Le cloud computing offre de nouvelles opportunités de croissance et de numérisation. Il permet aux développeurs de créer, tester, déployer et gérer des applications sans infrastructure interne. Les attentes de l’industrie du cloud évoluent à mesure que les développeurs continuent d’intégrer les services de cloud dans leur cycle de vie de développement logiciel. Les équipes de développement veulent des serveurs plus puissants, une sécurité plus stricte, des performances plus rapides et des flux de travail plus fluides.

Mais on a parfois l’impression que les développements qui en découlent apparaissent plus vite que vous ne pouvez intégrer votre précédente série de changements. Ainsi, pour vous aider à garder une longueur d’avance et à prendre des décisions bien informées pour votre organisation, poursuivez votre lecture et explorez les dernières tendances en matière de cloud computing.

La principale tendance en matière de cloud computing ? La multiplication

Dans un article récent, Gartner a prédit que plus de 85 % des organisations adopteront les principes du « cloud-first » d’ici 2025. Aujourd’hui, une part importante du développement logiciel intègre le cloud computing d’une manière ou d’une autre. Le développement de logiciels est un domaine qui évolue rapidement. Les développeurs doivent se tenir au courant des dernières tendances en matière de cloud computing pour rester pertinents dans le secteur. Ils peuvent récolter les avantages et exécuter pleinement une stratégie numérique si les ingénieurs logiciels, les responsables informatiques, les ingénieurs DevOps et les administrateurs système travaillent constamment à l’optimisation des systèmes, même si le cloud computing évolue constamment.

Explorons quelques-unes des nouveautés en matière de cloud computing.

La tendance vers les serveurs cloud hybrides

Les serveurs cloud hybrides combinent la force des serveurs clouds publics et privés et vous permettent de créer une architecture informatique sur mesure qui s’étend sur plusieurs environnements différents. Auparavant, vous deviez faire un compromis entre les serveurs clouds publics et privés en fonction de ce qui correspondait aux exigences de votre application. Le cloud public offre un accès efficace aux données, une évolutivité quasi illimitée, aucun investissement en capital et des services payables à l’utilisation. Un cloud privé est le premier choix pour la gestion de données sensibles qui nécessitent un accès et un contrôle surveillés.

Avec une approche hybride, vous pouvez créer une solution personnalisée de cloud public-privé. Vous n’êtes pas coincé avec un seul fournisseur et pouvez adopter le meilleur des deux mondes. Vous pouvez également choisir les services de plusieurs vendeurs ou fournisseurs de clouds et intégrer des solutions multi-clouds.

En 2020, les analystes ont prédit que la moitié des déploiements de clouds seraient hybrides d'ici 2025.
En 2020, les analystes ont prédit que la moitié des déploiements de clouds seraient hybrides d’ici 2025. (Source : Statista.)
Prêt à donner le meilleur de vous-même à votre entreprise ? 🏆 Ces dernières tendances en matière de cloud computing pourraient vous apporter des opportunités infinies de croissance et d'innovation ! 📈Click to Tweet

Pousser le cloud vers le edge

Le Edge Computing est une infrastructure informatique décentralisée où le calcul et le stockage se font plus près des utilisateurs finaux. Le Edge Computing place les données et le traitement plus près de l’appareil de l’utilisateur final au lieu de fournir un service dans un emplacement central qui pourrait être éloigné de ces utilisateurs. La périphérie peut être celle de l’utilisateur (smartphones et appareils de l’Internet des objets) ou celle du réseau (réseau périphérique d’un fournisseur de services).

Bien que le edge computing puisse sembler contre-intuitif par rapport au cloud computing, les deux se complètent. Elle résout des défis qui persistent actuellement dans le cloud. Pour les applications sensibles aux performances où les systèmes doivent traiter les données incroyablement rapidement, le edge computing résout le problème de la latence. Il permet également d’économiser de la bande passante puisque de grandes quantités de données n’ont pas à voyager vers des serveurs distants.

Le edge computing prend également en charge la confidentialité et la conformité, car les centres de données d’entreprise peuvent rester dans un lieu spécifique et respecter ces règlementations.

Le edge computing est susceptible de coexister avec le cloud. Les entreprises spécialisées dans le cloud computing s’efforcent déjà de développer des moyens d’étendre leurs services de cloud à des sites périphériques.

Ici, chez Kinsta, nous aidons nos clients de l’hébergement WordPress infogéré à rapprocher les données de leur public en déployant un CDN et une page web de cache edge à travers le réseau mondial de 260+ centres de données  de CloudFlare.

Selon IDC, les dépenses mondiales en edge computing atteindront 274 milliards de dollars d'ici 2025.
Selon IDC, les dépenses mondiales en edge computing atteindront 274 milliards de dollars d’ici 2025. (Source : Statista.)

Le cloud devient plus intelligent grâce à l’IA

L’intelligence artificielle (IA) aide les ingénieurs de données à gérer les nombreuses données stockées dans le cloud et à maintenir la qualité des données. Elle détermine de manière autonome les modèles de données et obtient des informations à appliquer à l’ensemble de l’entreprise. Ces capacités élèvent l’analyse des données au niveau supérieur. Le cloud computing piloté par l’IA fournit également une automatisation intelligente et surveille les flux de travail critiques. Les développeurs peuvent exploiter les services d’IA existants fournis par les fournisseurs de cloud computing pour ajouter des capacités de parole, de vision et de prise de décision aux applications. De nombreuses plateformes de cloud computing sont livrées avec des solutions d’IA existantes qui permettent aux développeurs d’intégrer des applications d’apprentissage machine (Machine Learning ou ML) de pointe sans avoir besoin d’une expertise en ML.

Les plateformes d’IA doivent également avoir accès à des serveurs puissants. Les tâches ML nécessitent une puissance de traitement importante, mais une infrastructure interne peut s’avérer très couteuse. Le cloud computing rend l’IA rentable en donnant accès à des serveurs puissants et à une infrastructure informatique. Ainsi, les ingénieurs ML peuvent former de grands modèles d’apprentissage profond sans se soucier d’investir dans du matériel couteux et de maintenir une infrastructure d’IA.

Également en vogue : Serverless Computing

Le Serverless Computing vous permet de déléguer la tâche de maintenir l’infrastructure de serveurs et de fournir des services. Au lieu de cela, un service de fournisseur de cloud gère l’infrastructure, alloue les ressources et provisionne des clusters de serveurs complexes. En fonction des exigences et de l’activité sur le serveur, ces serveurs peuvent être mis à l’échelle indéfiniment et automatiquement.

Avec le Serverless Computing, les développeurs n’ont jamais à s’occuper des serveurs ou à effectuer une quelconque configuration de l’environnement avant le déploiement. Ils peuvent simplement téléverser de petits bouts de code ou une fonction et les exécuter sur des serveurs proches de l’utilisateur final, réduisant ainsi la latence. Contrairement aux serveurs traditionnels, où les serveurs fonctionnent même lorsqu’ils ne sont pas utilisés, la plupart des fournisseurs de cloud computing proposent un service de paiement à l’utilisation où vous ne payez que ce que vous utilisez au lieu de payer des montants fixes pour le stockage et le calcul.

L’incorporation du Serverless Computing simplifie le processus de création et de déploiement de nouvelles fonctionnalités. Elle élimine le risque de défaillances dues au matériel. Par conséquent, vous pouvez vous concentrer sur l’ajout de valeur à l’activité principale et l’augmentation de la productivité plutôt que de consacrer du temps à des tâches superflues comme la maintenance des grappes de serveurs.

Service d’accès sécurisé Edge (Secure Access Service Edge ou SASE)

Les menaces de sécurité continuent d’augmenter à mesure que les entreprises adoptent la transformation numérique. Il y a un besoin vital d’une stratégie pour atténuer les risques de sécurité informatique. Les responsables informatiques doivent mettre en œuvre les meilleures pratiques de sécurité de leur catégorie pour atténuer les menaces. Il est crucial de rechercher les faiblesses de votre système de cloud actuel, de développer des flux de travail pour la surveillance, de générer des aperçus et de prendre des mesures proactives.

Les entreprises adoptent de plus en plus le service d’accès sécurisé en périphérie (SASE) pour renforcer la sécurité de leur cloud. SASE renforce la sécurité du réseau en fournissant des services tels que CASB, FWaaS et Zero Trust à l’aide d’un modèle de service fourni par le cloud. Une architecture SASE permet aux organisations d’appliquer des méthodes d’accès sécurisé et d’authentifier les utilisateurs indépendamment de leur emplacement.

Un service de sécurité basé sur le cloud permet une certaine flexibilité et réduit les couts puisque toute la pile de sécurité est consolidée dans un modèle de service de sécurité unique. Il réduit également la complexité en minimisant le nombre de points qu’une équipe informatique doit gérer.

Près de 40 % des entreprises ont utilisé un SASE pour sécuriser le travail à domicile en 2022
Près de 40 % des entreprises ont utilisé un SASE pour sécuriser le travail à domicile en 2022 (Source : Statista.)
Découvrez les dernières tendances en matière de cloud computing et expérimentez de nouvelles idées, tout cela pour amener votre entreprise et vous-même sur la voie de la croissance et du succès ! 🚀Démarrez ici :Click to Tweet

Rendre le cloud plus durable

Les entreprises sont plus que jamais préoccupées par la durabilité, ce qui déteint sur l’espace cloud. Les consommateurs veulent voir la durabilité comme une caractéristique impérative du cloud, en plus de sa sécurité, de son agilité et de ses autres avantages.

Les fonctions du cloud telles que l’informatique sans serveur, la conteneurisation et les stratégies de reprise après sinistre permettent le développement durable de logiciels. Le déploiement de code à l’aide de fonctions sans serveur permet de réduire les taux de consommation d’énergie par rapport aux machines virtuelles. La conteneurisation des applications entraine également un cout énergétique plus faible puisque les conteneurs ne nécessitent pas d’hyperviseurs. Les développeurs peuvent adopter le cloud computing vert pour réduire les couts et devenir écologiquement et socialement responsables dans leurs pratiques de développement logiciel.

Les entreprises bénéficient également d’incitations financières en s’engageant dans la durabilité. Un rapport d’Accenture révèle que les entreprises qui intègrent la durabilité dans leurs pratiques réalisent des marges 4,7 fois supérieures aux autres.

Pour répondre à cette demande, les entreprises du Cloud intègrent également des solutions durables dans leur infrastructure, comme la réduction des émissions de carbone. Elles donnent la priorité à l’innovation responsable qui utilise des sources d’énergie renouvelables pour les opérations. Les clouds publics, par exemple, réduisent les empreintes carbone individuelles produites par l’informatique locale et nécessitent moins de consommation d’énergie. Le cloud offre également de meilleurs taux d’utilisation des serveurs, ce qui le rend plus rentable que la construction d’une infrastructure interne pour les centres de données des entreprises. Cela fait du cloud une plateforme attrayante pour les applications à forte utilisation.

Résumé

Le cloud computing permet aux développeurs de mettre en place une infrastructure efficace, flexible et durable qui améliore le processus de développement de logiciels. Pour se préparer à la croissance, les développeurs doivent être bien équipés avec les dernières tendances du cloud computing et expérimenter de nouvelles idées.

Passer à des serveurs de cloud hybride peut combiner la puissance des clouds publics et privés. Incorporez l’edge computing pour augmenter les performances de votre application. Prenez des décisions basées sur les données en utilisant une IA de pointe. Déléguez le processus de maintenance et de provisionnement des services en exploitant l’informatique sans serveur. Enfin, adaptez-vous à des services durables pour un avenir plus vert.

L’avenir du cloud computing offre des possibilités infinies de croissance et d’innovation. Et vous pouvez explorer la plateforme d’hébergement d’applications et de bases de données de Kinsta pour prendre le monde d’assaut avec votre propre projet basé sur le cloud.

Salman Ravoof

Salman Ravoof is a Technical Editor at Kinsta. He's a self-taught web developer, writer, creator, and a huge admirer of Free and Open Source Software (FOSS). Besides tech, he's excited by science, philosophy, photography, arts, cats, and food. Learn more about him on his website, and connect with Salman on Twitter.