La mise en cache de WordPress joue un rôle important dans la vitesse et les performances de votre site web. Toutefois, si elle n’est pas correctement configurée, elle peut conduire à ce que l’on appelle un défaut de cache.

Pour réduire la probabilité que cela se produise, et que les temps de chargement de votre site ralentissent en conséquence, il est utile de savoir comment les défauts de cache fonctionnent et comment les prévenir. Heureusement, il existe des mesures simples que vous pouvez prendre pour mieux organiser votre système de mise en cache et améliorer les performances générales de votre site web.

Dans cet article, nous allons expliquer ce qu’est un défaut de mise en cache et comment il se produit. Nous verrons également en quoi il diffère d’un succès de cache, et nous vous donnerons des conseils pour réduire efficacement les défauts de cache sur votre site web. C’est parti !

Introduction à la mise en cache

Avant d’examiner ce qu’est un défaut de cache, il est important de comprendre comment fonctionne la mise en cache et à quoi elle sert. En résumé, la mise en cache consiste à enregistrer les données d’un site dans le cache afin de pouvoir y accéder facilement sans avoir à récupérer toutes ces informations sur le serveur.

Au lieu de cela, le contenu du site est chargé en tant que version statique. Il en résulte un temps de chargement plus rapide de vos pages.

Il existe différents types de mise en cache. Par exemple, chez Kinsta, nous proposons plusieurs mécanismes de mise en cache au niveau du serveur. Vous pouvez également mettre en œuvre la mise en cache à l’aide d’une extension telle que WP Rocket:

WP Rocket
WP Rocket

Un cache agit essentiellement comme une banque de mémoire. Il est composé de niveaux (L1, L2, etc.) et divisé en blocs, également appelés « lignes » Lorsque des données sont demandées au cache, celui-ci commence au premier niveau pour trouver les données pertinentes, puis continue à descendre dans la hiérarchie. Bien entendu, plus vite les données demandées sont trouvées, plus vite elles seront chargées sur le site et dans les navigateurs des visiteurs.

Si les données demandées ne sont pas trouvées du tout, c’est là que les retards et les problèmes commencent à se produire. Cela nous amène à un défaut de cache.

La mise en cache de WordPress joue un rôle important dans la vitesse de votre site, mais si la configuration n'est pas correcte, elle peut conduire à un défaut de cache. 😱 Lisez la suite ici ⬇️Click to Tweet

Ce qu’est un défaut de cache

Un défaut de cache est lorsque les données demandées par un système ou une application ne sont pas trouvées dans la mémoire cache. Ceci est en contraste avec un succès de cache, qui se réfère à lorsque le contenu du site est récupéré avec succès et chargé à partir du cache.

En d’autres termes, un défaut de cache est un échec dans une tentative d’accès et de récupération des données demandées. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles cela peut se produire.

L’une d’elles est que les données n’ont jamais été placées dans le cache, pour commencer. Une autre possibilité est que les données aient été supprimées à un moment donné. Cette éviction des données peut avoir été causée par le système de mise en cache, par exemple si plus d’espace était nécessaire, ou par une application tierce qui a demandé leur suppression. Il est également possible que la politique de durée de vie (TTL) des données ait expiré.

Ce qui se passe lors d’un défaut de cache

Lorsqu’un défaut de cache se produit, le système ou l’application essaie une deuxième fois de trouver les données. Toutefois, lorsqu’il ne parvient pas à la localiser dans la mémoire cache lors de la première tentative, l’étape suivante consiste à vérifier la base de données principale.

Si les données sont trouvées, elles sont généralement copiées et sauvegardées dans la mémoire cache en supposant qu’il y aura une autre demande pour elles à l’avenir. La vérification des données dans la base de données principale prend plus de temps, ce qui entraîne une latence.

En d’autres termes, cela peut entraver la vitesse et les performances de votre site. Plus le nombre de défauts de cache est élevé, plus la latence est longue. Comme nous l’avons mentionné précédemment, lorsque le système recherche des données pertinentes, il passe par chacun des niveaux de cache (L1, L2, L3, et ainsi de suite).

Chaque fois que cela se produit, cela entraîne un retard, également connu sous le nom de pénalité de défaut. C’est pourquoi il est essentiel de savoir comment maintenir les défauts de cache aussi bas que possible.

Comment réduire les défauts de cache (3 conseils clés)

La bonne nouvelle est qu’il existe quelques stratégies que vous pouvez utiliser pour augmenter la probabilité que les données demandées soient trouvées dans la mémoire cache. En fin de compte, l’objectif est de minimiser la fréquence à laquelle vos données doivent être écrites dans la mémoire. Jetons un coup d’œil à trois astuces que vous pouvez utiliser pour réduire les défauts de cache.

1. Fixez une date d’expiration pour la durée de vie du cache

Chaque fois que votre cache est purgé, les données qu’il contient doivent être écrites dans la mémoire après la première demande. C’est pourquoi, chez Kinsta, nous utilisons l’extension Kinsta MU afin que seules certaines sections du cache soient purgées.

Plus vous purgez votre cache, plus les risques de défaut de cache sont élevés. Bien sûr, il est parfois nécessaire de purger votre cache.

Cependant, une façon d’éviter ce problème est d’augmenter la durée de vie de votre cache en augmentant son délai d’expiration. Gardez à l’esprit que le délai d’expiration doit coïncider avec la fréquence de mise à jour de votre site web afin de garantir que les modifications apparaissent à vos utilisateurs.

Par exemple, si vous ne mettez pas fréquemment votre site à jour, vous pouvez probablement fixer le délai d’expiration à deux semaines. En revanche, si les mises à jour du site sont hebdomadaires, votre délai d’expiration ne devrait pas dépasser un jour ou deux.

Vos options pour cela varieront en fonction de votre fournisseur d’hébergement. Si vous comptez sur les extensions de mise en cache, vous pouvez utiliser l’extension WP Rocket. Une fois installée et activée, vous pouvez aller dans Réglages > WP Rocket, puis dans l’onglet Cache.

Onglet Cache de WP Rocket
Onglet Cache de WP Rocket

Sous la section Durée de vie du cache, vous pourrez spécifier le délai d’expiration global pour le moment où le cache est effacé. Lorsque vous avez terminé, vous pouvez cliquer sur le bouton Enregistrer les modifications en bas de la page.

2. Augmentez la taille de votre cache ou de votre mémoire vive (RAM)

Une autre option pour réduire les défauts de cache est d’augmenter la taille de votre cache ou de votre RAM. Évidemment, plus votre cache est grand, plus il peut contenir de données et, par conséquent, moins il y aura de défauts.

Cependant, l’augmentation de votre RAM peut être un peu coûteuse. Vous pouvez vérifier auprès de votre fournisseur d’hébergement quelles sont vos options. Par exemple, chez Kinsta, nous proposons un hébergement évolutif. Cela signifie que vous pouvez facilement augmenter votre plan sans avoir à vous soucier des temps d’arrêt.

3. Utilisez les politiques de cache optimales pour vos circonstances spécifiques

Une troisième façon de réduire les défauts de cache est de tester différentes politiques de cache pour votre environnement. Il est essentiel de comprendre quelles sont vos options et comment elles fonctionnent.

Les quatre principales politiques de cache sont les suivantes :

  1. First In First Out (FIFO): Cette politique signifie que les données qui ont été ajoutées le plus tôt au cache seront les premières à être évincées.
  2. Last In First Out (LIFO): Cela signifie que les données ajoutées en dernier au cache seront les premières à être évincées.
  3. Least Recently Used (LRU): Comme son nom l’indique, cette politique évince d’abord les données auxquelles on a accédé le plus longtemps auparavant.
  4. Most Recently Used (MRU): Avec cette politique, les données les plus récemment accédées sont évincées en premier.

En bref, l’application d’une combinaison des politiques ci-dessus peut aider à réduire les défauts de cache même si vous ne pouvez pas augmenter la taille de votre cache. Les politiques indiquent au système de mise en cache les données à supprimer en premier afin de faire de la place pour les nouvelles données. Si vous voulez essayer cela, vous pouvez contacter votre fournisseur d’hébergement pour obtenir de l’aide.

Vous voulez organiser votre système de mise en cache et améliorer les performances globales de votre site web ? 👀 Commencez ici ⬇️Click to Tweet

Résumé

La mise en cache est un aspect essentiel d’un site web rapide. Cependant, il est crucial de comprendre le fonctionnement du système de mise en cache afin de pouvoir contribuer à minimiser et à prévenir les retards. L’un des problèmes à connaître est le défaut de cache.

Comme nous l’avons abordé dans cet article, un défaut de cache se produit lorsque les données demandées ne sont pas trouvées dans la mémoire cache. Lorsque cela se produit, le système doit la localiser dans la base de données principale, ce qui peut entraîner une latence. Pour réduire les défauts de cache, nous vous recommandons de définir une date d’expiration plus élevée pour la durée de vie de votre cache, d’augmenter la taille de votre mémoire vive ou de modifier vos politiques de cache.

Pour améliorer la vitesse et les performances de votre site WordPress, il est important de choisir un fournisseur d’hébergement qui exploite les meilleurs mécanismes de mise en cache de sa catégorie. Consultez nos plans d’hébergement Kinsta aujourd’hui pour en savoir plus !


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 35 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.