Les codes d’état HTTP sont des chiffres qui représentent l’état de certaines requêtes. Ces messages permettent d’identifier si une requête a réussi, a été redirigée ou a eu une erreur. Vous rencontrerez probablement ces codes en travaillant sur votre site web, notamment le code HTTP 416.

Les codes d’état qui entrent dans la catégorie HTTP 400 indiquent généralement une mauvaise requête qui n’a pas pu être complétée. Si vous rencontrez l’erreur HTTP 416, ne paniquez pas. La bonne nouvelle est que vous pouvez prendre des mesures pour la résoudre.

Dans cet article, nous expliquerons le code d’état HTTP 416 et certaines causes courantes de cette erreur. Nous vous expliquerons ensuite comment résoudre le problème et y remédier. C’est parti !

Signification du code d’état HTTP 416

Le code d’état 416 du protocole de transfert hypertexte (HTTP) est également connu sous le nom de « Range Not Satisfiable ». Ce message signifie que la requête que vous avez faite ne peut pas être satisfaite. Plus précisément, il indique que votre requête concernait une partie d’une ressource que le serveur n’a pas pu retourner.

Vous verrez généralement ce code d’état parce que le serveur ne dispose pas de la ressource spécifique que vous demandez. Par exemple, si vous essayez d’accéder à une page qui n’existe pas, vous pouvez voir une erreur 416.

Les codes d'état HTTP permettent d'identifier si une requête a réussi, a été redirigée ou a eu une erreur. 👀 Alors que faire lorsque vous voyez l'erreur HTTP 416 ? 😅 Lisez la suite...Click to Tweet

Causes courantes de l’erreur HTTP 416

Il existe plusieurs raisons différentes pour lesquelles cette erreur peut se produire. Par exemple, vous verrez HTTP 416 si le serveur ne dispose pas de la ressource spécifique que vous demandez. Il se peut aussi que le serveur soit temporairement hors service ou indisponible.

Typiquement, le document ou la page ne contient pas les plages de requête indiquées. Ou encore, la valeur de l’en-tête de plage (la partie que le serveur doit renvoyer) n’a pas de sens.

Par exemple, disons que vous avez une image d’une taille de 1 000 octets. Si votre serveur indique une valeur erronée, par exemple 1 500, le navigateur enverra une requête de 1 500 octets au serveur. Votre serveur peut renvoyer une erreur HTTP 416 dans ce scénario, car l’image ne fait que 1 000 octets.

Il est également possible que le serveur soit configuré pour ne servir que certains types de ressources. Si vous voyez l’erreur HTTP 416, cela peut signifier que la ressource à laquelle vous essayez d’accéder ne fait pas partie des types pris en charge par le serveur.

Enfin, vous pouvez voir l’erreur HTTP 417 si vous avez fait trop de requêtes dans une courte période. Lorsque cela se produit, votre adresse IP (Internet Protocol) peut être temporairement bloquée.

Dépannage et localisation de l’erreur HTTP 416

Lorsque vous êtes confronté au message de réponse 416, vous voudrez probablement déterminer quelle partie de la plage est insatisfaisante. Ce message comprendra généralement un Content-Range qui indiquera cette information.

Il sera marqué par un symbole d’astérisque (*), suivi d’une barre oblique (/). Il contiendra ensuite la longueur actuelle de la ressource. Par exemple, il peut ressembler à ce qui suit :

Content-Range: bytes */12777</code.

Comment corriger l’erreur HTTP 416 (4 solutions potentielles)

Maintenant que nous en savons plus sur cette erreur d’état HTTP et sur certaines de ses causes courantes, voyons comment vous pouvez la résoudre. Vous trouverez ci-dessous quatre solutions potentielles pour corriger l’erreur HTTP 416 !

1. Videz le cache de votre navigateur et réexaminez l’URL

La première chose à faire lorsque vous essayez de résoudre l’erreur HTTP 416 est de vider le cache de votre navigateur. La procédure à suivre dépend du navigateur que vous utilisez.

Par exemple, si vous utilisez Google Chrome, vous pouvez cliquer sur les trois points verticaux dans le coin supérieur droit de l’écran, puis sélectionner Autres outils > Effacer les données de navigation :

Effacer le cache du navigateur dans Google Chrome.
Effacer le cache du navigateur dans Google Chrome.

Assurez-vous qu’il y a une case cochée à côté de Images et fichiers en cache. Ensuite, cliquez sur Effacer les données:

Cocher la case Images et fichiers en cache
Cocher la case Images et fichiers en cache

Une fois que vous avez vidé votre cache, rafraîchissez votre navigateur. Revenez ensuite sur la page pour voir si le message d’erreur est toujours présent. Il est également judicieux de revérifier l’URL à laquelle vous essayez d’accéder pour vous assurer qu’elle est correctement orthographiée, sans espaces ni caractères supplémentaires.

2. Vérifiez le journal d’erreurs d’Apache

Une autre mesure que vous pouvez prendre pour résoudre l’erreur HTTP 416 est de vérifier le journal des erreurs. Si vous avez un serveur Apache, vous pouvez accéder à son journal en utilisant l’accès Secure Shell (SSH) et en exécutant la commande suivante :

sudo tail -100 /etc/httpd/logs/access_log

Une fois que vous avez ouvert le journal des erreurs, vous pouvez rechercher l’erreur 416. Le fait de le trouver peut vous aider à déterminer la page qui a donné lieu au code d’état. Ensuite, vous pouvez poursuivre le processus de dépannage à partir de là.

Vous avez des problèmes de temps d'indisponibilité et de WordPress ? Kinsta est la solution d'hébergement conçue pour vous faire gagner du temps ! Découvrez nos fonctionnalités

3. Utilisez un outil de surveillance des performances des applications (APM)

En outre, les outils APM peuvent vous aider à localiser et à résoudre l’erreur HTTP 416. Ces outils peuvent surveiller les performances de votre site web et de vos applications afin de mieux comprendre les problèmes lorsqu’ils se présentent.

Par exemple, chez Kinsta, nous utilisons Nginx et Kinsta APM pour tous nos plans :

Outil Kinsta APM
Outil Kinsta APM

Tout comme DevKinsta, cet outil APM gratuit est accessible directement depuis votre tableau de bord MyKinsta. Il vous permet de diagnostiquer les problèmes de performance et d’identifier rapidement leurs sources.

4. Désactiver la requête de plage

À ce stade, si vous voyez toujours l’erreur HTTP 416, la meilleure solution peut être de désactiver la requête de plage. Cela indiquera aux navigateurs qu’ils ne peuvent pas utiliser l’en-tête de requête Range pour demander des plages d’octets à partir de fichiers.

Pour désactiver la requête de plage, vous pouvez ajouter le code suivant au début de votre fichier .htaccess:

Header set Accept-Ranges none Request

Header unset Range

Lorsque vous avez terminé, enregistrez votre fichier. Actualisez ensuite votre navigateur pour réévaluer la page web entraînant le code d’erreur d’état HTTP 416. Si cela n’a toujours pas réglé le problème, nous vous recommandons de contacter votre fournisseur d’hébergement pour obtenir une assistance supplémentaire.

Si vous rencontrez l'erreur HTTP 416, ne paniquez pas. 😅 La bonne nouvelle est que vous pouvez prendre des mesures pour la résoudre avec un peu d'aide de ce guide ✅Click to Tweet

Résumé

Se heurter à des messages d’erreur lorsque vous essayez d’accéder à un site web peut être incroyablement frustrant. L’un des codes d’état HTTP que vous pouvez rencontrer est HTTP 416. Ce message signifie généralement que la requête que vous avez faite ne peut être satisfaite, ce qui peut être dû à plusieurs raisons.

Comme nous l’avons expliqué dans cet article, il existe quatre solutions potentielles que vous pouvez utiliser pour corriger l’erreur HTTP 416 :

  1. Videz le cache de votre navigateur et essayez de revisiter la page à l’origine de l’erreur.
  2. Vérifiez vos journaux d’erreurs.
  3. Utilisez un outil de surveillance des performances des applications (APM).
  4. Désactivez les requêtes de plage dans votre fichier.htaccess.

Voulez-vous passer à un hébergement web qui inclut un outil APM pour faciliter la détection et la résolution des erreurs ? Consultez nos plans d’hébergement Kinsta pour en savoir plus !


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 34 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.