Il peut parfois être plus pratique de travailler avec WordPress sur votre machine locale. Cependant, si vous ne savez pas comment installer WordPress localement, vous vous demandez peut-être si vous pouvez le gérer vous-même.

La bonne nouvelle est que l’installation locale de WordPress peut se faire en quelques étapes simples. Que vous souhaitiez tester de nouvelles fonctionnalités, expérimenter des projets de développement ou créer un site WordPress avant de le mettre en ligne, une installation locale de WordPress peut vous aider à le faire.

Dans cet article, nous vous expliquerons comment installer WordPress en local sur Windows, Mac et Ubuntu/Linux en utilisant DevKinsta, DesktopServer, XAMPP, WAMP ou MAMP.

Commençons !

Introduction à l’installation locale de WordPress

Ici, chez Kinsta, nous avons un environnement de staging qui permet un développement et des tests faciles. Cependant, l’installation locale de WordPress présente également certains avantages. Par exemple, si vous êtes en voyage et n’avez pas accès au Wi-Fi. Si c’est le cas, vous aurez peut-être besoin d’une installation locale pour continuer à travailler.

De plus, lorsqu’il s’agit de manipuler des fichiers et de les modifier localement, une installation locale peut parfois être plus rapide. Il y a généralement moins d’installation nécessaire pour la mise en place et le fonctionnement.

Lorsque vous souhaitez installer WordPress localement, vous devez faire installer une pile AMP locale sur votre machine. Dans le cas de WordPress, AMP signifie Apache, MySQL, PHP. Ce sont les logiciels nécessaires pour imiter ce qu’un hébergeur WordPress géré exécuterait pour vous sur son serveur web.

Vous pouvez utiliser diverses méthodes pour cela. Les options les plus courantes sont WAMP, XAMPP et MAMP. Ce sont des outils formidables et nous allons vous présenter chacun d’entre eux.

Cependant, ils sont conçus pour fonctionner avec une variété d’autres logiciels et outils et peuvent avoir une certaine courbe d’apprentissage. Nous commencerons donc par vous présenter DesktopServer, qui a été conçu et optimisé spécifiquement pour WordPress en tant que pile AMP locale.

Gardez WordPress près de chez vous grâce à une installation locale 🏡Click to Tweet

How to Install WordPress Locally with DevKinsta

DevKinsta est le propre outil de développement local de Kinsta pour WordPress. DevKinsta vous permet de créer des sites WordPress locaux en un seul clic, et il est fourni avec des outils avancés de gestion de bases de données et d’e-mail, ainsi qu’une intégration complète avec MyKinsta.

Mieux encore, DevKinsta est entièrement gratuit !

DevKinsta is a free suite of local development tools to build, test, and deploy WordPress sites

DevKinsta

Avant de nous plonger dans l’installation de DevKinsta, voici quelques caractéristiques clés :

DevKinsta est disponible en téléchargement gratuit pour MacOS, Windows et Linux (Ubuntu).

Voyons comment installer DevKinsta sur votre ordinateur.

Étape 2 : Comment télécharger et installer DevKinsta

Pour commencer, téléchargez la dernière version de DevKinsta ici.

Lorsque vous démarrez DevKinsta pour la première fois, Docker Desktop sera installé comme une dépendance. DevKinsta utilise Docker Desktop pour créer des environnements WordPress conteneurisés.

Pendant le processus d’installation de DevKinsta, vous pouvez voir un message popup qui dit : « Docker Desktop a besoin d’un accès privilégié ». Si vous voyez ce message, cliquez sur « OK » et fournissez le mot de passe de votre compte utilisateur pour que Docker Desktop puisse être installé correctement.

Après avoir fourni le mot de passe pour l’installation, DevKinsta installera Docker Desktop avec quelques images de Docker. L’installation peut prendre un certain temps en fonction de la vitesse de votre connexion Internet, alors n’hésitez pas à vous éloigner de l’ordinateur pendant un certain temps.

Comment créer un site WordPress local avec DevKinsta

DevKinsta soutient trois méthodes pour créer des sites WordPress locaux.

Important

Pendant le processus de création du site, vous pouvez être invité à fournir votre mot de passe utilisateur ou à confirmer une popup de permissions selon votre version de macOS ou de Windows. Sur certains systèmes d’exploitation, DevKinsta exige des autorisations étendues pour écrire les fichiers de votre site sur le disque.

  1. Nouveau site WordPress vous permet de créer un site local avec la pile d’hébergement par défaut composée de Nginx, MySQL, PHP 7.4 et de la dernière version de WordPress.
  2. Importer depuis Kinsta vous permet de cloner un site hébergé sur Kinsta vers votre ordinateur local en quelques clics. Une fois votre travail terminé, vous pouvez même exporter les modifications dans un environnement de staging Kinsta !
  3. Site personnalisé vous permet de créer un site local avec une pile d’hébergement personnalisée. Cette option vous permet de choisir la version de PHP de votre choix, de spécifier le nom de votre base de données et d’activer le multi-sites WordPress.
DevKinsta dispose de trois méthodes pour créer des sites WordPress locaux.

DevKinsta dispose de trois méthodes pour créer des sites WordPress locaux.

Examinons de plus près chaque méthode de création de site.

Nouveau site WordPress

Pour commencer, sélectionnez l’option « Nouveau site WordPress ». Pour cette méthode de création de site, il vous suffit de spécifier un nom de site, un identifiant d’administrateur WordPress et un mot de passe d’administrateur WordPress. Après avoir rempli ces trois champs, cliquez sur « Créer le site ».

Créer un nouveau site WordPress dans DevKinsta.

Créer un nouveau site WordPress dans DevKinsta.

Importer depuis Kinsta

La deuxième option consiste à importer un environnement de site déjà hébergé sur Kinsta. Pour cela, cliquez sur « Importer depuis Kinsta » et fournissez vos identifiants MyKinsta.

Après vous être connecté, sélectionnez l’environnement Kinsta que vous souhaitez cloner sur votre ordinateur local. DevKinsta prend en charge les environnements en production et en staging sur Kinsta, assurez-vous donc de choisir le bon.

Après avoir cliqué sur un environnement, indiquez si le site est une installation multi-sites et cliquez sur « Importer le site » pour commencer le clonage de votre site.

Clonez votre site en production avec la fonction « Importer depuis Kinsta ».

Clonez votre site en production avec la fonction « Importer depuis Kinsta ».

Site personnalisé

La troisième et dernière option, « Site personnalisé », vous permet de configurer des réglages spécifiques pour votre installation locale de WordPress.

Voici les réglages que vous pouvez modifier avec cette méthode de création de site :

Personnalisez une installation locale de WordPress avec DevKinsta.

Personnalisez une installation locale de WordPress avec DevKinsta.

Après avoir configuré les réglages souhaités, cliquez sur « Créer un site » pour lancer le processus de création du site.

Naviguer sur l’écran « Info du site » de DevKinsta

Après avoir créé un site, vous verrez l’écran « Infos du site ». Chaque site créé dans DevKinsta possède sa propre page « Info du site », et vous pouvez considérer cet écran comme le tableau de bord de contrôle de mission d’un site WordPress local.

Sur cet écran, vous pouvez trouver des informations utiles comme les détails de l’identité du site, la version de PHP, la version de WordPress, le mode SSL, les informations de la base de données, le nom de l’hôte du site.

L’écran « Info du site » comporte également des boutons pratiques pour ouvrir votre site local dans un navigateur web, exporter un site vers un environnement de staging Kinsta, lancer Adminer pour la gestion de la base de données, et accéder au tableau de bord de l’administration WordPress de votre installation locale de WordPress.

Passons en revue les principaux aspects de chaque section de l’écran « Info du site ».

L'écran « Info du site » dans DevKinsta.

L’écran « Info du site » dans DevKinsta.

Le haut de l’écran « Info du site » contient des informations générales sur votre site WordPress. Pour les développeurs, « Chemin du site » et « Hôte du site » sont particulièrement utiles. « Chemin du site » fait référence à l’emplacement de l’installation de WordPress sur le système de fichiers local, et vous pouvez cliquer sur l’icône du répertoire pour aller directement dans le répertoire et commencer à modifier les thèmes, les extensions, et plus encore. « Hôte du site » est un nom de domaine .local personnalisé (par exemple https://kinstalife.local) que vous pouvez utiliser pour accéder à un site WordPress local dans un navigateur web.

La section « SSL et HTTPS » contient un commutateur HTTPS, qui génère automatiquement un certificat SSL pour votre site WordPress local, et vous permet d’accéder au site par HTTPS.

La section « Base de données » affiche les réglages de la base de données de votre site WordPress local. Ces informations vous permettent d’accéder à votre base de données WordPress via l’outil de ligne de commande MySQL ou un outil de gestion de base de données tiers.

Enfin, la section « WordPress » affiche votre version du cœur de WordPress, l’état du mode multi-sites, et il y a même un bouton pour activer le mode WP_DEBUG afin de dépanner votre site WordPress.

Gérer plusieurs sites dans DevKinsta

Pour les agences et les développeurs travaillant sur plusieurs projets à la fois, DevKinsta vous permet de déployer et de gérer plusieurs sites WordPress locaux ! Chaque site WordPress local géré par DevKinsta fonctionne dans son propre environnement conteneurisé. Cela signifie que chaque site possède sa propre version de PHP personnalisable, sa version de WordPress, sa boîte de réception d’e-mail, et bien d’autres choses encore.

Pour consulter la liste de vos sites DevKinsta, cliquez sur l’icône du site dans la colonne latérale de gauche.

Déployez plusieurs environnements locaux WordPress avec DevKinsta.

Déployez plusieurs environnements locaux WordPress avec DevKinsta.

Sur cet écran, vous pouvez voir une liste de tous vos sites WordPress locaux. Pour ajouter un autre site, il suffit de cliquer sur le bouton « Ajouter un site ».

Gérez plusieurs sites WordPress locaux avec DevKinsta.

Gérez plusieurs sites WordPress locaux avec DevKinsta.

Intégration de MyKinsta dans DevKinsta

Pour les utilisateurs de sites WordPress hébergés sur Kinsta, DevKinsta facilite l ‘exportation des modifications dans un environnement de staging Kinsta. Pour exporter un site local vers Kinsta, il suffit de cliquer sur le bouton « Exporter en staging » sur votre page « Info du site ».

Exportez votre site WordPress local vers un environnement de staging Kinsta.

Exportez votre site WordPress local vers un environnement de staging Kinsta.

Si nécessaire, vous serez invité à saisir vos identifiants MyKinsta.

Vous devrez ensuite sélectionner un site cible sur lequel vous pourrez exporter. N’oubliez pas que ce processus écrasera le contenu de l’environnement de staging actuel, s’il existe.

Choisissez un environnement de staging pour exporter les changements.

Choisissez un environnement de staging pour exporter les changements.

Enfin, cliquez sur « Exporter vers le staging » pour confirmer l’action.

Confirmez l'action « Exporter vers le staging ».

Confirmez l’action « Exporter vers le staging ».

Après avoir exporté votre site WordPress local vers Kinsta, vous pouvez ensuite visualiser le site via l’URL de l’environnement de staging. Si nécessaire, vous pouvez ensuite exporter le staging en production dans MyKinsta.

Comment utiliser Adminer pour gérer votre base de données

DevKinsta est livré avec un outil de gestion de base de données léger appelé Adminer. Comme phpMyAdmin que nous utilisons pour les sites hébergés sur Kinsta, Adminer vous fournit une interface web pour modifier les tables de la base de données, exécuter des requêtes sur la base de données, importer et exporter des sauvegardes, et plus encore.

Pour lancer Adminer, cliquez sur le bouton « Gestionnaire de base de données » en haut de la page « Info du site ». Adminer s’ouvrira alors dans votre navigateur web par défaut.

Cliquez sur « Gestionnaire de base de données » pour accéder à Adminer dans DevKinsta.

Cliquez sur « Gestionnaire de base de données » pour accéder à Adminer dans DevKinsta.

Après avoir lancé Adminer, vous verrez les tables de votre base de données WordPress. La capture d’écran ci-dessous montre la base de données de notre site de test « kinstalife ». Sous la colonne « Table », vous pouvez voir les tables par défaut de WordPress comme wp_comments, wp_posts, etc.

Base de données WordPress dans Adminer.

Base de données WordPress dans Adminer.

Pour modifier une entrée de la base de données, cliquez sur la table souhaitée. Par exemple, si nous voulons modifier l’URL de la page d’accueil et l’URL de notre site WordPress, nous pouvons cliquer sur la table wp_options.

Cliquez sur « Sélectionner les données » pour modifier vos tables de base de données WordPress.

Cliquez sur « Sélectionner les données » pour modifier vos tables de base de données WordPress.

Sur cette page, nous pouvons modifier option_value pour siteurl afin de mettre à jour l’URL de notre site WordPress, et la même chose peut aussi être faite pour l’URL d’accueil.

Modifier une base de données WordPress « option_value » avec Adminer.

Modifier une base de données WordPress « option_value » avec Adminer.

Adminer prend également en charge l’importation et l’exportation de bases de données. Ceci est utile pour travailler avec des fichiers de sauvegarde de base de données comme ceux que nous incluons avec les sauvegardes téléchargeables.

Pour importer un fichier de base de données, cliquez sur « Importer » dans le coin supérieur gauche d’Adminer. Cliquez sur « Choisir les fichiers » pour sélectionner une sauvegarde de la base de données, et cliquez sur « Exécuter » pour lancer le processus d’importation. Adminer prend en charge les fichiers .sql bruts ainsi que les fichiers .sql.gz compressés.

Importer une sauvegarde de la base de données avec Adminer.

Importer une sauvegarde de la base de données avec Adminer.

Pour exporter une sauvegarde complète de la base de données, cliquez sur « Exporter » dans le coin supérieur gauche d’Adminer. Sélectionnez « gzip » pour le format de sortie, « SQL » pour le format de la base de données, et laissez les autres réglages tels quels. Cliquez sur « Exporter » pour lancer le processus de sauvegarde.

Adminer exportera ensuite votre base de données WordPress dans un fichier .sql.gz compressé.

Exporter une sauvegarde de la base de données depuis Adminer.

Exporter une sauvegarde de la base de données depuis Adminer.

Enfin, Adminer prend en charge l’exécution de commandes SQL, ce qui signifie que vous pouvez lancer des requêtes sur votre base de données WordPress. Par exemple, si vous essayez de trouver la quantité de données chargées automatiquement dans votre base de données, vous pouvez exécuter une commande SQL ci-dessous dans Adminer.

SELECT SUM(LENGTH(option_value)) as autoload_size FROM wp_options WHERE autoload='yes';

Pour lancer une requête de base de données, cliquez sur « Commande SQL » dans le coin supérieur gauche d’Adminer. Spécifiez une requête de base de données et cliquez sur « Exécuter » pour lancer la commande.

Interrogez votre base de données avec une commande SQL dans Adminer.

Interrogez votre base de données avec une commande SQL dans Adminer.

Grâce à l’intégration de DevKinsta Adminer, vous disposez d’un contrôle avancé sur votre base de données WordPress.

Que vous ayez besoin de modifier des tables de base de données, d’importer ou d’exporter des sauvegardes, ou d’exécuter des commandes SQL complexes, DevKinsta le fait !

Comment inspecter l’e-mail sortant de WordPress

DevKinsta comprend un serveur SMTP intégré et un outil de capture d’e-mail. Cela permet à vos sites WordPress locaux d’envoyer des e-mails sortants comme sur un site en production. Cependant, les e-mails envoyés seront capturés et stockés dans la boîte de réception de DevKinsta.

Cela vous donne le meilleur des deux mondes – vous pouvez utiliser DevKinsta pour tester la fonctionnalité d’e-mail sortant pour les flux de travail d’automatisation de marketing, les confirmations de commande WooCommerce, et plus encore sans spammer les boîtes de réception de vos visiteurs et clients.

Pour accéder à la boîte de réception de DevKinsta, cliquez sur l’icône « e-mail » dans la colonne latérale de gauche.

DevKinsta comprend un serveur SMTP intégré et un outil de capture d’e-mail.

DevKinsta comprend un serveur SMTP intégré et un outil de capture d’e-mail.

Dans la boîte de réception, vous verrez une liste des e-mails sortants qui ont été capturés. Dans la capture d’écran ci-dessous, vous pouvez voir un e-mail sortant de notre site de test « kinstalife ».

Un e-mail sortant dans la boîte de réception de DevKinsta.

Un e-mail sortant dans la boîte de réception de DevKinsta.

Pour inspecter un e-mail sortant, il suffit de cliquer dessus. Pour chaque e-mail, DevKinsta vous permet d’inspecter « l’adresse d’expédition », « l’adresse de destination », le contenu du corps, l’heure d’envoi, et plus encore.

Modes d'affichage de la boîte de réception des e-mails de DevKinsta.

Modes d’affichage de la boîte de réception des e-mails de DevKinsta.

Vous pouvez également choisir d’afficher l’e-mail en mode HTML, texte brut ou brut. Le mode HTML est utile pour tester les modèles d’e-mail en HTML, tandis que le mode brut vous permet d’inspecter directement les en-têtes d’e-mail comme MIME-Version et X-Mailer.

Pour en savoir plus sur DevKinsta, assurez-vous de rejoindre le forum communautaire officiel et de lire la documentation de DevKinsta.

Comment installer WordPress localement avec DesktopServer

DesktopServer est un excellent produit de ServerPress pour WordPress, il permet d’installer WordPress en local en toute simplicité :

L'écran de DesktopServer

L’écran de DesktopServer

Vous pouvez lancer une nouvelle installation de développement en quelques secondes en cliquant simplement sur un bouton. Cet outil prend également en charge le multisite et WP-CLI, et fonctionne aussi bien sur Windows que sur Mac.

ServerPress dispose d’une version gratuite et d’une version premium, cette dernière coûtant 99,95 $ par an. La version premium comprend quelques fonctionnalités avancées, telles que

Vous pouvez choisir la version qui vous convient le mieux en fonction de vos besoins. Si vous avez juste besoin de faire quelques tests rapides, la version gratuite fonctionne bien.

Étape 1 : Télécharger DesktopServer sur votre ordinateur

Pour installer WordPress en local, vous devez d’abord télécharger DesktopServer sur son site web. Il existe une version Windows et une version Mac. Pour cet exemple, nous utiliserons la version Windows.

Sur le site web, cliquez sur le bouton Téléchargement gratuit en haut à droite (ou Achetez Premium si c’est ce que vous préférez) :

Le site web de ServerPress

Le site web de ServerPress

Le téléchargement du fichier .zip sur votre ordinateur commencera alors automatiquement.

Étape 2 : Lancer l’installateur de DesktopServer

Une fois le téléchargement du fichier terminé, l’étape suivante consiste à lancer l’installateur de DesktopServer. Avant cela, décompressez le fichier que vous venez de télécharger. Cela peut prendre quelques minutes.

Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Installer DSL :

L'application d’installation de DesktopServer

L’application d’installation de DesktopServer

Lors du premier lancement du programme, vous serez invité à redémarrer avec des privilèges d’administrateur. Sélectionnez Continuer. Vous serez ensuite invité à accepter les conditions de service et à choisir une option pour votre installation :

La fenêtre d'installation de DesktopServer

La fenêtre d’installation de DesktopServer

Laissez l’option Nouvelle installation de DesktopServer sélectionnée, puis cliquez sur Continuer. Le processus d’installation commencera, ce qui peut prendre un peu de temps.

Lorsqu’elle sera terminée, elle affichera une popup vous faisant savoir que c’est terminé. Elle vous indique également où, dans le répertoire de votre ordinateur, vous pouvez trouver l’application. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Terminer.

Étape 3 : Activer les extensions et démarrer les services Apache et MySQL

Une fois l’installation terminée, vous pouvez activer une multitude d’extensions de développement différents :

L'écran des extensions de DestokServer pour les développeurs

L’écran des extensions de DestokServer pour les développeurs

Voici un rapide aperçu des extensions de développement que vous pouvez utiliser lorsque vous installez WordPress en local. Nous vous recommandons vivement d’utiliser les extensions de contournement de connexion et DS-CLI.

Gardez à l’esprit que certaines de ces options ne sont disponibles qu’avec la version premium. Lorsque vous avez terminé, sélectionnez Suivant. Il vous sera alors demandé si vous souhaitez lancer les services web et de base de données, cliquez à nouveau sur Suivant.

Étape 4 : Créer un nouveau site de développement

Lorsque vous aurez fini d’activer les extensions et de démarrer les services web et de base de données, le prochain message sera de sélectionner Créer un nouveau site de développement :

L’option pouir créer un nouveau site web de développement dans DesktopServer

L’option pouir créer un nouveau site web de développement dans DesktopServer

C’est là que le programme installera WordPress pour vous. Vous devrez choisir le nom de votre site, qui sera également son adresse locale. Nous appelons le nôtre « testsite », donc notre URL de développement sera « testsite.dev » sur notre machine locale :

L'écran pour créer un nom de site dans DesktopServer

L’écran pour créer un nom de site dans DesktopServer

DesktopServer vous permet de créer différents plans, ce qui en fait presque un modèle préétabli. Dans notre cas, cependant, nous voulons simplement une nouvelle installation.

DesktopServer a toujours la dernière version de WordPress comme plan par défaut. Cela signifie que vous n’avez pas à vous soucier de le télécharger manuellement depuis le dépôt et de le décompresser.

Par défaut, la racine du site est située dans votre répertoire Mes documents. Si cela vous convient, vous pouvez la laisser telle quelle. Cependant, pour faciliter l’organisation, nous avons changé le nôtre pour un dossier que nous avons créé dans la racine de notre lecteur C : nommé « wordpress ».

Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur Créer. Vous verrez alors l’URL de votre installation locale de WordPress. Cliquez dessus pour terminer l’installation.

Étape 5 : Installation et configuration de votre site WordPress

Lorsque vous cliquez sur le lien que nous venons de mentionner, votre site WordPress local s’ouvre dans un onglet du navigateur :

Page de configuration de nouvelle installation de WordPress

Page de configuration de nouvelle installation de WordPress

Après avoir choisi votre langue, l’étape suivante consiste à donner un titre à votre site et à choisir un identifiant (si vous prévoyez de faire vivre le site plus tard, n’utilisez pas « admin » comme nom d’utilisateur, ce que vous pouvez lire dans notre guide de sécurité WordPress), un mot de passe renforcé et votre adresse e-mail :

La page de bienvenue du nouveau site WordPress

La page de bienvenue du nouveau site WordPress

Lorsque vous avez terminé, sélectionnez Installer WordPress. Voilà, c’est fait ! Vous venez d’installer WordPress en local et votre site est opérationnel. Vous pouvez maintenant naviguer jusqu’à votre installation locale et la tester.

Dans notre cas, nous irons sur « testsite.dev » dans la barre d’adresse de notre navigateur. Comme nous avons sélectionné la fonction « contourner la connexion » lors de la configuration, il y a un menu déroulant où nous pouvons sélectionner notre administrateur et être automatiquement connectés. Il est évident que vous ne l’utiliserez pas sur un site de production, mais c’est très pratique pour un environnement de développement.

Conseils supplémentaires pour l’utilisation de DesktopServer pour installer WordPress localement

En raison de la façon dont Windows gère les autorisations de fichiers, vous pouvez ou non voir un message lors de la connexion indiquant que WordPress n’a pas réussi à se mettre à jour :

Message d'échec de mise à jour de WordPress

Message d’échec de mise à jour de WordPress

Pour corriger cela, il suffit d’ouvrir l’invite de commande en tant qu’administrateur et d’exécuter la commande suivante dans votre répertoire WordPress :

attrib -s *.*
Autoriser LAMP pour WordPress

Autoriser LAMP pour WordPress

Si vous avez besoin de plus de conseils ou d’instructions sur la manière de procéder, vous pouvez en apprendre davantage sur ServerPress.

Pour créer des sites WordPress supplémentaires ou les modifier, il suffit de relancer le fichier DesktopServer.exe. Vous pouvez arrêter et redémarrer les services, créer de nouveaux sites, les modifier, les exporter et les importer, etc. Pour accéder à phpMyAdmin, vous pouvez cliquer sur le bouton Sites en bas à gauche :

Le bouton « Sites » dans l'application DesktopServer

Le bouton « Sites » dans l’application DesktopServer

Vous pouvez également entrer « localhost » dans la barre d’adresse de votre navigateur. Cela fera apparaître l’interface de l’administrateur sur l’hôte local :

L'interface de l'administrateur de l’hôte local de DesktopServer

L’interface de l’administrateur de l’hôte local de DesktopServer

Vous pouvez y obtenir les liens vers tous vos sites WordPress, ainsi que les liens du tableau de bord et de phpMyAdmin.

Une autre fonctionnalité impressionnante est la possibilité de lancer WP-CLI (ou DS-CLI) d’un simple clic. Si vous avez sélectionné l’option DS-CLI lors du processus d’installation ci-dessus, un lien vers cette option apparaîtra dans votre tableau de bord. Il vous suffit de cliquer dessus pour lancer les commandes WP-CLI.

DesktopServer comprend également une fonction d’exportation, qui vous permet d’exporter votre site WordPress directement vers un site en production ou un fichier .zip. Notez que vous aurez besoin de la version premium pour cela.

Comment installer WordPress localement sur Windows en utilisant WAMP

Si vous souhaitez installer WordPress localement sur un ordinateur Windows, vous pouvez également le faire avec WampServer, également connu sous le nom de WAMP. WAMP est un logiciel qui regroupe le serveur web Apache, PHP et MySQL spécifiquement pour les appareils Windows. Voyons comment l’utiliser pour installer WordPress localement.

Étape 1 : Télécharger et installer WAMP sur votre ordinateur

La première étape consiste à télécharger et à installer le logiciel WAMP sur votre ordinateur. Vous pouvez le faire en allant sur le site web de WampServer et en sélectionnant Commencer à utiliser WampServer :

Le site de WampServer

Le site de WampServer

Vous serez alors automatiquement dirigé vers la section de téléchargement du site, où vous pourrez choisir entre deux versions : WampServer 32 bit et WampServer 64 bit. Sélectionnez celle qui est recommandée pour votre système d’exploitation.

Si vous n’êtes pas sûr que votre système d’exploitation soit en 32 ou 64 bits, vous pouvez découvrir cette information en allant dans Réglages > À propos :

La page des spécifications de l’appareil sur Windows

La page des spécifications de l’appareil sur Windows

Dans la section Spécifications de l’appareil, vous pourrez trouver votre type de système d’exploitation.

Étape 2 : Exécutez le fichier Wampserver.exe pour démarrer l’installation

Après avoir téléchargé le logiciel, cliquez sur le fichier wampserver.exe pour lancer le programme d’installation. Cela peut prendre une minute ou deux.

Notez également l’endroit où ce fichier a été téléchargé, car vous devrez y revenir plus tard :

La fenêtre d'installation de Wamp

La fenêtre d’installation de Wamp

Vous serez invité à suivre une série d’instructions à l’écran pour terminer le processus d’installation.

Au cours de ce processus, il vous sera demandé de définir un navigateur web. Vous pouvez toujours changer cette option pour un navigateur que vous préférez en naviguant dans les fichiers de programme de votre ordinateur.

Étape 3 : Créer une nouvelle base de données MySQL

L’étape suivante consiste à mettre en place une base de données MySQL vierge. Après avoir lancé WAMP, une icône verte apparaîtra dans le coin inférieur droit de votre écran.

Cliquez sur l’icône, puis sur phpMyAdmin. Cela vous amènera automatiquement à l’écran de connexion dans votre navigateur :

La page de connexion de phpMyAdmin

La page de connexion de phpMyAdmin

Dans le champ d’identifiant d’utilisateur, saisissez « root », laissez le champ du mot de passe vide et sélectionnez ensuite le bouton « Go ». Ensuite, cliquez sur Bases de données :

La page de base de données de phpMyAdmin

La page de base de données de phpMyAdmin

Dans la section Créer des bases de données, vous devrez donner un nom à votre nouvelle base de données. Ensuite, cliquez sur Créer. Voilà, c’est tout. Votre base de données est maintenant configurée.

Étape 4 : Installation de WordPress et extraction des fichiers

Une fois la création de votre base de données terminée, l’étape suivante consiste à installer WordPress en local. Pour ce faire, allez sur le site WordPress.org et cliquez sur Obtenir WordPress, puis sur Télécharger WordPress :

La page de téléchargement sur WordPress.org

La page de téléchargement sur WordPress.org

Un fichier .zip sera alors téléchargé sur votre ordinateur. L’étape suivante consiste à extraire les fichiers. Cliquez sur le fichier, et sélectionnez Tout extraire.

Lorsque c’est fait, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le répertoire et sélectionnez Copier. Retournez au répertoire sur votre ordinateur où vous avez téléchargé WAMP et collez le dossier « wordpress » dans ce répertoire.

À ce stade, vous pouvez également renommer le répertoire « wordpress » si vous le souhaitez. Le nom du répertoire sera l’URL de votre installation locale de WordPress. Pour ce tutoriel, nous renommerons le nôtre « mytestsite ».

Étape 5 : Allez sur votre site WordPress local dans votre navigateur web

Ouvrez votre navigateur web et saisissez dans la barre de recherche « http://localhost/mytestsite/ ». Bien sûr, remplacez « mytestsite » par le nom de votre répertoire « wordpress ».

Le logiciel vous présentera ensuite une série d’invites pour vous permettre de configurer votre installation WordPress. Vous choisirez une langue et passerez en revue les informations de la base de données (la même série d’étapes que celle dont nous avons parlé dans la section précédente). Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Allons y !

La page de détails de la base de données d'une nouvelle installation WordPress

La page de détails de la base de données d’une nouvelle installation WordPress

Sur l’écran suivant, vous saisissez les informations de votre base de données. Le nom sera celui de votre base de données, le nom d’utilisateur est « root », et vous pouvez laisser le champ du mot de passe vide.

Ensuite, cliquez sur le bouton Lancer l’installation. Vous pouvez alors donner un nom à votre site et créer un identifiant et un mot de passe. Lorsque vous avez terminé, sélectionnez Installer WordPress. Une fois l’installation terminée, le logiciel vous affichera un message de Succès Après cela, vous pouvez cliquer sur Connexion. Cela vous amènera à la page de connexion à l’administration de votre site WordPress.

C’est tout ! Vous avez maintenant un environnement de test local installé.

Comment installer WordPress localement sur Mac en utilisant MAMP

Si vous recherchez un logiciel de serveur local à utiliser pour un ordinateur Mac, vous pouvez envisager MAMP. MAMP est l’abréviation de Macintosh, Apache, MySQL et PHP. Il est incroyablement convivial et facile à utiliser.

Étape 1 : Télécharger et installer MAMP sur votre ordinateur

Comme pour les deux sections précédentes, la première étape consiste à télécharger et à installer MAMP sur votre ordinateur. Vous pouvez le faire à partir du site officiel de MAMP :

L'écran de téléchargement de MAMP

L’écran de téléchargement de MAMP

Notez que si vous pouvez télécharger et utiliser MAMP gratuitement, il existe également des plans premiums.

Étape 2 : Lancez MAMP et démarrez vos serveurs

Une fois le téléchargement terminé, cliquez sur le fichier mamp.pkg. Une fenêtre d’installation apparaîtra. Sélectionnez le bouton Continuer pour suivre la série d’invites :

La fenêtre d'installation de MAMP

La fenêtre d’installation de MAMP

Ensuite, rendez-vous sur Go > Applications sur votre ordinateur et cliquez sur le répertoire MAMP :

Le répertoire de l’application MAMP

Le répertoire de l’application MAMP

Dans ce répertoire, cliquez sur l’icône de l’éléphant MAMP :

L'icône de l'application MAMP

L’icône de l’application MAMP

Cela ouvrira une nouvelle fenêtre. Cliquez sur Démarrer les serveurs :

L'option de démarrage des serveurs MAMP

L’option de démarrage des serveurs MAMP

Une fois les serveurs Apache et MySQL lancés, MAMP ouvrira automatiquement la page WebStart dans votre navigateur.

Étape 3 : Créer votre base de données et mettre à jour vos informations d’utilisateur

Il est maintenant temps de créer une nouvelle base de données. Sur la page WebStart, sélectionnez Outils > phpMyAdmin :

Ouverture de phpMyAdmin via la page MAMP WebStart

Ouverture de phpMyAdmin via la page MAMP WebStart

Une fois que phpMyAdmin s’ouvre, cliquez sur l’onglet Bases de données. Donnez un nom à votre base de données, puis sélectionnez Créer :

Créer une nouvelle base de données pour votre site MAMP local

Créer une nouvelle base de données pour votre site MAMP local

Ensuite, vous devrez mettre à jour les identifiants d’utilisateur de la base de données MySQL pour le compte par défaut que MAMP crée pour vous, car vous en aurez besoin pour terminer le processus d’installation de WordPress. Retournez à l’écran d’accueil de phpMyAdmin, et cliquez sur l’onglet Comptes utilisateurs.

Ensuite, cliquez sur Modifier les privilèges du compte avec l’identifiant mamp :

Modifier le compte utilisateur MAMP par défaut dans phpMyAdmin

Modifier le compte utilisateur MAMP par défaut dans phpMyAdmin

Sélectionnez l’onglet Changer le mot de passe, saisissez votre mot de passe préféré et cliquez sur « Go » » :

Changement du mot de passe par défaut du compte MAMP dans phpMyAdmin

Changement du mot de passe par défaut du compte MAMP dans phpMyAdmin

Vous pouvez alors fermer phpMyAdmin.

Étape 4 : Installez WordPress et visitez votre site depuis Localhost

Maintenant, rendez-vous sur le site WordPress.org et téléchargez la dernière version de WordPress. Dézippez ensuite le répertoire « wordpress » une fois le téléchargement terminé. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le dossier et sélectionnez Copier.

Retournez à Go > Applications > MAMP sur votre ordinateur, et ouvrez le répertoire htdocs :

Le répertoire htdocs dans l'application MAMP

Le répertoire htdocs dans l’application MAMP

Dans ce répertoire, collez votre dossier WordPress que vous venez de copier. Nous vous suggérons de le renommer en « mytestsite » ou quelque chose de similaire :

Renommer l'installation WordPress locale du MAMP

Renommer l’installation WordPress locale du MAMP

Ensuite, allez sur « http://localhost/8888/mytestsite » dans un nouvel onglet. Il vous sera demandé de saisir les informations d’identification de votre base de données, ainsi que le nom de votre site :

Compléter l'assistant d'installation de WordPress

Compléter l’assistant d’installation de WordPress

Une fois que vous avez terminé les invites d’installation de WordPress, vous avez terminé ! Si vous avez besoin de plus d’instructions sur cette étape, vous pouvez vous référer à la section précédente dans cet article.

Vous pouvez lire notre guide pour savoir comment corriger l’erreur « Ce site ne peut pas fournir une connexion sécurisée » lorsque vous utilisez MAMP.

Comment installer WordPress localement en utilisant XAMPP

XAMPP est un autre environnement de développement PHP populaire que vous pouvez utiliser pour installer WordPress en local. Vous pouvez l’utiliser pour Windows, MacOS ou Linux. Ici, nous allons vous expliquer comment le faire avec Windows, bien que le processus soit en grande partie le même pour les utilisateurs de Mac.

Étape 1 : Téléchargez et installez XAMPP sur votre ordinateur

Rendez-vous sur le site web d’Apache Friends, et à côté du bouton vert de téléchargement, sélectionnez XAMPP pour Windows (ou le système d’exploitation que vous utilisez) :

Le site web Apache Friends

Le site web Apache Friends

Le logiciel sera automatiquement téléchargé sur votre ordinateur. Une fois le téléchargement terminé, cliquez sur le fichier .exe pour lancer le programme d’installation.

Notez que pour macOS, il s’agira d’un fichier .dmg. Une fois que vous l’aurez ouvert, cliquez sur l’icône XAMPP et faites-le glisser vers votre répertoire Applications.

Étape 2 : Choisissez les composants que vous voulez installer

Après avoir lancé l’installateur, vous serez invité à choisir les composants à installer. Les plus importants à sélectionner sont Apache, MySQL, PHP et phpMyAdmin :

L'écran de mise en place des composants de XAMPP

L’écran de mise en place des composants de XAMPP

Vous pouvez décocher les autres éléments, car ils ne sont pas nécessaires. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur le bouton Suivant et sélectionnez le répertoire dans lequel vous souhaitez installer XAMPP.

Cliquez à nouveau sur le bouton Suivant, ignorez l’invite de Bitnami et sélectionnez à nouveau Suivant.

Étape 3 : Lancer le panneau de configuration XAMPP et tester votre serveur

Sur l’écran final, choisissez de lancer le panneau de contrôle XAMPP. Dans le panneau de configuration XAMPP qui s’ouvre, vous pouvez cliquer sur les boutons « Commencer » à côté d’Apache et de MySQL :

Le panneau de contrôle XAMPP

Le panneau de contrôle XAMPP

Une fois que vous les avez lancés, l’état devrait passer au vert. Il est maintenant temps de tester votre serveur. Vous pouvez le faire en saisissant « http://localhost/ » dans votre navigateur web. Si cela fonctionne, vous avez ajouté avec succès XAMPP à votre ordinateur.

Étape 4 : Télécharger WordPress et créer une base de données

L’étape suivante consiste à installer WordPress sur votre ordinateur. Vous pouvez le faire en allant sur le site WordPress.org et en cliquant sur Obtenir WordPress.

Lorsque le téléchargement est terminé, extrayez les fichiers, puis copiez le répertoire. Ensuite, naviguez jusqu’au répertoire XAMPP sur votre ordinateur, et localisez et ouvrez le répertoire htdocs.

Ensuite, créez un nouveau répertoire dans le répertoire htdocs. Vous pouvez lui donner un nom du genre « mytestsite ». Dans ce répertoire, collez les fichiers WordPress.

Il est maintenant temps de créer votre base de données.

Retournez à votre panneau de contrôle XAMPP et sélectionnez Admin à côté de MySQL. Cela lancera phpMyAdmin.

Cliquez sur Bases de données, puis donnez un nom à votre base de données et sélectionnez Créer (vous pouvez vous référer aux sections précédentes si vous avez besoin de plus de conseils).

Vous pouvez donner à votre base de données le nom que vous voulez. Cependant, nous vous suggérons de le garder simple et mémorisable, par exemple « test_db ».

Étape 5 : Installez WordPress localement en visitant votre site dans votre navigateur

Pour compléter le processus, vous pouvez vous rendre sur « http://localhost/mytestsite » dans votre navigateur. N’oubliez pas de remplacer « mytestsite » par le nom de votre répertoire WordPress.

Vous serez invité à sélectionner une langue, à nommer votre site et à remplir les informations de votre base de données. Vous pourrez ensuite vous connecter à votre site WordPress et commencer à utiliser votre environnement local !

Que vous vous rendiez dans un endroit où le Wi-Fi est limité ou que vous souhaitiez modifier et manipuler rapidement des fichiers, une installation locale de WordPress peut vous faciliter la vie. Découvrez comment faire ! 💻Click to Tweet

Résumé

En mettant en place un environnement local WordPress, vous pouvez tester les nouvelles fonctionnalités et développer entièrement vos sites WordPress avant de les mettre en ligne. En fait, vous pouvez utiliser diverses méthodes pour installer WordPress en local sur votre ordinateur.

Dans cet article, nous avons expliqué comment vous pouvez le faire à la fois sur Mac et Windows via un logiciel d’environnement de serveur local DevKinsta, DesktopServer, WAMP, MAMP ou XAMPP. Bien que les instructions spécifiques varient en fonction de l’outil que vous utilisez, le processus peut être résumé en cinq étapes principales :

  1. Téléchargez et installez un logiciel d’environnement local sur votre ordinateur.
  2. Ouvrez le fichier .exe/.dmg et lancez le programme d’installation.
  3. Créer une base de données MySQL vierge.
  4. Téléchargez la dernière version de WordPress.
  5. Visitez votre site de test dans votre navigateur pour compléter le processus de configuration de l’hôte local.

Si vous avez aimé cet article, alors vous allez adorer la plateforme d’hébergement WordPress de Kinsta. Accélérez votre site web et obtenez le support 24/7 de notre équipe de vétérans de WordPress. Notre infrastructure propulsée par Google Cloud met l’accent sur la mise à l’échelle automatique, la performance et la sécurité. Laissez-nous vous montrer la différence de Kinsta ! Découvrez nos plans