Dans un monde parfait, il n’y aurait jamais eu un seul problème nécessitant un débogage. Mais dans le monde réel, vous rencontrerez presque certainement des problèmes sur votre site WordPress qui nécessiteront un coup d’œil sous le capot.

Pour vous aider à faire cela, WordPress dispose de son propre mode de débogage intégré et vous pouvez également trouver des outils tiers utiles pour vous aider à déboguer WordPress.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur le mode de débogage intégré de WordPress et vous montrer comment l’activer. Ensuite, nous vous présenterons d’autres moyens de déboguer votre site WordPress.

Voici tout ce que nous allons couvrir :

Que fait le débogage WP ?

Le cœur du logiciel WordPress est écrit en PHP, tout comme les extensions et les thèmes.

Si vous avez des problèmes avec votre site, le mode de débogage de WordPress peut vous aider à trouver ce qui ne va pas en affichant toutes les erreurs PHP, les notices et les avertissements.

Une fois le mode de débogage activé, vous verrez des messages comme celui-ci chaque fois qu’il y a un problème (même s’il ne cause pas de problèmes immédiats) :

Débogage WP  : exemple d'erreur sur un site WordPress

Débogage WP  : exemple d’erreur sur un site WordPress

Vous pouvez ensuite résoudre le problème ou le signaler à votre développeur ou à celui du thème ou de l’extension.

Qu’est-ce que le journal de débogage WordPress ?

Lorsque vous activez le mode de débogage de WordPress , vous verrez des messages comme l’exemple ci-dessus sur votre site – mais ces messages ne seront enregistrés nulle part.

Si vous souhaitez les enregistrer, vous pouvez également activer le journal de débogage de WordPress pour enregistrer tous ces messages et erreurs dans un fichier sur votre serveur.

Lorsqu’il est activé en définissant la constante WP_DEBUG_LOG sur true, WordPress écrit tous les problèmes dans le fichier suivant :

wp-content/debug.log

Cependant, vous pouvez également spécifier un chemin de fichier personnalisé pour écrire le journal dans un endroit différent sur votre serveur.

Si vous souhaitez enregistrer les problèmes dans le journal mais ne pas les afficher publiquement dans le HTML de vos pages (comme la capture d’écran de l’exemple ci-dessus), vous pouvez également utiliser la constante WP_DEBUG_DISPLAY pour maintenir le mode de débogage activé mais ne pas afficher de messages sur votre site.

En général, vous voudrez combiner WP_DEBUG_DISPLAY avec WP_DEBUG_LOG.

Prêt à déboguer votre site #WordPress ? Ce guide vous le permet 🐛Click to Tweet

Comment activer le mode de débogage de WordPress

Pour activer le mode de débogage de WordPress, vous avez plusieurs options. Nous allons couvrir trois méthodes pour l’activer :

Comment activer le mode de débogage de WordPress dans MyKinsta

Si vous hébergez votre site WordPress chez Kinsta, nous avons conçu un outil simple qui vous permet d’activer le mode de débogage de WordPress sans avoir à modifier votre fichier wp-config.php.

Cet outil est pratique pour pouvoir activer rapidement le mode de débogage et afficher des messages sur votre site, mais il ne vous permet pas de contrôler le journal de débogage de WordPress ou d’afficher ou non des messages sur les pages. Si vous souhaitez utiliser uniquement le journal de débogage, vous préférerez peut-être la méthode de l’extension présentée dans la section suivante.

Pour commencer :

Comment activer le mode de débogage de WordPress dans MyKinsta

Comment activer le mode de débogage de WordPress dans MyKinsta

Vous pouvez utiliser l’outil sur vos environnements de production et de staging. Dans la mesure du possible, nous vous recommandons toutefois de l’utiliser avec votre environnement de staging, car l’activation du mode de débogage de WordPress pourrait afficher aux visiteurs des détails sur le code PHP de votre site (ce qui est déroutant pour les visiteurs et constitue également un risque pour la sécurité).

Lorsque vous avez terminé, vous pouvez désactiver le mode de débogage en cliquant sur le bouton Désactiver dans votre tableau de bord Kinsta :

Comment désactiver le mode de débogage de WordPress dans MyKinsta

Comment désactiver le mode de débogage de WordPress dans MyKinsta

Info

Vous aimeriez tester MyKinsta ? Créez votre compte de démo gratuitement et commencez à jouer avec.

Comment utiliser une extension WordPress de débogage

Si vous n’êtes pas hébergé chez Kinsta, vous pouvez également trouver des extensions WordPress de débogage gratuites qui permettent d’activer facilement le mode de débogage. Il existe plusieurs options sur WordPress.org, mais nous recommandons l’extension gratuite WP Debugging d’Andy Fragen.

Extension WordPress WP Debugging

Extension WordPress WP Debugging

Une fois que vous avez installé et activé l’extension, elle commence à fonctionner immédiatement. Par défaut, elle définit les constantes suivantes sur true (c’est-à-dire qu’elle active les fonctionnalités suivantes) :

Nous verrons un peu plus loin ce que font les deux dernières constantes.

Pour configurer quelques options, vous pouvez aller sur Outils WP Debugging :

Réglages de l’extension WP Debugging

Réglages de l’extension WP Debugging

Une fois que vous avez terminé, assurez-vous de désactiver l’extension pour désactiver le mode de débogage.

Comment activer manuellement le mode de débogage de WordPress

Enfin, vous pouvez également activer le mode de débogage de WordPress en ajoutant manuellement les constantes dans votre fichier wp-config.php.

Pour commencer, connectez-vous à votre serveur via FTP et modifiez le fichier wp-config.php. Par défaut, ce fichier se trouve dans le dossier racine de votre site (sauf si vous l’avez déplacé pour des raisons de sécurité).

Pour activer uniquement le mode de débogage de basique de WordPress, ajoutez le code suivant au-dessus de la ligne qui dit /* C’est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! Bonne publication. */ :

// Enable WP_DEBUG mode
define( 'WP_DEBUG', true );

Vous pouvez également utiliser certaines des constantes suivantes en fonction de vos préférences :

// Enable Debug logging to the /wp-content/debug.log file
define( 'WP_DEBUG_LOG', true );
// Disable display of errors and warnings
define( 'WP_DEBUG_DISPLAY', false );
@ini_set( 'display_errors', 0 );

Une fois que vous avez terminé, vous pouvez soit régler les constantes sur false, soit simplement supprimer l’extrait de code pour désactiver le mode de débogage.

Assurez-vous de désactiver le mode de débogage dans WordPress lorsque vous avez terminé

Le mode de débogage est utile lorsque vous essayez de résoudre des problèmes avec WordPress, mais vous ne devriez pas le laisser activé 24/7, car il peut révéler du texte de votre code PHP aux visiteurs du site web.

Nous l’avons mentionné ci-dessus – mais ce n’est qu’un rappel de toujours désactiver le mode de débogage lorsque vous avez terminé le dépannage.

Autres moyens de déboguer WordPress

Outre l’outil de débogage intégré que nous avons présenté ci-dessus, il existe plusieurs autres outils intégrés et tiers pour vous aider à déboguer votre site WordPress.

Script Debug

SCRIPT_DEBUG est une autre constante intégrée qui force WordPress à utiliser les versions de développement des fichiers CSS et JavaScript du cœur au lieu des versions minifiées qu’il charge habituellement.

Cela peut être utile si vous testez les modifications apportées aux fichiers .js ou .css intégrés.

Pour activer SCRIPT_DEBUG, vous pouvez soit

Débogage de requête de base de données

Si vous avez des problèmes avec la base de données de votre site, vous pouvez activer la journalisation des requêtes de la base de données en utilisant la constante SAVEQUERIES pour suivre :

Pour activer la journalisation des requêtes, vous pouvez soit

Note : cela aura un impact sur les performances de votre site, alors essayez de l’utiliser sur un site de staging chaque fois que possible et désactivez-la dès que vous avez terminé.

Extension Query Monitor

L’extension Query Monitor est une extension gratuite qui est utile pour déboguer un certain nombre de zones différentes dans WordPress, y compris :

Dans l’ensemble, c’est l’un des meilleurs outils de débogage WordPress que vous trouverez, ce qui explique pourquoi il a obtenu une note de 5 étoiles presque parfaite sur plus de 320 avis.

Une fois que vous aurez installé et activé l’extension, vous obtiendrez de nouvelles options sur la barre d’outils de WordPress qui affichent des informations de débogage. Lorsque vous cliquez sur ces options, une nouvelle boîte Query Monitor s’ouvre et vous donne plus d’informations :

L’extension Query Monitor

L’extension Query Monitor

Pour un aperçu plus détaillé, nous avons un article complet sur l’utilisation de l’extension Query Monitor.

New Relic

New Relic est un outil de premier ordre pour analyser et déboguer les performances de votre site. Il peut vous aider à découvrir les goulots d’étranglement et les problèmes qui affectent les performances de votre site.

Kinsta comprend une intégration intégrée pour vous aider à activer facilement New Relic pour votre site WordPress, mais vous devrez quand même acheter votre propre clé de licence de New Relic.

Journaux du serveur

Enfin, les journaux de votre serveur peuvent également être un outil utile pour le débogage de WordPress.

Si vous êtes hébergé chez Kinsta, vous pouvez consulter tous les journaux de votre serveur dans l’onglet Logs du tableau de bord d’un site :

Visualisation des journaux du serveur dans le tableau de bord MyKinsta

Visualisation des journaux du serveur dans le tableau de bord MyKinsta

Si vous êtes hébergé ailleurs, vous devrez consulter la documentation de votre hébergeur pour savoir où vous pouvez accéder aux journaux de vos serveurs.

Il est temps de jeter un coup d'œil sous le capot et de déboguer votre site #WordPress 🐛 Ce guide contient tout ce dont vous avez besoin pour commencer 💪Click to Tweet

Résumé

Si vous avez besoin de déboguer WordPress, le mode de débogage intégré de WordPress fournit un moyen utile de visualiser les erreurs et les notices PHP.

Si vous êtes hébergé chez Kinsta, vous pouvez l’activer directement depuis votre tableau de bord. Sinon, vous pouvez l’activer à l’aide d’extensions ou en ajoutant des extraits de code au fichier wp-config.php de votre site.

Pour plus d’aide, vous pouvez également utiliser d’autres outils intégrés ou des outils tiers comme New Relic et l’extension gratuite Query Monitor.

Avez-vous d’autres questions sur la façon de déboguer WordPress ? Laissez un commentaire et faites-le nous savoir !


Si vous avez aimé cet article, alors vous allez adorer la plateforme d’hébergement WordPress de Kinsta. Accélérez votre site Web et obtenez le support 24/7 de notre équipe de vétérans de WordPress. Notre infrastructure propulsée par Google Cloud met l’accent sur la mise à l’échelle automatique, la performance et la sécurité. Laissez-nous vous montrer la différence de Kinsta ! Découvrez nos plans