Si vous vous demandez « qu’est-ce qu’un SSD ? » mais que vous n’en savez pas grand-chose, vous êtes au bon endroit. Un disque solid-state (SSD) est un dispositif de stockage qui permet de lire, d’écrire et de stocker des données de façon permanente sans source d’énergie constante.

Quelle est la différence entre un SSD et un disque dur (HDD) ? Lequel est le meilleur ? Et comment choisir le SSD le mieux adapté à vos besoins ?

Dans ce guide, nous vous aiderons à comprendre ce qu’est un SSD, la différence entre un SSD et un disque dur, les différents types de SSD et comment choisir le meilleur.

Continuez à lire !

Histoire du Solide-State Drive (SSD)

Un SSD à baie de 2,5 pouces. (Image source : Dsimic, via Wikimedia Commons)
Un SSD à baie de 2,5 pouces. (Image source: Dsimic, via Wikimedia Commons)

Saviez-vous que le long parcours du stockage SSD et son développement ont commencé dans les années 1950 ?

Oui, c’est aussi vieux que ça !

À l’époque, ils les utilisaient dans les ordinateurs de la première génération (ordinateurs à tubes à vide) grâce à deux technologies similaires : la mémoire morte à capacité de carte et la mémoire à noyau magnétique.

Cependant, ces deux solutions sont passées de mode dans les années 1950 et 1960 avec la popularité croissante de composants de stockage moins coûteux comme la mémoire à tambour.

La technologie étant en constante évolution, dans les années 1970 et 1980, les SSD sont revenus sur le devant de la scène, mais ils étaient assez chers et n’ont pas été largement adoptés jusqu’à ce que Dataram lance le Bulk Core SSD en 1976. Bien que cette création révolutionnaire de 2 Go de SSD utilisait encore la mémoire centrale, elle était hautement compatible et fonctionnait beaucoup plus rapidement que les disques à tête fixe.

Les entreprises ont commencé à développer des technologies SSD, comme le Sharp PC-5000 doté d’une mémoire à bulles SSD de 128 Ko en 1983. Dans les années 1990, les SSD à base de flash ont été introduits et ont commencé à gagner en popularité dans le monde entier, mais ils étaient encore coûteux (jusqu’à 47.000 $).

En 2003, Transcend a lancé des SSD flash bon marché dotés d’un connecteur Parallel Advanced Technology Attachment (Parallel ATA ou PATA) dont le prix ne dépassait pas 50 $. Le connecteur PATA permettait de brancher des disques durs sur des ordinateurs.

Ce n’est qu’en 2006 que les SSD flash ont été commercialisés massivement par Samsung avec une capacité de 32 Go et une interface PATA. En 2009, OCZ Technology a lancé des SSD à mémoire flash de 1 To, tandis que Virident Systems a mis au point en 2012 des SSD à mémoire flash de deuxième génération offrant jusqu’à 2,2 To de stockage.

Fin 2012, nous avons vu des disques flash d’entreprise fiables pour les applications à hautes performances, comme le disque SDD DC S3700 d’Intel. Le besoin croissant de vitesse, de hautes performances et de fiabilité sont des facteurs critiques pour la croissance et l’avancement des SSD par rapport aux disques durs.

Quelle est la différence entre un SSD et un disque dur ? Lequel est le meilleur ? Et comment choisir le bon SSD en fonction de vos besoins ? 🤯 Cliquez pour en savoir plus ⬇️Click to Tweet

Différence entre SSD et HDD

Pour comprendre l’engouement suscité par les disques SSD, vous devez d’abord savoir comment ils fonctionnent et en quoi ils diffèrent d’une technologie de stockage traditionnelle comme le disque dur. Même si les SSD et les HDD sont tous deux utilisés pour stocker des données, ils fonctionnent différemment.

Comment fonctionne un disque dur

Les disques durs existent depuis plus longtemps que les disques SSD. Vous pouvez les trouver dans divers appareils électroniques tels que les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables, les consoles de jeux, les téléphones mobiles et les tablettes. Cependant, il est aujourd’hui considéré comme une ancienne technologie de stockage des données en raison de son mode de fonctionnement.

Un disque dur (Image source :
Un disque dur (Image source : Wikimedia Commons)

Si vous êtes familier avec les vieux tourne-disques, un disque dur est un peu similaire. Un disque dur est un dispositif de stockage électromécanique et volatile composé de plusieurs plateaux (disques) qui tournent autour d’une broche (axe central). Il est doté d’un bras mécanique qui lui permet d’écrire et de lire des données.

Il existe deux tailles de disque dur populaires : le disque dur de 2,5 pouces utilisé dans les ordinateurs portables et le disque dur de 3,5 pouces utilisé dans les ordinateurs de bureau. La vitesse d’un disque dur dépend du nombre de rotations qu’il effectue par minute.

Comment fonctionne le SSD

Contrairement aux disques durs, un dispositif de stockage SSD ne comporte pas de pièces mobiles et offre des temps d’accès quasi instantanés. Avec le SSD, les données sont stockées dans des micro-puces, ce qui les rend plus rapides. Le SSD est plus petit en taille que le disque dur et peut même être monté directement sur la carte mère. On peut dire qu’il s’agit d’une forme plus avancée et sophistiquée de clé USB.

disque SSD
Un disque SSD (Image source : Wikimedia Commons)

Les SSD dépendent de la mémoire flash, les deux types de flash les plus populaires étant NOR et NAND. La plupart des SSD utilisent la mémoire flash NAND car elle est plus rapide en écriture et plus petite en taille que la NOR. La mémoire NAND est une mémoire flash non volatile qui conserve les données qui y sont stockées même si le disque est éteint.

Alors que les disques durs disposent d’un bras mécanique pour lire et écrire les données, un SSD utilise un processeur (contrôleur) pour lire et écrire les données. Il est également chargé de stocker, restaurer, mettre en cache et nettoyer les données.

La vitesse de lecture et d’écriture des données du SSD, ainsi que ses performances globales, sont déterminées par son contrôleur.

Pourquoi les disques SSD sont meilleurs que les disques durs

Venons-en maintenant à la bataille des disques de stockage. Si le bon vieux disque rotatif est toujours vendu et utilisé par de nombreux centres de données et consommateurs à petit budget, de plus en plus d’entreprises et de consommateurs se tournent vers les disques SSD. Voici pourquoi :

  • Vitesse : La vitesse est l’avantage le plus important et le plus significatif d’un SSD par rapport à un disque dur. Comme il n’a pas de pièces mobiles, un SSD peut lire les données 10 fois plus vite qu’un disque dur et écrire 20 fois plus vite. De plus, le processus de copie d’un disque dur varie entre 30 et 150 Mo/s, alors qu’un SSD standard nécessite 500 Mo/s. Ainsi, les SSD offrent des temps de démarrage, de chargement d’applications et de fichiers (jeux et vidéos, par exemple) et de transfert de données plus rapides.
  • Efficacité énergétique : En raison de la dépendance d’un disque dur à l’égard de nombreuses opérations mécaniques, il s’agit d’un stockage gourmand en énergie. En revanche, les disques SSD sont plus économes en énergie et consomment moins de puissance, ce qui prolonge la durée de vie des batteries.
  • Pas de surchauffe : Les disques SSD résistent mieux à la chaleur, alors que les disques durs ont tendance à surchauffer, ce qui compromet les performances globales du système.
  • Construction : L’absence de pièces mobiles donne au SSD un avantage sur le disque dur en termes de durabilité. C’est un périphérique de stockage plus fiable, qui ne vibre pas et peut supporter des chocs, ce qui n’est pas le cas des HDD. Les disques SSD sont également silencieux, alors que les disques durs sont bruyants.
  • Poids : Les disques SSD sont légers par rapport aux disques durs, ce qui les rend plus performants et plus fonctionnels.

Quand vous devez utiliser le SSD

Compte tenu des divers avantages des disques SSD par rapport aux disques durs, de nombreuses personnes et entreprises les adoptent. Mais cela ne signifie pas nécessairement que vous devez posséder un SSD ou vider votre portefeuille pour l’acquérir.

Examinons donc quelques-uns des principaux cas d’utilisation de SSD.

1. Entreprise

Le SSD est un excellent choix pour les entreprises et les sociétés qui gèrent et stockent des tas de données, grâce à ses vitesses élevées, ses hautes performances et sa fiabilité en matière de transfert de fichiers et de temps d’accès.

Prenez la programmation et la conception graphique, par exemple. Bien que les disques durs soient courants chez les graphistes et les programmeurs en raison de leurs grandes capacités de stockage, les professionnels se sont récemment tournés vers les disques SSD pour leur rapidité. Ils peuvent livrer plus de projets dans des délais plus courts que les disques durs.

2. Hébergement de site web

La vitesse est un facteur essentiel dans le secteur de l’hébergement web. Si votre site se charge lentement, vous perdrez des revenus et du trafic, ce qui finira par tuer votre activité en ligne. Saviez-vous que la vitesse est l’un des facteurs essentiels pour améliorer le classement de votre site web sur Google ?

Les sites web professionnels comprennent un contenu riche et des fonctionnalités interactives, notamment les sites à forte intensité de base de données hébergés sur WordPress. La vitesse rapide de lecture/écriture d’un SSD peut contribuer à réduire la latence et à exécuter les requêtes rapidement, ce qui accélère le chargement de votre site WordPress. Nous avons longuement écrit sur la façon dont vous pouvez accélérer votre site web WordPress.

La sécurité des données est une autre raison importante d’utiliser un SSD, car les disques durs sont vulnérables aux défaillances mécaniques, ce qui entraîne des risques de perte de données. Comme mentionné ci-dessus, les SSD sont plus résistants aux dommages physiques, ce qui en fait un meilleur choix pour sauvegarder les données.

Contrairement aux disques durs, les disques SSD ne souffrent pas de fragmentation des données, ce qui améliore les performances globales. Leur faible consommation d’énergie est également idéale pour les sociétés d’hébergement web, qui peuvent ainsi économiser de l’énergie et réduire leur consommation d’électricité, ce qui leur permet de devenir plus respectueuses de l’environnement.

Ici, chez Kinsta, nous croyons en la puissance des SSD, et tous nos plans sont livrés avec un stockage SSD. Découvrez comment nous avons développé la solution d’hébergement la plus rapide et comment choisir la bonne capacité de stockage pour votre site web.

3. Jeu

Les SSD sont populaires auprès des amateurs de jeux, et ce n’est pas une surprise. Les performances des disques SSD sont idéales pour les jeux, qu’il s’agisse de la vitesse, de la durabilité ou de l’efficacité énergétique. De nos jours, les jeux sont chargés de textures et de modèles lourds qui peuvent prendre jusqu’à 3 minutes à charger avec un disque dur. Mais avec un SSD, le même jeu se charge en moins d’une minute.

4. Voyage

Que vous soyez un chercheur, un travailleur du secteur public ou un blogueur/vlogueur, vous aurez besoin d’un SSD portable si vous voyagez régulièrement. Le SSD et le disque dur existent en effet sous forme interne et externe. Cependant, le SSD est plus durable grâce à son mécanisme non-volatile et ne prend pas beaucoup de place par rapport à un disque dur externe.

Les différents types de SSD

Il existe différents types de disques SSD sur le marché aujourd’hui. Vous avez probablement entendu les termes « SATA », « NVMe », « PCIe » et « M.2 », mais de quoi s’agit-il exactement ?

Pour commencer, les différents types de SSD dépendent principalement de l’interface de connexion entre l’unité de stockage et l’ordinateur ou le serveur. Plongeons dans chaque type.

Différents types de SSD
Différents types de SSD (Source d’image : Tech Society)

SATA

La première interface ou génération utilisée avec les SSD est appelée Serial Advanced Technology Attachment (SATA). Il s’agit de l’interface la plus couramment utilisée parmi les disques durs et les périphériques de stockage.

Le SATA offre des vitesses allant jusqu’à 600 Mo/s, et sa taille convient à la plupart des ordinateurs portables et des PC, d’où sa popularité. Le SATA existe également dans une taille plus petite, appelée mini-SATA (mSATA).

SATA est le plus lent de tous les types de disques SSD, mais son taux de transfert de données est jusqu’à 5 fois plus rapide que celui des disques durs.

NVMe

Non-Volatile Memory Express (NVMe) est un protocole pour les SSD qui permet d’atteindre des vitesses d’échange de données allant jusqu’à 2600 Mo/s, soit près de 5 fois plus vite que les SSD SATA. Les SSD NVMe sont plus récents que les SSD SATA et utilisent généralement le protocole Peripheral Component Interconnect express (PCIe), dont nous allons parler plus en détail.

Les disques SSD NVMe sont plus chers que les disques SSD SATA et nécessitent généralement plus d’énergie. C’est pourquoi ils ne sont utilisés que pour des besoins spécifiques, notamment pour les entreprises qui privilégient les vitesses élevées de traitement et de transfert des données.

Le protocole NVMe fonctionne également avec la mémoire flash, ce qui signifie que même les SSD NVMe externes ou portables seront aussi rapides que les SSD NVMe connectés en interne.

Connecteur PCIe

Vous pouvez également classer les SSD en fonction des connecteurs utilisés, qui définissent la vitesse de transfert des données.

PCIe est le même connecteur que celui utilisé pour connecter des cartes graphiques très performantes directement à la carte mère. Lorsque les SSD NVMe utilisent des connecteurs PCIe, ils offrent les vitesses de traitement et de transfert de données les plus rapides possibles.

Toutefois, la différence de vitesse, ou de bande passante, est surtout perceptible lorsqu’il s’agit de fichiers volumineux (50 Go ou plus), mais lors du démarrage de Windows ou du lancement d’un jeu, elle ne sera pas très différente de l’utilisation de disques SSD classiques.

Connecteur M.2

Anciennement connu sous le nom de Next Generation Form Factor (NGFF), le connecteur M.2 permet à un SSD d’atteindre la vitesse la plus élevée possible (plus de 2600 Mo/s). Si la carte mère de l’ordinateur n’est pas équipée d’un connecteur M.2, une carte PCIe avec un connecteur M.2 est utilisée pour connecter le SSD NVMe à la carte mère.

Si la carte mère de l’ordinateur dispose déjà d’un connecteur M.2, vous trouverez le stockage nommé « SATA M.2 » ou « NVMe M.2 ». En revanche, si la carte mère n’en dispose pas et qu’elle est équipée d’une carte PCIe avec un connecteur M.2 intégré, le stockage sera nommé « PCIe NVMe M.2 SSD ».

Le connecteur M.2 est de taille relativement petite et est là pour remplacer le mSATA. Il convient aussi bien aux ordinateurs portables de petite taille qu’aux appareils plus volumineux. Le connecteur M.2 est compatible avec SATA, PCIe et même USB 3.0.

Avantages et inconvénients des disques SSD

D’après ce que nous avons dit jusqu’à présent sur les disques SSD, vous avez maintenant une assez bonne idée de leurs principaux avantages.

Récapitulons : Ils sont beaucoup plus rapides que les disques durs traditionnels. Ils sont également plus fiables dans le sens où ils offrent des performances plus stables. De plus, ils sont économes en énergie et de taille réduite.

Quels sont les inconvénients des disques SSD ? Eh bien, les SSD sont à la traîne sur certains points :

  • Prix : Le prix est l’inconvénient le plus important d’un SSD. Bien qu’ils soient devenus moins chers et qu’ils soient de plus en plus abordables, ils sont toujours plus chers que les disques durs. Cela dit, les SSD ne conviennent toujours pas à tout le monde, notamment aux utilisateurs disposant d’un budget serré.
  • Capacité de stockage : Certains utilisateurs privilégient la capacité de stockage aux performances car ils utilisent le stockage pour des fichiers généralement volumineux tels que des films, de la musique, des photos, etc. Bien qu’il existe des disques SSD qui peuvent vous offrir jusqu’à 4 To de stockage, leur capacité reste limitée si on les compare aux disques durs.
  • Écriture/effacement limité : les SSD ont un cycle d’écriture/effacement limité. Par exemple, les disques SSD de qualité grand public ont un nombre limité de cycles d’écriture/effacement, compris entre 3 000 et 5 000 cycles. Les SSD haut de gamme peuvent avoir des cycles d’écriture/effacement allant jusqu’à 100 000 cycles.

Prix des SSD

Même si les disques SSD sont généralement plus chers que les disques durs, la demande de disques SSD a rapidement augmenté, notamment avec les plates-formes basées sur le cloud, pour les avantages que nous avons évoqués ci-dessus. D’autres facteurs contribuent également à la baisse des prix des SSD depuis leur lancement.

Par exemple, le prix de la mémoire flash NAND a baissé au cours des deux dernières années. En outre, le passage des technologies 32 et 64 couches aux processus 96 et 128 couches a permis d’intégrer davantage de mémoire dans un espace plus réduit, réduisant ainsi le coût des matériaux.

Un autre facteur est le large éventail de SSD sur le marché pour les consommateurs aujourd’hui, des options économiques aux options haut de gamme. Par exemple, vous pouvez obtenir l’ADATA XPG SX8200 Pro avec 1 To de stockage et une interface PCIe M.2 2280 NVMe Gen3x4 3D NAND pour seulement 150 $, ou le SSD SATA Crucial MX500 3D NAND avec 500 Go de stockage pour environ 60 $.

Lorsque vous achetez un SSD, calculez le coût par gigaoctet. Mais gardez à l’esprit que les disques à grande capacité de stockage – ceux de plus de 256 Go – vous en donneront plus pour votre argent.

Comment choisir le bon SSD

Le choix du bon type de SSD dépend de quelques facteurs, dont votre budget, la taille de la capacité de stockage souhaitée et le type de périphérique (ordinateur de bureau, ordinateur portable, serveur, etc.).

1. Budget

La forme de stockage la plus abordable est en effet le disque dur, tandis que les disques SSD, même avec tous leurs types, sont généralement plus chers.

Les SSD SATA sont le type de SSD le plus abordable. En d’autres termes, si vous avez un petit budget mais que vous recherchez la performance, alors le SSD SATA est l’option la plus adaptée pour vous.

En revanche, si le budget n’est pas un problème, un NVMe plus performant est le choix le plus efficace.

2. Capacité de stockage

Les disques SSD sont de plus en plus disponibles dans des capacités de stockage plus importantes. Plus la capacité est grande, plus ils sont rentables. Un simple calcul peut vous aider à déterminer la quantité exacte de stockage SSD dont vous aurez besoin dans votre PC.

Tout d’abord, sachez combien de données vous utilisez par mois, en moyenne. Ensuite, ajoutez à cela un minimum de 20 % pour être sûr. C’est le côté stockage dont vous avez besoin.

Par exemple, si tous les fichiers et données que vous utilisez ont une taille moyenne totale de 700 Go, un SSD de 1 To sera plus que parfait pour vous. En revanche, si votre utilisation ne dépasse pas 500 Go, un SSD de 512 Go semble suffisant.

3. Type d’appareil

Grâce au développement continu des SSD et de leurs connecteurs, leur taille ne cesse de diminuer tout en préservant leurs performances. Par conséquent, la plupart des SSD sont compatibles avec la plupart des appareils informatiques et leurs cartes mères.

Cela dit, le type de SSD utilisé dépend de la compatibilité ou non de votre appareil avec celui-ci. Mais cela peut toujours être réglé avec le connecteur approprié.

Le seul type qui ne fonctionne pas avec certains appareils est le SSD SATA en raison de sa grande taille. C’est pourquoi il est plus courant dans les appareils plus grands comme les ordinateurs de bureau.

D’autre part, les SSD NVMe sont compatibles avec presque tous les appareils, notamment lorsqu’ils utilisent le connecteur M.2.

Si vous n’êtes toujours pas sûr du type de SSD que vous devez utiliser, consultez le tableau comparatif suivant:

Type de SSD Abordabilité Avantages Inconvénients Meilleur pour
SATA Abordable Type de SSD le moins cher Performances plus faibles que celles des SSD NVMe Utilisation à domicile
NVMe Relativement cher Haute performance et petite taille Relativement coûteux et peut nécessiter un connecteur pour être compatible avec certains appareils. Utilisation professionnelle, jeux, hébergement de sites web
Tout ce que vous devez savoir pour comprendre ce qu'est un SSD, la différence entre SSD et HDD, les différents types de SSD, & comment choisir le meilleur 👇Click to Tweet

Résumé

Il ne fait aucun doute que le marché des disques SSD est en plein essor en raison de la demande accrue des entreprises et des services d’hébergement web. Mais les disques SSD remplaceront-ils définitivement les HDD ? Il n’est pas encore certain que les disques durs fassent partie du passé, compte tenu de leur capacité de stockage généreuse et de leur coût abordable.

Néanmoins, le coût des disques SSD est en baisse. Et leur disponibilité dans différentes capacités de stockage, tailles et configurations les rend plus abordables que jamais.

Nous vous recommandons d’utiliser des disques SSD plutôt que des disques durs pour vos ordinateurs de bureau et vos ordinateurs portables. Et si vous recherchez un hébergement SSD géré pour votre site WordPress, nous avons ce qu’il vous faut!

Quel a été votre choix pour décider entre SSD et HDD ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !


Obtenez tous vos applications, bases de données et Sites WordPress en ligne et sous un même toit. Notre plateforme cloud haute performance, riche en fonctionnalités, comprend :

  • Configuration et gestion faciles dans le tableau de bord MyKinsta
  • Support expert 24/7
  • Le meilleur matériel et réseau de la plateforme Google Cloud, propulsé par Kubernetes pour une évolutivité maximale
  • Une intégration Cloudflare au niveau de l’entreprise pour la vitesse et la sécurité
  • Une audience mondiale avec jusqu’à 35 centres de données et 275+ PoP dans le monde entier

Testez-le vous-même avec 20 $ de réduction sur votre premier mois de Hébergement d’application ou Hébergement de base de données. Explorez nos plans ou contactez nous pour trouver ce qui vous convient le mieux.