Depuis 2013, l’agence Fantassin développe des sites WordPress sur-mesure et s’est très tôt approprié l’éditeur Gutenberg pour en faire un outil de création facilitant le dialogue entre designers et développeurs web. Un positionnement qui s’est construit grâce à la complémentarité de ses deux associés, Joffrey Jochum, designer et directeur artistique, et Florian Truchot, développeur créatif !

Si vous aimez les interviews, jetez un coup d’œil à notre série d’interviews La Gazette Kinsta pour en lire d’autres !

Voici notre interview avec Joffrey Jochum et Florian Truchot.

Q1 : Quel est votre parcours et comment avez-vous commencé à utiliser WordPress ?

Florian : Je suis un profil plutôt autodidacte et touche-à-tout, j’ai commencé à coder à l’âge de 14 ans. Mes premières tentatives d’utiliser WordPress ont eu lieu quelques années plus tard, vers 2007, quand je me suis senti plus à l’aise avec HTML, CSS et le PHP. Étant plus porté par le développement front-end, logiquement mes premiers intérêts ont été du côté des thèmes, notamment les manières de créer des thèmes sur mesure, entre autres choses. Quelques années plus tard, en 2013, je me suis lancé en freelance, puis une belle rencontre avec Joffrey, directeur artistique, nous a fait nous associer pour gérer l‘agence WordPress créative Fantassin. Des visions communes sur le design (appliqué au web) nous réunissent et nous portent à pousser les limites de l’éditeur Gutenberg, l’éditeur de WordPress, tous les jours.

Florian Truchot - Agence WordPress Fantassin

Florian Truchot – Agence WordPress Fantassin

Joffrey : Pour ma part, j’ai eu un déclic assez tôt pour ce secteur d’activité. J’ai donc fait un tout droit en passant par un DUT SRC (MMI aujourd’hui), suivi d’une Licence Pro et d’un Master en Direction Artistique. J’ai donc été au contact du code assez tôt dans mon cursus, même si ma dominante reste le design. Le contact avec WordPress s’est fait à la fin de mes études : je commençais à monter des sites pour mes clients, je me suis donc mis à bricoler WordPress sans toujours savoir ce que je faisais. Mais bon, ça marchait ! Le duo avec Florian et notre exigence commune nous a ensuite permis d’allier le meilleur des deux mondes, et d’abstraire pas mal de concepts pour aller plus vite et plus loin sur des sujets tels que Gutenberg.

Joffrey Juchum - Agence WordPress Fantassin

Joffrey Juchum – Agence WordPress Fantassin

Q2 : Que devraient savoir les lecteurs sur tout ce que vous faites actuellement dans WordPress ?

Florian : Aujourd’hui je sors de la production avec les clients et je m’occupe de la R&D chez Fantassin. Donc quand je code c’est essentiellement pour des outils internes comme FTS Care qui gère les retours clients et la maintenance des sites WordPress que nous avons mis en ligne. Autre chose, qui me botte depuis un certains temps c’est l’éducation. J’interviens dans plusieurs écoles supérieures pour former des centaines d’étudiant•e•s à WordPress tous les ans. Et très récemment je partage progressivement sur l’Ormée toutes les connaissances que j’ai pu apprendre et transmettre à propos de WordPress.

Joffrey : Outre la gestion logistique de la boîte, mon rôle est d’assurer la ligne créative de Fantassin et la relation avec nos clients. Je suis un peu l’esprit de synthèse des différentes réflexions qu’on a sur le métier depuis toutes ces années. On a d’ailleurs deux espaces où on regroupe toutes nos infos : notre RTFM interne (seul les vrais savent), et notre Design System appliqué à WordPress et à Gutenberg, que je mets à jour le plus souvent possible et qui sert de point de départ à tous nos projets. C’est un guide de styles géant qui regroupe tous les blocs, dans toutes leurs options et styles, dans toutes les résolutions d’écrans. Un truc assez énorme, en somme, mais surtout une garantie d’être à jour sur l’éditeur et une mine d’or quand on travaille sur un projet (nos développeurs adorent).

Q3 : Quels défis avez-vous rencontrés dans la création de votre entreprise/vos projets ?

Florian : Je pense que le métier de développeur WordPress n’est fait que de remise en question et de challenges à relever tous les jours. Si je prend l’exemple de l’Ormée, le gros défi est d’inciter l’apprenant•e à toujours aller plus loin dans son apprentissage.

Joffrey : Un des gros défis, c’est de déconstruire les croyances de nos interlocuteurs sur le web et sur WordPress… qui partent souvent du principe que tout est toujours facile, ne prend pas de temps, etc. Tout le monde « connait un gars », veut du SEO après avoir discuté avec un tonton qui lui a dit que c’est facile, etc.
Du coup, on a fait du concept « déconstruction / reconstruction » une base de tous nos projets. Ça nous permet de mettre dans la tête de nos clients des infos fiables, utiles et opérationnelles, et ça met surtout en place un système vertueux qui assure que les échanges sur le projets soient pertinents.

Q4 : Quelque chose vous a-t-il surpris en entrant dans le monde de WordPress ?

Florian : Je me suis initié à la contribution à WordPress sur le tard, au WordCamp Paris en 2019. Ma 1ère contribution a été portée sur l’extension BuddyPress grâce à imath (Mathieu Viet). J’invite sincèrement tout le monde à participer à une journée de contribution ou à rejoindre le channel contribution sur le Slack WPFR pour demander de l’aide, tout le monde est bienveillant à l’égard des “nouveaux”. La courbe d’apprentissage est courte et la meilleure chose qui puisse vous arriver, c’est de progresser !

Joffrey : À vrai dire, je ne suis entré dans le monde de WordPress que très tard, en 2019 au WordCamp Paris. Avant ça, j’utilisais le CMS mais en restant dans mon coin et en fouinant à droite à gauche pour réussir à faire ce que je voulais. Ce qui me surprends, c’est le peu d’enthousiasme que j’ai pu sentir (de ma propre expérience) sur la question de Gutenberg en France ; comme si la solution remettait trop en question des manières de penser ancrées depuis longtemps. C’est un sentiment qui s’est totalement inversé sur échelle internationale, au WordCamp Berlin, où il y avait vraiment plus d’excitation autour de ce sujet. C’était vraiment plaisant pour le coup.

Q5 : À quoi ressemble l’avenir pour vous dans le monde de WordPress ?

Florian : Selon moi, l’avenir de WordPress se dessine grâce à Gutenberg, les blocs, l’approche modulaire dans le design des thèmes, les technologies modernes utilisées. Je crois encore beaucoup à la beauté du futur de WordPress s’il continue d’évoluer avec son temps. Je surveille de près la partie collaborative et les évolutions de l’éditeur car je l’utilise aussi en dehors de WordPress.
Coté Core, WordPress aurait tout intérêt à basculer sur Composer pour gérer ses dépendances, il se rabibocherait sans doute avec certains développeurs PHP mais je ne suis pas devin ni voyant, et nous verrons ce que l’avenir nous réserve dans cette belle communauté 😉

Joffrey : Je pense également que l’avenir de WordPress s’écrit autour de son éditeur. La guerre est déjà déclarée entre Gutenberg et les Page Builders bien installés. Les enjeux commerciaux sont très lourds, donc j’imagine que cette confrontation sera longue. Les créateurs de site auront donc besoin de penser “pour leurs clients”, qui sont les réels éditeurs des sites.

Q6 : Que recherchez-vous chez un hébergeur WordPress ?

Florian & Joffrey : Un support humain, compétent et réactif. Nous sommes et resterons humains, donc échangeons avec bienveillance lorsqu’une petite coquille peut se glisser dans nos habitudes. Également, nous attendons des offres issues des besoins réels et opérationnels des producteurs de site web.

Q7 : Qu’est-ce que vous aimez faire lorsque vous êtes loin de votre ordinateur portable ?

Florian : De la moto 😇 j’ai été piqué il y a peu mais c’est ultra addictif. Des roadtrips entre potes pour partager les plaisirs et découvrir de nouveaux lieux.

Joffrey : Florian et moi avons passé notre permis moto ensemble. On roule donc ensemble de temps à autres, quand je ne suis pas occupé à customiser la mienne. Sinon, mon temps libre se partage entre amis/famille, bouffe/vin, sport (pour payer le point précédent) et bouquinage de comics et mangas. J’ai attaqué 20th Century Boys récemment, je suis comme un dingue…

Q8 : Qui devrions-nous interviewer ensuite et pourquoi ?

Florian : Dans l’écosystème lyonnais il y a énormément de gens attentionnés et des entrepreneurs débordant d’énergie, mais si je devais n’en choisir qu’un ce serait Martin Leclercq, agence Akumaw. C’est une machine à idée, il est multi-entrepreneur, humainement, il est hyper chouette, bref à rencontrer d’urgence !

Joffrey : Là comme ça, je n’ai pas trop d’idée. Mais si vous trouvez des profils créatifs qui s’amusent et s’expriment avec Gutenberg, j’en serais ravi ! On aurait de quoi faire évoluer le sujet, et on se sentirait moins seul ^^


Si vous avez aimé cet article, alors vous allez adorer la plateforme d’hébergement WordPress de Kinsta. Accélérez votre site Web et obtenez le support 24/7 de notre équipe de vétérans de WordPress. Notre infrastructure propulsée par Google Cloud met l’accent sur la mise à l’échelle automatique, la performance et la sécurité. Laissez-nous vous montrer la différence de Kinsta ! Découvrez nos plans