Les logs peuvent être très utiles lors du dépannage et du débogage de problèmes sur vos sites WordPress. L’affichage de vos logs d’accès et d’erreurs WordPress est assez simple. Suivez simplement les instructions ci-dessous.

Comment afficher les logs d’accès et d’erreurs WordPress

Il y a plusieurs façons de visualiser vos logs d’accès et d’erreurs WordPress, l’une via le tableau de bord MyKinsta, et l’autre en téléchargeant simplement les fichiers logs bruts.

Option 1 – Tableau de bord MyKinsta

Nous sommes ravis que vous puissiez désormais accéder à vos logs dans le tableau de bord MyKinsta. C’est un moyen rapide de déboguer rapidement quelque chose sans avoir à faire tourner votre client FTP ou votre invite de commande.
Cliquez simplement sur l’un de vos sites WordPress et sur le côté gauche cliquez sur « Los ». Vous pouvez afficher vos fichiers error.log, kinsta-cache-perf.log et access.log. Par défaut, il affichera les 1 000 dernières lignes. Vous pouvez faire glisser le curseur pour voir les 20 000 dernières lignes.

Fichier error.log

Fichier kinsta-cache-perf.log

Logs du cache WordPress

Logs du cache WordPress

Fichier access.log

Logs d’accès WordPress

Logs d’accès WordPress

Option 2 – Afficher les logs d’accès et d’erreurs bruts WordPress via FTP

La deuxième façon d’afficher vos logs est simplement de télécharger les fichiers log bruts. Tout d’abord, vous devrez vous connecter à votre site via SFTP. Puis à la racine, vous verrez un dossier appelé « logs ».

Afficher les logs d'accès

Dans le dossier se trouvent vos logs d’accès, vos logs d’erreurs WordPress, ainsi que vos logs de cache Kinsta.

  • access.log
  • error.log
  • kinsta-cache-perf.log

logs wordpress

Les sauvegardes Gzip (. gz) sont automatiquement créées pour les archives de logs plus anciens. Vous pouvez voir le codex pour des informations de débogage supplémentaires dans WordPress.

Option 3 – Activer les logs d’erreurs dans le fichier wp-config.php

Votre dernière option pour afficher vos logs d’erreurs WordPress est de les activer via votre fichier wp-config.php. Tout d’abord, vous devrez vous connecter à votre site via SFTP. Téléchargez ensuite votre fichier wp-config.php pour pouvoir l’éditer. Note : Faites toujours une sauvegarde de ce fichier d’abord !

Télécharger le fichier wp-config.php

Télécharger le fichier wp-config.php

Trouvez la ligne qui dit /* That's all, stop editing! Happy blogging. */et juste avant, ajoutez ce qui suit (comme indiqué ci-dessous) :

define( 'WP_DEBUG', true );
WP_DEBUG

WP_DEBUG

Si le code ci-dessus existe déjà dans votre fichier wp-config.php mais est réglé sur « false », changez-le simplement en « true ». Ceci activera le mode débogage. Remarque : Vous verrez également des avertissements ou des erreurs dans votre administration WordPress s’il en existe.

Vous pouvez alors activer le journal de débogage pour envoyer toutes les erreurs à un fichier en ajoutant le code suivant juste après la ligne WP_DEBUG (comme indiqué ci-dessous) :

define( 'WP_DEBUG_LOG', true );
WP_DEBUG_LOG

WP_DEBUG_LOG

Sauvegardez vos modifications et rechargez-les sur votre serveur. Les erreurs seront alors enregistrées dans le fichier debug.log dans votre dossier /wp-content/. Si pour une raison quelconque vous ne voyez pas ce fichier, vous pouvez toujours en créer un.

Important: SiWP_DEBUG est activé dans l’environnement Kinsta, toutes les erreurs seront dirigées vers le fichier debug.log et rien n’ira dans le fichier error.log du tableau de bord MyKinsta.

8
Partages