Lorsque vous tentez de consulter un site web, vous pouvez voir un message d’erreur qui vous empêche d’accéder à la page. Si le serveur remarque un conflit entre la requête HTTP et la ressource, il affiche une erreur « 409 Conflit ».

Bien que ce scénario puisse être frustrant, vous pouvez facilement corriger l’erreur 409. Du côté client, vous pouvez corriger les fautes de frappe dans l’URL demandée, vider le cache de votre navigateur et désinstaller les extensions du navigateur. En tant qu’administrateur de site wWeb, vous pouvez également résoudre ce conflit en désinstallant les logiciels de base et les extensions ou en revoyant la configuration de votre serveur.

Dans cet article, nous vous donnerons un aperçu de l’erreur 409 et de ses causes. Ensuite, nous vous montrerons comment vérifier que votre site web ne présente pas ce problème et le corriger si nécessaire. C’est parti !

Qu’est-ce que l’erreur « 409 Conflit » ?

Après avoir effectué une requête HTTP (comme le chargement d’une page), vous pouvez voir un message d’erreur vous informant que la requête n’a pas pu être complétée. Dans la plupart des cas, votre navigateur vous indiquera ce qui n’a pas fonctionné.

Par exemple, une erreur 400 Bad Request se produira après une erreur côté client, comme une syntaxe de requête incorrecte, un cache de navigateur corrompu ou des fichiers de grande taille :

Erreur 400 Bad Request
Erreur 400 Bad Request

Cependant, il existe de nombreux autres codes d’état HTTP. Ils appartiennent à cinq classes différentes :

  • 100s : Codes d’état informatifs qui indiquent des requêtes continues.
  • 200s : Codes de réussite pour les requêtes qui fonctionnent bien.
  • 300s : Messages de redirection expliquant une redirection vers une autre ressource.
  • 400s : Codes d’erreur pour les problèmes côté client.
  • 500s : Codes d’erreur pour les problèmes côté serveur.

Si vous voyez une erreur « 409 Conflit », il s’agit d’un code d’état HTTP 400. En bref, la requête n’a pas été complétée en raison d’un conflit avec l’état actuel de la ressource.

Bien que ce problème puisse sembler compliqué, vous pouvez généralement résoudre le conflit et réessayer la requête. Heureusement, contrairement aux erreurs côté serveur, le code d’erreur « 409 Conflit » a des solutions simples.

Ne vous inquiétez pas : réparer l'erreur 409 est plus facile qu'il n'y paraît ! 🚀 Continuez à lire pour voir exactement comment la résoudre... 💪Click to Tweet

Quelle est la cause de l’erreur « 409 Conflict » ?

Comme son nom l’indique, l’erreur « 409 Conflict » résulte d’un conflit dans la requête HTTP. Cela peut se produire parce que la ressource demandée n’est pas dans l’état attendu. Ou bien, la requête elle-même peut créer un conflit si elle est complétée.

Une erreur 409 se produit généralement en réponse à une requête PUT. Cette requête met à jour la ressource cible. Vous pouvez utiliser une requête PUT pour créer une nouvelle ressource ou remplacer une ressource existante.

Toutefois, si des valeurs contradictoires se trouvent dans les données utiles PUT, elles peuvent provoquer une erreur 409. Par exemple, si vous saisissez mal certains champs, le serveur peut remarquer ces incohérences et rejeter la requête.

Vous pouvez également voir une réponse 409 si vous essayez de téléverser un fichier sur votre site qui est plus ancien que celui qui existe déjà. Ce faisant, vous créerez un conflit de contrôle de version qui peut entraîner une erreur 409.

Comment localiser l’erreur « Conflit 409 »

Pour identifier toute erreur 409 sur votre site web, vous pouvez évaluer vos requêtes HTTP et commencer à les dépanner. Ce processus dépendra de la société d’hébergement de votre site.

Avec un plan d’hébergement Kinsta, vous pouvez gérer les journaux de votre site dans le tableau de bord MyKinsta. Tout d’abord, connectez-vous à votre compte et sélectionnez l’onglet Sites. Ensuite, choisissez le site que vous voulez évaluer :

Sites MyKinsta
Sites MyKinsta

Cela ouvrira une page contenant des informations de base sur votre site web. Sur le côté gauche, cliquez sur l’option Journaux :

Journaux MyKinsta
Journaux MyKinsta

Après avoir ouvert la visionneuse de journaux, vous pouvez voir un enregistrement des erreurs spécifiques sur votre site web. Si vous ne voyez pas d’erreur 409 ici, passez à access.log, qui contient toutes les requêtes traitées par DevKinsta:

Voir les enregistrements dans la visionneuse des journaux
Voir les enregistrements dans la visionneuse des journaux

Voici les informations de base que vous verrez dans chaque requête :

  • Date et heure
  • Demande (méthode et URI)
  • Code d’erreur HTTP ou « 200 OK » pour les requêtes réussies
  • Octets envoyés
  • Référent HTTP
  • Agent utilisateur
  • Transfert HTTP X pour

Vous pouvez parcourir la liste des requêtes du serveur pour trouver tous les codes d’état HTTP 409. Veillez à rechercher les requêtes PUT, car elles peuvent également contribuer aux erreurs de conflit.

Si nécessaire, vous pouvez utiliser la barre de recherche pour filtrer vos résultats. Une fois que vous avez localisé une erreur « 409 Conflit », vous pouvez procéder aux solutions suivantes.

Comment réparer l’erreur « 409 Conflit » (5 méthodes)

Même après avoir rencontré une erreur 409, il existe plusieurs façons de la résoudre. Si vous n’êtes pas sûr de la cause du problème, vous devrez peut-être essayer une combinaison de différentes méthodes. Voici cinq des solutions les plus courantes !

1. Vérifiez l’URL demandée

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’erreur « 409 Conflit » peut provenir d’informations incorrectes dans une requête PUT. Lorsque vous mettez à jour une ressource, vous devez vous assurer que vous avez saisi sa destination correctement.

Avant d’essayer des solutions plus complexes, il est bon d’examiner l’URL demandée. Si vous avez saisi manuellement cette information, il se peut que vous ayez accidentellement fait une faute de frappe qui a provoqué une erreur dans la requête.

Si vous avez fait une erreur dans ces données, vous pouvez la corriger et réessayer la requête. Parfois, cela vous permettra de poursuivre la requête sans provoquer d’erreur 409.

Vous pouvez également essayer de rafraîchir simplement la page. Parfois, les anciennes erreurs peuvent disparaître avec le temps. De plus, le propriétaire du site web pourrait avoir déjà résolu le problème.

2. Videz le cache de votre navigateur

Lorsque vous consultez un site web pour la première fois, votre navigateur stocke les données de cette page dans un cache. Ainsi, vous pouvez facilement accéder à nouveau à ces ressources. Lorsque vous visitez le site une deuxième fois, votre navigateur extrait les données mises en cache au lieu de demander les ressources au serveur.

Après avoir récemment corrigé une erreur dans votre requête, comme une URL mal saisie, vous pouvez encore voir l’erreur 409. Bien que le problème ait déjà été résolu, le message d’erreur peut encore s’afficher à cause du cache de votre navigateur. Dans ce cas, vous pouvez vider votre cache pour supprimer le code d’état HTTP.

La méthode que vous utiliserez pour ce faire dépendra du type de votre navigateur. Pour les utilisateurs de Google Chrome, vous pouvez commencer par cliquer sur l’icône à trois points dans le coin supérieur droit de la page. Sélectionnez ensuite Plus d’outils > Effacer les données de navigation:

Effacer les données de navigation dans Chrome
Effacer les données de navigation dans Chrome

Dans la nouvelle fenêtre, sélectionnez Images et fichiers en cache. Si nécessaire, vous pouvez également effacer votre historique de navigation, les cookies et les autres données du site. Ensuite, cliquez sur Effacer les données:

Effacer les images et les fichiers en cache dans Google Chrome
Effacer les images et les fichiers en cache dans Google Chrome

Bien que cette opération permette d’effacer la majeure partie de votre cache, votre navigateur conservera probablement des données supplémentaires que la plupart des utilisateurs ne souhaitent pas supprimer. Toutefois, si vous souhaitez supprimer la totalité de votre cache, accédez à l’onglet Avancé:

Données de cache avancées de Chrome
Données de cache avancées de Chrome

Ici, vous pouvez sélectionner les données que vous souhaitez supprimer de votre cache. Vous pouvez choisir parmi ces options :

  • Historique de navigation
  • Historique de téléchargement
  • Cookies et autres données du site
  • Images et fichiers en cache
  • Mots de passe et autres données de connexion
  • Données des formulaires de remplissage automatique
  • Réglages du site
  • Données des applications hébergées

Une fois que vous avez spécifié les informations à supprimer, cliquez sur Effacer les données. Vous pouvez maintenant réessayer la demande pour voir si l’erreur 409 a été résolue !

3. Annulez les mises à jour récentes

Parfois, les codes d’erreur HTTP peuvent être causés par des logiciels en conflit. Pour résoudre une erreur « 409 Conflict », envisagez de rétrograder votre site Web WordPress. Ce retour en arrière peut vous aider à évaluer si le logiciel principal est en conflit avec d’autres outils sur votre site.

Cependant, vous devrez sauvegarder votre site web avant de commencer ce processus. Sinon, vous risquez de perdre les modifications importantes que vous avez apportées avec cette nouvelle mise à jour du logiciel. Après avoir résolu le problème, vous pouvez rapidement restaurer votre site dans son état antérieur.

Comme Kinsta effectue des sauvegardes automatiques quotidiennes, vous pouvez rétablir WordPress en restaurant une sauvegarde précédente. Pour cela, cliquez sur l’onglet Sauvegardes dans votre tableau de bord MyKinsta :

Sauvegardes MyKinsta
Sauvegardes MyKinsta

Ensuite, sélectionnez la sauvegarde que vous voulez restaurer. Cliquez sur Restaurer vers et choisissez de mettre en œuvre ces changements dans votre environnement de staging ou votre site en production :

Restaurer la sauvegarde dans MyKinsta
Restaurer la sauvegarde dans MyKinsta

Enfin, confirmez la restauration en saisissant le texte fourni :

Confirmer la restauration de la sauvegarde
Confirmer la restauration de la sauvegarde

Si vous avez mis à jour votre site Web il y a longtemps, vous devrez probablement utiliser une autre méthode de rétablissement de votre site. Étant donné que Kinsta ne conserve vos sauvegardes quotidiennes que pendant 14 jours, il se peut que vous ne puissiez pas restaurer une version plus ancienne.

Comme alternative, vous pouvez installer l’extension WP Downgrade. Cet outil vous permettra de réinstaller facilement une ancienne version de WordPress :

Extension WP Downgrade
Extension WP Downgrade

Tout d’abord, installez et activez l’extension. Ensuite, allez dans Réglages > WP Downgrade :

Réglages de WP Downgrade
Réglages de WP Downgrade

Saisissez le numéro exact de la version précédente de WordPress pour rétrograder votre logiciel. Lorsque vous avez terminé, enregistrez vos modifications.

Vous pouvez également envisager d’annuler la mise à jour de votre ordinateur. Pour les utilisateurs de Windows, vous pouvez le faire dans les régalges de l’historique des mises à jour. Vous pouvez également rétrograder un ordinateur Mac en revenant à une sauvegarde Time Machine.

4. Désinstallez les plugins et les extensions

Si vous ne voulez pas rétrograder complètement votre site web, vous pouvez désactiver vos extensions et outils tiers. En supprimant ces logiciels, vous éliminerez probablement tout conflit.

Vous avez des problèmes de temps d'indisponibilité et de WordPress ? Kinsta est la solution d'hébergement conçue pour vous faire gagner du temps ! Découvrez nos fonctionnalités

Pour désactiver vos extensions, rendez-vous sur la page Extensions de votre tableau de bord WordPress. Ensuite, sélectionnez toutes vos extensions :

Sélectionner toutes les extensions dans WordPress
Sélectionner toutes les extensions dans WordPress

Cliquez sur le menu Actions groupées et sélectionnez l’option Désactiver. Pour finaliser ces changements, cliquez sur Appliquer :

Désactiver les extensions dans WordPress
Désactiver les extensions dans WordPress

Vous pouvez maintenant essayer la requête pour voir si vous recevez l’erreur 409. Si la requête est réussie, vous saurez qu’il y avait un conflit avec l’une de vos extensions.

Pour identifier l’extension à l’origine du problème, activez chaque extension une par une. Après chaque activation, vérifiez si l’erreur se reproduit.

Une fois que vous avez localisé l’extension problématique, vous pouvez la supprimer. Si elle effectue une tâche nécessaire sur votre site web, envisagez de parcourir le répertoire des extensions de WordPress pour trouver une alternative. En général, vous pouvez trouver un outil différent avec une fonctionnalité similaire.

Il se peut également qu’il y ait un problème du côté client de la requête. Pour résoudre une erreur 409, vous pouvez désactiver les extensions de votre navigateur. Sur Chrome, allez dans Plus d’outils > Extensions :

Extensions Chrome
Extensions Chrome

Cela ouvrira une liste de vos extensions activées. Pour les désactiver, assurez-vous que l’interrupteur à côté de chacune d’elles est désactivé :

Gérer les extensions Chrome
Gérer les extensions Chrome

Vous pouvez également supprimer complètement les extensions. Cela devrait éliminer tout conflit logiciel. Cependant, vous ne devriez le faire qu’avec les outils inutiles.

5. Vérifiez la configuration de votre serveur

En dernier recours, vous pouvez vérifier la configuration de votre serveur pour détecter les erreurs. Dans MyKinsta, vous pouvez utiliser l’Application Performance Monitoring (APM) intégré. Avec cet outil APM, vous pouvez identifier les longues requêtes externes, le code d’extension non optimisé et les requêtes de base de données lentes :

Kinsta APM
Kinsta APM

Pour ouvrir l’APM de Kinsta, connectez-vous à MyKinsta. Ensuite, allez dans Sites > Kinsta APM :

MyKinsta APM
MyKinsta APM

Ensuite, vous devrez activer la surveillance des performances pour une certaine période. En haut de la page, cliquez sur Activer :

Activer Kinsta APM
Activer Kinsta APM

Dans la fenêtre popup, sélectionnez la période de temps que vous voulez que Kinsta évalue. Vous pouvez activer une fenêtre de temps de surveillance entre 2 heures et 24 heures :

Temps de surveillance APM
Temps de surveillance APM

Après avoir activé la surveillance des performances, vous pouvez utiliser vos résultats pour dépanner l’erreur 409. Vous pourrez visualiser toutes vos requêtes et analyser le temps de réponse de votre serveur :

Résultats de la surveillance APM
Résultats de la surveillance APM

Vous pouvez également utiliser l’extension Query Monitor. Cet outil gratuit vous permet de voir le niveau de performance de vos requêtes de base de données, de vos scripts, de vos hooks et actions, de vos blocs d’éditeur, et plus encore :

Extension Query Monitor
Extension Query Monitor

Tout d’abord, installez et activez Query Monitor. Ensuite, cliquez sur le nouvel onglet en haut de votre tableau de bord WordPress :

Onglet Query Monitor
Onglet Query Monitor

Ici, vous pouvez afficher des rapports sur les requêtes, les scripts et autres données de votre site. Sous HTTP API Calls, vous pouvez voir une liste de toutes les erreurs de requête :

Résultats de Query Monitor
Résultats de Query Monitor

Avec l’un ou l’autre de ces outils, vous pouvez facilement trouver les erreurs 409 et découvrir la cause profonde du problème. Vous n’aurez alors pas à perdre de temps à dépanner d’autres secteurs de votre site web.

Il existe plusieurs options pour corriger cette erreur - et elles sont toutes couvertes dans ce guide utile 🚀Click to Tweet

Résumé

Lorsqu’un conflit survient au cours d’une requête, vous verrez probablement une erreur 409. Dans ce cas, le serveur ne peut pas envoyer les informations pertinentes en raison d’un problème avec l’état de la ressource demandée. Après avoir identifié les valeurs demandées en conflit, vous pouvez réessayer la requête.

Pour résumer, voici comment vous pouvez corriger l’erreur « 409 Conflit » dans WordPress :

  1. Vérifiez l’URL demandée.
  2. Videz le cache de votre navigateur.
  3. Annulez les mises à jour récentes.
  4. Désinstallez les extensions.
  5. Vérifiez la configuration de votre serveur.

Avec l’hébergement web Kinsta, nous fournissons tous les outils dont vous avez besoin pour résoudre les erreurs de performance dès qu’elles se produisent. En utilisant notre APM, vous pouvez examiner vos requêtes externes et réparer les conflits pour que votre site web continue à fonctionner correctement !


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 35 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.