Rencontrer des erreurs sur votre site WordPress peut être intimidant. Cependant, la plupart des erreurs vous donnent des indices sur leur cause, ce qui peut faciliter le dépannage de ces problèmes courants. L’erreur 503 n’est malheureusement pas aussi polie et ne vous donne pas beaucoup d’informations pour continuer.

Ceci aide à comprendre quelles sont les causes les plus courantes d’erreur 503 dans WordPress. Après cela, vous devrez être méthodique lorsqu’il s’agira de dépanner l’erreur, ce qui signifie suivre plusieurs étapes afin de localiser la cause profonde.

Dans cet article, nous allons couvrir ce qu’est l’erreur 503 et comment elle se manifeste généralement. Ensuite, nous vous guiderons à travers six étapes pour la corriger. Mettons-nous au travail !

Qu’est-ce qu’une erreur 503 ?

Lorsque vous rencontrez l’erreur 503, cela signifie que le serveur en question est indisponible. C’est peut-être parce qu’il est trop occupé, par exemple, ou parce qu’il est en cours de maintenance. Contrairement à d’autres codes d’erreur similaires, 503 signifie que votre site est en ligne et fonctionne, mais qu’il n’est pas accessible pour l’instant.

Ce qui est si contrariant dans cette erreur particulière, c’est qu’elle ne vous donne pratiquement aucune information pour continuer. La plupart du temps, elle s’affiche avec un message « Service temporairement indisponible ». C’est l’équivalent d’appeler un restaurant par téléphone, seulement pour qu’il vous dise qu’il est fermé mais qu’il refuse de vous dire quand il sera de nouveau ouvert.

Si vous avez de la chance, le code d’erreur 503 se sera produit parce que votre site WordPress est en maintenance. WordPress met très brièvement votre site en mode maintenance lorsque vous mettez à jour une extension, un thème ou le noyau de WordPress :

Mode de maintenance

Mode de maintenance

Habituellement, ce délai d’attente est si court que personne ne le remarquera. Cependant, dans les cas où l’erreur 503 persiste, vous aurez un plus gros problème à régler. Après tout, non seulement les utilisateurs ne pourront pas visiter votre site, mais vous perdrez également l’accès à votre espace d’administration WordPress. Cela signifie que vous ne pouvez en aucun cas mettre à jour votre site, et pour le dépanner, vous devrez creuser dans ses fichiers.

Variations d’erreurs 503

L’erreur 503 peut se manifester de bien des façons. Cependant, presque toutes les variations sont accompagnées de ce code 503, ce qui le rend facile à identifier.

Voici quelques-unes des variations que vous pourriez rencontrer, selon la configuration de votre serveur et de votre navigateur :

Quel que soit le code que vous rencontrez, cela signifie que vous devez vous mettre au travail rapidement avant que cela n’affecte négativement vos utilisateurs.

Avez-vous déjà rencontré l'erreur 503 dans WordPress ? C'est vraiment dommage ! 😱 Suivez ces 6 étapes pour réparer et remettre votre site en ligne en quelques secondes !Click to Tweet

Comment réparer l’erreur 503 dans WordPress (6 étapes)

Comme vous ne pouvez souvent pas être sûr de ce qui a causé l’erreur 503 dans une situation donnée, vous devrez procéder à un dépannage méthodique. Les six sections suivantes couvrent chacune une correction potentielle, visant à résoudre les différentes causes profondes potentielles.

Après chaque étape, prenez un moment pour retourner sur votre site et voir si l’erreur 503 a disparu. Si c’est le cas, vous avez résolu le problème. Sinon, passez à l’étape suivante du processus.

1. Désactiver temporairement vos extensions WordPress

L’une des causes les plus fréquentes de l’erreur 503 dans WordPress est la compatibilité des extensions. Pour déterminer si c’est ce qui se passe, vous devrez désactiver toutes les extensions de votre site.

Puisque l’erreur 503 vous empêche d’accéder à la zone d’administration de WordPress, vous devrez utiliser un client FTP pour cette étape. Si vous n’en avez pas, nous vous recommandons FileZilla.

Une fois que votre client FTP est prêt, connectez-vous à votre site et allez jusqu’à votre dossier racine WordPress. Au cas où vous ne le trouveriez pas, il est généralement appelé public_html, html, public, www, ou le nom de votre site. Si vous êtes un client Kinsta, c’est votre dossier public.

Dossier racine de WordPress SFTP

Dossier racine de WordPress SFTP

Ouvrez ce dossier, et naviguez jusqu’au répertoire wp-content. À l’intérieur, vous verrez un dossier appelé plugins, qui contient des sous-répertoires individuels pour chacune des extensions installées sur votre site (à la fois actives et inactives).

Ce que vous allez faire maintenant est de cliquer avec le bouton droit de la souris sur le dossier des plugins, et de le renommer en autre chose. Nous recommandons plugins.old ou plugins.desactives, pour que vous puissiez facilement le reconnaître plus tard.

Le dossier des extensions WordPress a été renommé

Le dossier des extensions WordPress a été renommé

WordPress ne pourra plus trouver vos extensions. Lorsque cela se produit, il désactivera automatiquement ces extensions.

Maintenant, essayez d’accéder à votre tableau de bord WordPress. Si l’erreur 503 a disparu, alors vous pouvez supposer que l’une de vos extensions est la coupable. Tout ce que vous avez à faire, c’est de trouver laquelle est responsable.

Retournez dans le répertoire wp-content, et renommez correctement votre dossier des extensions. Ensuite, vous devrez désactiver chacune de vos extensions une par une, jusqu’à ce que vous trouviez le coupable.

Pour ce faire, ouvrez le répertoire wp-content/plugins. A l’intérieur, vous trouverez un dossier pour chacune de vos extensions. Le processus que vous allez suivre est à peu près le même qu’avant :

  1. Commencez par le premier dossier, et renommez-le comme vous voulez.
  2. Vérifiez votre site pour voir si l’erreur a disparu.
  3. Si ce n’est pas le cas, rendez son nom original au dossier de l’extension de l’étape précédente.
  4. Passez à l’extension suivante de votre liste, en répétant les étapes ci-dessus.

Ce processus peut prendre un certain temps si vous avez beaucoup d’extensions, mais il est vital de vérifier chaque extension tour à tour. Si à n’importe quel moment vous identifiez l’extension qui cause l’erreur, vous pouvez la désinstaller ou la remplacer par un autre outil.

Si vous arrivez à la fin de ces étapes sans trouver de solution, vous pouvez passer à l’étape suivante du dépannage.

2. Désactivez votre thème WordPress

Maintenant que vous avez éliminé vos extensions comme cause de l’erreur 503, il est temps de faire de même avec votre thème actif. En fait, votre thème pourrait aussi créer des problèmes de compatibilité.

Malheureusement, le processus ne fonctionne pas de la même façon que ci-dessus. WordPress ne reviendra pas au thème par défaut si vous renommez simplement le dossier de thème, vous vous retrouverez avec une erreur comme « Le répertoire de thème « nom du thème » n’existe pas ». Ou si vous essayez de renommer tout le dossier du répertoire de thèmes, vous vous retrouvez avec « ERREUR : Le répertoire de thèmes est vide ou n’existe pas. Veuillez vérifier votre installation. »

Erreur : Le répertoire de thème n’existe pas

Erreur : Le répertoire de thème n’existe pas

Par conséquent, vous devez accéder à votre base de données WordPress en vous connectant à phpMyAdmin. Si vous êtes un client Kinsta, vous pouvez le trouver dans la section « Info » du tableau de bord MyKinsta.

phpMyAdmin MyKinsta

phpMyAdmin MyKinsta

Cliquez dans la table « wp_options », puis cliquez sur l’onglet « Recherche ». Vous devrez chercher le template sous l’option « option_name ».

phpMyAdmin table wp_options

phpMyAdmin table wp_options

Vérifiez de nouveau votre site pour voir si cela a corrigé l’erreur. Si c’est le cas, cela signifie simplement qu’il s’agit d’un problème avec votre thème WordPress et que vous voudrez peut-être essayer de le réinstaller ou de revenir à votre sauvegarde la plus récente.

wp_options : nom du modèle

wp_options : nom du modèle

Vérifiez de nouveau votre site pour voir si cela a corrigé l’erreur. Si c’est le cas, cela signifie simplement qu’il s’agit d’un problème avec votre thème WordPress et que vous voudrez peut-être essayer de le réinstaller ou de revenir à votre sauvegarde la plus récente.

3. Désactivez temporairement votre réseau de diffusion de contenu (CDN)

Parfois, l’erreur 503 n’apparaîtra pas à cause d’un problème sur votre site, mais à cause de votre Content Delivery Network (CDN). Si vous utilisez un CDN, un moyen rapide de savoir si c’est le cas est de le désactiver temporairement.

Chaque CDN devrait inclure une fonction qui vous permet de mettre en pause ses services. Si vous êtes sur Kinsta, vous pouvez désactiver votre CDN Kinsta en vous rendant sur CDN → « Désactiver le CDN » dans votre tableau de bord MyKinsta :

Option d’activation/désactivation du CDN MyKinsta

Option d’activation/désactivation du CDN MyKinsta

Le processus que vous devez suivre peut être différent selon le CDN que vous utilisez. On sait aussi que Cloudflare cause parfois des erreurs 503. Si vous ne trouvez pas l’option pour mettre le vôtre en pause, consultez la base de connaissances de votre service, qui contient généralement des instructions détaillées.

Si vous n’utilisez pas de CDN ou si vous constatez que la pause de votre service n’aide pas à résoudre votre problème, il y a encore quelques corrections à essayer. N’oubliez pas de réactiver votre CDN avant de passer à autre chose.

4. Limiter l’API « Heartbeat » de WordPress

WordPress Heartbeat est une API intégrée à WordPress, que la plateforme utilise pour l’enregistrement automatique du contenu, vous indiquant les notifications d’extension, vous indiquant quand quelqu’un d’autre travaille sur un article auquel vous essayez d’accéder, et plus.

Tout comme un battement de cœur régulier, l’API fonctionne en arrière-plan avec une fréquence élevée afin qu’il ne manque rien. Comme vous pouvez l’imaginer, cette API consomme des ressources serveur. Habituellement, ce n’est pas un problème, mais dans certains cas, cela peut conduire à une erreur 503 si votre serveur ne peut pas gérer la charge.

Le moyen le plus rapide de déterminer si l’API Heartbeat est au centre de vos problèmes est de la désactiver temporairement. Pour ce faire, connectez-vous une fois de plus à votre site WordPress via FTP, puis ouvrez votre dossier de thèmes actuel et vérifiez qu’il contient le fichier functions.php :

Fichier functions.php de thème WordPress

Fichier functions.php de thème WordPress

Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le fichier et sélectionnez l’option Afficher/Modifier, qui l’ouvrira en utilisant votre éditeur de texte local. Une fois qu’il est ouvert, vous devrez ajouter le code suivant à l’intérieur :

add_action( 'init', 'stop_heartbeat', 1 );
function stop_heartbeat() {
wp_deregister_script('heartbeat');
}

Ces trois lignes de code indiquent à WordPress de désactiver l’API Heartbeat. Enregistrez les changements apportés au fichier functions.php, fermez-le et essayez d’accéder de nouveau à votre site.

Si l’erreur 503 a disparu, vous saurez que l’API était le problème. Sa désactivation supprime cependant de nombreuses fonctionnalités utiles. Nous vous recommandons plutôt de « ralentir » Heartbeat pour qu’il ne cause pas de problèmes.

La façon la plus simple d’y parvenir est d’installer l’extension Heartbeat Control. Activez l’extension et accédez à la section Réglages > Contrôle Heartbeat. Recherchez les options Modifier Heartbeat et baissez la fréquence au nombre le plus bas possible :

Fréquence de l’extension Heartbeat Control

Fréquence de l’extension Heartbeat Control

Enregistrez les modifications apportées à vos réglages et revenez au fichier functions.php que vous avez modifié il y a quelque temps. Pour que les changements ci-dessus fonctionnent, vous devrez supprimer la chaîne de code que vous avez ajoutée auparavant et enregistrer vos modifications dans le fichier.

A ce stade, l’erreur 503 devrait disparaître si l’API Heartbeat était le problème. Si ce n’est pas le cas, il est temps d’essayer quelque chose de différent.

5. Augmentez les ressources de votre serveur

Si l’erreur 503 se produit toujours malgré toutes vos tentatives de la corriger jusqu’à présent, alors il y a de fortes chances que le problème soit dû à un manque de ressources serveur. En d’autres termes, vous devrez mettre à jour votre forfait d’hébergement pour voir si cela résout le problème. Ceci est particulièrement vrai si vous utilisez un hébergement WordPress bon marché, car ils ont tendance à limiter les ressources. On ne fait pas ça chez Kinsta.

Cependant, la mise à niveau de votre forfait est une décision importante. La meilleure chose à faire est de contacter d’abord votre service d’assistance d’hébergement et de discuter de l’erreur 503 avec eux, ainsi que des mesures que vous avez prises jusqu’à présent pour essayer de la résoudre. L’équipe de support devrait être en mesure de vous aider à trouver la cause et de vous conseiller sur la nécessité ou non d’améliorer votre forfait.

Chez Kinsta, notre équipe de support se fera un plaisir de vous aider. Nous pouvons même activer temporairement New Relic pour voir si nous pouvons localiser le problème pour trouver quelque chose sur votre site qui cause le problème.

6. Examinez vos logs et activez WP_DEBUG

Vérifier les journaux d’erreurs à la recherche d’erreurs 503

Vérifier les journaux d’erreurs à la recherche d’erreurs 503

Si votre hébergeur ne dispose pas d’outil de journalisation, vous pouvez également ajouter le code suivant à votre fichier wp-config.php pour activer la journalisation :

define( 'WP_DEBUG', true );
define( 'WP_DEBUG_LOG', true );
define( 'WP_DEBUG_DISPLAY', false );

Les journaux sont généralement situés dans le répertoire /wp-content. A l’intérieur, cherchez un fichier appelé debug.log et ouvrez-le.

D’autres, comme ici chez Kinsta, peuvent avoir un répertoire dédié appelé « logs ».

Répertoire des journaux d’erreurs WordPress (SFTP)

Répertoire des journaux d’erreurs WordPress (SFTP)

Interpréter votre journal de débogage peut être un peu intimidant mais ce n’est pas aussi difficile à lire que vous pourriez l’imaginer. En résumé, le journal contient chaque erreur qui apparaît sur votre site dans l’ordre chronologique. Il montre quel fichier a causé chaque erreur, ainsi que les lignes de code spécifiques impliquées.

Attention : vous ne trouverez pas de références directes à l’erreur 503 dans votre journal. Néanmoins, si tout le reste échoue, il peut vous indiquer la bonne direction en vous montrant quels fichiers causent des problèmes. De cette façon, vous saurez où concentrer vos efforts. Comme nous l’avons mentionné à l’étape précédente, c’est maintenant le bon moment pour communiquer avec votre fournisseur d’hébergement si vous avez besoin d’aide pour résoudre cette erreur.

Vous pouvez aussi vérifier les fichiers journaux dans Apache et Nginx, qui sont généralement situés ici :

Si vous êtes un client Kinsta, vous pouvez également profiter de notre outil d’analyse pour obtenir une ventilation du nombre total d’erreurs 503 et voir à quelle fréquence et quand elles se produisent. Cela peut vous aider à dépanner s’il s’agit d’un problème permanent, ou peut-être quelque chose qui s’est résolu tout seul.

Si l’erreur 503 s’affiche à cause d’une erreur PHP fatale, vous pouvez également essayer d’activer la notification des erreurs PHP. Il suffit d’ajouter le code suivant au fichier contenant l’erreur. Généralement, vous pouvez restreindre le fichier dans l’onglet console de Google Chrome DevTools.

ini_set('display_errors', 1);
ini_set('display_startup_errors', 1);
error_reporting(E_ALL);

Et vous devrez peut-être aussi modifier votre fichier php.ini avec ce qui suit :

display_errors = on

Résumé

Si vous avez de la chance, l’erreur 503 n’apparaîtra que lorsque vous mettrez votre site en mode maintenance. Cependant, si elle apparaît sans avertissement, vous devrez retrousser vos manches et faire du dépannage.

Pour s’attaquer à la cause profonde de l’erreur 503, vous devrez suivre les étapes suivantes pour la corriger :

Avez-vous déjà rencontré l’erreur 503 dans WordPress ? Partagez vos expériences avec nous dans la section commentaires ci-dessous !


Si vous avez aimé cet article, alors vous allez adorer la plateforme d’hébergement WordPress de Kinsta. Accélérez votre site Web et obtenez le support 24/7 de notre équipe de vétérans de WordPress. Notre infrastructure propulsée par Google Cloud met l’accent sur la mise à l’échelle automatique, la performance et la sécurité. Laissez-nous vous montrer la différence de Kinsta ! Découvrez nos plans