Tôt ou tard, chaque site Web rencontre un bug ou une erreur qui est difficile à dépanner. Souvent, c’est parce que l’erreur elle-même ne vous donne pas beaucoup de détails. L’erreur 429 Too Many Requests en est un exemple.

Nous connaissons ses causes les plus courantes, heureusement. Puisqu’il y a plusieurs coupables potentiels, cependant, vous devrez souvent essayer plus d’un correctif avant de pouvoir la résoudre.

Dans cet article, nous allons parler de ce qui cause l’erreur 429 Too Many Requests et à quoi elle ressemble. Ensuite, nous passerons en revue cinq façons dont vous pouvez dépanner votre site Web si jamais vous rencontrez ce problème particulier. Mettons-nous au travail !

Qu’est-ce qui cause l’erreur 429 Too Many Requests ?

Dans certains cas, lorsque votre serveur détecte qu’un agent utilisateur (user-agent) essaie trop souvent d’accéder à une page spécifique dans un court laps de temps, il déclenche une fonction de limitation de débit. L’exemple le plus courant est celui d’un utilisateur (ou d’un attaquant) qui essaie à plusieurs reprises de se connecter à votre site.

Toutefois, votre serveur peut également identifier les utilisateurs à l’aide de cookies, plutôt que par leurs identifiants de connexion. Les requêtes peuvent également être comptées sur une base par demande, sur votre serveur ou sur plusieurs serveurs. Il y a donc une variété de situations qui peuvent vous faire voir une erreur comme celle-ci :

  • 429 Too Many Requests
  • 429 Error
  • HTTP 429
  • Error 429 (Too Many Requests)

L’erreur peut également inclure des détails supplémentaires concernant la raison du code d’état 429, et combien de temps l’utilisateur doit attendre avant de tenter de se connecter à nouveau. Voici un exemple de ce à quoi cela pourrait ressembler :

HTTP/1.1 429 Too Many Requests
Content-type: text/html
Retry-After: 3600
<html>
<head>
<title>Too Many Requests</title>
</head>
<body>
<h1>Too Many Requests</h1>
<p>I only allow 50 requests per hour to this website per logged in user. Try again soon. </p>
</body>
</html>

Quelle que soit l’apparence de l’erreur, elle signifie toujours la même chose – il y a un utilisateur ou un bout de code qui submerge votre serveur avec trop de requêtes. Parfois, le problème peut disparaître de lui-même. Dans d’autres situations, comme celles causées par des problèmes avec un plugin ou des attaques par déni de service (DDoS), vous devrez être proactif afin de résoudre l’erreur.

Le problème est que l’erreur 429 affecte le plus souvent votre page de connexion, ce qui peut vous empêcher d’accéder au tableau de bord de votre site. Cela peut rendre la réparation un peu difficile, mais c’est quand même réalisable si vous savez quoi essayer.

Comment corriger l’erreur 429 Too Many Requests (5 méthodes)

Comme vous pouvez l’imaginer, nous traitons beaucoup de demandes de support WordPress en raison de la nature des services que nous offrons. Cela signifie que nous connaissons bien l’erreur 429 et ses nombreuses causes potentielles.

Dans les sections suivantes, nous traiterons cinq des causes les plus courantes que nous avons vues pour l’erreur 429 Too Many Requests dans WordPress. Pour chaque problème potentiel, nous vous apprendrons également à le résoudre, afin que vous puissiez remettre votre site en état et le faire fonctionner rapidement.

1. Modifier l’URL de connexion par défaut de WordPress

Les tentatives de connexion par Brute-force sont l’une des principales causes de l’erreur 429 sur les sites Web WordPress. Un moyen rapide d’empêcher les attaquants d’essayer de percer votre page de connexion WordPress est de changer son URL de l’option par défaut, afin qu’ils ne puissent pas la trouver en premier lieu.

Par défaut, vous pouvez trouver votre page de connexion en vous rendant sur votre site web.com/wp-admin. C’est assez facile à retenir, mais c’est aussi très peu sûr puisque tout le monde sur le web saura exactement où y accéder.

La façon la plus simple de changer votre URL WordPress par défaut est d’utiliser le plugin gratuit WPS Hide Login :

WPS Hide Login

WPS Hide Login plugin

Passons en revue le processus d’utilisation de cet outil particulier. Vous devrez d’abord installer et activer le plugin comme n’importe quel autre, puis naviguer dans l’onglet Paramètres > WPS Hide Login dans votre tableau de bord WordPress :

Modification de l'URL de connexion

Modification de l’URL de connexion

Ici, vous pouvez facilement changer votre URL de connexion en tapant l’extension que vous souhaitez utiliser. Assurez-vous de rester à l’écart des options faciles à deviner telles que login, wp-login, et ainsi de suite. Cela irait à l’encontre de l’objectif de changer votre URL en premier lieu, de sorte que vous devrez trouver quelque chose d’unique à votre site.

Notez que ce plugin vous permet également de rediriger les utilisateurs qui tentent d’accéder à votre ancienne URL de connexion vers une autre page. Par exemple, l’option par défaut montrera une page d’erreur 404 à toute personne qui essaie de visiter /wp-admin, afin qu’elle sache qu’elle cherche au mauvais endroit. Lorsque vous avez terminé, n’oubliez pas d’enregistrer les modifications apportées à vos paramètres et ce sera parfait.

2. Désactiver le plugin Really Simple SSL et remplacez vos liens internes

De nos jours, il n’y a aucune raison de ne pas avoir un certificat SSL (Secure Sockets Layer) configuré pour votre site Web. De même, l’ensemble de votre site Web devrait se charger sur HTTPS. C’est beaucoup plus sûr que d’utiliser l’ancien protocole HTTP, et cela peut même avoir un effet positif sur l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) de votre site.

Quand il s’agit d’imposer l’utilisation de HTTPS, vous pouvez soit utiliser la voie manuelle – comme une redirection . htaccess – soit un plugin. L’un des choix les plus populaires est le plugin Really Simple SSL :

Really Simple SSL

Really Simple SSL plugin

L’attrait de ce plugin est qu’il force l’ensemble de votre site web à se charger sur HTTPS en quelques clics seulement. Cependant, d’après notre expérience, cela peut aussi conduire à des bugs occasionnels. Par exemple, dans certaines circonstances, cela peut déclencher l’erreur 429 dont nous avons parlé.

Il n’y a rien d’intrinsèquement mauvais avec ce plugin, mais ce n’est certainement pas la meilleure façon d’implémenter l’utilisation HTTPS. Le problème est que, même si vous implémentez HTTPS manuellement, il vous reste le problème de savoir quoi faire avec les liens internes. Il y a de fortes chances qu’il y ait beaucoup de liens internes dans votre site Web, vous devrez donc trouver un moyen de les remplacer tous par leurs versions HTTPS après avoir désactivé le plugin.

Tout d’abord, vous devrez vous occuper du plugin lui-même. Si vous avez accès à la zone d’administration de WordPress, la désactivation de Really Simple SSL ne devrait pas être un problème – il vous suffit de cliquer sur Désactiver et c’est terminé :

Désactiver le plugin Really Simple SSL

Désactiver le plugin Really Simple SSL

Cependant, comme l’erreur 429 Too Many Requests vous empêche d’accéder à votre tableau de bord, vous devrez peut-être prendre la route manuelle et désactiver le plugin en utilisant un client FTP.

Quoi qu’il en soit, une fois que le plugin Really Simple SSL a disparu, l’erreur 429 devrait être résolue. Cela signifie que vous pouvez accéder à votre tableau de bord pour configurer un nouveau plugin, qui vous aidera à remplacer tous vos liens internes en un seul clic. Ce plugin s’appelle Search and Replace :

Search and Replace

Search and Replace plugin

Activez le plugin, puis accédez à l’onglet Outils > Rechercher & Remplacer dans WordPress. A l’intérieur, sélectionnez la table wp_postmeta, puis entrez les paramètres suivants à côté des champs Rechercher et Remplacer par respectivement :

http://urldevotresite.com

https://urldevotresite.com

Sélectionnez ensuite l’option de test, qui vous permettra de savoir combien d’instances de vos URLs HTTP le plugin remplacera dans votre base de données. Après ce test, exécutez le plugin pour de bon et il remplacera tous les liens nécessaires.

Gardez à l’esprit qu’après avoir désactivé le plugin Really Simple SSL, vous devrez également configurer une redirection HTTPS pour l’ensemble du site en utilisant votre fichier . htaccess. Cela vous permettra d’implémenter HTTPS efficacement, sans risque d’erreurs supplémentaires.

3. Désactiver temporairement tous vos plugins WordPress

Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés sur un seul plugin qui pourrait causer l’erreur 429. Cependant, dans la pratique, n’importe quel plugin peut causer ce problème s’il fait trop de requêtes externes. Si aucune des méthodes ci-dessus ne mène à une solution dans votre cas, il est peut-être temps d’essayer de désactiver tous vos plugins à la fois, pour vous assurer qu’ils ne sont pas le problème.

Pour cette section, nous supposerons que vous n’avez pas accès à votre tableau de bord et que vous ne pouvez pas désactiver les plugins de la manière habituelle. Dans ce cas, vous devrez accéder à votre site Web par FTP à l’aide d’un client tel que Filezilla, et naviguer vers le répertoire public_html/wp-content/.

À l’intérieur, il devrait y avoir plusieurs dossiers, dont l’un est appelé plugins :

Dossier Plugins

Dossier Plugins

Faites un clic droit sur ce dossier, et changez son nom pour quelque chose d’autre, comme plugins.disabled. Une fois que vous aurez fait cela, WordPress ne sera pas en mesure de  » trouver  » les plugins, et il les désactivera automatiquement tous. Cependant, avant d’essayer d’accéder de nouveau à votre site, allez de l’avant et créez un nouveau dossier vide appelé plugins, afin que WordPress fonctionne toujours normalement.

Si l’erreur 429 a disparu lors de votre prochaine visite sur votre site, vous pouvez supposer que l’un des plugins que vous avez désactivé est le coupable. Cela signifie que vous devez déterminer lequel des deux a causé le problème. Pour ce faire, vous devrez :

  1. Supprimer le répertoire de plugins vides que vous avez créé il y a une minute, et restaurer le dossier précédent à son nom original.
  2. Accéder au répertoire des plugins.
  3. Renommer l’un des dossiers de plugins en n’importe quoi d’autre, ce qui ne désactivera que ce plugin spécifique.
  4. Essayer d’accéder à votre site Web et voir si l’erreur 429 a disparu.
  5. Si l’erreur persiste, retourner ce dossier du plugin à son nom d’origine et répéter les étapes 3 et 4 avec la suivante.

En parcourant votre liste de plugins actifs un par un, vous devriez éventuellement découvrir lequel est le coupable. Une fois que vous avez trouvé quel plugin est derrière l’erreur 429 Too Many Requests, vous pouvez le supprimer complètement, ce qui devrait résoudre le problème.

4. Passer à un thème WordPress par défaut

S’il s’avère qu’un plugin n’est pas la cause de votre erreur 429, il est possible que votre thème actif soit en faute. Pour savoir si c’est le cas, vous pouvez désactiver votre thème actif manuellement, forçant WordPress à passer à l’un des modèles par défaut fournis avec le CMS.

Ce processus fonctionne à peu près de la même manière que la désactivation manuelle des plugins. Vous devrez lancer votre client FTP une fois de plus, et cette fois-ci naviguer vers le répertoire public_html/wp-content/themes. Une fois sur place, recherchez le dossier qui correspond à votre thème actif et renommez-le en fonction de ce que vous voulez.

Si vous essayez d’accéder à votre site Web après cela, l’erreur 429 Too Many Requests devrait disparaître. Vous remarquerez aussi que tout semble un peu différent. Ne paniquez pas, cependant, votre thème et toutes ses personnalisations sont toujours là.

Tout ce que vous avez à faire est de remettre le dossier de thème à son nom d’origine et de l’activer une fois de plus. Si l’erreur 429 revient par la suite, vous devrez peut-être contacter les développeurs du thème ou envisager de changer le thème de votre site et éventuellement le supprimer.

5. Contacter votre hébergeur si vous n’arrivez toujours pas à résoudre l’erreur

Dans certains cas, il est possible que la cause de l’erreur 429 provienne de votre serveur, plutôt que de votre site Web lui-même. Si c’est le cas pour vous, aucune quantité de travail de votre part ne sera en mesure de résoudre entièrement le problème.

Par exemple, certains hébergeurs Web bloquent les requêtes provenant de services ou de plateformes tiers spécifiques. Il peut s’agir de moteurs de recherche, de robots d’exploration et d’autres applications (telles que Google Search Console) qui effectuent un grand nombre de requêtes sur votre site Web.

Contacter votre hébergeur et lui demander d’autoriser ces demandes peut résoudre le problème. De plus, même si les limitations imposées à votre serveur par votre hébergeur ne sont pas la cause du problème, elles peuvent vous fournir des informations et des conseils précieux qui peuvent vous aider à trouver la bonne solution.

Vous voyez le message d'erreur 429 Too Many Requests ? C'est dommage, mais ne désespérez pas, nous avons un guide complet pour vous ! 😭🤗 Cliquez pour Tweet

Résumé

Rencontrer une erreur sur votre site Web est toujours frustrant. Cependant, en ce qui concerne les erreurs, celles qui ont des codes numériques vous donnent au moins assez d’informations pour commencer à les corriger. Si vous rencontrez l’erreur 429 Too Many Requests, vous saurez que quelque chose submerge votre serveur avec trop de requêtes, il ne s’agit donc que d’identifier la source du problème.

Si vous rencontrez l’erreur 429, voici cinq façons de procéder pour la dépanner :

  1. Modifiez votre URL de connexion WordPress par défaut.
  2. Désactivez le plugin Really Simple SSL.
  3. Désactivez temporairement tous vos plugins WordPress.
  4. Passez à un thème WordPress par défaut.
  5. Contactez votre hébergeur si vous ne parvenez toujours pas à résoudre l’erreur.

Avez-vous des questions sur la façon de corriger l’erreur 429 Too Many Requests dans WordPress ? Parlons-en dans la section commentaires ci-dessous !


Si vous avez aimé ce tutoriel, alors vous allez adorer notre support. Tous les plans d'hébergement de Kinsta incluent le support 24/7 de nos développeurs et ingénieurs WordPress expérimentés. Discutez avec la même équipe qui soutient nos clients du Fortune 500. Découvrez nos plans