Dites le mot « développeur » et chez Kinsta, nous pensons « logiciel ». Pas, disons, à « l’immobilier ». Pourtant, même l’accent mis sur les ordinateurs et le code laisse beaucoup de latitude pour décrire les types de développeurs.

Nous pourrions catégoriser les développeurs par le langage de programmation qu’ils utilisent – comme «  développeur JavaScript » ou « développeur Python » – mais cela ne révélerait pas ce qu’ils créent ou leur rôle dans le processus. De plus, il est courant que les développeurs connaissent plusieurs langages.

Nous allons donc utiliser des libellés largement acceptés (et plus descriptifs) pour les types de développeurs et examiner les tâches et les outils qui se cachent derrière eux.

Qu’est-ce qu’un développeur ?

Nous avons établi que le logiciel est la clé de l’histoire de nos développeurs. Celle-ci peut prendre de nombreuses formes.

Un membre de l’équipe de programmation derrière le logiciel de base de données SQL Server de Microsoft est un développeur. Une personne qui utilise le langage de requête structuré pour travailler avec les informations stockées dans une telle base de données peut également être un développeur.

Un développeur crée un système d’exploitation informatique intégré dans une carte de circuit imprimé. Un autre écrit des scripts Bash pour automatiser les interactions entre plusieurs autres programmes logiciels.

Tous ces types de développeurs ont construit quelque chose avec du code.

Du code sur des écrans.
Du code sur des écrans. (Photo par Fotis Fotopoulos sur Unsplash)
Rencontrez les développeurs ! 😄 Plongez dans 11 types différents de travail de développement (et ce que les titres signifient vraiment) dans cet article 💪Click to Tweet

Combien de types de développeurs existe-t-il ?

Il n’existe pas de liste « officielle » des descriptions de postes de développeurs. Nous allons examiner ce que font les développeurs en utilisant une terminologie commune, et nous allons même diviser la vaste catégorie des « développeurs web » en trois rôles distincts. (Nous l’admettons : Nous avons un faible dans nos cœurs pour les personnes qui construisent des sites web)

Au total, nous passerons ici en revue 11 types de développeurs.

1. Développeur web frontend

Un développeur frontend se concentre sur l’interface utilisateur d’un site web. Il utilise ses compétences en HTML et CSS pour contrôler l’aspect et la convivialité d’un site, en s’adaptant souvent aux différentes tailles d’écran des navigateurs mobiles et d’ordinateur de bureau.

Les développeurs frontend s’appuient généralement sur JavaScript pour créer une expérience réactive pour les utilisateurs. Ces développeurs sont souvent familiers avec les bibliothèques et les frameworks JavaScript qui peuvent accélérer la création d’applications dynamiques orientées client.

Le développeur frontend travaille à l’amélioration des performances du site web, en optimisant les images, JavaScript et le balisage pour un chargement plus rapide dans les navigateurs. La plupart des développeurs frontend se concentrent également sur l’optimisation des moteurs de recherche et l’accessibilité des sites web.

Tout cela nécessite de nombreuses compétences, et le salaire d’un développeur frontend peut le refléter.

Les développeurs frontend sont-ils des concepteurs web ?

De nombreux développeurs frontend sont également des concepteurs, mais ce n’est pas une exigence du titre « frontend ». De même, de nombreux concepteurs web connaissent bien le HTML et le CSS – et peuvent les utiliser dans les maquettes – mais ne se considèrent pas comme des développeurs.

Pour de nombreuses organisations, la conception fait partie de l’image de marque qui englobe des médias autres que le web.

Peu importe qui crée une conception, c’est au développeur frontend de lui donner vie sur une page web et de transformer la vision d’une expérience utilisateur en une application fonctionnelle.

2. Développeur web backend

Un développeur backend crée des applications côté serveur qui nécessitent généralement une expertise en matière de logiciel de serveur web, de bases de données et de systèmes d’exploitation sur lesquels elles fonctionnent. Un exemple entièrement open source serait le système d’exploitation Linux, un serveur web Nginx ou Apache, et une base de données MariaDB ou PostgreSQL.

La ligne entre le développement backend et frontend est brouillée par une technologie comme PHP, un langage de script côté serveur qui envoie du HTML aux navigateurs sur l’interface publique.

PHP, qui propulse WordPress et d’autres CMS populaires, ainsi que des frameworks de développement comme Laravel, est le langage de script côté serveur le plus répandu sur le web. Cependant, les développeurs backend peuvent utiliser des technologies telles que C# et le cadre .NET de Microsoft, Python, Java, Ruby on Rails ou Node.js.

Les développeurs backend peuvent s’attendre à travailler en collaboration avec les membres de l’équipe qui s’occupent du côté client d’un site web. Le développement côté serveur peut également inclure la création d’interfaces de programmation d’applications (Application Programming Interface ou API) qui prennent en charge les services frontend avec moins de nécessité de couplage étroit des deux côtés.

Si tout cela ressemble à votre type de travail, vous pourriez être intéressé par les salaires typiques des développeurs backend.

3. Développeur web full-stack

Vous avez peut-être deviné qu’un développeur full-stack fait le travail des développeurs frontend et backend. (Malheureusement, cela ne signifie pas que le salaire d’un développeur full-stack typique est le double de celui des autres.)

Pourtant, la maitrise de tous les niveaux de développement web semble avoir ses récompenses. Une enquête menée en 2022 par StackOverflow auprès de développeurs a révélé que « développeur full-stack » était la réponse la plus fréquente (près de 47 %) lorsqu’on demandait aux gens de décrire leur rôle.

Top types de développeurs en 2022.
Top types de développeurs en 2022. (Image source : StackOverflow)

Les développeurs WordPress sont-ils des développeurs full-stack ?

Les caractéristiques de l’hébergement WordPress infogéré ici chez Kinsta permettent à toute personne compétente en PHP de faire du développement sérieux sans creuser profondément dans le côté serveur des choses.

WordPress installé n’importe où est adapté aux développeurs et offre une grande bibliothèque de ses propres fonctions/méthodes PHP qui constituent une couche d’abstraction sur certaines tâches courantes côté serveur. Par exemple, les développeurs WordPress peuvent stocker et récupérer des enregistrements dans des bases de données relationnelles sans écrire de SQL. Ils peuvent enregistrer des téléversements de médias dans le système de fichiers d’un serveur sans connaître la fonctionnalité de base de PHP qui permet de réaliser tout cela.

le terme « développeur WordPress » aurait pu constituer une catégorie à part entière, mais nous aurions alors dû faire de même pour les développeurs utilisant des produits CMS comme Drupal, Joomla et DNN et des frameworks comme Laravel, .NET et Django.

De nombreux développeurs WordPress – en particulier ceux qui créent des thèmes et des extensions WordPress – ont des compétences complètes et inspirantes. La réponse à la question « Les développeurs WordPress sont-ils des développeurs full-stack ? » Cela dépend.

4. Développeur d’applications mobiles

Le terme « application » couvre beaucoup de choses dans le développement de logiciels. Du bureau au web, les applications sont les outils qui permettent aux utilisateurs finaux d’accomplir leurs tâches.

Lorsqu’il est abrégé en « app » – comme dans « Il y a une app pour ça ! » – nous avons tendance à penser d’abord aux applications fonctionnant sur les smartphones, les tablettes et autres appareils mobiles. Et la création d’applications mobiles nécessite un type de développeur spécialisé.

Les développeurs d’applications mobiles connaissent bien les kits de développement logiciel (Software Developent Kit ou SDK) et les outils similaires utilisés pour créer des applications pour le système d’exploitation d’un appareil, comme iOS d’Apple ou Android de Google.

Swift est le langage de programmation natif pour iOS, tandis que Java et Kotlin sont les plus utilisés pour Android. En outre, un vaste écosystème d’outils de création d’applications, tels qu’Apache Cordova et NativeScript, permet de transformer le code basé sur les langages JavaScript, HTML et CSS adaptés pour le web en logiciels mobiles natifs.

Lorsque nous avons examiné les salaires moyens des développeurs d’applications, nous avons constaté que ceux qui créent des applications pour les plateformes mobiles gagnent légèrement plus que ceux qui se concentrent sur les ordinateurs de bureau ou le web.

5. Développeur de logiciels de bureau

Les développeurs de logiciels de bureau créent des applications logicielles qui fonctionnent sur des ordinateurs personnels et des stations de travail.

Les développeurs créent généralement des applications de bureau pour des systèmes d’exploitation spécifiques, de sorte que l’activité dans ce domaine reflète les parts de marché relatives de plateformes telles que Windows de Microsoft, macOS d’Apple, Chrome OS de Google et le système d’exploitation libre Linux.

En utilisant des données collectées à partir des visites de sites web dans le monde entier, Statcounter a estimé en août 2022 que Windows détenait une part de marché de 74 % parmi les systèmes d’exploitation de bureau.

Part de marché des systèmes d'exploitation de bureau, août 2022.

Part de marché des systèmes d’exploitation de bureau, août 2022. (Image source : Statcounter)

Les développeurs sont susceptibles de programmer en utilisant des outils d’environnement de développement intégré (IDE) pour l’édition, le débogage et la compilation rapides du code source.

Les langages populaires pour la programmation d’applications de bureau incluent C#, C++, Swift et Java.

Les logiciels de bureau s’exécutent localement, mais les applications modernes peuvent utiliser la connectivité Internet pour des tâches allant des mises à jour de produits au partage de données via le stockage dans le cloud.

6. Scientifique des données (Développeur Big Data)

Les êtres humains contribuent à générer beaucoup de données en vaquant à leurs occupations quotidiennes : en passant à l’épicerie, en surfant sur le web, en passant devant des caméras, en utilisant des téléphones portables – et même en votant. Nous avons construit des systèmes pour enregistrer les données de phénomènes naturels comme la météo, les tremblements de terre et les signaux électromagnétiques de l’espace.

Un scientifique des données est un magicien des mathématiques avec un ordinateur qui peut découvrir des modèles dans toutes ces informations.

Il y a de fortes chances que ces développeurs utilisent le langage de programmation Python ou quelque chose de plus spécialisé, comme R, Scala ou Julia.

Les « big data » finissent généralement dans une base de données relationnelle, donc un scientifique des données aura probablement du SQL dans sa boite à outils de programmation.

7. Développeur en intelligence artificielle/apprentissage machine

Les développeurs de logiciels d’intelligence artificielle (IA) cherchent à imiter les comportements humains comme la prise de décision. Ajoutez l’apprentissage automatique (Machine Learning ou ML), et une application peut devenir plus intelligente au fil du temps.

Les applications d’IA/ML traitent généralement un grand nombre de données à l’aide d’algorithmes complexes, de sorte que les développeurs dans ce domaine sont souvent des spécialistes des données.

Le cabinet d’études de marché IDC a constaté que les revenus mondiaux des applications, du matériel et des services liés à l’IA dépassaient 383 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de près de 21 % par rapport à 2020.

Les logiciels de gestion de la relation client et les logiciels de gestion des ressources de l’entreprise ont représenté environ 65 % des revenus des applications liées à l’IA.

Valeur des logiciels d'IA dans le monde, 2020 vs 2021.
Valeur des logiciels d’IA dans le monde, 2020 vs 2021. (Image source : IDC)

8. Développeur de jeu

Les développeurs de jeux informatiques représentent un large éventail de compétences.

Leurs logiciels peuvent fonctionner sur des ordinateurs de bureau, des appareils mobiles, des consoles ou dans des navigateurs web. Les scénarios s’adaptent à différents genres de jeux, comme la simulation militaire ou sportive, les jeux de tir à la première personne (FPS), la stratégie ou les jeux de rôle. Ensuite, il y a probablement des graphiques 3D, de la musique et des effets sonores.

Dans un monde de jeux connectés à Internet, les développeurs de jeux massivement multijoueurs sont confrontés à des exigences en matière de serveurs backend et de bases de données aussi exigeantes que celles des sites de commerce électronique les plus actifs.

Les développeurs de jeux ont généralement une expertise dans les outils de rendu 3D et autres logiciels d’animation.

Et, en se concentrant sur les technologies de pointe, les récentes enquêtes menées auprès des développeurs par Developer Nation de SlashData ont montré qu’un peu plus de 37 % des applications de réalité augmentée (RA) ou de réalité virtuelle (VR) étaient des jeux RA/VR. Par ailleurs, 27,9 % des projets concernaient la création de mondes virtuels – parfois pour des jeux.

Types de développement utilisant la RA/RV.
Types de développement utilisant la RA/RV. (Image source : SlashData’s Developer Nation)

9. Développeur de systèmes d’exploitation

Alors que des milliers de développeurs travaillent sur les systèmes d’exploitation les plus populaires – contribuant à Linux ou employés par Microsoft, Apple ou Google – il s’agit toujours d’un groupe exclusif. Après tout, selon SlashData, ses enquêtes suggèrent que la population mondiale totale des développeurs dépasse les 24 millions.

Il y a de fortes chances que votre réfrigérateur dispose d’un système d’exploitation, mais les systèmes d’exploitation informatiques populaires sont des efforts qui nécessitent de grandes équipes de développeurs, dont la plupart travaillent sur de plus petits composants du projet global.

Le cœur de la plupart des systèmes d’exploitation est le noyau, qui gère l’accès à l’unité centrale, à la mémoire, aux systèmes de fichiers et aux périphériques d’entrée/sortie. Le C est le principal langage de codage des noyaux de Microsoft Windows, macOS d’Apple et Linux. Certains codes de bas niveau écrits en assembleur sont également utilisés.

Et le noyau d’Android a évolué à partir du noyau de Linux.

En plus du noyau, un système d’exploitation dispose de pilotes pour gérer les divers périphériques matériels et d’applications pour la gestion du système. Enfin, il y a l’interface utilisateur graphique du système. Les développeurs peuvent utiliser C, C++, Objective C (macOS), et même Python (Linux) pour ces composants.

10. Ingénieur DevOps

L’ingénieur DevOps gère les outils et les flux de travail qui permettent de faire passer les logiciels de la phase de développement à une version publique de manière rapide et fiable.

« DevOps » est un amalgame des mots « développement » et « opérations », et les praticiens automatisent les tâches répétitives de développement de logiciels – de la gestion du code aux tests, au déploiement, à la surveillance, à la maintenance et au dépannage.

Ces ingénieurs utilisent une suite d’outils DevOps pour accélérer les cycles de publication des logiciels, gérer les différentes versions de la base de code du projet et confirmer que le produit final fonctionne comme prévu.

Lorsqu’il est utilisé pour le développement web, le processus DevOps peut également garantir que les ressources requises par l’application sont disponibles et correctement configurées sur le serveur web.

DevOps exige des compétences avancées, et le salaire d’un ingénieur DevOps le reflète généralement.

11. Développeur de sécurité (SecDevOps)

Un développeur de sécurité construit des outils et gère les processus qui testent la sécurité des logiciels et des systèmes informatiques.

Dans le développement de logiciels, la sécurité est souvent une composante du processus DevOps. Une personne qui se concentre sur la sécurité dans cet environnement peut être appelée un ingénieur SecDevOps.

Les développeurs de sécurité travaillent à la protection des logiciels et des systèmes informatiques contre les attaques et les menaces de cybersécurité. Ils utilisent divers outils, notamment des langages de script comme Python, Bash et Ruby, pour automatiser les tâches répétitives.

Un développeur de sécurité doit avoir une connaissance approfondie des logiciels et des systèmes qu’il tente de protéger.

Quel type de développeur voulez-vous être ?

Si vous envisagez de devenir vous-même un développeur, nous avons quelques informations pour vous aider à franchir les étapes suivantes. Vous pouvez vous renseigner sur les meilleurs langages de programmation à apprendre ou vous lancer dans l’apprentissage de PHP et découvrir des tutoriels JavaScript.

Peut-être souhaiterez-vous découvrir ce qu’il faut faire pour devenir un développeur Laravel ou vous concentrer sur l’apprentissage de WordPress, le CMS le plus populaire au monde.

Alors, peut-être qu’un jour, vous nous rejoindrez pour une carrière chez Kinsta.

Vous vous êtes déjà demandé ce que font vraiment les développeurs ? 👀(c'est beaucoup, et ça varie !) Apprenez-en plus dans ce guide 💪Click to Tweet

Résumé

Voilà un aperçu de 11 types de développeurs aux rôles suffisamment distincts pour mettre en évidence les diverses tâches disponibles dans leur domaine.

Pourtant, de nombreux développeurs remplissent plus d’un rôle, et la plupart sont familiers avec plusieurs langages de programmation ou de script. C’est peut-être la raison pour laquelle nous ne serons jamais d’accord sur une liste « officielle » des types de développeurs.

En attendant, si vous avez un projet basé sur le web que vous aimeriez lancer, vous pourriez vouloir explorer les solutions d’hébergement d’applications et de bases de données de Kinsta.


Obtenez tous vos applications, bases de données et Sites WordPress en ligne et sous un même toit. Notre plateforme cloud haute performance, riche en fonctionnalités, comprend :

  • Configuration et gestion faciles dans le tableau de bord MyKinsta
  • Support expert 24/7
  • Le meilleur matériel et réseau de la plateforme Google Cloud, propulsé par Kubernetes pour une évolutivité maximale
  • Une intégration Cloudflare au niveau de l’entreprise pour la vitesse et la sécurité
  • Une audience mondiale avec jusqu’à 35 centres de données et 275 PoP dans le monde entier

Commencez par un essai gratuit de notre Hébergement d’application ou de notre Hébergement de base de données. Explorez nos plans ou contactez nous pour trouver ce qui vous convient le mieux.