WordPress est un outil puissant qui aide les blogueurs et les propriétaires d’entreprise à diffuser leur message grâce à son CMS sophistiqué. De même, Google Docs est un outil efficace pour la production de contenu et la collaboration.

Cependant, la création de contenu peut devenir frustrante lorsque vous rencontrez constamment des problèmes lors de la copie de Google Docs vers WordPress.

Le code désordonné, les problèmes de formatage et les problèmes d’image créent des goulots d’étranglement dans la chaîne de production et ralentissent la distribution du contenu.

Voici 6 astuces simples qui permettent de résoudre ces problèmes liés à l’utilisation de Google Docs vers WordPress et de faciliter votre travail entre les deux.

Le problème de la copie depuis Google Docs vers WordPress

De nombreux blogueurs, propriétaires d’entreprises et équipes de marketing de contenu utilisent Google Docs pour créer du contenu, car il est gratuit, simple et propice à la collaboration. Google Docs fait également partie de G Suite de Google, une gamme d’outils SaaS que nous utilisons ici chez Kinsta.

Toutefois, lorsqu’il s’agit de transférer le contenu depuis ces documents Google Docs vers WordPress, vous risquez de vous heurter à certains obstacles.

Regardons de plus près.

Imaginez que vous essayez de copier le document Google suivant sur WordPress :

Exemple Google Doc pour aller sur WordPress.

Exemple Google Doc pour aller sur WordPress.

Vous sélectionnez le texte, puis vous allez dans votre éditeur WordPress et vous le collez.

C’est ici que les problèmes surviennent, principalement si vous utilisez encore l’éditeur classique de WordPress. Vous risquez de rencontrer toutes sortes de problèmes de formatage si vous essayez de copier-coller directement de Google Docs vers votre article WordPress.

L’espacement est le problème le plus important. Lorsque vous copiez votre document Google Doc, WordPress a tendance à ajouter des sauts de ligne supplémentaires :

Espaces supplémentaires lors de la copie de Google Docs vers WordPress.

Espaces supplémentaires lors de la copie de Google Docs vers WordPress.

La solution est toutefois plus complexe que la simple suppression de ces espaces.

Lorsque vous passez de l’éditeur visuel à l’éditeur de code, vous constatez que le code est désordonné :

Code supplémentaire lors de la copie de Google Docs vers WordPress.

Code supplémentaire lors de la copie de Google Docs vers WordPress.

Il y a beaucoup de code inutile, notamment des sauts de ligne supplémentaires :

  (or sometimes <br /> )

Il existe également des styles de span supplémentaires partout :

<span style="font-weight: 400;"> </span>

Lorsque vous copiez des listes dans votre article de blog, vous remarquerez également des poids de police différents, qui utilisent souvent ce code :

<li style="font-weight: 400;" aria-level="1">

Vous devez supprimer tout ce surplus de code, car il peut affecter les performances de votre site web. Le code HTML est pris en compte dans le poids total de votre page. Le code inutile ralentit donc votre page (ce qui est un facteur encore plus important avec la mise à jour de l’algorithme Page Experience de Google).

Cela signifie beaucoup d’espacement, ce qui peut prendre beaucoup de temps.

Un autre problème important est que les images ne se transmettent pas.

L’idéal est de téléverser les images séparément, car vous devrez les compresser et leur donner un nom pertinent pour le SEO.

Cependant, si vous vouliez copier et coller des images rapidement, vous ne pouviez pas le faire.

Alors, que pouvez-vous faire ? Essayez de suivre les conseils pratiques ci-dessous.

Vous rencontrez des problèmes lors de la copie de Google Docs vers WordPress ? 😅 Ces 6 astuces simples sont sur le point de vous rendre la vie beaucoup plus facile ✅Click to Tweet

Comment importer depuis Google Docs vers WordPress

Voici quelques moyens simples de rationaliser le processus de téléversement de Google Docs vers WordPress :

1. Passer à l’éditeur de blocs de Gutenberg

L’éditeur de blocs Gutenberg a été publié avec WordPress 5.0. Si vous êtes déjà passé à Gutenberg, vous aurez remarqué que de nombreux problèmes typiques de l’éditeur classique n’existent plus.

Lorsque vous copiez le texte d’un bout à l’autre, vous n’avez pas les mêmes problèmes de formatage (comme l’espacement supplémentaire).

Exemple d'éditeur Gutenberg.

Exemple d’éditeur Gutenberg.

Si vous passez de l’éditeur visuel de WordPress à l’éditeur de code, vous verrez également qu’aucun code inutile n’a été ajouté.

Exemple de code propre dans l'éditeur Gutenberg.

Exemple de code propre dans l’éditeur Gutenberg.

Si vous vouliez vous en tenir à l’éditeur classique, vous avez probablement choisi de désactiver l’éditeur Gutenberg.

Cependant, WordPress ne prendra en charge l’éditeur classique que jusqu’à la fin de l’année 2021. Si vous rencontrez des problèmes de formatage gênants, il est préférable de passer à l’éditeur classique dès maintenant plutôt que d’attendre de ne plus avoir le choix.

Tout ceci mis à part, l’éditeur Gutenberg a certains de ses problèmes liés aux images et au temps passé à insérer des métadonnées.

Bien que vous puissiez copier des images d’un endroit à l’autre, lorsque vous accédez à l’éditeur de code pour voir le code associé à vos images copiées, cela ressemblera à quelque chose comme ceci :

Code image dans l'éditeur Gutenberg.

Code image dans l’éditeur Gutenberg.

Comme vous pouvez le voir, le code après « <img src= » pointe vers l’emplacement de votre fichier image.

Lorsque vous copiez vos images directement à partir de Google Docs, vous hébergez les images de votre site web via votre compte Google Docs personnel.

Il n’est généralement pas préférable de relier votre site web directement à votre compte Google sans renforcer aussi vos mesures de sécurité. En outre, si vous supprimez le fichier original ou le document Google contenant l’image, celle-ci disparaîtra également de votre site web.

Cela signifie que vous devez supprimer toutes les images que vous avez copiées et les ajouter manuellement à la médiathèque de WordPress.

L’autre grand goulet d’étranglement est celui des métadonnées.

Comme dans l’éditeur classique, vous devrez ajouter manuellement les permaliens, les balises alt, les méta-descriptions, les extraits et tous les éléments qui permettent d’optimiser un article pour les recherches.

Section méta-données sur l'éditeur Gutenberg.

Section méta-données sur l’éditeur Gutenberg.

Ce processus d’optimisation est long et ajoute au temps de production.

2. Essayer Wordable pour rationaliser le flux de travail de Google Docs vers WordPress

Wordable est une option qui réduit considérablement le temps de téléversement.

Sachant qu’il faut environ une heure pour téléverser, formater et optimiser le contenu manuellement, Wordable a créé une solution tout-en-un pour accélérer ce flux de travail.

Avec Wordable, il suffit de deux clics pour importer votre document Google et créer un nouvel article WordPress de blog.

La page d'accueil de Wordable.

La page d’accueil de Wordable.

Avec Wordable, il est extrêmement simple d’exporter des documents Google directement vers WordPress, individuellement ou en masse, et de publier des articles automatiquement ou de les enregistrer comme brouillons.

Wordable nettoiera automatiquement tout le HTML désordonné tout en conservant vos balises, vos en-têtes, vos caractères gras, votre italique, vos puces et vos images.

Copier du texte depuis Google Docs vers WordPress n’est pas la seule chose que fait Wordable. Wordable peut également vous aider à optimiser votre contenu et à stimuler le référencement des moteurs de recherche (SEO) grâce à des transformations en un clic.

Transformations en un clic sur Wordable.

Transformations en un clic sur Wordable. (Source)

Pour commencer, Wordable peut contribuer à améliorer la vitesse des pages en compressant les images que vous importez depuis Google Docs.

L’amélioration de la vitesse des pages est la première tactique SEO utilisée par les spécialistes du marketing, et la compression des images permet d’accélérer le fonctionnement des pages web.

Wordable ajoutera aussi automatiquement votre texte alternatif (alt text) pour vos images.

Le texte alternatif décrit une image, donnant aux gens une meilleure idée de ce qu’elle véhicule. Il s’avère que cette description existe dans le code de la page et aide donc les moteurs de recherche à avoir une meilleure idée de ce qu’est la page.

En optimisant votre texte alternatif pour des mots-clés cibles, vous améliorez votre SEO.

Cependant, cela peut prendre beaucoup de temps. Soit vous écrivez vous-même manuellement tout le texte alt dans WordPress, soit vous copiez et collez les suggestions des rédacteurs à partir des cartes de commentaires dans Google Docs.

Wordable rend ce processus beaucoup plus facile en cliquant sur un bouton.

Vous pouvez également définir toutes les méta-informations en un seul clic. Wordable ajoutera l’auteur, sélectionnera la bonne catégorie, ajoutera vos méta-descriptions et balises de titre, définira les permaliens, et plus encore.

Wordable accélère également la post-production grâce à la transformation en un clic qui permet d’ouvrir tous les liens dans un nouvel onglet.

Si vous laissez vos liens tels quels, les lecteurs s’éloignent de votre page lorsqu’ils cliquent sur un lien. Cependant, le fait de changer manuellement tous les liens pour qu’ils s’ouvrent dans un nouvel onglet prend du temps.

Avec Wordable, il suffit d’un clic et de quelques secondes.

Un autre avantage de Wordable est que vous pouvez également l’intégrer à HubSpot, Medium et WordPress.

Le seul véritable problème que vous pourriez rencontrer avec Wordable est de donner accès à votre Google Drive et à votre site WordPress (avec l’extension). Cela pourrait être un problème pour ceux qui sont préoccupés par la sécurité.

Ils ont un essai gratuit, qui vous permet de l’essayer. Il est livré avec trois exportations gratuites pour un site WordPress.

Si vous avez besoin d’un plus grand nombre d’exportations et de la possibilité d’exporter vers plusieurs sites WordPress, la version premium coûte 19 $ par mois.

Cela peut sembler coûteux, mais si vous utilisez Google Docs tous les jours, ce service est rentabilisé.

Suivez les étapes ci-dessous pour exporter facilement depuis Google Docs vers WordPress.

Étape 1

Inscrivez-vous sur Wordable pour un compte gratuit.

Étape 2

Ajoutez votre site WordPress en cliquant sur Configurer votre connexion Google Doc maintenant :

Configurer la connexion Google Docs sur Wordable.

Configurer la connexion Google Docs sur Wordable.

Configurez votre connexion pour récupérer depuis Google Docs et pour exporter vers votre site WordPress. Donnez à Wordable la permission d’accéder à Google Docs, et installez l’extension Wordable sur WordPress.

Connexions Wordable.

Connexions Wordable.

Étape 3

Recherchez le document dans votre liste Google Drive et importez-le dans Wordable :

Recherche Google Docs sur Wordable.

Recherche Google Docs sur Wordable.

Étape 4

Cliquez sur Exporter vers WordPress pour créer un brouillon de votre article de blog sur votre site WordPress :

Tableau de bord des documents sur Wordable.

Tableau de bord des documents sur Wordable.

Étape 5

Cliquez sur le lien Publié en tant que brouillon ou allez sur votre tableau de bord d’administration WordPress pour vérifier et publier l’article.

Voici à quoi ressemble notre brouillon dans l’éditeur WordPress après avoir été importé :

L'aspect du texte publié par Wordable sur WordPress.

L’aspect du texte publié par Wordable sur WordPress.

Tout le formatage passe parfaitement sans insérer de code supplémentaire.

Les images seront également transférées et téléversées automatiquement dans votre médiathèque WordPress.

N’oubliez pas de nommer toutes les images avec des noms de fichiers adaptés au SEO. Wordable exportera les images avec ce nom de fichier pour aider à améliorer le référencement.

Si vous ne le faites pas au départ, vous devrez par la suite modifier manuellement les noms de fichiers dans la médiathèque.

Si vous recherchez une option super efficace pour téléverser le contenu de Google Docs directement sur WordPress, Wordable est idéal. Non seulement le texte et les images se copient parfaitement, mais il est également plus rapide de s’assurer que toutes les méta-données sont en place.

3. Installer l’extension Mammoth .docx Converter

Vous pouvez également utiliser une extension WordPress, comme Mammoth .docx converter, qui convertit les documents .docx en HTML.

Cette extension est super populaire, avec plus de 30.000 installations actives et une note de 4,8 étoiles sur 5. Elle a également un support de base pour l’éditeur de bloc Gutenberg, ce qui est particulièrement utile si vous faites la transition vers le nouvel éditeur.

Pour utiliser le convertisseur .docx de Mammouth, vous devez téléverser votre document Google Doc sous forme de document Word, puis le faire passer par l’extension.

Voici comment faire :

Étape 1

Téléchargez, installez et activez l’extension gratuite Mammoth .docx converter.

Étape 2

Ensuite, vous allez télécharger votre Google Doc au format Microsoft Word .docx. Allez dans le menu Fichier de Google Docs, choisissez Télécharger, puis sélectionnez Microsoft Word (.docx).

Téléchargez votre Google Doc en tant que document Word.

Téléchargez votre Google Doc en tant que document Word.

Étape 3

Ensuite, allez sur WordPress et créez un nouvel article de blog. Faites défiler jusqu’au bas de l’éditeur et vous verrez une nouvelle case pour le convertisseur Mammoth .docx :

Sélectionnez Choisir un fichier et choisissez le fichier .docx que vous venez de télécharger.

Veillez à sélectionner l’option Visuel, et non HTML brut ou Messages.

Option visuelle sur Mammoth .doc Converter.

Option visuelle sur Mammoth .doc Converter.

Ensuite, cliquez sur Insérer dans l’éditeur.

C’est un excellent outil si vous cherchez à transférer de grandes quantités de texte.

L’extension copiera correctement le formatage, y compris chaque balise d’en-tête, le formatage en gras, les listes et les images. Les images seront également transférées avec leur nom de fichier d’origine, assurez-vous donc que vous avez nommé les images dans un but de SEO.

Il y a une chose à laquelle il faut faire attention, c’est le texte d’ancrage bizarre dans les balises d’en-tête. Cela pourrait ressembler à ceci :

<h2><a id="post-264-_1e9slkz7q807"></a>First Header</h2>

Pour vous débarrasser de ces balises d’ancrage en une seule fois, copiez la version « texte » dans l’éditeur de code. Allez dans un éditeur de texte, tel que Sublime, et collez votre version « texte ».

Appuyez sur Commande + Option + F pour utiliser l’outil Rechercher et Remplacer.

Cliquez sur .* pour activer les expressions régulières et saisissez l’expression suivante dans le champ Trouver :

(<a id="post-).*</a>
Fonction de recherche et de remplacement dans l'éditeur Sublime Text.

Fonction de recherche et de remplacement dans l’éditeur Sublime Text.

Ça va mettre en évidence toutes les mauvaises balises d’ancrage.

Laissez vide la case Remplacer et cliquez sur Tout remplacer. Cela supprimera ces balises d’ancre dans l’ensemble de votre document.

Maintenant, copiez la version texte et collez-la à nouveau dans l’éditeur de code.

4. Utilisez le module Jetpack WordPress.com for Google Docs

Vous pouvez également essayer Jetpack avec son module gratuit pour Google Docs. Il est très simple à installer et à utiliser, et l’outil vous permet de publier directement depuis Google Docs.

Étape 1

Tout d’abord, vous devez télécharger l’extension Jetpack depuis le dépôt de WordPress. Vous pouvez également le rechercher dans la section Extensions de votre tableau de bord d’administration de WordPress.

Étape 2

Ensuite, installez le module gratuit WordPress.com to Google Docs depuis Google Workspace Marketplace. Vous pouvez également trouver Google Workspace Marketplace en allant dans le menu Modules de Google Docs et en cliquant sur Obtenir des modules.

Obtenir des modules sur Google Docs.

Obtenir des modules sur Google Docs.

Étape 3

Cliquez sur Installer pour ajouter cet outil à votre menu Modules. Vous devrez l’autoriser pour accéder à vos Google Docs.

WordPress.com pour Google Docs sur la place de marché Google Workspace.

WordPress.com pour Google Docs sur la place de marché Google Workspace.

Étape 4

Une fois installé, cliquez sur Modules dans le menu supérieur et sélectionnez WordPress.com to Google Docs. Cliquez ensuite sur Ouvrir.

WordPress.com for Google Docs dans Modules.

WordPress.com for Google Docs dans Modules.

Une fenêtre apparaîtra sur le côté droit de l’écran. Cliquez sur Ajouter un site WordPress pour vous connecter à votre blog WordPress :

Ajouter un site WordPress sur le module WordPress to Google Docs.

Ajouter un site WordPress sur le module WordPress to Google Docs.

Étape 5

Lorsque vous êtes prêt à publier sur votre site web, sélectionnez les catégories et ajoutez des étiquettes. Ensuite, cliquez sur Enregistrer pour publier votre article en tant que brouillon :

Enregistrer le brouillon WordPress depuis Google Docs.

Enregistrer le brouillon WordPress depuis Google Docs.

Voici à quoi cela ressemble dans l’éditeur de WordPress :

Capture d'écran d'un article du module WordPress for Google Docs.

Capture d’écran d’un article du module WordPress for Google Docs.

Remarquez que le formatage est parfaitement transféré. Les images sont également transférées avec leur nom de fichier d’origine, bien que vous deviez les ajouter séparément afin de pouvoir les compresser à l’aide d’un outil tiers.

5. Convertir en format Markdown avec le module Docs to Markdown

Une façon de surmonter l’obstacle du formatage est de convertir votre texte en Markdown. Markdown est un langage de balisage léger qui permet de créer un texte formaté à l’aide d’un éditeur de texte brut.

Le module Docs to Markdown est l’outil idéal pour cela, surtout si vous travaillez sur des documents volumineux.

L’outil convertira  en quelques clics rapides votre Google Doc entièrement formaté au format Markdown (.md). Vous pouvez copier ce texte Markdown dans l’éditeur de texte de WordPress pour obtenir un texte parfaitement formaté.

Avant d’utiliser cet outil, vous devez activer la fonction Markdown dans vos réglages de WordPress.

Allez dans Réglages et cliquez sur Écriture. Ensuite, cochez la case de l’option Utiliser le format Markdown pour les articles et les pages.

Vous êtes maintenant prêt à convertir votre Google Doc en Markdown.

Étape 1

Installez le module Docs to Markdown depuis la place de marché Google Workspace ou en passant par l’option Obtenir des modules dans Google Docs :

Bouton d'installation pour Docs to Markdown.

Bouton d’installation pour Docs to Markdown.

Étape 2

Une fois installé, allez dans le menu Modules de Google Docs et ouvrez l’outil en cliquant sur Convertir.

Étape 3

Mettez en surbrillance le texte que vous souhaitez convertir en format Markdown, puis cliquez sur Markdown dans la case de droite :

Interface Docs to Markdown dans Google Docs.

Interface Docs to Markdown dans Google Docs.

Copiez le texte Markdown dans la case de droite.

Étape 4

Maintenant, allez sur votre site WordPress et ajoutez un nouvel article. Passez à l’éditeur de texte et collez votre texte Markdown.

Sachez que ce n’est pas un outil pour transférer des images sur WordPress. Utilisez-le exclusivement pour le texte.

6. Donner aux rédacteurs un compte WordPress

Si aucune de ces options ne vous convient, vous pouvez créer des comptes WordPress distincts pour chaque rédacteur et exiger que les articles de blogs soient rédigés directement dans l’éditeur.

Bien que cela permette d’éviter les problèmes de formatage, vous devrez gérer plusieurs comptes et les éventuelles répercussions sur la sécurité.

Bien que WordPress propose six rôles d’utilisateur différents, il est préférable de s’en tenir à ces deux rôles pour les rédacteurs :

Pour créer un compte pour un rédacteur, rendez-vous dans la rubrique Comptes de votre tableau de bord WordPress et cliquez sur Ajouter.

Rôles des utilisateurs sur WordPress.

Rôles des utilisateurs sur WordPress.

Remplissez les détails et sélectionnez le rôle approprié dans le menu déroulant.

Facilitez plus que jamais votre travail avec WordPress et Google Docs grâce à ce guide utile ✍Click to Tweet

Résumé

Si vous ou votre équipe ajoutez régulièrement des articles de blog à votre site web, il est temps d’envisager une approche plus rationnelle pour téléverser le contenu depuis Google Docs vers WordPress.

Si vous n’avez pas encore migré vers le nouvel éditeur de blocs Gutenberg, il est peut-être temps de faire un geste avant de plonger dans le grand bain à la fin de 2021.

Vous avez d’autres idées sur ces solutions ? Vous avez d’autres problèmes de formatage que vous ne parvenez pas à résoudre ? Faites-nous part de vos commentaires.


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 28 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.