Les environnements de test locaux sont des outils très utiles pour les développeurs et les propriétaires de sites WordPress, et MAMP est un excellent moyen d’en mettre un en place. Cependant, il peut être difficile de faire des tests lorsque vous ne pouvez pas accéder à votre site, et c’est exactement ce que provoque une erreur HTTP 500 dans MAMP.

Cette erreur est particulièrement gênante car elle fournit rarement des informations ou des indices utiles sur la source du problème. Heureusement, vous pouvez généralement en trouver la cause dans des erreurs PHP, un fichier .htaccess corrompu ou des extensions WordPress problématiques, qui sont tous relativement faciles à corriger.

Dans cet article, nous allons explorer les causes de cette erreur et passer en revue trois étapes simples de dépannage pour remettre votre installation MAMP sur les rails. C’est parti !

Introduction à l’erreur 500 HTTP de MAMP

L’erreur HTTP 500 Internal Server Error est un message qui peut parfois apparaître lorsque vous tentez de charger une page.

Il s’agit d’une erreur générique, « fourre-tout ». En fait, le serveur n’a pas pu charger la page pour une raison ou une autre, mais il n’a pas non plus pu déterminer un code d’erreur plus spécifique à utiliser :

Une erreur HTTP 500 dans Google Chrome.

Une erreur HTTP 500 dans Google Chrome.

La présentation de l’erreur peut varier en fonction du navigateur utilisé, et certains sites web ont leurs propres pages d’erreur personnalisées. Ce que vous voyez peut donc ne pas ressembler exactement à l’image ci-dessus, mais les principes de base sont les mêmes.

C’est une erreur frustrante, principalement parce qu’elle est vague. Si cela se produit sur une installation MAMP, cela peut être encore plus délicat car il y a plus de causes potentielles.

Avec WordPress en général, les causes les plus courantes d’une erreur HTTP 500 sont les incompatibilités d’extensions et un fichier .htaccess corrompu ou manquant. Ce fichier gère la configuration du serveur, de sorte que les erreurs qui s’y trouvent peuvent causer une variété de problèmes.

Une autre source possible spécifique aux erreurs sur MAMP entre en jeu lorsque votre site rencontre une erreur PHP fatale. Ceci est souvent le résultat de fichiers mal configurés ou d’un code incorrect. Dans ce cas, la vérification des journaux d’erreurs PHP de votre installation révélera souvent le fichier à l’origine du problème, ainsi que le problème spécifique

Info

Vous recherchez un outil puissant pour le développement local de WordPress ? DevKinsta propose la création de sites en un clic, le HTTPS intégré, de puissants outils de gestion des e-mails et des bases de données, et bien plus encore. En savoir plus sur DevKinsta

Comment corriger l’erreur HTTP 500 de MAMP (en 3 étapes)

Dans cette section, nous allons aborder le dépannage de chacune des causes potentielles d’une erreur 500 sur une installation WordPress MAMP. Vous devez suivre ces étapes dans l’ordre, et ne passer à la solution suivante que si le problème persiste.

Étape 1 : Vérifier le journal des erreurs PHP de MAMP et résoudre les problèmes de code

La première étape de dépannage que vous devez entreprendre est de vérifier le journal des erreurs PHP de votre installation MAMP. Ce journal est un fichier texte contenant une liste chronologique de toutes les erreurs PHP que l’installation a rencontrées et, s’il s’agit de problèmes de code PHP, dans quel fichier ils se sont produits.

Vous pouvez trouver ce fichier dans votre dossier de journaux MAMP. Sous Windows, le chemin est C:MAMP\logs. Sur un Mac, c’est /Applications/MAMP/logs. Une fois que vous y êtes, recherchez le fichier appelé php-error :

Journal des erreurs PHP dans MAMP.

Journal des erreurs PHP dans MAMP.

Ouvrez le fichier et recherchez les lignes qui indiquent des problèmes. Elles commencent par « PHP Parse error ». Elles vous indiqueront également la nature exacte du problème et le fichier dans lequel il se trouve.

Les problèmes que vous rencontrez ici peuvent varier. Dans cet exemple de Stack Overflow, l’utilisateur avait des points-virgules à la fin de certaines lignes du fichier listé. Ils auraient dû être remplacés par des virgules, et la correction de ce problème a permis de résoudre l’erreur.

Si le journal des erreurs est vide ou si la correction des erreurs qu’il contient ne résout pas l’erreur 500, passez à l’étape suivante.

Étape 2 : Générer un nouveau fichier .htaccess

Ensuite, vous pouvez essayer de créer un nouveau fichier .htaccess et voir si cela résout le problème. Ce fichier clé de WordPress est situé à la racine du dossier de votre site web dans le répertoire MAMP.

Important

Les sites hébergés chez Kinsta n’ont pas de fichiers .htaccess car notre infrastructure utilise Nginx au lieu d’Apache.

Sous Windows, le chemin par défaut du dossier de votre site web est C:MAMP/htdocs. Sur un Mac, il s’agit de /Applications/MAMP/htdocs.

Une fois que vous êtes dans le dossier, localisez le fichier .htaccess :

Le fichier .htaccess pour la configuration d'Apache.

Le fichier .htaccess pour la configuration d’Apache.

Renommez ce fichier en quelque chose comme « .htaccess-old ». Cela le supprimera effectivement de l’équation lors du chargement de WordPress. Essayez ensuite de charger votre site à nouveau. Si cela fonctionne, vous savez que ce fichier est le coupable.

L’étape finale consiste à générer un nouveau fichier .htaccess. Pour cela, rendez-vous dans votre tableau de bord WordPress et accédez à Réglages > Permaliens :

Enregistrez les modifications de permalien dans WordPress.

Enregistrez les modifications de permalien dans WordPress.

Ne modifiez rien sur cette page. Au lieu de cela, faites simplement défiler la page et cliquez sur Enregistrer les modifications. Cela régénérera le fichier .htaccess, qui est nécessaire pour éviter les erreurs 404 sur vos pages. À ce stade, vous pouvez supprimer sans risque le fichier que vous aviez renommé précédemment.

Étape 3 : Désactiver et tester vos extensions

Si aucune des méthodes de dépannage ci-dessus ne fonctionne, la dernière étape à essayer est de désactiver toutes les extensions de votre site. Si cela résout le problème, vous pouvez les réactiver une par une jusqu’à ce que le problème revienne. Vous saurez ainsi quelle est l’extension en cause et vous pourrez alors chercher des solutions de remplacement ou contacter son développeur pour obtenir de l’aide.

Si vous avez accès à votre tableau de bord WordPress, vous pouvez le faire en allant dans Extensions > Extensions installées. Sélectionnez-les toutes, puis choisissez Désactiver dans le menu déroulant des actions groupées en haut de l’écran :

Utilisez les actions groupées pour désactiver toutes les extensions d'un site WordPress.

Utilisez les actions groupées pour désactiver toutes les extensions d’un site WordPress.

Une fois qu’elles sont désactivées, essayez de charger à nouveau la page qui pose problème. Si cela fonctionne, vous pouvez maintenant retourner à votre liste d’extensions et les réactiver une par une en cliquant sur Activer.

Après avoir réactivé chaque extension, rafraîchissez votre page. Si elle se charge toujours, passez à la réactivation de l’extension suivante. Continuez ce processus jusqu’à ce que l’erreur revienne, et vous saurez quelle extension est à l’origine de l’erreur.

Si vous n’avez pas accès à votre tableau de bord WordPress en raison de l’erreur 500, vous pouvez désactiver toutes les extensions via le système de fichiers. Retournez dans le répertoire de votre site web dans MAMP et ouvrez le dossier wp-content. À l’intérieur, vous trouverez un dossier appelé plugins :

Renommez le dossier des extensions pour désactiver toutes les extensions et rétablir l'accès.

Renommez le dossier des extensions pour désactiver toutes les extensions et rétablir l’accès.

Renommez ce dossier en quelque chose comme « plugins-desactives », ce qui aura pour effet de désactiver tout ce qui s’y trouve. Vous devriez maintenant avoir accès à votre tableau de bord WordPress.

Allez-y et connectez-vous, puis renommez le dossier en « plugins » pendant que le tableau de bord est encore ouvert. Ils devraient apparaître dans la liste « Extensions » de votre tableau de bord, et vous pouvez les désactiver toutes et les tester une par une comme indiqué ci-dessus.

Résumé

Un message d’erreur 500 peut mettre un terme à vos tests WordPress. Cette erreur peut être frustrante, mais elle ne doit pas vous ralentir. Si le message lui-même est énigmatique, le coupable est généralement facile à trouver et à résoudre.

Pour dépanner et corriger une erreur HTTP 500 de MAMP, vous pouvez essayer les étapes suivantes :

  1. Vérifiez le journal des erreurs de MAMP et résolvez les problèmes de code qui apparaissent.
  2. Générez un nouveau fichier .
  3. Désactivez toutes vos extensions WordPress et vérifiez que chacune d’entre elles ne présente aucun problème.

Si vous voulez étendre l’expérience sans erreur à votre site en production, envisagez de l’héberger chez Kinsta. Nos plans d’hébergement WordPress infogérés garantissent que votre site web est toujours disponible lorsque vos utilisateurs en ont besoin !


Si vous avez aimé ce tutoriel, alors vous allez adorer notre support. Tous les plans d’hébergement de Kinsta incluent le support 24/7 de nos développeurs et ingénieurs WordPress expérimentés. Discutez avec la même équipe qui soutient nos clients du Fortune 500. Découvrez nos plans