La plupart des applications et des programmes de l’ère moderne ont besoin d’un endroit pour stocker des données. Pour les applications web, une base de données est un rouage crucial.

Quelques facteurs sont à prendre en compte lors du choix d’une base de données – le coût est un aspect primordial, mais la flexibilité et le support des fournisseurs d’hébergement sont également cruciaux. Une base de données open source est votre meilleure option pour de nombreuses raisons.

Par exemple, une base de données open source ne grèvera pas votre budget, et vous n’aurez pas de restrictions sur la façon dont vous pouvez l’utiliser. Comme un système de gestion de contenu (Content Management System ou CMS) tel que WordPress, les outils open source peuvent offrir une puissance et des fonctionnalités immenses. Mieux encore, certaines des bases de données les plus populaires (et supportées) sont des solutions open source.

Examinons plusieurs logiciels de base de données open source et rassemblons quelques « saveurs » différentes

Une introduction aux logiciels de base de données open source

Une base de données est le stockage backend d’une application – comme, par exemple, une application web (qui est le principal type d’application auquel nous ferons référence dans ce document). La base de données elle-même se trouve sur votre serveur, aux côtés des autres éléments backend tels que les fichiers du cœur de votre site, les médias que vous utilisez et les fichiers de configuration du serveur.

D’une manière générale, la base de données est l’un des points d’accès à votre site. Par exemple :

  • Les pages de votre site utiliseront HTML et PHP pour communiquer avec le serveur.
  • Le serveur accédera à la base de données en votre nom (un processus transparent), tirera ou poussera des données et les renverra à l’interface publique.
  • Votre site affichera ou mettra à jour son contenu en fonction de la base de données.

C’est une pièce fondamentale de la technologie pour votre site et votre serveur. En tant que tel, vous voudrez avoir autant de flexibilité et de connaissance de votre base de données que possible.

Cela vous amène à votre première considération : opter pour une base de données open source ou propriétaire.

Une base de données open source sera 100 % disponible pour vous en ce qui concerne la base de code et le potentiel du système. En revanche, une solution propriétaire entièrement fermée n’offrira pas le même niveau de profondeur ou de flexibilité, sauf si le développeur choisit de l’activer.

Certaines bases de données fonctionnent sur la base d’une « source disponible », comme MongoDB :

Le logo MongoDB.
Le logo MongoDB.

Cependant, cela représente un excellent terrain d’entente pour certains développeurs. En effet, il y a beaucoup de fans de la base de données « NoSQL », mais ces fans rencontreront toujours des restrictions dans la façon dont ils peuvent utiliser une base de données à source ouverte ou fermée. D’un autre côté, une option open source sera plus adaptable à vos besoins.

Vous vous demandez quelle base de données open source convient à vos projets ? 🤔 Apprenez-en plus dans ce guide ⬇️Click to Tweet

Comment (et où) une base de données open source est utilisée

Il convient de noter que le type de licence ne restreint pas nécessairement les applications pour lesquelles vous pouvez l’utiliser. Néanmoins, une base de données open source a quelques cas d’utilisation différents qui s’accordent bien avec la licence :

  • WordPress : Le cœur open source de WordPress fonctionne bien avec une base de données open source, principalement en raison de l’absence de restrictions. Cela signifie que vous pouvez créer une application puissante et personnalisée pour vos besoins, surtout lorsque vous travaillez avec l’API REST.
  • Stockage clé-valeur : Vous constaterez que le stockage clé-valeur est une tâche lourde en ressources qui nécessite parfois la touche habile d’un développeur expert pour être optimisée. Une solution de base de données open source permettra à un développeur de creuser dans le code et d’effectuer ces ajustements à la perfection.
  • Technologies de niche : De nombreuses applications technologiques bénéficient d’autres outils open source tels que les bases de données. L’intelligence artificielle (IA), les graphiques et différentes niches peuvent fonctionner avec une base de données open source tout comme WordPress (sans restriction) et tirer parti de la flexibilité de la base de données elle-même.
  • Science des données : La science des données est un autre domaine où une base de données open source fonctionne bien. Encore une fois, les langages populaires dans ce domaine, tels que Python et R, fonctionnent mieux avec MySQL, MariaDB et MongoDB, mais moins avec les solutions propriétaires.
  • Stockage des données : Une base de données open source peut être plus sûre qu’une base de données propriétaire (en raison de la visibilité du code), elle convient donc parfaitement au stockage de données axé sur la confidentialité. Cette sécurité est renforcée lorsque vous combinez la base de données avec d’autres solutions axées sur la confidentialité, ce qui permet d’obtenir une configuration remarquablement sûre et évolutive à faible coût.

Le thème qui traverse tous ces cas d’utilisation est qu’une base de données open source offre peu de restrictions. De ce fait, vous pouvez exploiter la puissance du logiciel de base de données et l’adapter à vos besoins.

Cela nous amène à dire pourquoi l’utilisation d’une base de données open source pourrait être bénéfique pour vous.

Pourquoi vous voudriez utiliser une base de données open source

Bien sûr, une base de données en soi est un composant essentiel de toute application web. Il serait difficile de créer quelque chose d’utile sans elle. Cependant, vous ne verrez peut-être pas les avantages immédiats en choisissant une base de données open source.

Vous constaterez que vous utiliserez une base de données open source pour les mêmes raisons que vous choisirez un CMS open source tel que WordPress. Par exemple :

  • Les informations que vous détenez dans la base de données vous appartiennent, sans compromis ni restriction.
  • Vous pouvez construire sur le logiciel de la base de données, tout comme WordPress. Cela ouvre des possibilités presque infinies pour ce que vous pouvez réaliser et offre des options passionnantes.
  • Une base de données open source est un excellent moyen de faire évoluer et de propulser une application et une entreprise sans se soucier des licences ou des coûts d’achat plus élevés. Vous pouvez vous concentrer sur la façon de faire fonctionner la base de données pour vous plutôt que de vous battre contre les licences.

À ce stade, vous pouvez probablement voir comment une base de données open source est un vainqueur discutable par rapport aux solutions propriétaires ou même disponibles sous forme de source. En gardant cela à l’esprit, examinons quelques-unes des meilleures options sur le marché.

Le meilleur des logiciels de base de données open source : 10 exemples

La liste suivante contient quelques bases de données open source, mais elle n’est pas exhaustive. Il y aura beaucoup plus d’options que nous ne pourrons jamais inclure ici, nous avons donc sélectionné nos meilleurs choix.

Notre première entrée est sans doute l’option la plus importante pour une base de données open source, alors commençons par là.

1. MySQL

Si vous prenez une minute pour chercher des bases de données pour les applications, MySQL sera en tête de nombreuses listes. Il en va de même ici, car elle a été pendant longtemps une option par défaut pour de nombreux développeurs.

Le logo de MySQL.
Le logo de MySQL.

Oracle l’a développé comme un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR). Cela signifie que vous utiliserez des tables pour stocker des données, et que ces types de données stockées pourront être liées d’une manière ou d’une autre.

Le noyau de MySQL était de prendre un système de base de données propriétaire plus ancien (mais populaire), de garder la plupart de la compatibilité, et de rendre les résultats open source. Parce que les développeurs peuvent passer à ce système sans avoir à réapprendre MySQL, il est devenu un élément essentiel du développement d’applications depuis des décennies.

La plupart des fonctionnalités que vous trouverez dans de nombreuses bases de données reflètent MySQL ou en dérivent. Par exemple, vous utiliserez le langage de requête structuré (SQL) pour travailler avec la base de données de manière relationnelle et vous utiliserez presque n’importe quel langage de programmation pour vous connecter à la base de données elle-même.

Vous n’avez pas besoin d’en savoir beaucoup sur SQL pour utiliser MySQL, et la courbe d’apprentissage n’est pas raide. Vous pouvez travailler avec la base de données à partir de la ligne de commande, et MySQL est hautement compatible avec presque tous les systèmes d’exploitation (OS) que vous utiliserez.

Dans l’ensemble, MySQL est idéal pour la plupart des cas d’utilisation, car il s’agit d’un outil polyvalent solide, rapide et fiable. Pour cette raison et pour son positionnement par rapport aux autres solutions au fil des ans, la plupart des hébergeurs prennent en charge les bases de données MySQL. Cependant, il y a aussi quelques inconvénients à prendre en compte :

  • Si MySQL est efficace dans la plupart des cas, il peut être plus lent pour les bases de données de grande taille.
  • De plus, ses outils de débogage pourraient être améliorés par rapport à d’autres solutions (même propriétaires).
  • Il existe des cas de corruption de données, bien que ce ne soit pas un problème grave.

Il est difficile de citer trop de points négatifs car, dans l’ensemble, MySQL est une base de données solide et fiable qui convient à la plupart des applications. Cependant, certains utilisateurs se tournent vers d’autres produits pour des raisons que nous aborderons plus loin.

2. MariaDB

Bien qu’Oracle soit propriétaire de MySQL à l’heure où nous écrivons ces lignes et qu’il le propose toujours en tant que solution open source, sa réputation n’est pas celle d’un défenseur de l’open source. Lors de l’acquisition, l’un des fondateurs a bifurqué de MySQL pour créer MariaDB:

Le logo MariaDB.
Le logo MariaDB.

C’est une base de données open source que nous soutenons chez Kinsta, et c’est aussi une option dans DevKinsta:

Choisir MariaDB dans DevKinsta.
Choisir MariaDB dans DevKinsta.

Comme il s’agit d’un fork de MySQL, la compatibilité est presque 1:1. Les développeurs de MariaDB aiment aussi garder la compatibilité proche de son fork. En tant que tel, vous pouvez utiliser MariaDB comme un remplacement « drop-in » de MySQL sans presque aucune conséquence et migrer vers elle sans problème.

Bien que MariaDB soit un fork de MySQL, elle cherche toujours à tracer sa propre voie. Il existe quelques caractéristiques uniques de la base de données open source que vous devriez connaître :

  • MariaDB utilise le moteur de stockage Aria pour traiter les requêtes SQL complexes. Cela donne à la base de données un gain de vitesse par rapport à MySQL.
  • Vous pouvez utiliser des lignes dynamiques pour les colonnes des tables, ce qui favorise la flexibilité et l’adaptabilité.
  • Il existe certains moteurs de stockage spécialisés pour des cas d’utilisation spécifiques que vous ne trouverez pas dans MySQL. Par exemple, vous pouvez implémenter le stockage distribué, les transactions distribuées, et bien plus encore.

En raison de la compatibilité étroite, vous pouvez utiliser MariaDB partout où vous utilisez MySQL sans trop de pénalités. En tant que tel, vous pouvez le considérer comme « tout pour toutes les applications », un peu comme son fork. Toutefois, il convient de noter que la compatibilité n’est que dans un sens, vous devrez donc choisir un camp : MySQL ou MariaDB. Cette base de données open source commande la fidélité !

3. PostgreSQL

Si vous ne connaissez que PHP et WordPress, vous ne savez probablement pas grand-chose de PostgreSQL. Pourtant, il s’agit d’une base de données relationnelle open source que de nombreux développeurs utilisent dans les secteurs de la science des données, des graphiques et de l’IA, car elle est idéale pour les applications Python et Ruby (bien que vous puissiez aussi utiliser PHP).

Le logo PostgreSQL.
Le logo PostgreSQL.

Comparé à l’antre robuste de MySQL, PostgreSQL ressemble plus à de la soie fine en ce sens qu’il s’agit d’une base de données open source réfléchie qui offre de nombreuses fonctionnalités tueuses :

  • Vous pouvez implémenter la réplication asynchrone.
  • La prise en charge native du stockage de documents de style JSON, du stockage clé-valeur et du XML est assurée.
  • Vous pouvez effectuer des recherches en texte intégral dans votre base de données.
  • Plusieurs types de données intégrés seront d’une valeur inestimable pour certaines applications, comme la géolocalisation, les tableaux et les plages.

Malgré tout, vous devrez manipuler PostgreSQL avec précaution, car il n’est pas aussi adroit que d’autres solutions pour les applications à lecture intensive. Par exemple, si vous devez régulièrement créer des rapports à partir de données existantes, le stockage de documents de PostgreSQL pourrait souffrir d’un ensemble de données aussi important.

Cependant, ce même modèle de stockage de documents est idéal si vous souhaitez inclure une fonctionnalité de style NoSQL sur une base hybride. La prise en charge native du stockage des clés-valeurs et des documents est un gain de temps qui vous permet de progresser rapidement dans un projet.

4. Redis

Redis est différent du reste des bases de données open source de cette liste, car vous ne l’utilisez pas pour les mêmes applications.

Le logo de Redis.
Le logo de Redis.

Il s’agit d’une base de données qui vous permet de structurer les données sous forme de paires clé-valeur. Cela ressemble aux tableaux associatifs en PHP ou aux dictionnaires en Python – c’est un moyen de lier les données pour les référencer rapidement par la suite :

<?php
$type = array("Charmander"=>"fiery", "Squirtle"=>"soggy", "Snorlax"=>"sleepy");
echo "Snorlax is " . $type['Snorlax'] . " all the time.";
?>

« Rapidité » est le terme crucial ici car Redis est une base de données incontournable pour la mise en cache. Il y a plusieurs raisons à cela :

  • Redis est une solution de stockage « en mémoire » – entièrement en RAM – ce qui signifie que les vitesses de lecture et d’écriture sont extrêmement rapides.
  • Vous pouvez apprendre les bases de Redis en quelques minutes et commencer à stocker des objets immédiatement.
  • Vous pouvez définir des délais d’expiration pour les chaînes de caractères, ce qui est un élément essentiel de la mise en cache.
  • Une nouvelle fonction Pub/Sub utilise Redis comme tampon pour les messages entre un expéditeur et un récepteur. Au lieu que ces points de terminaison établissent une connexion directe, un expéditeur postera son message dans un « canal » Redis dédié, qui le transmettra ensuite au récepteur (et vice versa).

Tout cela signifie que Redis est formidable pour les données distribuées et la mise en œuvre de la mise en cache. Il ne sera pas le meilleur pour les applications plus complexes, mais cela ne fait pas partie de ses attributions. Vous l’utiliserez plutôt aux côtés d’une autre base de données telle que MariaDB pour lui permettre de prendre en charge le reste de votre application.

5. SQLite

Pour cette base de données relationnelle open source, l’indice de l’argument de vente clé se trouve dans le nom : SQLite est une bibliothèque minuscule et légère qui offre un moteur de base de données.

Le logo de SQLite.
Le logo de SQLite.

Vous le trouverez souvent dans les petits appareils tels que les smartphones car il est léger. En fait, toute la base de données consiste en un seul fichier <code>.sqlite</code> qui peut vivre n’importe où sur votre système. Vous n’aurez pas besoin d’installer un logiciel serveur ou de vous connecter à d’autres services pour utiliser SQLite.

Malgré la légèreté de l’outil, la taille de la base de données peut atteindre des centaines de téraoctets, avec une taille de ligne maximale de l’ordre du gigaoctet. Même avec des fichiers de cette taille, SQLite reste rapide.

Vous constaterez qu’il y a beaucoup de bons cas d’utilisation pour utiliser SQLite comme base de données :

  • Les développeurs d’applications simples apprécieront SQLite, car il s’agit d’une solution directe et sans fioritures.
  • Il est idéal pour les applications de l’Internet des objets (IoT) où il n’y aura pas (ou ne pourra pas) y avoir d’administrateur système ou de développeur sous la main.
  • SQLite peut convenir aux sites web à faible trafic, car ces besoins seront simples.
  • Bien que nous parlions principalement des applications web ici, les applications de bureau pourraient également utiliser SQLite pour maintenir des performances élevées.

Étant donné la structure de SQLite, il ne fonctionnera pas aussi bien pour les sites à fort trafic, car les performances ne seront pas optimales. De plus, il manque à cette base de données open source légère quelques fonctionnalités qui pourraient être importantes. Par exemple, vous ne pouvez pas interroger la base de données avec un client comme MySQL ou MariaDB.

6. Neo4j

La plupart des bases de données open source de cette liste sont relationnelles. Pour changer, Neo4j est basé sur les graphes.

Le logo de Neo4j.
Le logo de Neo4j.

C’est fantastique pour certaines des applications web les plus modernes que vous trouverez. Neo4j est à peu près la seule solution que vous trouverez pour mettre en œuvre une base de données basée sur des graphes (jusqu’à présent).

Les données n’arrivent généralement pas dans un tableau ordonné de tables, de lignes et de colonnes. Nous les organisons de cette manière par le biais des bases de données relationnelles. Cependant, il est difficile de reproduire la connectivité organique à l’aide de SQL pour les applications web modernes, comme les réseaux sociaux. C’est non structuré, ce qui en fait l’opposé complet de SQL.

Pour cette raison, Neo4j est une base de données unique pour presque toutes les applications qu’elle peut gérer, et elle offre de nombreux avantages :

  • C’est fantastique pour transformer des données tabulaires en graphiques et prendre en charge les analyses qui en résultent.
  • Neo4j est également excellent pour les applications transactionnelles.
  • Il existe un langage de requête dédié (Cypher) pour vous aider à atteindre les données et à les utiliser de manière optimale.

Les performances peuvent toutefois poser problème, en raison de la façon dont la base de données est structurée. Par exemple, vous ne pouvez utiliser que des « index de hachage » pour trier les données, contrairement aux index de plage des autres solutions. Cela peut taxer vos ressources système et avoir un impact sur les performances.

Toutefois, si vous souhaitez mettre en œuvre une base de données basée sur des graphes, Neo4j peut répondre à vos besoins. Il s’agit d’une base de données open source de premier ordre, à condition que vous l’utilisiez de la manière prévue.

7. OrientDB

Nous avons dit qu’il n’y avait « pratiquement » pas d’autres bases de données open source basées sur des graphes, mais cela laisse de la place pour d’autres. OrientDB est l’une d’entre elles. Bien qu’elle ait changé de propriétaire au fil des ans, elle reste un excellent moyen d’implémenter une base de données basée sur des graphes pour votre application web.

Le logo d'OrientDB.
Le logo d’OrientDB.

OrientDB peut s’attaquer à plusieurs modèles, tels que les objets, les graphes, les documents et les valeurs-clés. Malgré cela, elle est classée comme une solution NoSQL, et il y a des connexions directes aux enregistrements, donc son cœur est une base de données basée sur les graphes.

Le principal avantage d’OrientDB est sa flexibilité et son évolutivité. À l’instar de Neo4j, elle est rapide mais présente des inconvénients en termes de performances. Cependant, OrientDB est plus flexible et développe d’autres mécanismes d’indexation pour aider les utilisateurs.

Vous constaterez qu’OrientDB est tout aussi capable que Neo4j dans le même éventail d’applications – par exemple, les réseaux sociaux, la banque et la finance, la gestion du trafic, etc.

8. CouchDB

Apache – le type de serveur – développe également CouchDB. Tout comme SQLite, il s’agit d’une petite base de données open source discrète qui constitue une solution de travail pour d’innombrables projets.

Le site web de CouchDB.
Le site web de CouchDB.

L’objectif de cette base de données open source est la fiabilité. L’idée est que les données se trouvent dans un cluster de plusieurs nœuds distribués. Certains de ces nœuds seront hors ligne, et ils « retiendront » les données jusqu’à ce qu’ils soient de nouveau en ligne. L’ensemble des données est alors alimenté dans le cluster et distribué aux autres nœuds du réseau.

Pour expliquer davantage, imaginez une base de données qui contient des données générées sur un appareil mobile. Il n’y a aucune garantie que cet appareil accède à une connexion en ligne, les données y resteront donc jusqu’à ce que son « nœud » soit à nouveau en ligne.

Par conséquent, CouchDB est une base de données endurcie et fiable qui devrait être un élément clé si vous avez besoin d’une tolérance hors ligne.

Cela dit, le plus grand avantage de CouchDB est aussi son inconvénient. Il doit stocker des copies redondantes de données, ce qui fait gonfler la taille des fichiers. De plus, vous constaterez que les vitesses d’écriture ne sont pas rapides, ce qui ne convient pas aux cas d’utilisation qui exigent une réponse rapide.

Cependant, en tant que base de données open source hors ligne conçue pour la fiabilité, CouchDB est un candidat de choix pour les applications qui répondent à ces critères.

9. FirebirdSQL

FirebirdSQL n’est pas aussi connue que les autres bases de données de cette liste, mais elle peut remplir un rôle vital dans des scénarios spécifiques.

Le logo de FirebirdSQL.
Le logo de FirebirdSQL.

Vous constaterez que FirebirdSQL possède presque toutes les mêmes caractéristiques et fonctionnalités que les autres bases de données basées sur SQL, et qu’il offre une compatibilité totale avec MySQL. C’est probablement la raison pour laquelle vous ne trouverez pas beaucoup de partisans de cette base de données – il y a trop de similitudes avec d’autres plateformes. Cependant, elle peut se suffire à elle-même à plusieurs égards :

  • Elle offre un faible encombrement, ce qui est pratique lorsque l’espace est précieux.
  • Vous pouvez utiliser FirebirdSQL comme base de données pour une application de bureau qui doit évoluer, comme LibreOffice.
  • La base de données est multi-plateforme et a de faibles besoins en termes de matériel. Cela en fait une solution solide lorsque vous avez besoin d’exécuter de grandes bases de données.

Il existe également des utilisateurs très connus de FirebirdSQL, tels que National Rail au Royaume-Uni. Malgré la prévalence d’autres solutions, FirebirdSQL pourrait fonctionner comme une base de données open source légère mais puissante pour votre projet.

10. BigchainDB

Nous vous laissons deviner dans quel secteur et quelle application BigchainDB semble exceller ! Cette solution open source prend une base de données distribuée et y intègre la technologie blockchain pour améliorer l’expérience.

Le logo BigchainDB.
Le logo BigchainDB.

Tout comme les éléments clés de la blockchain, BigchainDB utilise l’immuabilité, la décentralisation et les « multiassets » pour vous aider à gérer les données.

Vous pouvez personnaliser votre réseau en fonction de réglages de permissions riches, de ressources personnalisées, et plus encore. La base de données peut également fonctionner avec des configurations décentralisées, bien que les applications axées sur la sécurité ou la confidentialité offrent les meilleurs cas d’utilisation.

Par exemple, vous constaterez qu’elle est un allié de taille pour préserver les droits de propriété intellectuelle (PI) et vérifier les informations d’identification des utilisateurs. En revanche, vous constaterez que BigchainDB ne convient pas aux applications plus typiques et peut même être surchargé pour de nombreuses applications web.

Tout comme Neo4j ou OrientDB, si vous avez un cas d’utilisation strict et avez besoin de BigchainDB, vous serez heureux. Il peut ajouter de nombreuses facettes uniques à votre application web axée sur la confidentialité, de sorte qu’il pourrait fonctionner aux côtés de votre base de données open source centrale pour améliorer votre offre.

Vous vous demandez quelle base de données open source convient le mieux à vos projets ? 🤔 Apprenez-en plus dans ce guide ⬇️Click to Tweet

Résumé

Si vous voulez créer une application, quelle qu’elle soit, une base de données est nécessaire. Les applications web ont besoin d’au moins une base de données – vous pouvez en avoir besoin de plusieurs pour contenir toutes les données que vous traitez dans divers cas d’utilisation.

Bien qu’il existe de nombreuses bases de données avec différents types de licences, une base de données open source sera votre meilleure option dans la plupart des cas.

Tout comme les solutions open source telles que WordPress, une base de données open source vous offrira flexibilité, évolutivité et sécurité à un niveau essentiel. Mieux encore, des outils tels que MySQL, MariaDB, PostgreSQL et Redis sont tous open source, populaires et pris en charge par de nombreux hébergeurs.

Vous avez une base de données open source préférée dans cette liste ? Faites-nous savoir pourquoi c’est votre choix dans la section des commentaires ci-dessous !


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 32 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.