La diffusion d’informations sur le web nécessite de la puissance de traitement et du temps. Les données doivent voyager d’un serveur à l’autre. L’utilisation de la mise en cache permet de réduire ce temps et l’utilisation des ressources.

La réponse à la question de savoir ce qu’est un cache dépend du contexte. Dans l’ensemble, un cache est un moyen de sauvegarder et de rappeler rapidement les données fréquemment utilisées. La gestion de votre cache, en particulier lorsque vous utilisez WordPress, peut faire la différence entre un site fluide et rapide et un site frustrant et lent.

Cet article répondra à la question « Qu’est-ce que le cache ? » et donnera un aperçu de la manière de gérer le vôtre.

Qu’est-ce que le cache ?

Comment fonctionne la mise en cache sur Internet.
Comment fonctionne la mise en cache sur Internet.

Le cache prend les données traitées par une application et les stocke pour une utilisation ultérieure. Il ne doit pas nécessairement se trouver dans le navigateur en tant que tel, mais vous constaterez que les sites web et leur technologie sous-jacente utilisent souvent le cache. « Cache » est le terme qui désigne le processus de stockage et de rappel des données sauvegardées.

Le cache comprend souvent deux éléments :

  • Le logiciel de mise en cache exécute lui-même le processus et fait la navette entre les divers autres éléments.
  • Mémoire vive (RAM) et moteurs « In-Memory ». Ils stockent les données transmises par la technologie de mise en cache.

Ces éléments doivent être de haute qualité et collaboratifs. Une mémoire vive peu performante ne sera pas en mesure de rappeler les données assez rapidement pour que le logiciel puisse les utiliser efficacement.

Un cache est presque nécessaire pour la plupart des applications web, étant donné la taille des fichiers des pages. Une mise en œuvre solide peut vous faire gagner de précieuses secondes dans certains cas. Un utilisateur qui remarque qu’un site se charge rapidement fait un compliment indirect au logiciel de mise en cache au cœur du serveur du site.

Nous reviendrons plus en détail sur ce point dans un prochain article.

Le traitement prend du temps 😅 Heureusement, l'utilisation de la mise en cache permet de réduire ces coûts et peut aider votre site à fonctionner plus rapidement 💪 En savoir plus ⬇️Click to Tweet

Comment le cache peut vous aider à optimiser les sites web

La technologie informatique est en constante expansion. En d’autres termes, la taille de la mémoire, de l’espace sur le disque dur et des autres éléments de traitement informatique augmente rapidement. L’époque des 64 Ko de mémoire vive (RAM) dans nos ordinateurs personnels est bien révolue ; il est désormais courant de voir des gigaoctets (Go) de RAM. Certains des MacBooks Apple les plus récents peuvent même contenir 64 Go de mémoire.

Les sites web deviennent aussi plus lourds en raison des exigences que le développement web moderne et les technologies connexes imposent au code sur site. L’utilisateur final a besoin de plus de puissance de traitement, mais aussi d’un serveur plus robuste et de la technologie nécessaire. Sans mémoire (et sans cache), les vitesses de chargement ralentissent comme une peau de chagrin.

Ainsi, l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) reconnaît depuis longtemps que la vitesse des pages est un facteur essentiel pour le classement des sites web. Bien que les détails exacts ne soient pas connus, les facteurs de classement qui entrent dans le placement d’un site dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) incluent des références à la vitesse des pages.

Ce n'est pas plus mal que la taille du fichier de la page d'accueil de Kinsta soit faible.
Ce n’est pas plus mal que la taille du fichier de la page d’accueil de Kinsta soit faible.

Alors que les mesures de classement n’utilisent pas la vitesse du site comme une mesure directe comme vous l’imaginez – il y a trop de facteurs en jeu pour l’utiliser comme une mesure fiable en soi – beaucoup d’autres aspects la prennent en compte. Par exemple, la qualité du code HTML de votre site et les temps de chargement dans Google Chrome ont également un impact.

Kinsta a enregistré la vitesse de chargement des pages à partir des DevTools de Brave.
Kinsta a enregistré la vitesse de chargement des pages à partir des DevTools de Brave.

En ce qui concerne l’expérience utilisateur (UX), une mesure de longue date indique que les utilisateurs abandonnent une page après seulement deux secondes d’attente. Cela soulève quelques questions :

  • Votre optimisation Google RankBrain – qui inclut le taux de rebond – doit être parfaite, sinon vos efforts de SEO sont voués à l’échec.
  • Une vitesse de chargement plus rapide du site vous aidera à maîtriser votre taux de rebond.
  • L’UX de votre site est l’un des éléments les plus critiques de votre site.

La mise en cache peut vous aider dans tous ces domaines en réduisant le temps de chargement de votre page. De plus, les ressources utilisées par votre site seront moindres, ce qui aura un impact supplémentaire.

Dans l’ensemble, un site qui se charge rapidement et qui contient les informations les plus pertinentes et les plus récentes sera plus performant que les autres.

Ensuite, nous allons examiner certains des problèmes que vous pouvez rencontrer avec la mise en cache.

Comment la mise en cache peut parfois causer des problèmes

Bien sûr, il n’y a pas que des fioritures avec la mise en cache. Le principal souci est de mettre en place un cache qui fonctionne trop bien. Un cycle de mise en cache important et fréquent n’est pas nécessaire pour de nombreux petits sites (ou du moins pour les non-entreprises ou les réseaux). Cela peut voir votre serveur gaspiller des ressources en mettant en cache des pages qui n’ont pas changé.

En revanche, une stratégie et une mise en œuvre qui ne mettent pas suffisamment en cache (ou de la bonne manière) peuvent vous amener à servir une page obsolète. Ce problème peut parfois se produire avec les sites web WordPress. Cependant, il existe des trucs et astuces pour le surmonter.

Bien sûr, le fait de servir une ancienne version en cache d’une page peut poser des problèmes. Prenons l’exemple d’un site de ressources sur les pandémies qui doit régulièrement mettre à jour ses informations. Imaginez maintenant l’impact que pourrait avoir sur la page une mise en cache inadéquate ou inexistante dans le navigateur.

La bonne nouvelle est que la mise en place de la mise en cache pour atténuer ou réduire l’impact de ces inconvénients est simple. Nous y reviendrons plus tard.

Technologies de sites web qui utilisent la mise en cache

Nous avons déjà noté comment la mise en cache est impliquée de plusieurs façons différentes dans l’informatique en général. Cependant, dans cet article, nous nous intéressons aux caches non CPU. Si vous consultez les spécifications des Apple MacBook, vous remarquerez qu’il y a souvent quelques mégaoctets (Mo) de cache inclus dans la puce de traitement :

Spécifications de l'Apple MacBook, montrant un cache intégré.
Spécifications de l’Apple MacBook, montrant un cache intégré.

Cette mise en cache est également valable pour les appareils mobiles.

Mais nous nous intéressons à la mise en cache qui utilise des serveurs dans une certaine mesure. Voici quelques-unes des différentes technologies dont nous parlons :

  • Le cache d’un navigateur est la première chose à laquelle on pense lorsqu’il s’agit de technologie. Il stocke les requêtes régulières dans le cache pour un chargement plus rapide lors du prochain appel.
  • Bien que les processeurs eux-mêmes dépassent le cadre de cet article, les navigateurs et les applications de l’appareil utilisent souvent le stockage et la mémoire vive pour mettre les données en cache.
  • Oui, les applications peuvent aussi avoir un cache pour stocker les données les plus utilisées. Encore une fois, cela va utiliser le stockage de l’appareil qui n’est pas le CPU pour mettre les données en cache.
  • Une autre utilisation quotidienne de la mise en cache. Certaines des données du serveur qui font la navette peuvent être stockées et rappelées pour une exécution et un traitement plus rapides. Le cache Redis en est un exemple.
  • Mise en cache du serveur de noms de domaine (DNS). Une application ciblée pour la mise en cache. Les machines concernées ici ne font rien d’autre que de mettre les données en cache, de sorte que les serveurs de première ligne peuvent faire la navette entre les données pendant que les caches DNS assurent un fonctionnement sans heurts.

Avant de poursuivre, il convient de souligner quelques points sur les technologies liées à la mise en cache. Par exemple, vous pouvez considérer que le stockage des cookies est similaire à la mise en cache des pages web. C’est vrai à bien des égards. Par exemple, les cookies sont stockés sur votre ordinateur après avoir été déclenchés par le navigateur. La différence ici est que les cookies stockent des informations sur vous et votre utilisation plutôt que l’état de la page.

Un réseau de diffusion de contenu (CDN) représente des eaux plus troubles car il fait la même chose que la mise en cache sur le papier. Le CDN stocke l’ensemble du site web sous la forme d’un ensemble de fichiers statiques plutôt que de travailler directement avec le site. En tant que tel, bien qu’il présente les caractéristiques de la mise en cache en apparence, il s’agit d’une méthode différente de stockage et de diffusion des sites web qui ont toujours besoin de la mise en cache pour fonctionner rapidement.

Certains CDN comme Cloudflare prennent en charge ces deux aspects (et plus encore), c’est pourquoi Kinsta les a sélectionnés pour rendre les sites de ses clients plus rapides et plus sûrs.

Comment WordPress gère la mise en cache

Malgré notre amour pour WordPress, ce n’est pas la plateforme la plus rapide du marché. Si vous utilisez WordPress pour votre site, vous devrez utiliser la mise en cache pour vous aider à offrir une expérience rapide. La vitesse de votre site est un effort conjoint entre vous, votre hébergeur et l’extension de mise en cache de votre choix.

Si vous êtes un client de Kinsta, vous n’avez pas besoin d’une quelconque extension de mise en cache. Nous fournissons automatiquement quatre types différents de mise en cache au niveau du logiciel et du serveur :

Nous couvrirons toutes vos bases et veillerons à ce que votre site ait une vitesse optimisée. Pour les clients d’autres hébergeurs, cependant, une extension de mise en cache WordPress dédiée sera probablement un excellent complément à votre installation.

Il existe de nombreuses solutions disponibles dans le domaine des extensions WordPress de mise en cache et il peut être difficile de faire un choix. Jetons un coup d’œil à certaines de nos options préférées.

WP Super Cache

L’option la plus simple est de choisir WP Super Cache d’Automattic :

L’extension WP Super Cache.
L’extension WP Super Cache.

Elle est considérée comme l’extension de mise en cache « officielle » de WordPress. Elle sert des fichiers HTML statiques à la place de vos fichiers PHP dynamiques (ce que la quasi-totalité de vos visiteurs verront, sans aucune perte de fonctionnalité).

De plus, l’extension inclut le « pré-chargement », le « garbage collection » (suppression des éléments mis en cache qui ne sont plus nécessaires), un CDN et des points d’accès à l’API REST pour les développeurs. Il s’agit d’un point d’entrée solide pour les extensions de mise en cache et pourrait être tout ce dont vous avez besoin.

W3 Total Cache

W3 Total Cache figure depuis longtemps sur les listes d’installation de nombreux utilisateurs :

L’extension W3 Total Cache.
L’extension W3 Total Cache.

Elle est présentée comme un framework « d’optimisation des performances web (WPO) » et prétend être indépendante du choix de l’hébergeur web. Elle regorge de caractéristiques et de fonctionnalités, mais il est réputée pour être accablante pour les nouveaux utilisateurs. W3 Total Cache possède de nombreuses fonctionnalités, mais vous devez prendre le temps de l’utiliser de manière optimale.

Il existe également des extensions de mise en cache simples qui, aux yeux de certains utilisateurs, sont plus performantes que les principales concurrentes. Par exemple, WP Fastest Cache et LiteSpeed Cache ont tous deux des critiques élogieuses et des tableaux de bord simples.

WP Rocket

En ce qui concerne les extensions premium, WP Rocket est la meilleure :

L’extension WP Rocket.
L’extension WP Rocket.

Il s’agit d’une extension très performante qui est également facile à utiliser. Elle applique un tas de meilleures pratiques et compte plus de 1,5 million d’utilisateurs. WP Rocket est également compatible avec la plupart des produits et services WordPress, y compris Kinsta.

Comment installer une extension de cache

Pour ce qui est de l’installation d’une extension de cache, le processus est simple et est le même que pour toute autre extension WordPress. La mise en cache sera activée lors de l’activation, et il y aura souvent un panneau dédié pour gérer la façon dont l’extension met en cache votre site. Par exemple, vous pouvez trouver les options de WP Super Cache dans le panneau Réglages > WP Super Cache :

Les réglages de WP Super Cache.
Les réglages de WP Super Cache.

Votre extension particulière aura des réglages différents en fonction de sa complexité et de ses objectifs. Une solution comme WP Super Cache est trompeuse. Elle semble simple en apparence, mais comme le montre la section Avancée, il y a beaucoup de choses à régler :

Les réglages avancés de WP Super Cache.
Les réglages avancés de WP Super Cache.

Nous vous conseillons de vous en tenir aux options simples si vous n’êtes pas sûr de ce que fait un réglage particulier. La plupart des extensions de mise en cache ont des options de réglage rapide pour différentes configurations de mise en cache. Par exemple, WP Super Cache utilise la mise en cache Simple ou Expert :

Les méthodes de livraison de WP Super Cache.
Les méthodes de livraison de WP Super Cache.

La principale différence est que le mode Expert utilise l’option mod_rewrite d’Apache pour servir les fichiers mis en cache. Cependant, pour un utilisateur qui ne connaît pas les rouages de la mise en cache des fichiers, le mode Simple est acceptable.

Comment vider votre cache

L’un des besoins les plus courants est de savoir comment vider votre cache. Comme vous pouvez vous y attendre, il existe plusieurs façons de procéder, en fonction de votre appareil ou de votre navigateur. Nous allons vous présenter les différentes approches, en commençant par le navigateur de votre ordinateur.

Vider le cache de votre navigateur

La relation la plus courante qu’un utilisateur final entretient avec la mise en cache se situe de loin dans le navigateur. Vider le cache du navigateur est un moyen éprouvé et fiable de rétablir le fonctionnement en cas de problème. En tant que telle, c’est une méthode souvent présentée comme consistant à éteindre et rallumer quelque chose.

Chaque navigateur dispose d’un écran de préférences dédié qui vous permet d’accéder au cache à des degrés divers. Par exemple, vous trouverez le cache de Safari dans son panneau de Préférences, sous les onglets Vie privée > Vie privée :

L'onglet Confidentialité de Safari.
L’onglet Confidentialité de Safari.

En revanche, Firefox dispose d’un ensemble complet de fonctionnalités dans la section Confidentialité et sécurité de ses préférences, conformément à son positionnement de navigateur axé sur la confidentialité :

Préférences de confidentialité et de sécurité de Firefox.
Préférences de confidentialité et de sécurité de Firefox.

Pour la plupart des navigateurs basés sur Chromium, tels que Google Chrome, Brave et d’autres, le cache se trouve au même endroit. Si l’on prend Brave comme exemple, il se trouve dans les Réglages supplémentaires des Préférences, sous la section Confidentialité et sécurité :

La section Confidentialité et sécurité de Brave.
La section Confidentialité et sécurité de Brave.

En revanche, Chrome place les options au premier plan dans les réglages :

Réglages de confidentialité et de sécurité de Google Chrome.
Réglages de confidentialité et de sécurité de Google Chrome.

Pour ce qui est de Microsoft Edge, le cache se trouve dans la section Confidentialité, recherche et services des paramètres, sous Effacer les données de navigation :

Options de mise en cache de Microsoft Edge.
Options de mise en cache de Microsoft Edge.

La bonne nouvelle, c’est que pour vider un cache, il suffit souvent de cliquer une fois et d’attendre que le navigateur fasse son travail. La plupart des navigateurs vous permettent de sélectionner les données que vous souhaitez effacer de la mémoire cache, ce qui, bien sûr, augmentera votre nombre de clics si vous avez des exigences spécifiques.

Vider le cache d’un périphérique

Votre smartphone et votre ordinateur disposent également d’un cache car ils ont eux aussi besoin de stocker des données pour les rappeler au moment opportun. Comme on peut s’y attendre, chaque système d’exploitation (OS) et chaque plateforme a une façon différente de le gérer. Par exemple, sur Mac, vous vous rendrez à l’emplacement ~/Library/Caches/ dans macOS :

La fenêtre Go du Finder montrant l'emplacement du cache du Mac.
La fenêtre Go du Finder montrant l’emplacement du cache du Mac.

Une fois ici, vous remarquerez que le cache est une collection de fichiers que vous pouvez faire glisser vers la corbeille :

Le répertoire macOS Caches.
Le répertoire macOS Caches.

En ce qui concerne Windows 10, il existe plusieurs caches différents dans le système d’exploitation. Nous allons un peu vite en besogne, mais pour vider le cache DNS, vous devrez exécuter l’invite de commande en tant qu’administrateur :

L'invite de commande de Windows.
L’invite de commande de Windows.

De là, saisissez ipconfig/flushDNS. Une fois que vous l’aurez exécuté, Windows videra le cache DNS :

Vider le cache dans Windows.
Vider le cache dans Windows.

Vous trouverez également des distributions Linux qui utilisent le Terminal et la ligne de commande pour vider les caches du système :

Vider le cache dans Debian.
Vider le cache dans Debian.

Les appareils mobiles n’ont pas souvent un cache central à vider comme les ordinateurs de bureau. Vous devrez donc faire le travail de manière fragmentée.Ici, Apple iOS est le plus « fragmenté » des appareils, bien qu’Android fasse un meilleur travail.

Vider un cache DNS

Nous avons déjà abordé la question de la mise en cache des serveurs et des DNS, notamment en ce qui concerne la suppression du cache DNS de Windows 10, mais nous n’avons pas parlé de la suppression du cache pour les autres plateformes.

Pour ceux qui ne le savent pas, le cache DNS stocke toutes les tentatives les plus récentes de connexion à l’Internet, en particulier les noms de domaine. En d’autres termes, il s’agit d’une liste de consultations DNS que l’ordinateur utilise pour déterminer comment se connecter à l’Internet.

Il est différent des autres caches de votre appareil, mais peut présenter des similitudes. Avant de procéder à l’effacement du cache DNS, vous devez disposer de trois éléments :

  • Un accès administrateur à votre ordinateur ou appareil.
  • Un accès au terminal, à l’invite de commande ou à la ligne de commande.
  • Des compétences nécessaires pour utiliser l’interface en ligne de commande (CLI), bien que vous ne deviez pas nécessairement connaître les commandes exactes à utiliser.

Bien sûr, en ce qui concerne le dernier point, nous sommes là pour vous aider. Nous avons abordé la question du vidage du cache DNS pour chaque appareil ailleurs sur le blog de Kinsta. Nous vous suggérons de consulter cet article pour les détails.

Vider le cache de WordPress

En ce qui concerne WordPress, il y a quelques endroits où vous pouvez vider le cache. La plateforme elle-même ne possède pas de cache. Au lieu de cela, il y a deux points à prendre en compte :

  • Les options de votre fournisseur d’hébergement, qui se trouvent parfois dans WordPress.
  • Votre extension dédiée de mise en cache.

En fonction de votre choix d’hébergeur, vous aurez une option dans votre panneau de configuration, dans une extension installée dans WordPress (dédiée à la mise en cache côté serveur de votre hébergeur), ou les deux. Nous en parlerons plus en détail plus loin.

En outre, vous disposerez souvent d’une extension tierce dédiée à la mise en cache de votre site, et vous trouverez l’option permettant de la supprimer dans l’écran des réglages ou des préférences.

La façon dont vous y accédez dépend de votre extension (et nous couvrirons certaines options par la suite). Par exemple, WP Super Cache affiche l’option à la fois dans la barre d’outils et sur la page Réglages > WP Super Cache :

Le bouton Supprimer le cache dans WordPress, en utilisant WP Super Cache.
Le bouton Supprimer le cache dans WordPress, en utilisant WP Super Cache.

Pour W3 Total Cache, vous trouverez à nouveau les options dont vous avez besoin dans la barre d’outils en haut de WordPress :

Les options pour purger le cache dans W3 Total Cache.
Les options pour purger le cache dans W3 Total Cache.

Pour la plupart des extensions, l’option permettant de vider le cache se trouve dans la barre d’outils. Quant à votre hébergeur, vous trouverez généralement l’option permettant de vider le cache à deux endroits : le tableau de bord de WordPress, si une extension est utilisée, et le panneau de configuration de votre hébergement.

Certains hébergeurs aident les utilisateurs de WordPress en ajoutant des options spécifiques à l’administration de WordPress par le biais d’une extension. Dans la plupart des cas, celles-ci agissent de la même manière que les extensions tierces de mise en cache. Cependant, la meilleure approche (en d’autres termes, celle dont vous êtes sûr qu’elle fonctionnera) est de vous rendre dans le panneau de configuration de votre hébergement et de rechercher vos options de mise en cache.

Dans MyKinsta, par exemple, vous accédez à votre site depuis l’écran Sites, puis à l’onglet Outils. Ici, vous verrez l’option Cache du site :

L’option de cache du site de Kinsta.
L’option de cache du site de Kinsta.

L’option en un clic videra votre cache du côté du serveur, vous laissant sans rien d’autre à faire. Vous êtes maintenant libre de retourner à la gestion de votre site tandis que nous continuons à le servir.

Il est temps de revenir aux fondamentaux : qu'est-ce que le cache, et comment gérer le vôtre ? 🤷‍♀️ En savoir plus ⬇️Click to Tweet

Résumé

Les sites Web doivent fonctionner rapidement. Le moyen le plus performant d’y parvenir est la mise en cache. C’est un moyen de stocker les données qui sont souvent tirées et poussées entre les serveurs. Une fois enregistrées, les navigateurs peuvent les rappeler en une fraction de seconde, ce qui accélère le chargement de votre site web et vous permet de rester du bon côté du SEO.

Un bon hébergeur mettra en place une mise en cache côté serveur et fera tout son possible pour que votre site l’utilise de manière optimale. De plus, une bonne extension fera en sorte que votre site fonctionne encore plus vite et que la mise en cache soit utile à tous les aspects de votre site.

Pour l’utilisateur final, la mise en cache est une technologie simple. Pour ceux qui vont plus loin, c’est un sujet qui mérite qu’on y consacre beaucoup de temps, car vos performances en dépendent.

Utilisez-vous la mise en cache, et si oui, quelle est votre « pile » de référence ? Merci de partager vos réflexions et vos opinions avec nous dans la section des commentaires ci-dessous !


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 34 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.