Dans le réseau informatique, « localhost » fait référence à l’ordinateur sur lequel un certain programme est en cours d’exécution. Par exemple, si vous exécutez un programme sur votre propre ordinateur (comme un navigateur Web ou un environnement de développement Web local), alors votre ordinateur est le « localhost ». D’autre part, si vous parlez d’une base de données MySQL qui se trouve sur le serveur web de votre hébergeur, alors le serveur web de votre hébergeur est « localhost » dans ce scénario.

Dans les termes les plus simples, vous pouvez essentiellement considérer localhost comme signifiant « cet ordinateur ». Rappelez-vous simplement que « cet ordinateur » s’applique au programme, pas nécessairement à l’ordinateur que vous utilisez physiquement.

Sur un plan plus technique, localhost se résout généralement à l’adresse IP 127.0.0.1, qui est connue sous le nom d’adresse loopback. En raison de son importance, le terme « localhost » est un nom de domaine réservé. Cela signifie que, pour éviter toute confusion, il est impossible d’enregistrer un nom de domaine qui contient « localhost » dans le nom de domaine de premier ou deuxième niveau.

2 Situations courantes où vous rencontrerez localhost avec WordPress

Il y a deux domaines où vous êtes susceptible de rencontrer le terme localhost en relation avec WordPress :

  • Développement/test de sites Web WordPress dans un environnement local
  • Configuration de l’accès à la base de données de votre site WordPress

Tout d’abord, de nombreux développeurs WordPress créent ce qu’on appelle un « environnement de test local » pour créer des sites Web WordPress. Essentiellement, cet environnement imite un site Web en direct, mais il est entièrement autonome sur l’ordinateur de l’utilisateur.

Parce que le site n’existe que sur l’hôte local, il est facile pour les développeurs de tester les choses sans craindre de casser quelque chose sur un site en production qui pourrait recevoir du trafic externe. Une fois le site terminé, les développeurs peuvent alors déplacer le site Web de leur environnement localhost vers un environnement de serveur en ligne.

Au-delà du développement et du test de WordPress, vous pourriez également rencontrer le terme localhost si vous saisissez ou modifiez manuellement les informations d’identification de la base de données de votre site WordPress. Cela peut se produire lorsque vous éditez votre fichier wp-config.php ou lorsque vous travaillez avec un plugin.

Ci-dessous, vous en apprendrez un peu plus sur chaque situation…

Comment installer WordPress localement (votre « Localhost »)

Il existe un certain nombre d’outils généraux et spécifiques à WordPress que vous pouvez utiliser pour créer un environnement de développement WordPress local. Avec n’importe lequel de ces outils, vous créez essentiellement un serveur Web autonome sur votre propre ordinateur. Voici quelques-uns des outils de développement local les plus courants pour WordPress :

Avec tous ces outils, vous devrez d’abord installer et configurer l’outil pour créer votre environnement local. Il s’agit essentiellement d’un serveur web localhost (c’est-à-dire un serveur web fonctionnant sur « votre ordinateur »). Une fois que votre environnement de serveur local est en cours d’exécution, vous pouvez y installer WordPress comme vous le feriez sur votre hébergeur. Certains outils, comme DesktopServer, incluent également des mécanismes intégrés pour installer rapidement WordPress.

Vous pourrez alors accéder à votre site WordPress local en tapant « localhost » dans la barre d’adresse de votre navigateur :

Un exemple d'environnement de développement local

Un exemple d’environnement de développement local

Pourquoi votre base de données WordPress est situé chez Localhost dans la plupart des situations

Comme vous l’avez appris au début de cet article, « localhost » signifie simplement l’ordinateur sur lequel un programme est exécuté.

Voici pourquoi c’est important pour la base de données de votre site WordPress :

Dans 99% des cas, la base de données de votre site WordPress sera située sur le même serveur que les autres fichiers de votre site WordPress. Par conséquent, chaque fois que vous éditez votre fichier wp-config.php ou qu’un plugin vous demande votre « nom d’hôte MySQL » ou « hôte MySQL », vous pouvez simplement entrer « localhost ».

Par exemple, voici à quoi ressemble l’entrée DB_HOST dans le fichier wp-config.php pour une installation WordPress chez Kinsta :

Localhost dans votre fichier wp-config.php

Localhost dans votre fichier wp-config.php

De même, si vous utilisez un plugin comme Duplicator pour migrer votre site WordPress, vous pouvez simplement entrer « localhost » lorsque le plugin vous demande d’entrer la valeur Host de votre base de données :

Utilisation de localhost dans le plugin Duplicator

Utilisation de localhost dans le plugin Duplicator

Dans ces deux situations, vous dites à WordPress (ou à un plugin WordPress) de rechercher la base de données sur le même serveur où WordPress est situé. Bien qu’il soit peu probable que vous rencontriez le terme localhost sur une base quotidienne à moins que vous ne soyez un développeur, il est utile de savoir comment localhost se rapporte à WordPress.

Rappelez-vous – pour vous souvenir facilement de ce qu’est localhost, pensez simplement à des expressions comme « cet ordinateur » ou « l’ordinateur sur lequel ce programme fonctionne ». C’est aussi simple que ça !

8
Partages