Vous souhaitez ajouter votre site à Google Search Console. Mais avant que Google ne commence à vous laisser contrôler votre site, à consulter vos analyses ou à soumettre votre plan du site, il vous demande de vérifier votre site, n’est-ce pas ?

Essentiellement, la vérification de site Google consiste à prouver que vous possédez réellement le site que vous essayez d’ajouter. Google ne veut pas donner ces pouvoirs à n’importe qui, donc Google demande aux webmasters de compléter le processus de vérification de Google Search Console avant de pouvoir gérer leurs sites.

Heureusement, ce processus est assez simple, et il existe de nombreuses façons de vérifier votre site avec Google Search Console.

Dans ce billet, nous allons couvrir 7 différentes méthodes de vérification de site Google dans deux catégories :

Vous pouvez cliquer ci-dessus pour accéder directement à l’une des sections. Sinon, nous commencerons par les méthodes manuelles.

Cinq méthodes manuelles pour la vérification de site Google

Si vous préférez utiliser une extension WordPress pour vérifier votre site avec Google, cliquez ici pour accéder à cette section.

1. Fichier HTML de vérification

Avec cette méthode, il vous suffit de téléverser un fichier HTML dans le répertoire racine de votre site. C’est simple, mais l’inconvénient est que vous aurez besoin d’accéder à votre serveur pour mettre en ligne le fichier, soit via FTP ou quelque chose comme cPanel File Manager.

Étape 1 : Téléchargez le fichier de vérification

Après avoir ajouté votre site à la Google Search Console, vous devriez voir une option pour télécharger un fichier HTML de vérification dans l’onglet des méthode recommandée. Téléchargez ce fichier sur votre ordinateur :

Télécharger le fichier HTML de vérification

Télécharger le fichier HTML de vérification

Étape 2 : Téléversez le fichier via SFTP

Ensuite, vous devrez vous connecter à votre site via SFTP. Voici les instructions d’utilisation de SFTP chez Kinsta.

Une fois la connexion établie, téléversez le fichier que vous avez téléchargé depuis Google dans le dossier racine de votre site (c’est le dossier qui contient le dossier wp-content, wp-config.php, etc.) Chez Kinsta, ce dossier est nommé public.

Après avoir mis en ligne le fichier, cela devrait ressembler à ceci :

Téléverser le fichier de vérification via SFTP

Téléverser le fichier de vérification via SFTP

Étape 3 : Cliquez sur le bouton Vérifier de la console de recherche Google

Une fois que vous avez mis en ligne le fichier sur votre site, retournez dans la console de recherche Google et cliquez sur le bouton Vérifier pour terminer le processus :

Terminer le processus de vérification dans Google Search Console

Terminer le processus de vérification dans Google Search Console

Vous pouvez également utiliser cette méthode pour vérifier le CDN Kinsta avec la Google Search Console.

2. Balise HTML

Avec la méthode des balises HTML, vous devez ajouter une simple balise meta dans la section <head> de votre site. Si vous utilisez WordPress, vous pouvez le faire en :

  • Ajoutant la balise directement dans le fichier header.php de votre thème enfant
  • Utilisant une extension pour l’injecter dans l’en-tête

Nous vous montrerons comment le faire à l’aide de la méthode de l’extension – mais il est également possible de l’ajouter directement à votre thème tant que vous utilisez un thème enfant (si vous n’utilisez pas de thème enfant, vous perdrez la vérification de votre site Google à chaque fois que vous mettrez à jour votre thème).

Étape 1 : Copier la balise méta de vérification de site Google

Pour trouver la balise meta, allez dans l’onglet Méthodes alternatives de l’interface de la Google Search Console. Sélectionnez Balise HTML et copiez la valeur dans la case :

La balise meta HTML

La balise meta HTML

Étape 2 : Ajouter une balise méta en utilisant les en-têtes et les pieds de page

Ensuite, installez l’extension gratuite Insert Headers and Footers sur votre site. Ensuite, allez sur Réglages → Insert Headers and Footers et collez la balise meta dans la zone Scripts dans l’en-tête :

Ajout d’une balise meta HTML pour l’extension Insert Headers and Footers

Ajout d’une balise meta HTML pour l’extension Insert Headers and Footers

Cliquez sur Enregistrer

Il y a aussi d’autres façons d’ajouter du code dans votre en-tête et votre pied de page WordPress

Étape 3 : Cliquez sur le bouton Vérifier de la console de recherche Google

Pour terminer le processus, retournez à l’interface de Google Search Console et cliquez sur Vérifier :

Terminer le processus de vérification dans Google Search Console

Terminer le processus de vérification dans Google Search Console

3. Enregistrement DNS TXT

Avec cette méthode, vous ajouterez un enregistrement TXT à votre fournisseur DNS au lieu d’avoir besoin d’ajouter du code à votre site. Comme il n’y a pas de code, c’est la meilleure méthode du point de vue de la performance pure.

Bien sûr – les autres méthodes de vérification de site Google n’ajoutent que quelques lignes de code – mais chaque bit compte quand il s’agit de performance, non ? Donc, si vous êtes un fanatique de l’optimisation des performances, c’est la méthode que vous devriez utiliser. En savoir plus sur la vérification du site DNS.

Étape 1 : Obtenir l’enregistrement TXT

Pour obtenir l’enregistrement DNS TXT dont vous avez besoin, allez dans l’onglet Méthodes alternatives de Google Search Console et sélectionnez Fournisseur de nom de domaine.

Vous pouvez ensuite sélectionner votre fournisseur de domaine dans le menu déroulant (le cas échéant). Si vous ne voyez pas votre fournisseur de nom de domaine, vous pouvez choisir Autre :

L’enregistrement DNS TXT

L’enregistrement DNS TXT

Étape 2 : Ajouter un enregistrement TXT chez le fournisseur DNS

Ensuite, vous devez ajouter cet enregistrement TXT chez votre registraire de domaine ou votre fournisseur DNS. Vous devriez être en mesure de trouver des instructions spécifiques de votre fournisseur.

Si vous utilisez Kinsta DNS, vous pouvez ajouter cet enregistrement TXT directement depuis votre tableau de bord Kinsta.

Tout d’abord, cliquez sur l’option Kinsta DNS. Ensuite, cliquez sur Gérer pour le site

que vous voulez vérifier avec Google Search Console :

Modifier les enregistrements DNS chez Kinsta

Modifier les enregistrements DNS chez Kinsta

Ensuite, ajoutez l’enregistrement DNS. Assurez-vous de sélectionner TXT dans le menu déroulant Type :

Ajouter un enregistrement TXT à Kinsta

Ajouter un enregistrement TXT à Kinsta

Étape 3 : Cliquez sur le bouton Vérifier de la console de recherche Google

Pour terminer le processus, retournez à l’interface de Google Search Console et cliquez sur Vérifier :

Terminer le processus de vérification dans Google Search Console

Terminer le processus de vérification dans Google Search Console

4. Google Analytics

Si vous avez déjà installé le code de suivi asynchrone de Google Analytics sur votre site, vous pouvez facilement vérifier votre site avec Google Analytics.

Il n’y a pas de détail étape par étape pour celui-ci. Juste :

  1. Aller à l’onglet Méthodes alternatives
  2. Sélectionnez le bouton radio Google Analytics
  3. Cliquez sur Vérifier
Méthode Google Analytics

Méthode Google Analytics

5. Google Tag Manager

Tout comme Google Analytics, si vous utilisez déjà Google Tag Manager, vous pouvez vérifier votre site en un seul clic tant que le conteneur Google Tag Manager est actif sur votre site.

Encore une fois, ceci n’est pas nécessaire d’être détaillé étape par étape. Juste :

  1. Aller à l’onglet Méthodes alternatives
  2. Sélectionnez le bouton radio Google Tag Manager
  3. Cliquez sur Vérifier
Méthode Google Tag Manager

Méthode Google Tag Manager

Deux plugins WordPress pour aider à la vérification du site Google

Si vous utilisez un plugin SEO WordPress, il y a de fortes chances que l’extension de votre choix offre un outil facile à utiliser pour simplifier la vérification de site Google. Nous vous montrerons comment le faire avec les deux extensions les plus populaires – Yoast SEO et All in One SEO Pack.

1. Yoast SEO

Pour compléter le processus de vérification de Google Search Console avec Yoast SEO, allez sur SEO → Général dans votre tableau de bord WordPress et sélectionnez l’onglet Outils pour les Webmaster.

Tout ce que vous avez à faire est de coller votre code de vérification Google dans la case :

Vérification du site Google dans Yoast SEO

Vérification du site Google dans Yoast SEO

Pour trouver votre code de vérification Google :

  1. Allez dans l’onglet Méthodes alternatives de l’interface Google Search Console.
  2. Sélectionnez l’option Balise HTML
  3. Vous pouvez copier la balise en entier, l’extension Yoast SEO en supprimera automatiquement les extras, ne laissant que le code.
Où trouver le code de vérification Google

Où trouver le code de vérification Google

Assurez-vous de cliquer sur Enregistrer les changements dans l’interface Yoast SEO lorsque vous avez terminé.

2. All in One SEO Pack

Pour vérifier votre site dans Google Search Console avec All in One SEO Pack, allez sur All in One SEO → Réglages généraux dans votre tableau de bord WordPress.

Vous devriez voir une longue liste de réglages. Faites défiler jusqu’à la section Vérification Webmaster et collez votre code de vérification Google dans la zone Outils Google pour Webmaster :

Vérification du site Google dans All in One SEO

Vérification du site Google dans All in One SEO

Pour trouver votre code de vérification Google :

  • Allez dans l’onglet Méthodes alternatives de l’interface Google Search Console.
  • Sélectionnez l’option Balise HTML
  • Vous pouvez copier la balise entière, l’extension All in One SEO Pack enlèvera automatiquement l’extra, ne laissant que le code.
Où trouver le code de vérification Google

Où trouver le code de vérification Google

Assurez-vous de cliquer sur Mise à jour des options dans l’interface All in One SEO Pack lorsque vous avez terminé.

Quelle méthode utiliser ?

Pour une approche optimale de la performance, nous vous recommandons d’utiliser la méthode d’enregistrement DNS TXT car elle ne nécessite pas d’ajouter de code à votre site.

Au-delà de cela, il n’y a pas de différence fonctionnelle entre les autres méthodes, vous devriez donc choisir la méthode qui vous semble la plus facile.

Rappelez-vous que Google vérifiera périodiquement la vérification de votre site. Donc, peu importe la méthode que vous choisissez, il est important de laisser cette méthode en place – vous ne pouvez pas la supprimer après vérification.

Avez-vous d’autres questions sur le processus de vérification de la console de recherche Google ? Laissez un commentaire et nous essayerons de vous aider !

26
Partages