Vous vous êtes retrouvé sur cet article de blog en cliquant sur un lien qui mène à une URL. Mais qu’est-ce qu’une URL et comment fonctionne-t-elle exactement ?

Une URL est essentiellement une adresse unique qui mènera à une page spécifique d’un site lorsqu’elle est saisie dans un navigateur web. C’est ce qui permet de partager facilement avec vos amis les pages web (ou les vidéos YouTube) que vous trouvez intéressantes.

Avec des millions de serveurs connectés sur Internet, des centaines de millions de sites web et des milliards de pages, c’est l’une des principales technologies qui rendent le web facile à naviguer.

Sans elle, vous n’auriez aucun moyen de séparer une page des 64 milliards d’autres pages web sur Internet.

Dans cet article, nous allons faire une plongée en profondeur dans l’URL, expliquer ce qu’elle est, décomposer les différentes composantes de son fonctionnement, couvrir ce à quoi ressemble une bonne URL à des fins de référencement, et plus encore.

Qu’est-ce qu’une URL (Uniform Resource Locator)

Une URL, Uniform Resource Locator, est une adresse qui aide votre navigateur web à localiser une page web, une image, un fichier ou une autre ressource spécifique.

Votre navigateur prend l’adresse, traduit le nom de domaine en adresse IP du serveur, et le reste de l’URL indique le chemin d’accès au fichier spécifique sur ce serveur.

Une URL mène à un fichier ou à une page spécifique, tandis qu’un nom de domaine est une « adresse » générale de l’ensemble du site ou du serveur.

URL vs URI

Une URI (ou Uniform Resource Identifier) est différente d’une URL en ce sens qu’elle renvoie à l’ID unique d’un fichier ou d’une ressource, mais pas nécessairement au moyen par lequel vous pouvez y accéder.

Il s’agit d’une catégorie d’identificateurs de niveau supérieur qui comprend également l’URL comme l’une de ses sous-catégories.

Selon les spécifications officielles de la RFC 3986 :

« Une URI est une séquence compacte de caractères qui identifie une ressource abstraite ou physique ».

Il peut s’agir d’un nom d’ID unique, de la « localisation » (ou du point d’accès au réseau) de la ressource, ou des deux (ce que l’on appelle une URL).

  • https://kinsta.com/blog/what-is-a-url est une URL, car elle spécifie le protocole HTTPS et l’emplacement complet de la page.
  • mailto:[email protected] est également une URL due au protocole mailto mais utilisée pour l’envoi d’e-mail, et non pour accéder à une page web ou à une autre ressource.
  • urn:isbn:12312341234 est une URN (Uniform Resource Name) qui ne spécifie qu’un nom sans possibilité d’accès à la ressource.

Tous ces formats relèvent de l’URI, qui couvre à la fois les URL et les URN.

Pour distinguer les liens réels vers des ressources en ligne des ID de produits physiques, les liens web sont généralement appelés URL plutôt qu’URI.

Note : le guide officiel lui-même indique que vous devez « utiliser les URI plutôt que les URL » pour décrire les adresses web, mais il n’a pas été mis à jour depuis 2005, ce qui le place un peu en retrait par rapport à l’époque. En 2020, l’URL est de loin le terme le plus courant utilisé pour désigner les adresses web.

Vous saisissez des URL tous les jours... mais qu'est-ce qu'une URL exactement et comment fonctionne-t-elle ? 🤯 Cliquez sur l'URL ci-dessous pour en savoir plus 😉Click to Tweet

Qu’est-ce qu’un exemple d’URL ?

Pour consulter un exemple d’URL, il suffit de regarder le champ d’adresse web en haut de votre navigateur, juste en dessous de vos onglets.

Barre d'adresse d’URL dans Google Chrome.

Barre d’adresse d’URL dans Google Chrome.

Le champ indique l’URL de cette page : https://kinsta.com/blog/what-is-a-url. (Votre navigateur peut masquer le HTTPS jusqu’à ce que vous double-cliquiez sur le champ).

Remarquez que lorsque vous cliquez sur un autre onglet, il affiche une URL différente qui renvoie à la page ou au fichier que vous consultez.

Anatomie d’une URL (6 parties mobiles différentes)

Lorsque vous visitez une page web, une URL peut sembler la chose la plus simple du monde.

Mais beaucoup de choses peuvent se produire dans une seule URL.

  • Une URL peut vous envoyer vers une page web spécifique.
  • Elle peut également vous envoyer à un endroit particulier de cette page.
  • Elle peut communiquer avec votre CMS (Content Management System) pour afficher un contenu distinct.
  • Elle peut même suivre l’origine de votre visite en utilisant des paramètres pour interagir avec votre logiciel d’analyse.

Examinons les différentes parties mobiles d’une URL qui font que toutes ces choses se produisent.

Le protocole HTTPS/HTTP

La première partie d’une URL identifie le protocole utilisé par le serveur et la page web pour transférer des données vers votre ordinateur.

Le protocole URL.

Le protocole URL.

Selon votre navigateur, vous devrez peut-être double-cliquer sur le côté gauche de l’URL pour voir cette partie.

HTTP signifie Hypertext Transfer Protocol et est le moyen de base, non crypté, de transférer des données sur Internet. HTTPS signifie Hypertext Transfer Protocol Secure et est un protocole crypté plus sûr pour le transfert de données. Google Chrome montrera qu’un site utilise HTTPS avec un symbole de cadenas, symbolisant un site web sécurisé.

Si un site utilise le protocole HTTP, il affiche une marque d’attention que vous pouvez développer et qui vous met en garde contre l’envoi d’informations sensibles sur le site.

Selon le navigateur, le site web et le système d’exploitation, il peut également ouvrir automatiquement une invite qui avertit les visiteurs.

Une connexion HTTP non sécurisée dans Chrome.

Une connexion HTTP non sécurisée dans Chrome.

Imaginez l’impression négative que cela donnera aux clients potentiels. Ce n’est pas une bonne image.

De plus, l’utilisation du protocole HTTP peut avoir un impact négatif sur le classement de votre site web pour les mots-clés de Google. Google a officiellement confirmé qu’il l’utilise pour décider du classement de votre page dans les résultats de recherche.

Mais malgré tous les inconvénients du protocole HTTP, en octobre 2020, 33,2 % des sites web n’utilisaient toujours pas HTTPS.

Si vous utilisez toujours le protocole HTTP pour votre site WordPress, nous avons un guide détaillé pour la migration de votre site de HTTP vers HTTPS.

Selon votre hébergeur actuel, cela peut être aussi simple que de cliquer sur un bouton ou pas possible du tout. Dans certains cas, il peut être plus facile de passer à un hébergeur plus fiable qui utilise HTTPS pour tous les sites, comme Kinsta.

Le nom de domaine et le DNS

Le nom de domaine est ce qui aide le navigateur à trouver votre serveur web en premier lieu, en utilisant le DNS (Domain Name System).

La section « domaine » d'une URL.

La section « domaine » d’une URL.

En termes simples, le DNS aide un navigateur à traduire un nom de domaine en adresse IP réelle du serveur web qui y est connecté.

Sans le DNS, nous devrions surfer sur le web en partageant des chaînes de nombres comme 241.102.129.209.

Pas vraiment facile à retenir, n’est-ce pas ? Les noms de domaine ne sont pas seulement excellents pour l’image de marque. Ils facilitent le partage de contenus et d’idées.

Au lieu d’une chaîne de chiffres aléatoire, vous pouvez partager ou rechercher un nom de domaine qui a du sens. Comme Kinsta.com, où tout le monde peut facilement nous trouver après avoir entendu parler de notre entreprise.

Lisez notre guide pour en savoir plus sur ce qu’est le DNS et comment il relie exactement les noms de domaine aux serveurs web.

Le chemin

Le chemin est toute partie de l’URL qui vient après le nom de domaine, avant un point d’interrogation ou un # qui ajoute des informations supplémentaires à une URL (plus d’informations à ce sujet ci-dessous).

La partie « chemin » d'une URL.

La partie « chemin » d’une URL.

Au début, l’URL représentait directement la structure des fichiers et des répertoires de votre serveur. Ainsi, si vous deviez atteindre ce fichier, vous pourriez suivre ce chemin exact avec votre client FTP pour le supprimer ou le modifier. Par exemple, si le chemin est yoursite.com/folder1/folder2/file1.html, la structure serait la même sur votre serveur. Si vous utilisez le FTP ou un gestionnaire de fichiers pour le consulter, la structure sera identique.

Structure des répertoires dans un client FTP.

Structure des répertoires dans un client FTP.

Mais de nos jours, la plupart des sites web sont construits avec un CMS qui utilise une base de données pour générer des pages de manière dynamique.

Les CMS s’appuient sur l’architecture du serveur pour connecter une URL d’apparence normale (comme kinsta.com/blog/what-is-a-url) à une chaîne de requête qui générera la bonne page.

C’est ainsi que les permaliens WordPress fonctionnent, et c’est pourquoi https://kinsta.com/blog/what-is-a-url mène à cette page, même si nous n’avons pas de répertoire appelé blog ou de fichier nommé what-is-a-url sur notre serveur.

Si cela vous semble compliqué et que vous ne comprenez pas encore tout, ne vous inquiétez pas. Vous trouverez ci-dessous une section entière consacrée aux permaliens WP, à leur fonctionnement et à la manière dont vous pouvez les modifier.

Chaînes et variables de requête

La chaîne de requête est la partie qui suit le point d’interrogation, et elle peut inclure des variables qui communiquent avec PHP de cette page pour influer sur l’expérience du visiteur.

Variables de requête dans les URL.

Variables de requête dans les URL.

Par exemple, pour WordPress, la variable « p » est l’abréviation de post et indique quel article WordPress va afficher sur cette page.

Sans les permaliens pour rendre l’URL plus attrayante, un article WordPress ne serait accessible que par des URL comme celle-ci : http://yoursite.com/?p=1294. Vous devrez spécifier directement l’ID de l’article à WordPress pour obtenir la page que vous souhaitez.

YouTube est l’un des plus grands sites qui utilisent encore ouvertement des variables dans les URL permanentes de leur contenu. Chaque fois que vous partagez un lien vers une vidéo, il mène à une URL comme https://www.youtube.com/watch?v=YxR85tY46BE.

Les URL de ce type ne sont plus une préoccupation majeure pour le partage social car la plupart des sites de réseaux sociaux incluent maintenant des aperçus et des méta-titres pour les liens partagés.

Mais ce type d’URL peut avoir un impact négatif sur le SEO de votre site web ou de votre blog.

Paramètres UTM

Les paramètres UTM sont différents des chaînes de requête qui fournissent une variable pour le CMS ou l’application web de votre site. Au lieu d’affecter directement l’expérience du visiteur, ils communiquent avec votre logiciel d’analyse. (Par exemple, Google Analytics).

Paramètres UTM dans une URL.

Paramètres UTM dans une URL.

Ces balises UTM permettent de suivre la provenance des visiteurs pour analyser les performances de la campagne. Vous pouvez les utiliser pour indiquer quelle plateforme, quelle campagne et même quelle publicité spécifique a envoyé un visiteur sur votre site.

Certaines plateformes publicitaires génèrent automatiquement des paramètres pour stocker des données sur les visiteurs.

Ancres

L’ancre est tout ce qui se trouve derrière un dièse. Il s’agit d’un lien spécifique à une page qui mène à une partie spécifique d’une page.

La partie « ancre » d'une URL.

La partie « ancre » d’une URL.

L’URL ci-dessus vous mènera à la partie « Anatomie d’une URL » de cette page car il s’agit d’un lien d’ancre ou « lien de saut » vers l’ID de cette sous-rubrique spécifique.

Pour utiliser les liens d’ancre, vous devez ajouter un « ID » à la balise HTML vers laquelle vous souhaitez créer un lien. Dans ce cas, le code réel du titre de cette section H2 ressemble à ceci en HTML simple :

<h2 id=”the-anatomy-of-a-url”>The Anatomy of a URL </h2>

Vous pouvez également en ajouter un manuellement aux en-têtes dans l’éditeur Gutenberg de WordPress en développant la section « avancé » d’un bloc d’en-tête.

Lien d'ancre d'en-tête dans WordPress.

Lien d’ancre d’en-tête dans WordPress.

Chez Kinsta, nous ne nous donnons pas la peine d’ajouter manuellement des ID à tous les sous-en-têtes. Au lieu de cela, nous utilisons une extension qui génère automatiquement une table des matières et des liens de saut pour chaque article.

L’extension crée un espace autour des rubriques pertinentes avec l’ID, ce qui nous évite de l’ajouter manuellement.

Le blog Kinsta automatise la création de liens d'ancre pour les en-têtes.

Le blog Kinsta automatise la création de liens d’ancre pour les en-têtes.

Pour en savoir plus sur la façon de la mettre en place sur votre site WordPress, lisez notre guide sur les liens d’ancre.

WWW ou non-WWW

L’inclusion d’un www dans votre URL était autrefois une norme pour tous les sites web sur l’internet.

Ce n’est plus le cas. Vous avez peut-être même remarqué que notre site web, Kinsta.com, n’inclut pas www dans l’URL.

Les trois W sont une partie optionnelle d’une URL qui identifie un site comme faisant partie du World Wide Web. L’utilisation de cette partie dépend principalement de vos préférences personnelles.

Vous pouvez mettre en place des redirections vers la bonne forme même si les visiteurs ne l’incluent pas. Ainsi, par défaut, Google Chrome et de nombreux autres navigateurs ne l’affichent même plus. Les redirections rendent cette forme sans intérêt pour l’utilisateur.

Et Google utilise automatiquement la bonne variation dans les résultats de recherche, ce n’est donc pas un facteur de SEO.

Comme pour le protocole, vous devrez peut-être double-cliquer sur l’URL pour voir l’URL complète qui inclut le www.

Chaque option peut présenter des avantages et des inconvénients, en fonction de la taille et des objectifs de votre entreprise. Apprenez-en plus sur le choix entre un domaine www et un domaine non www pour prendre votre décision.

Si vous souhaitez ajouter ou supprimer le www, nous avons déjà expliqué comment changer votre URL pour inclure ou supprimer le www dans WordPress.

Permaliens WordPress

Nous avons déjà brièvement abordé ce sujet, mais avec un CMS comme WordPress, le chemin de l’URL ne représente pas le « vrai » chemin à travers les répertoires et fichiers existants sur votre serveur.

Au lieu de cela, WordPress utilise PHP et MySQL pour générer des pages basées sur des chaînes de requête incluses dans l’URL, comme https://kinsta.com/?p=1294. C’est ce qu’était le premier permalien de WordPress.

Les « beaux permaliens » comme celui de cet article, https://kinsta.com/blog/what-is-a-url, reposent sur une fonction de réécriture Apache ou Nginx pour lier une URL à un permalien WordPress pertinent avec l’ID de l’article.

Heureusement, vous n’avez pas besoin de comprendre l’écosystème de votre serveur ou de savoir comment le faire manuellement pour apporter des modifications à votre URL.

Vous pouvez tout gérer depuis WordPress (à condition que l’environnement de votre serveur soit correctement configuré).

Réglages des permalines dans WordPress.

Réglages des permaliens dans WordPress.

Si vous le réglez sur simple, vos articles ne seront accessibles que si vous utilisez des liens avec la variable d’ID de l’article : yoursite.com/?p=123.

La plupart des sites WordPress l’évitent pour des raisons de référencement. Une chaîne de nombres aléatoires ne peut pas inclure un mot-clé correspondant, et est moins cliquable qu’un lien qui a du sens.

Au lieu de cela, la plupart des sites utilisent une structure qui inclut un titre de blog, ou une variante de celui-ci, dans l’URL.

Modifier les permaliens lors de la création de nouveaux articles et de nouvelles pages

Les slugs et permaliens générés automatiquement de WordPress ne sont pas toujours idéaux

Si nous laissons WordPress s’en occuper, le permalien pour cet article serait quelque chose comme kinsta.com/blog/what-is-url-explained-learn-how-to-get-most-out-your-sites-url.

C’est tout simplement trop long, et ce n’est pas non plus idéal pour le partage ou le SEO.

Ainsi, à des fins de référencement et de partage, vous pouvez définir un slug et un permalien personnalisés pour chaque article et chaque page. (Vous aviez besoin d’une extension SEO pour cela, mais heureusement, il est maintenant inclus dans le cœur de WordPress).

Il suffit de développer la section « Permaliens » dans la colonne latérale de droite lors de la création d’une page ou d’un article

Modifier les permaliens dans Gutenberg.

Modifier les permaliens dans Gutenberg.

Pour le SEO, vous voulez que le slug soit propre et court, sans mots de remplissage ou adjectifs inutiles. C’est pourquoi notre slug est « what-is-a-url », et non « what-is-a-url-in-depth-explanation-learn-to-get-the-most-out of-your-sites-url ».

Pour en savoir plus sur l’optimisation de ces réglages, consultez notre guide ultime des permaliens WordPress.

URL vs. slug vs. permalien

Une URL est un lien qui mène à n’importe quelle page web, fichier ou ressource sur Internet.

Mais lorsqu’il s’agit d’adresses web et de WordPress, le terme URL n’est pas le seul que nous utilisons. Vous avez peut-être aussi entendu le mot permalien ou slug.

Un permalien est une URL qui agit comme un lien permanent vers un contenu spécifique de votre site WordPress. (Par exemple, https://kinsta.com/blog/what-is-a-url est le permalien vers cet article).

Un slug est la dernière partie de l’URL après le nom de domaine et le répertoire WordPress qui identifie une page spécifique : what-is-a-url. Les slugs doivent être courts, lisibles et indiquer clairement le contenu de la page ou de l’article.

En savoir plus sur l‘impact des slugs sur votre SEO.

Une URL est simplement une adresse web que vous pouvez utiliser pour accéder à une page ou à un fichier. Il s’agit d’une technologie web basique qui vous aide à naviguer sur Internet.

Rediriger une ancienne URL

Si vous déplacez une ancienne page ou un ancien article, vous vous demandez peut-être s’il existe un moyen de vous assurer que vous pouvez toujours obtenir le trafic et les liens de l’ancienne URL.

Par exemple, vous pouvez mettre à jour le slug par année de 2019 à 2020, changer votre nom de domaine, ou bien d’autres choses encore. Heureusement, les redirections sont faciles à mettre en place.

Vous pouvez mettre en place des redirections à partir de votre tableau de bord d’hébergement, comme notre MyKinsta développé sur mesure, ou un cPanel générique :

Ajouter des redirections dans MyKinsta.

Ajouter des redirections dans MyKinsta.

Le code d’état indique au navigateur et aux moteurs de recherche l’état de la redirection. 301 signifie que la redirection est permanente, que vous avez déplacé l’article vers un nouvel emplacement.

C’est idéal pour le SEO, car il passe la plupart de l’autorité d’origine et du « jus de lien » que l’ancien article avait au nouveau.

Il existe de nombreuses façons de mettre en place une redirection WordPress, notamment en utilisant des extensions ou même en modifiant manuellement l’environnement de votre serveur.

Raccourcisseurs d’URL : Quand les utiliser

Si une URL est extra-longue, il peut être tentant d’utiliser un raccourci d’URL pour la partager dans des publications de réseaux sociaux ou des e-mails.

Si vous vous connectez à une partie spécifique d’un article avec une longue ancre, ou si vous voulez cacher vos paramètres UTM, c’est une bonne idée.

Quelques règles de base :

  • Utilisez uniquement des raccourcisseurs d’URL réputés (comme Bitly ou TinyURL) sans interruption publicitaire ni temps de chargement lent. Toute publicité ou temps de chargement supplémentaire signifie que moins d’utilisateurs restent pour visiter la page.
  • Si une URL est déjà courte et a du sens (comme kinsta.com/wordpress-hosting), il est préférable de partager la version originale.
  • N’utilisez jamais d’URL raccourcies pour les hyperliens, car l’URL est de toute façon cachée derrière le texte du lien.

Une URL raccourcie (ou un lien court) est surtout utile pour le partage sur les réseaux sociaux, les e-mails ou dans les vidéos.

La plupart des experts en SEO considèrent qu’une URL raccourcie n’a pas d’impact négatif sur votre SEO ou sur le classement de vos recherches en 2020.

Imaginez une URL comme l'adresse unique de votre domicile qui vous aide à trouver la page exacte que vous cherchez dans une mer de 64 milliards d'autres 😲 Pour en savoir plus sur cette technologie essentielle, cliquez sur 👇Click to Tweet

Résumé

Vous devriez maintenant savoir ce qu’est une URL, jusqu’à ses éléments constitutifs que sont le nom de domaine, le chemin d’accès et les protocoles sous-jacents.

Pour tirer le meilleur parti des URL de votre site, il est important qu’elles soient courtes et précises, et qu’elles incluent le sujet de chaque page.

N’oubliez pas de rediriger les anciennes URL lorsque vous apportez des modifications, en particulier pour celles qui ont déjà attiré des backlinks et qui généraient un trafic organique vers votre site.

Quelles sont vos expériences ? Avez-vous déjà changé une URL sur votre site ? Avez-vous déjà remarqué une URL bizarre lorsque vous naviguez sur le web ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 28 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.