres et règles Google Analytics ne s’appliquent pas ici. Tous les services afficheront un nombre différent en fonction de leur propre ensemble de règles – ceux qu’ils considèrent comme non pertinents/trafic de robot et ceux qu’ils ne considèrent pas.

Visites dans MyKinsta Analytics.
Visites dans MyKinsta Analytics.

Les plans d’hébergement de Kinsta sont basés sur le nombre total de visiteurs de votre site. En savoir plus sur la façon dont Kinsta compte les visites. Remarque : Le total des visites dans la section Ressources d’Analytics peut différer du total que vous voyez sur la page Tableau de bord dans MyKinsta. Ceci est dû au fait que la page Tableau de bord de MyKinsta affiche toujours les visites dans votre cycle de facturation actuel.

Espace disque

Le tableau de l’espace disque montre votre limite de stockage et son utilisation. Remarque : L’utilisation de l’espace disque ne peut pas être visualisée pour les dernières 24 heures, vous devez donc sélectionner 7 jours, 30 jours ou le mois en cours pour la période de temps dans le menu déroulant en haut de la page.

Utilisation de l'espace disque dans MyKinsta.
Utilisation de l’espace disque dans MyKinsta.

Bande passante

Le rapport d’utilisation de la bande passante montre le total des données que votre site a utilisées. Kinsta facture les plans en fonction du nombre de visiteurs de votre site, mais l’utilisation de la bande passante peut vous aider à résoudre les problèmes de performance. Si vous mettez en évidence un point spécifique dans le temps sur le graphique, il vous montrera des données de comparaison, comme le pourcentage de différence entre chaque jour.

Utilisation de la bande passante.
Utilisation de la bande passante.

Nous recommandons vivement à chaque client de mettre en œuvre un CDN. Non seulement parce que vous verrez une augmentation de la vitesse, mais cela peut être un excellent moyen de diminuer la bande passante et les ressources sur votre site. La bande passante CDN est très bon marché ou même gratuite. Consultez notre article approfondi sur les avantages d’un CDN WordPress et pourquoi vous devriez en utiliser un. Ou, si vous êtes prêt, regardez comment activer le CDN de Kinsta sur votre site.

Top des requêtes par bytes

Un octet est une séquence de bits binaires dans un flux de données sérialisées dans les systèmes de transmission de données. Lorsqu’il s’agit de votre site WordPress, cela se mesure généralement en Mo, Go et To. Le nombre total d’octets transférés sur votre site constitue votre bande passante. Dans le rapport « Top des requêtes par bytes », vous pouvez voir quelles requêtes sur votre site utilisent le plus de bande passante.

Top des requêtes par bytes
Top des requêtes par bytes

Top des requêtes par vues

Le rapport Top des requêtes par vues vous montre les ressources les plus demandées de votre site sur le serveur, quelle que soit leur taille. Si votre site utilise plus de bande passante que prévu, ce rapport et ceux qui précèdent peuvent vous aider à dépanner et à déterminer où va votre bande passante. Souvent, vous pouvez facilement repérer un modèle.

Top des requêtes par vues.
Top des requêtes par vues.

2. Utilisation du CDN

Dans la section Utilisation du CDN, si le CDN de Kinsta est activé, vous pouvez voir votre bande passante CDN, les principaux fichiers par requêtes, les principaux fichiers par octets, et les principales extensions de fichiers par octets. Si un fichier multimédia particulier de votre site accapare toute votre bande passante, vous pouvez le repérer ici.

Utilisation du CDN dans MyKinsta Analytics.
Utilisation du CDN dans MyKinsta Analytics.

Bande passante

Le rapport sur l’utilisation de la bande passante CDN montre le total des données CDN que votre site a utilisées. Si vous mettez en évidence un point spécifique dans le temps sur le graphique, il vous montrera des données de comparaison, comme la différence en pourcentage entre chaque jour.

Utilisation de la bande passante du CDN.
Utilisation de la bande passante du CDN.

Top des fichiers par requêtes

Top des fichiers du CDN par requêtes.
Top des fichiers du CDN par requêtes.

Le rapport top des fichiers par requêtes vous montre les fichiers les plus demandés sur votre site servi par le CDN. Cela peut vous aider à identifier les fichiers qui sont responsables de la plus grande partie de l’utilisation de votre bande passante de CDN.

Top des fichiers par bytes

Le rapport sur le top des fichiers par bytes vous montre les plus gros fichiers de votre site servis par le CDN. Cela peut vous aider à identifier les gros fichiers que vous pouvez optimiser, en réduisant la taille du fichier et l’utilisation de la bande passante du CDN.

Top des fichiers du CDN par bytes.
Top des fichiers du CDN par bytes.

Principales extensions de fichiers par octets

Le rapport sur les principales extensions de fichiers par octets vous montre les X principales extensions de fichiers desservies par le CDN. Cela peut vous aider à identifier le type de média sur votre site responsable de la plus grande partie de l’utilisation de votre bande passante CDN.

Top des extensions de fichiers par octets.
Top des extensions de fichiers par octets.

3. Dispersion

Dans la section Dispersion, vous pouvez voir différents aperçus du trafic sur votre site.

Portable vs Bureau

Le rapport Portable vs Bureau vous permet de voir quels sont les appareils qui visitent votre site. Dans l’exemple ci-dessous, vous pouvez voir qu’il s’agit principalement de trafic d’ordinateurs de bureau à plus de 86 %.

Graphique de dispersion Portable vs Bureau
Graphique de dispersion Portable vs Bureau

4. Performance

Dans la section Performances, vous pouvez voir votre temps de réponse moyen PHP + MySQL, le débit PHP, la limite de worker PHP, l’utilisation d’AJAX, le meilleur temps de réponse moyen PHP + MySQL et le meilleur temps maximum en amont.

Temps de réponse moyen de PHP + MySQL

Chaque fois que vous visitez un site WordPress, PHP et MySQL sont utilisés pour compiler et interroger les données que vous voyez sur la page. Ce graphique vous montre le temps de réponse moyen du moteur PHP et du moteur MySQL pour chaque requête non mise en cache.

Si cette valeur est élevée ou présente un pic récent, n’hésitez pas à ouvrir une nouvelle session de tchat avec notre équipe de support afin qu’elle puisse vérifier les éventuels problèmes liés au serveur. Si aucun problème lié au serveur n’est trouvé, nous vous recommandons d’utiliser notre outil APM pour vous aider à diagnostiquer les problèmes de performance.

Temps de réponse moyen de PHP + MySQL.
Temps de réponse moyen de PHP + MySQL.

Débit PHP

Le débit est le nombre de transactions par unité de temps. Dans ce rapport, il s’agit du débit PHP de votre site WordPress. En d’autres termes, il montre combien de requêtes totales ont été exécutées pendant la période sélectionnée. Le graphique linéaire montre une ventilation plus détaillée par heures ou par jours (selon la période choisie).

Débit PHP.
Débit PHP.

Limite de workers PHP

Le graphique de la limite des workers PHP montre combien de fois le moteur PHP a atteint le maximum de workers PHP alloués. Par exemple, si votre plan inclut 4 workers PHP, et que votre site utilise les 4 workers PHP simultanément et ne peut pas répondre immédiatement aux requêtes PHP entrantes, cela compterait comme un cas d’atteinte de la limite des workers PHP.

Chaque plan d’hébergement chez Kinsta comprend un certain nombre de workers PHP. Les informations contenues dans ce tableau peuvent vous aider à évaluer si votre site atteint continuellement les limites ou non.

Graphique de la limite de workers PHP.
Graphique de la limite de workers PHP.

Utilisation d’AJAX

AJAX (Asynchronous JavaScript and XML) est un terme qui décrit l’utilisation d’un script côté client qui vous permet de mettre à jour des parties d’une page web sans avoir à effectuer un rafraîchissement de la page.

En ce qui concerne WordPress, vous avez peut-être vu admin-ajax.php dans vos tests de vitesse. WordPress utilise Ajax pour les fonctions d’administration de base comme l’enregistrement automatique des articles, la gestion des sessions utilisateur et les notifications. Les appels Ajax pour ces fonctions sont effectués par le biais du fichier admin-ajax.php dans /wp-admin.

Les problèmes les plus courants avec Ajax dans WordPress sont les plugins qui provoquent des pics et les problèmes de CPU sur le backend. Pour plus de détails, consultez notre article détaillé sur le diagnostic de l’utilisation élevée d’Admin-AJAX sur votre site WordPress.

Temps de chargement d'admin-ajax.php dans un graphique en cascade.
Temps de chargement d’admin-ajax.php dans un graphique en cascade.

Le graphique d’utilisation d’AJAX montre le nombre de requêtes admin-ajax, et vous pouvez voir s’il y a des pics d’utilisation d’Ajax pendant des périodes spécifiques. Sélectionnez l’une des barres du graphique, et vous pouvez voir le nombre de requêtes Ajax pour cette période particulière. Vous pouvez alors utiliser certains des conseils de l’article mentionné ci-dessus pour réduire la source de ces pics.

Graphique d'utilisation d'AJAX dans MyKinsta Analytics.
Graphique d’utilisation d’AJAX dans MyKinsta Analytics.

Top temps de réponse moyen de PHP + MySQL

Cette liste montre les chemins avec les meilleurs temps de réponse de PHP et MySQL. Ces chiffres peuvent être des pics ponctuels, il est donc préférable de comparer cette liste avec la liste Top du temps de Upstream maximum.

Top temps de réponse moyen de PHP + MySQL.
Top temps de réponse moyen de PHP + MySQL.

Top du temps de Upstream maximum

Le temps en amont est le temps total pris par NGINX (et les serveurs en amont) pour traiter une requête et envoyer une réponse. Cette liste montre les chemins avec les meilleurs temps en amont PHP et MySQL (combinés) pour les requêtes.

Top du temps de Upstream maximum.
Top du temps de Upstream maximum.

5. Réponse

Dans la section Réponse, vous pouvez voir la répartition des codes de réponse, les statistiques de réponse, la répartition des erreurs 500, la répartition des erreurs 400, la répartition des redirections et les principales erreurs 404.

Répartition du code de réponse

Le tableau de répartition des codes de réponse vous permet de voir un aperçu de la distribution des codes d’état HTTP servis pour les ressources demandées. Les codes de réponse, également connus sous le nom de codes d’état HTTP, ne sont pas toujours mauvais. Par exemple, un code d’état HTTP 200 signifie « Tout est OK » Ce code est délivré lorsqu’une page web ou une ressource se comporte exactement comme elle est censée le faire. Nous aborderons les autres codes plus loin.

Tableau de répartition des codes de réponse.
Tableau de répartition des codes de réponse.

Stats de réponse

Le rapport des stats de réponse vous montre le nombre total de redirections, d’erreurs, le taux de réussite et le taux d’erreur. Chaque site WordPress aura typiquement un léger ratio de taux d’erreur, ce qui est tout à fait normal.

Stats de réponse.
Stats de réponse.

Répartition des erreurs 500

Le tableau de répartition des erreurs 500 vous montre le nombre total d’erreurs 500 qui se sont produites sur le serveur. Voici une explication plus approfondie de la signification de chacune d’entre elles :

  • 500 : « Il y a eu une erreur sur le serveur et la requête n’a pas pu être complétée » Un code générique qui signifie qu’il y a eu une « erreur interne du serveur » Quelque chose s’est mal passé sur le serveur, et la ressource demandée n’a pas été livrée.
  • 502 : « Mauvaise passerelle » Ce code d’erreur signifie généralement qu’un serveur a reçu une réponse non valide d’un autre. Parfois, une requête prend trop de temps, elle est donc annulée ou fermée par le serveur. En savoir plus sur la façon de réparer une erreur 502 « Bad Gateway ».
  • 503 : « Le serveur n’est pas disponible pour traiter cette requête pour le moment » La requête ne peut pas être complétée pour le moment. Ce code peut être renvoyé par un serveur surchargé qui ne peut pas traiter de requêtes supplémentaires. Nous avons un guide étape par étape sur la façon de réparer l’erreur 503 service indisponible dans WordPress.
Graphique de répartition des erreurs 500.
Graphique de répartition des erreurs 500.

Répartition des erreurs 400

Le graphique de répartitition des erreurs 400 vous montre le nombre total d’erreurs 400 qui se sont produites sur le serveur. Voici une explication plus approfondie de la signification de chacune d’entre elles :

  • 401 : « Non autorisé » Le serveur renvoie cette erreur lorsque la ressource cible ne dispose pas d’informations d’authentification valides.
  • 403 : « L’accès à cette ressource est interdit » Ce code est renvoyé lorsqu’un utilisateur tente d’accéder à quelque chose dont il n’a pas l’autorisation. Par exemple, essayer d’afficher un contenu protégé par un mot de passe sans se connecter peut produire une erreur 403.
  • 404 : « La ressource demandée n’a pas été trouvée » Le message d’erreur le plus courant de tous. Ce code signifie que le serveur ne peut pas trouver la ressource demandée, et qu’il ne sait pas si elle a jamais existé.
  • 405 : « Méthode non autorisée » Cette erreur est générée lorsque le serveur d’hébergement (serveur d’origine) prend en charge la méthode reçue, mais que la ressource cible ne le fait pas.
  • 429 : « Trop de requêtes » Le serveur génère généralement cette erreur lorsque l’utilisateur a envoyé trop de requêtes dans un laps de temps donné (limitation du débit). Souvent, cette erreur est causée par des robots ou des scripts qui tentent d’entrer par force brute dans votre page de connexion WordPress par défaut. Vous pouvez aider à verrouiller votre site en modifiant votre URL de connexion WordPress.
  • 499 : « Le client a fermé la requête » Cette erreur est renvoyée par NGINX lorsque le client ferme la requête alors que NGINX est encore en train de la traiter.
Graphique de répartition des erreurs 400.
Graphique de répartition des erreurs 400.

Répartition des redirections

Le graphique de répartition des redirections vous montre le nombre total de redirections qui se sont produites sur le serveur. Rappelez-vous que, comme pour les codes de réponse 200, tous les codes de réponse ne sont pas mauvais. les codes de réponse 300 signifient généralement que vous avez déplacé le contenu ailleurs. les redirections 301, par exemple, sont très importantes car elles permettent de conserver votre classement SEO en cas de changement d’URL et de site. Voici une explication plus approfondie de la signification de chacun de ces codes.

  • 301 : « La ressource demandée a été déplacée de façon permanente » Ce code est délivré lorsqu’une page web ou une ressource a été remplacée de façon permanente par une ressource différente. Il est utilisé pour la redirection permanente d’URL.
  • 302 : « La ressource demandée a été déplacée mais a été trouvée » Ce code indique que la ressource demandée a été temporairement déplacée vers un autre emplacement.
  • 304 : « La ressource demandée n’a pas été modifiée depuis la dernière fois que vous y avez accédé » Ce code indique au navigateur que les ressources stockées dans le cache du navigateur n’ont pas été modifiées. Il accélère la livraison des pages web en réutilisant les ressources précédemment téléchargées.
Graphique de répartition des redirections.
Graphique de répartition des redirections.

Top des erreurs 404

La liste des Top des erreurs 404 vous aide à dépanner les ressources les plus demandées que les visiteurs ou les robots automatisés atteignent et qui n’existent pas sur votre site.

Top des erreurs 404.
Top des erreurs 404.

Si vous constatez une grande quantité d’erreurs 404, il est généralement recommandé de parcourir votre site et de les corriger pour des raisons de référencement et de convivialité. Vous pouvez également les consulter dans Google Search Console sous la rubrique « crawl errors ».

Erreurs 404 dans Google Search Console.
Erreurs 404 dans Google Search Console.

6. Cache

Dans la section Cache, vous pouvez voir votre pile de composants de cache, le tableau des composants de cache et le nombre total de contournements de cache.

Pile de composants de cache

Chaque fois qu’un fichier ou une ressource est demandé aux serveurs de Kinsta, il envoie une valeur dans l’en-tête de réponse HTTP (X-Kinsta-Cache) pour vous faire connaître l’état du cache.

X-Kinsta-Cache Hit dans les en-têtes de réponse HTTP.
X-Kinsta-Cache Hit dans les en-têtes de réponse HTTP.

Il existe quatre types d’en-têtes de réponse de cache retournés :

  • HIT : Un HIT signifie que la ressource est servie à partir du cache sur les serveurs de Kinsta. C’est typiquement ce que vous voulez voir.
  • BYPASS : Cela signifie qu’une règle ou un conflit empêche probablement la mise en cache de la ressource. Nous avons mis en place des règles pour que certaines choses sur votre site WordPress ne soient pas mises en cache. Par exemple, votre page /wp-login.php n’est pas mise en cache, ce qui garantit une fonctionnalité correcte lorsque vous vous connectez à votre tableau de bord.
  • MISS : Cela signifie que le contenu n’était pas encore dans le cache mais le sera après la première requête. La deuxième requête vers ce fichier sera un HIT du cache. N’oubliez pas que chaque fois que vous purgez le cache de votre site WordPress, celui-ci doit être reconstruit par les personnes qui le visitent. C’est pourquoi nous vous recommandons de ne pas purger constamment l’ensemble du cache. L’extension Kinsta MU purge automatiquement seulement certaines sections de votre site afin que le reste puisse rester en cache. En savoir plus sur la façon dont Kinsta gère la mise en cache.
  • EXPIRED : Cela signifie que le contenu mis en cache a expiré, et que le nouveau contenu du serveur d’hébergement a été récupéré.

Le rapport sur la pile des composants du cache vous permet de voir le nombre total de valeurs d’en-têtes de réponse du cache générées par votre site.

Graphique de la pile des composants du cache.
Graphique de la pile des composants du cache.

Graphique des composants du cache

Le graphique des composants de cache est une autre façon de visualiser vos valeurs totales d’en-tête de réponse de cache.

Graphique des composants du cache.
Graphique des composants du cache.

Top des réponses Bypass du cache

Le rapport top des réponses bypas du cache vous permet de voir les principales requêtes qui contournent le cache sur votre site. Il est bon d’y jeter un coup d’œil et de s’assurer que ces chemins devraient contourner le cache. L’exemple ci-dessous montre que /wp-cron.php n’est pas mis en cache, ce qui est nécessaire pour que WP-Cron fonctionne comme prévu.

Top des réponses bypass du cache.
Top des réponses bypass du cache.

7. Géo & IP

Dans la section Geo & IP, vous pouvez voir les principaux pays, les principales villes et les principales adresses IP qui visitent votre site. Cela vous donne un aperçu des pays, des villes et des adresses IP individuelles des visiteurs de votre site.

Principaux pays

La liste Top de pays peut vous aider à déterminer si le centre de données dans lequel se trouve votre site est le meilleur emplacement. Cette liste est une analyse géographique par pays des adresses IP des visiteurs. Dans l’exemple ci-dessous, le site devrait probablement être placé sur un serveur aux États-Unis puisque la plupart du trafic provient de ce pays.

Kinsta dispose maintenant de 35 sites Google Cloud Platform dans le monde entier où vous pouvez héberger votre site WordPress. Pour plus de détails, consultez notre article approfondi sur la latence du réseau et pourquoi il est important de placer votre site de manière stratégique.

Top des pays.
Top des pays.

Top des villes

La liste Top des villes vous montre l’analyse géographique par ville des adresses IP des visiteurs.

Top des villes.
Top des villes.

Top des IP clients

La liste Top des IP clients peut être utile si votre site utilise soudainement beaucoup de bande passante. Elle montre les principales adresses IP répertoriées par nombre de requêtes.

Top des IP client.
Top des IP client.

Comment pouvez-vous utiliser ces données ? Voici un exemple d’étude de cas sur un site WordPress de commerce électronique. L’analyse des 10 principales IP clientes du site au cours des 7 derniers jours a révélé une activité suspecte. La plupart d’entre eux avaient plus de 10.000 requêtes, et il y avait pas mal d’IP avec autant de requêtes. Il s’agissait très probablement d’une attaque DDoS ou par force brute. En saisissant quelques-unes des principales IP dans la recherche Google, nous avons pu constater que la plupart d’entre elles étaient des adresses proxy, ce qui signifie que quelqu’un voulait très probablement cacher son trafic.

Une adresse IP de proxy dans les résultats de recherche Google.
Une adresse IP de proxy dans les résultats de recherche Google.

La bonne nouvelle est qu’en plus de la protection par pare-feu, notre intégration de Cloudflare comprend également une protection DDoS (déni de service distribué) gratuite. Si vous avez besoin d’une intervention supplémentaire, faites-en part à notre équipe de support. Si nécessaire, nous pouvons bloquer les IP pour vous.

Les autres options comprennent la création de votre propre compte Cloudflare (où vous pouvez activer et configurer le pare-feu d’application web de Cloudflare avec des règles plus spécifiques pour votre site) ou l’ajout d’un autre pare-feu d’application web comme Sucuri.

Remarques supplémentaires

Les données d’analyse complètes sont conservées pendant 30 jours. Nous vous suggérons de vérifier les pages Tableau de bord et Analytics plus fréquemment après la première migration vers Kinsta. Si vous constatez un pic de trafic inexpliqué ou une incohérence qui vous préoccupe, faites-le savoir à notre équipe de support, et nous pourrons examiner les journaux de manière plus approfondie pour aider à déterminer la cause.

Avec toutes les données ci-dessus, nous espérons que vous aurez une meilleure compréhension de la façon dont Kinsta fournit du contenu à vos visiteurs.