Si vous êtes programmeur, vous savez que l’écriture du code peut souvent être un processus long et truffé d’erreurs. Trouver comment faire en sorte que votre programme ou votre application web fasse ce que vous voulez, puis l’expliquer à d’autres personnes, comme votre équipe ou vos actionnaires, peut être tout aussi frustrant que satisfaisant.

C’est là que le pseudo-code intervient.

Le pseudo-code est une façon de représenter le code en utilisant une combinaison de langage simple et naturel et d’éléments du langage de programmation. Que vous débutiez dans le monde de la programmation ou que vous soyez un pro chevronné, comprendre le pseudo-code est une astuce qui vous fera gagner du temps et que vous pourrez intégrer à tout moment dans votre processus.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur ce qu’est le pseudo-code, comment il est utilisé et pourquoi il s’agit d’un outil essentiel pour tout développeur.

Plongeons dans le vif du sujet.

Qu’est-ce que le pseudo-code ?

Le pseudo-code est une façon de représenter du code, tel que des algorithmes, des fonctions et d’autres processus, en utilisant une combinaison d’éléments de langage naturel et de langage de programmation.

On l’appelle « pseudo » code car il n’est pas réellement exécutable. Il s’agit plutôt d’un moyen pour les humains de comprendre et de planifier la logique du codage – de décrire les étapes d’un programme d’une manière facile à comprendre pour les humains, tout en étant suffisamment détaillée pour être rapidement convertie en un langage de programmation spécifique.

Voici un exemple simple de pseudo-code, dans lequel nous élaborons la logique de base pour accueillir un visiteur par son nom lorsqu’il navigue sur notre site ou notre application :

PROCESS GreetUser
    INPUT userName
    DISPLAY "Hello, " + userName + "!"
END

Comme vous pouvez le constater, le pseudo-code ci-dessus n’est pas écrit avec la syntaxe d’un langage ou d’un framework réel. Au lieu de cela, il utilise des éléments de langage et de programmation simples et universellement compréhensibles – comme PROCESS, DISPLAY, et + – pour remplacer la syntaxe, ce qui le rend facile à suivre pour tout le monde.

C’est l’une des forces de l’écriture du pseudo-code : En exposant les intentions du code dans une syntaxe commune, vous pouvez sauter toutes les barrières de la programmation et du langage basé sur les compétences. Nous en parlerons davantage dans la section suivante.

Avantages de l’écriture du pseudo-code

L’un des principaux avantages du pseudo-code est qu’il permet aux développeurs d’esquisser leur code sans s’embourber dans la syntaxe et la structure d’un langage spécifique. Il est ainsi plus facile de détecter les erreurs dans la logique d’un programme ou d’une fonction, sans avoir à écrire ou à déboguer du code réel.

Qui plus est, le pseudo-code peut être facilement adapté à différents langages de programmation, ce qui en fait un outil utile pour les développeurs qui sont familiers avec plusieurs langages et doivent traduire leurs idées entre eux. Imaginez que vous puissiez expliquer votre script Node.js à un développeur Laravel! Cela peut être particulièrement utile pour les équipes travaillant ensemble sur un projet, car le pseudo-code peut être utilisé comme un langage commun pour communiquer des idées et des fonctions.

Voici les principaux avantages que le pseudo-code peut apporter aux développeurs, qu’ils soient novices ou expérimentés :

  • Amélioration de l’efficacité : En écrivant les étapes d’un processus en pseudo-code, les développeurs peuvent gagner du temps en planifiant leur code avant de plonger dans les détails ou la syntaxe d’un langage de programmation spécifique. Cela peut aider les codeurs à éviter les erreurs et à réduire le besoin de débogage.
  • Plus facile à lire : Le pseudo-code étant écrit de manière à être suffisamment simple pour être compris par tous, il facilite la lecture et la compréhension du code par les développeurs, en particulier s’ils travaillent en équipe ou s’ils doivent revoir un ancien code.
  • Plus grande flexibilité : Comme le pseudo-code n’est pas lié à un langage de programmation spécifique, il peut être facilement adapté à différents langages. Cela en fait un outil utile pour les développeurs qui sont familiers avec plusieurs langages et qui doivent traduire leurs idées entre eux.
  • Collaboration améliorée : Le pseudo-code peut être utilisé comme un langage commun à une équipe de développeurs pour communiquer et collaborer sur un projet. Cela peut être particulièrement utile pour les équipes travaillant ensemble sur un projet, car le pseudo-code permet aux développeurs de communiquer leurs idées de manière claire et concise.
  • Gestion locale : Comme il n’est pas exécutable, votre pseudo-code n’a pas besoin d’être hébergé en ligne ou connecté à des scripts externes comme le ferait une application à part entière. Il peut être créé et enregistré dans un fichier sur votre machine locale, dans un fichier Cloud, ou même copié dans un e-mail.

En outre, l’écriture de pseudo-code est facile à mettre en œuvre à n’importe quelle étape de votre processus de développement. Même si vous ne l’avez jamais utilisé auparavant, vous pouvez commencer dès maintenant – quel que soit l’état d’avancement de votre codage – et bénéficier immédiatement des avantages décrits ci-dessus.

Que vous débutiez dans le monde de la programmation ou que vous soyez un pro chevronné, l'écriture de pseudo-code pourrait vous faire économiser du temps, des efforts et de la frustration ! 😎 En savoir plus ✅Click to Tweet

Cas d’utilisation courants du pseudo-code

En raison de la flexibilité inhérente au pseudo-code, il existe de nombreuses utilisations du pseudo-code, même en dehors du domaine de la programmation.

Voici plusieurs cas d’utilisation courants pour les développeurs :

  • Planification et conception de processus : Le pseudo-code peut être utilisé pour planifier les étapes d’un processus, d’une fonction ou d’un algorithme, permettant aux développeurs de réfléchir à la logique et de s’assurer qu’elle est correcte avant de l’implémenter dans un langage de programmation spécifique.
  • Communiquer des idées aux parties prenantes non techniques : Le pseudo-code peut être utilisé pour expliquer clairement les étapes d’un processus ou d’un algorithme à des parties prenantes non techniques, telles que des chefs de projet ou des clients, d’une manière qui leur permet de saisir facilement le concept.
  • Collaborer avec une équipe : Le pseudo-code peut servir de langage commun à une équipe de développeurs pour communiquer et collaborer sur un projet, indépendamment de leur expertise individuelle en programmation.
  • Adapter le code à différents langages de programmation : Comme le pseudo-code n’est pas lié à un langage de programmation ou de script particulier, il peut être rapidement et facilement adapté et traduit dans différents langages. Ceci est particulièrement utile pour les développeurs et les équipes qui travaillent avec plusieurs langages.
  • Enseignement des concepts de programmation : Le pseudo-code peut être un outil utile pour l’enseignement des principes fondamentaux de la programmation, car il permet aux étudiants de se concentrer sur la logique et la structure d’un programme sans s’embarrasser de la syntaxe.

Ce ne sont là que quelques exemples ; il en existe bien d’autres. Les possibilités de mise en œuvre du pseudocode à votre avantage sont pratiquement illimitées.

Comment écrire du pseudo-code

Il n’y a pas une seule bonne façon d’écrire du pseudo-code. Le même manque de syntaxe spécifique qui le rend si flexible est exactement ce qui l’empêche d’avoir des règles syntaxiques particulières.

Bien que certains langages comme le Pascal et le Basic proposent des directives syntaxiques spécifiques au pseudo-code, vous pouvez en fait écrire du pseudo-code en utilisant la terminologie de votre choix, tant que vos termes sont omniprésents et que la logique peut être suivie.

Cela dit, il existe quelques étapes et directives de base pour le pseudo-code auxquelles la plupart des développeurs adhèrent. Nous y reviendrons plus loin.

Étapes de l’écriture du pseudo-code

Voici quelques étapes générales que vous pouvez suivre pour écrire un bon pseudo-code :

  1. Ouvrez votre éditeur de texte : Le pseudo-code est le plus souvent écrit dans un éditeur de texte ou HTML, Vous pouvez choisir votre préféré et ouvrir un nouveau fichier.
  2. Définissez votre objectif : Déterminez l’objectif de votre programme ou fonction. Que voulez-vous qu’il fasse ?
  3. Séparez-le en plusieurs parties : Décomposez le problème en morceaux plus petits et plus faciles à gérer. Cela peut vous aider à réfléchir plus clairement au problème et à organiser plus facilement les pièces pour qu’elles fonctionnent à l’endroit et au moment voulus.
  4. Organisez-le en étapes : Rédigez les étapes de votre programme dans un ordre logique. Utilisez un langage naturel, et évitez d’utiliser des constructions ou des méthodes de programmation spécifiques telles que les structures de contrôle ou le casting de type.
  5. Mettez vos lignes en retrait : Utilisez l’indentation pour montrer la structure de votre programme. Par exemple, vous pouvez mettre en retrait les lignes de code qui appartiennent à l’intérieur d’une boucle.
  6. Testez-le : Testez votre pseudo-code pour vous assurer qu’il est clair et logique. Vous pouvez le faire en le parcourant verbalement ou en demandant à quelqu’un d’autre de le lire et de vous dire ce qu’il pense que le pseudo-code est censé faire.

Une fois votre pseudo-code écrit, vous devrez le traduire en un script exécutable. Vous pouvez vous exercer en dehors de vos projets en contribuant à des dépôts Git open source, en relevant des défis de code et en posant des questions et en y répondant sur StackOverflow ou au sein de votre communauté de développement.

Constructions de pseudo-code

Malgré l’absence de syntaxe définie pour le pseudo-code, il existe plusieurs constructions de programmation communes que les développeurs utilisent souvent lorsqu’ils écrivent du pseudo-code. Jetons un coup d’œil à chacune d’entre elles.

Séquences

Une séquence est un groupe d’instructions qui sont exécutées dans un ordre spécifique. Elles sont utilisées pour effectuer ou répéter une série d’actions simples. Parmi les commandes de séquence familières couramment utilisées dans le pseudo-code, citons INPUT, SET, PRINT, READ, DISPLAY, SHOW et CALCULATE.

Voici un exemple de pseudo-code qui utilise certaines de ces commandes :

PROCESS CalculateCost
    INPUT price, quantity
    SET cost = price * quantity
    PRINT "The cost is: " + cost
END

Ce pseudo-code définit un processus appelé CalculateCost qui prend en compte un prix et une quantité, les multiplie ensemble pour calculer le cout, puis affiche le résultat.

Les conditionnels

Les instructions conditionnelles permettent à un programme de prendre des décisions en fonction de certaines conditions, puis de demander au programme d’exécuter certaines instructions si une condition est remplie (ou non). IF-ELSE les instructions conditionnelles, IF-IF ELSE-ELSE et CASE sont fréquemment utilisées dans le pseudo-code.

Voici un exemple montrant un script IF-ELSE en pseudo-code :

IF user = returning
    PRINT "Welcome back!"
ELSE
    PRINT "Welcome!"

Dans l’exemple ci-dessus, nous décrivons un processus qui montre un message « Welcome back ! » aux utilisateurs qui ont déjà visité le site, mais qui affiche seulement « Welcome ! » aux nouveaux utilisateurs.

Iterations

Les énoncés d’itération répètent un ensemble d’étapes au sein d’une fonction ou d’un processus plus vaste. On leur demande souvent d’effectuer la même opération sur plusieurs éléments d’une liste ou de répéter un processus jusqu’à ce que certaines conditions soient remplies.

Les itérations sont utiles pour répéter plusieurs fois un ensemble d’étapes et peuvent être mises en œuvre à l’aide de différents types de boucles, notamment FOR, WHILE et DO-WHILE.

Examinons un pseudo-code qui utilise une boucle FOR pour itérer dans une liste de nombres :

PROCESS PrintWholeList
    INPUT listOfNumbers 
    FOR each number in listOfNumbers
    PRINT number
    END FOR
END

Dans le pseudo-code ci-dessus, notre processus PrintWholeList prend une liste de nombres et itère ensuite dans la liste, en affichant chaque nombre à l’écran. La boucle FOR permet au processus de répéter la commande PRINT pour chaque élément de la liste.

Nous pourrions également utiliser le pseudo-code commun pour accomplir la même chose que notre boucle ci-dessus. Dans le pseudo-code, il est plus courant d’utiliser les mots-clés REPEAT et UNTIL à la place de DO-WHILE:

PROCESS PrintWholeList
    INPUT listOfNumbers 
    SET counter = 0
    REPEAT
    PRINT listOfNumbers[counter]
    SET counter = counter + 1
    UNTIL counter = length of listOfNumbers
END

Comme indiqué ici, nous pouvons intervertir les noms, les mots-clés et les morceaux de syntaxe autant que nous le souhaitons. Ce n’est qu’une démonstration de la flexibilité du pseudo-code. La clé est de s’assurer que la logique est stable tout en utilisant des noms suffisamment omniprésents pour être lus par n’importe qui.

Vous pouvez voir certaines de ces constructions utilisées dans les exemples de pseudo-code avec lesquels nous travaillerons plus tard.

Meilleures pratiques en matière de pseudo-code

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il n’existe pas de syntaxe stricte pour écrire du pseudo-code, puisqu’il ne s’agit pas d’un véritable langage de programmation.

Cela dit, voici quelques directives générales qui peuvent vous aider à écrire un pseudo-code clair et efficace à chaque fois :

  1. Utilisez un langage naturel : Le pseudo-code doit être écrit d’une manière facile à comprendre pour tout le monde, en utilisant le langage naturel plutôt que le jargon technique.
  2. Restez simple : Évitez d’utiliser un langage ou une syntaxe complexe, et concentrez-vous sur l’expression des étapes de l’algorithme ou du processus de manière claire et concise.
  3. Soyez précis : Soyez aussi précis que possible lorsque vous écrivez le pseudo-code, en incluant des informations telles que les noms de variables et les valeurs spécifiques.
  4. Laissez de côté les détails inutiles : Si vous vous inquiétez de la convention de casse à adopter ou de l’utilisation du point-virgule, vous réfléchissez trop. Faites en sorte que votre texte de pseudo-code soit aussi simple et direct que possible.
  5. Utilisez des éléments de type programmation : Bien que le pseudo-code ne doive pas être écrit dans un langage de programmation spécifique, il peut être utile d’utiliser des éléments tels que des boucles, des instructions conditionnelles et des appels de fonction pour permettre aux lecteurs de comprendre plus facilement les étapes de votre programme.
  6. Utilisez l’indentation pour montrer la hiérarchie : L’indentation peut être utilisée pour montrer la hiérarchie des étapes de votre programme, facilitant ainsi la compréhension de la logique et de la structure.

En suivant ces directives, vous pourrez écrire un pseudo-code clair et efficace que vous et d’autres personnes pourront utiliser comme guide pour implémenter votre fonction ou votre algorithme dans un langage de programmation ou de script spécifique.

Exemples de pseudo-code et traductions

Examinons quelques exemples de pseudo-code, ainsi que leurs traductions en code exécutable dans divers langages et frameworks.

PHP

Pour commencer, écrivons un pseudo-code destiné à imiter la logique de l’addition de tous les chiffres d’une liste donnée :

PROCESS FindTotal
    INPUT listOfNumbers
    SET sum = 0
    FOR EACH number IN listOfNumbers
    SET sum = sum + number
    END FOR
    PRINT sum
END

Notre pseudo-code logique suit les étapes suivantes :

  1. Donner un nom à la fonction.
  2. Obtenir la liste des nombres de l’utilisateur final.
  3. Créez une variable appelée sum pour héberger le total numérique au fur et à mesure qu’il est calculé.
  4. Parcourir chaque numéro de la liste un par un, en ajoutant chaque numéro au total de la somme.
  5. Une fois que tous les numéros ont été ajoutés, mettre fin à l’itération (boucle).
  6. Afficher la somme finale obtenue en additionnant tous les nombres.
  7. Terminer la fonction.

Maintenant que nous connaissons la logique de notre fonction, nous pouvons traduire ce pseudo-code dans n’importe quel autre langage ou framework. Voyons à quoi il pourrait ressembler traduit en PHP:

function findTotal($listOfNumbers) {
    $sum = 0;
    foreach ($listOfNumbers as $number) {
    $sum += $number;
    }
    echo $sum;
}

Node.js

Ensuite, écrivons un pseudo-code que nous pouvons utiliser pour vérifier l’heure actuelle de notre visiteur, puis lui envoyer le message d’accueil approprié en fonction de l’heure de la journée :

PROCESS TimedGreeting
    GET userTime
    IF userTime > 6:00 + < 12:00
    PRINT "Good morning!"
    ELSE IF userTime > 12:00 + < 18:00
    PRINT "Good afternoon!"
    ELSE
    PRINT "Good evening!"
END

Notre logique de pseudo-code suit ces étapes :

  1. Donner un nom à la fonction.
  2. Trouver l’heure de l’utilisateur.
  3. Si l’heure de l’utilisateur se situe entre 6h00 et 12h00, afficher le message « Good morning ! »
  4. Si l’heure de l’utilisateur se situe entre 12h00 et 18h00, afficher le message « Good afternoon ! »
  5. Pour toute autre heure, afficher le message « Bonsoir ! »
  6. Terminer la fonction.

Traduit en Node.js, cela pourrait ressembler à ceci :

function timedGreeting() {
    const userTime = new Date();
    if (userTime.getHours() > 6 && userTime.getHours() < 12) {
    console.log('Good morning!');
    } else if (userTime.getHours() > 12 && userTime.getHours() < 18) {
    console.log('Good afternoon!');
    } else {
    console.log('Good evening!');
    }
}

Python

Pour notre prochain exemple, écrivons un pseudo-code pour décrire la logique d’inversion d’une chaîne (dans ce cas, une phrase) qui nous est donnée par un utilisateur :

PROCESS ReverseString
    INPUT string
    SET reversed_string = reverse of string
    PRINT "The reversed sentence is: ", reversed_string
END

Notre pseudo-code logique suit les étapes suivantes :

  1. Donner un nom à la fonction.
  2. Demander à l’utilisateur une chaîne de caractères et accepter ce qu’il fournit.
  3. Stocker la valeur de la variable de la chaîne de l’utilisateur.
  4. Trancher la valeur de la chaîne stockée pour l’inverser, et stocker le résultat dans une nouvelle variable.
  5. Afficher la chaîne inversée à l’écran.
  6. Terminer la fonction.

Traduit en Python, cela pourrait ressembler à ceci :

string = input("Enter a sentence: ")
reversed_string = string[::-1]
print("The reversed sentence is: ", reversed_string)

Dans certains cas, votre code réellement traduit sera plus court que votre pseudo-code. Ce n’est pas grave. Tant que la logique de votre pseudo-code est saine et que votre code traduit fonctionne comme il se doit, vous pouvez ignorer les écarts de longueur.

Processus du monde réel

Grâce à sa lisibilité et à sa flexibilité, le pseudo-code peut même être utilisé pour définir des processus qui se situent en dehors du monde du codage.

Supposons que vous souhaitiez définir les étapes nécessaires pour peindre votre chambre à coucher. Le pseudo-code d’une telle corvée pourrait ressembler à quelque chose comme ceci :

PROCESS PaintBedroom
    INPUT color
    PREPARE bedroom
    REMOVE furniture from room
    COVER floors with drop cloth
    TAPE off trim
    PAINT walls
    SETUP ladder
    LOAD paint roller with paint
    ROLL paint onto walls
    ALLOW paint to dry
    FINISH
    REMOVE tape and drop cloth
    REPLACE furniture
    DISPOSE of trash
END

Bien sûr, comme la peinture d’une chambre est une opération physique sans rapport avec les ordinateurs, vous n’auriez pas besoin de traduire cela dans un langage de programmation. Mais en adhérant aux meilleures pratiques et conventions en matière de pseudo-code, vous pouvez constater à quel point il est facile d’élaborer et de communiquer des processus du monde réel par le biais du pseudo-code.

Vous voulez connaître une astuce pour gagner du temps pour votre prochain projet de développement ? 👀 Découvrez ce qu'est le pseudo-code, comment il est utilisé et pourquoi c'est un outil essentiel pour tout développeur. ⬇️Click to Tweet

Résumé

En tant que développeur, vous êtes conscient de la valeur de votre temps. Vous devriez chercher à le protéger autant que possible en mettant en œuvre des stratégies qui vous font gagner du temps, des efforts et des frustrations.

L’écriture de pseudo-code est une excellente mesure d’économie de temps et d’efforts pour les développeurs de tous les langages et de tous les niveaux de compétence, et elle peut être intégrée en douceur dans votre flux de travail sans nécessiter d’outils ou de frais généraux supplémentaires. En planifiant leur code de manière claire et concise par le biais du pseudo-code avant de plonger dans les détails de l’écriture et des tests, les développeurs peuvent gagner du temps, éviter les erreurs et collaborer plus facilement avec les membres de leur équipe.

Quelles autres utilisations avez-vous trouvé pour le pseudo-code ? Faites-nous en part dans la section des commentaires !


Obtenez tous vos applications, bases de données et Sites WordPress en ligne et sous un même toit. Notre plateforme cloud haute performance, riche en fonctionnalités, comprend :

  • Configuration et gestion faciles dans le tableau de bord MyKinsta
  • Support expert 24/7
  • Le meilleur matériel et réseau de la plateforme Google Cloud, propulsé par Kubernetes pour une évolutivité maximale
  • Une intégration Cloudflare au niveau de l’entreprise pour la vitesse et la sécurité
  • Une audience mondiale avec jusqu’à 35 centres de données et 275+ PoP dans le monde entier

Testez-le vous-même avec 20 $ de réduction sur votre premier mois de Hébergement d’application ou Hébergement de base de données. Explorez nos plans ou contactez nous pour trouver ce qui vous convient le mieux.