La priorité absolue d’un propriétaire de site devrait être de s’assurer que les moteurs de recherche sont en mesure d’indexer correctement le contenu de son site. Pour ce faire, le site doit être mis en place de manière à suivre les meilleures pratiques de référencement (SEO). Si votre site a été construit avec WordPress, alors vous êtes déjà bien parti.

WordPress est par défaut une plateforme compatible SEO. Par défaut, il propose des fonctionnalités telles que de « jolis » permaliens et une hiérarchie de contenu qui facilitent l’assimilation par les moteurs de recherche. Vous pouvez également étendre les capacités de référencement par l’utilisation d’extensions ou même de thèmes. En bref, WordPress vous permet de créer une stratégie de référencement personnalisée pour répondre à vos besoins spécifiques.

Aujourd’hui, nous allons jeter un coup d’œil à un domaine du référencement qui devient d’une importance vitale. La pratique d’ajouter des balises Schema (parfois appelées données structurées ou microdonnées) à votre site peut améliorer votre classement dans les moteurs de recherche et votre CTR tout en rendant votre site plus convivial.

Examinons ce qu’est le balisage Schema, les avantages de son utilisation et comment vous pouvez l’implémenter dans votre propre site WordPress.

Présentation de Schema : Quand le contenu rencontre le contexte

Lorsque les moteurs de recherche parcourent le contenu de votre site ils tentent de mettre tout cela dans un contexte spécifique. Pendant des années, nous avons compté sur les bonnes vieilles balises HTML pour raconter une histoire. Les titres, les en-têtes, les méta descriptions et les mots-clés ont tous joué un rôle dans la façon dont un moteur de recherche a répertorié et classé notre site.

Par exemple, si votre page d’accueil porte le titre de « Web Designer New York City », un moteur de recherche peut très bien supposer que c’est le but de votre site. Mais les choses ne sont pas toujours aussi évidentes. Comme c’est souvent le cas, les mots et les phrases peuvent avoir des significations et des contextes multiples. Sans connaître ce genre d’information avec certitude, votre site pourrait être perdant lorsqu’il s’agit de la pertinence de la recherche.

C’est là que le balisage Schema entre en jeu. Créé en partie par les géants de la recherche Google, Microsoft, Yahoo et Yandex, Schema ajoute en coulisses un « vocabulaire » à notre contenu. L’ajout de ce balisage à des parties spécifiques d’un site fournira aux moteurs de recherche un niveau de contexte plus élevé.

Ce contexte vous aidera à vous assurer que, lorsque votre site est listé sur une page de résultats d’un moteur de recherche (SERP), il le fera avec plus de pertinence en termes de sujet. En termes simples, le balisage Schema aide les moteurs de recherche à comprendre exactement de quoi il s’agit sur votre site.

Mieux encore, lorsque les moteurs de recherche auront accès au balisage de Schema sur votre site, ils seront en mesure de fournir des informations supplémentaires dans les listes. Cela permet à la fois d’ajouter du confort pour les utilisateurs tout en apportant plus de trafic.

Maintenant que nous connaissons l’objectif de Schema, voyons comment il fonctionne dans la pratique.

Si vous avez cherché quelque chose sur le web récemment, alors vous avez très probablement bénéficié du type d’informations que le balisage Schema fournit. Pour vous montrer ce qu’il peut faire, prenons l’exemple du film classique « Le retour du Jedi ».

Schéma dans les SERPs

Schéma dans les SERPs

En cherchant des avis sur « Le retour du Jedi », Google nous montre par magie exactement ce que nous recherchons. Bien que certaines critiques agrégées soient indexées en haut de la page, portez une attention particulière à la liste mise en évidence sur le site de Roger Ebert. Notez les étoiles juste en dessous de l’URL de la liste.

Que vous soyez à la recherche d’un film ou d’une critique du nouveau restaurant en ville, il est très utile que cette information apparaisse avec le reste des résultats de la recherche. Le balisage de schéma est ce qui le rend possible.

En utilisant la balise Review, Google a pu voir ce qui était évalué (« Retour du Jedi »), quelle était exactement la note (4/4) et qui était l’auteur de l’évaluation (Roger Ebert). Tout cela provenait d’informations supplémentaires ajoutées au balisage du site de M. Ebert. Voici une version simplifiée de ce code :

<div itemscope itemtype="http://schema.org/Review">
<aside itemprop="itemReviewed" itemscope itemtype="http://schema.org/Movie">
<h1 itemprop="name">Return of the Jedi</h1>
by <span itemprop="author">Roger Ebert</span>
</aside>
</div>

Bien que l’exemple ci-dessus utilise des balises HTML de base, remarquez les attributs supplémentaires qui ont été ajoutés dedans :

  • itemscope itemtype itemtype=http://schema.org/Review : Indique de quel type de contenu il s’agit (dans ce cas, unévaluation). Schema a des attributs pour de nombreux types de Cela permet à un moteur de recherche d’afficher une liste d’une manière plus pertinente (comme lorsque quelqu’un cherche des avis).
  • itemprop= »itemReviewed » itemscope itemtype itemtype=http://schema.org/Movie : En plus des films, beaucoup de contenus différents peuvent être évalués. Les livres, la musique, les émissions de télévision et les jeux me viennent à l’esprit. Il est donc important de dire aux moteurs de recherche de quel type d’avis il s’agit exactement.
  • itemprop= »nom » : Le nom de ce qui fait l’objet de l’avis.
  • itemprop= »auteur » : Donne le nom de l’auteur.

Et nous ne voulons pas oublier l’évaluation (tout le monde veut que ces étoiles soient affichées dans leur liste) :

<span itemprop="reviewRating" itemscope itemtype="http://schema.org/Rating">
<span class="star-rating"><i class="icon-star-full"></i><i class="icon-star-full"></i><i class="icon-star-full"></i><i class="icon-star-full"></i></span>
<meta itemprop="ratingValue" content="4.0"></meta><meta itemprop="worstRating" content="0.0"></meta><meta itemprop="bestRating" content="4.0"></meta>
</span>

En décomposant le code ci-dessus, nous pouvons voir comment une note se combine :

  • itemprop= »reviewRating » itemscope itemtype itemtype=http://schema.org/Rating : Indique aux moteurs de recherche que nous allons afficher une note d’évaluation.
  • itemprop= »ratingValue » content= »4.0″ : Affiche la note exacte pour « Retour du Jedi ».
  • itemprop= »worstRating » content= »0.0″ : La note la plus basse possible.
  • itemprop= »bestRating » content= »4.0″ : La note la plus élevée possible.

Dans quelle mesure les étoiles contribuent-elles réellement aux RSR ? L’Institut CXL a mené une étude et les deux entreprises qui ont utilisé des étoiles pour les évaluations ont constaté un taux de clics nettement plus élevé pour les SERPs organiques, soit de 35%. Ils ont conclu que cette stratégie donne de meilleurs résultats.

Le but de tout cela est de fournir aux moteurs de recherche une certitude quant à la nature de votre contenu. Le résultat final est que votre site de recherche préféré peut afficher des informations utiles et pertinentes pour tout ce que vous recherchez. C’est ainsi que Google sait à quelle heure votre magasin préféré ferme ou comment Bing est en mesure d’offrir un menu pour cette pizzeria dans la rue.

En ajoutant le vocabulaire de Schema à notre site, nous contribuons à la diffusion d’informations précises sur notre contenu et notre organisation. Cela peut être bénéfique pour tout le monde.

Ensuite, nous explorerons quelques façons d’ajouter des données structurées à votre propre site  WordPress.

Utilisation de Schéma avec WordPress

Tout comme tout ce qui concerne WordPress, l’ajout d’un balisage Schema à votre site est un processus hautement personnalisable. Ce que vous ne réalisez peut-être pas, c’est que votre thème et les différentes extensios que vous utilisez déjà pourraient ajouter certaines de ces informations pour vous. En particulier, les extensions de SEO et de fil d’Ariane peuvent inclure certaines données structurées dans votre contenu.

Avant de commencer à ajouter des balises, il est donc bon de vérifier ce qui est déjà présent dans votre contenu, le cas échéant. Cela vous permettra de savoir où vous en êtes actuellement et d’élaborer encore une stratégie.

Évaluez votre situation avec l’outil de test de données structurées de Google

Google vous permet de déterminer facilement le balisage de votre site grâce à son outil de test de données structurées. Saisissez l’URL de votre site ou collez un extrait de code pour permettre à l’outil d’analyser votre contenu.

Outil de test Goggle de données structurées

Outil de test Goggle de données structurées

Pour nos besoins, nous analyserons l’article de Roger Ebert sur « Le retour du Jedi ».

Erreurs Schéma

Erreurs Schéma

Il s’avère que quelques erreurs ont été constatées (5 pour être exact). Apparemment, l’outil n’a pas trouvé certains champs obligatoires aux endroits prévus. Cela dit, le test nous donne un aperçu interne des données structurées incluses avec le contenu. D’ici, nous pouvons voir ce qui semble bon et ce qui doit être amélioré.

Ajout d’un balisage Schéma via un plugin

Une fois que vous avez fait quelques tests initiaux pour voir quel type de données structurées votre site produit déjà, il est temps d’améliorer encore les choses. La façon la plus simple de le faire est d’ajouter l’extension gratuite Schema. En fait, Kinsta utilise cette extension sur tous ses blogs et bases de connaissances. Cette extension supporte les types de publication personnalisés.

Extension WordPress Schema

Extension WordPress Schema

Elle comporte quelques fonctions pratiques telles que l’activation de différents types de schémas par catégorie ou par type de publication. Elle fonctionnera également avec d’autres extensions installées, tels que Yoast, pour profiter du balisage que vous utilisez déjà.

Cette extension utilise JSON-LD (un format léger de données liées), ce qui est recommandé par Google, et également supporté par Bing. Il a actuellement plus de 60.000 installations actives avec une note de 4,5 sur 5 étoiles. Le développeur est également très actif au niveau de la mise à jour lorsque des changements surviennent dans les SERPs. Notez que le balisage d’évaluation n’est pas inclus avec l’extension Schema de base. Cependant, il existe un compagnon gratuit Schema Review qui ajoutera cette fonctionnalité.

Passons maintenant à l’installation et à la configuration de Schema. Pour installer l’extension à partir de WordPress, allez dans Plugins > Ajouter et recherchez « Schéma ».

Installer l’extension WordPress Schema

Installer l’extension WordPress Schema

Une fois l’extension installée et activée, rendez-vous dans Schema > Réglages pour commencer à améliorer votre site avec des balises. Remplissez les informations de base comme l’emplacement de vos pages A propos et Contact, ainsi que l’ajout d’un logo. Ensuite, naviguez dans les onglets Contenu, Graphique des connaissances et Résultats de recherche pour assurer une configuration optimale. Cette étape à elle seule commencera à ajouter un balisage de base à votre site.

Réglages de l’extension Schéma

Réglages de l’extension Schéma

Ensuite, vous voudrez consulter Schéma > Types. C’est ici que vous pouvez ajouter des balises personnalisées à chaque type de publication – ou juste des catégories spécifiques si vous le souhaitez. Par défaut, vous verrez des entrées pour les articles et les pages – mais vous pouvez en ajouter d’autres. Consultez la documentation de l’extension pour des fonctionnalités d’utilisation plus avancées.

Types de Schéma

Types de Schéma

Besoin d’ajouter des données de schéma de produit pour WooCommerce ? Pas de problème, la version premium du plugin peut facilement le faire.

Plugins alternatifs de balisage de schéma

Comme pour tout ce qui concerne WordPress, il y a toujours des extensions alternatives ou des façons différentes de faire les choses. Jetez un coup d’œil à ces autres plugins de balisage de schéma que vous pourriez utiliser (gratuits et payants). Beaucoup d’entre eux incluent également la prise en charge du type de produit avec schema.org si vous utilisez un site WooCommerce.

 

Notes supplémentaires sur Schéma

La première règle lors de l’utilisation du balisage de schéma est d’être honnête. Ne soyez pas trompeur, mensonger ou n’essayez pas de falsifier les critiques ou les évaluations. En gros, n’essayez pas d’être plus malin que Google. Google est très clair sur ce qu’ils attendent. Remplissez toutes les cases et soyez clair et concis. Créer une page pour chaque produit, article, personne, recette, etc. N’essayez pas de mettre plusieurs éléments sur une seule page.

De plus, ce n’est pas parce que vous ajoutez un balisage de schéma que vous êtes assuré qu’il apparaîtra. Par exemple, il peut s’écouler des mois avant que les étoiles n’apparaissent dans Google. Ou elles pourraient ne pas se montrer du tout. Mais il est toujours recommandé d’ajouter un balisage de schéma car il peut certainement vous donner les meilleures chances de succès dans les SERPs, et vous aider à augmenter votre CTR.

Avec Google que passe à son index mobile d’abord, vous devez vous assurer que le balisage des schémas et les données structurées fonctionnent à la fois sur la version mobile et la version bureautique de votre site.

Un début de course avec de la place pour grandir

L’ajout du plugin Schema sur mon propre site n’a nécessité qu’une configuration minimale pour commencer à publier quelques informations de base. En moins de 10 minutes, mes articles de blog ont été optimisés avec des balises pour des informations comme l’auteur, le titre, l’image et la date de publication. De plus, d’autres pages de mon site ont également été optimisées. C’est un bon début et je peux encore améliorer les choses pour répondre aux besoins de mon propre contenu spécifique.

Le balisage de schéma peut bénéficier à a peu près n’importe quel type de site. Et comme il y a tant de consommateurs qui cherchent pendant leurs déplacements, c’est particulièrement important pour les entreprises qui ont une présence physique. Afficher des informations pertinentes directement sur la page de référencement d’un moteur de recherche peut faire la différence entre faire une vente ou non.

Prenez un peu de temps et réfléchissez à quelques façons d’utiliser le balisage Schema pour améliorer encore votre SEO dans les moteurs de recherche. Un petit effort pourrait faire une différence significative.

23
Partages