Vous voulez créer le site web de vos rêves, mais vous ne voulez pas qu’il ressemble à un modèle à l’emporte-pièce. Toute personne rompue à la conception de sites web vous dira que vous devez d’abord connaître le langage HTML. Mais qu’est-ce que le HTML, et comment l’apprendre ?

Vous voulez que le site web que vous publiez se démarque et soit original. Vous voulez des éléments et des conceptions que personne d’autre dans votre secteur n’utilise. Après tout, votre site web est la première impression que de nombreux clients potentiels ont de votre entreprise.

Mais avant de pouvoir le faire, vous devez apprendre un langage informatique appelé HTML. Il s’agit essentiellement du langage qui définit ce qu’un navigateur web doit montrer à un visiteur lorsqu’il arrive sur votre site.

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est le HTML, comment il est apparu, comment il est utilisé, comment il fonctionne, et vous proposer une formation de base au HTML avec des conseils pour en savoir plus.

Êtes-vous prêt à apprendre comment coder votre site web sans créer de page cassée ? Commençons tout de suite.

Qu’est-ce que le HTML ?

HTML est l’abréviation de « hypertext markup language » (langage de balisage hypertexte) et est un langage relativement simple utilisé pour créer des pages web. Comme il n’autorise pas les variables ou les fonctions, il n’est pas considéré comme un « langage de programmation », mais plutôt comme un « langage de balisage », c’est-à-dire un langage qui utilise des balises pour définir les éléments d’un document.

Si vous demandez à n’importe qui dans le monde de la conception web ce qu’est le HTML, vous obtiendrez probablement une explication interminable qui vous laissera sans voix, surtout si vous êtes comme la plupart des gens et que vous n’avez pas la moindre idée du codage et de la création d’un site web à partir de zéro.

Quatre points définissant le html
Quatre points définissant le html (Source : Studypool)

Que signifie donc « langage de balisage hypertexte » ?

L’hypertexte est un texte placé dans l’ordre qui relie des éléments connexes, généralement par le biais de liens (également appelés hyperliens). Le langage de balisage décrit le style et la structure d’une page pour les navigateurs web.

Ainsi, le langage HTML permet de s’assurer que le texte et les images apparaissent au bon endroit et que les utilisateurs peuvent naviguer sans problème sur votre site web. Les navigateurs chargent ces informations depuis votre serveur web pour générer les sites que vous voyez tous les jours.

Si vous deviez regarder le HTML dans sa forme brute, vous verriez beaucoup de symboles et de parenthèses qui n’ont apparemment aucun sens. Cependant, tout cela contribue au produit final destiné au client.

La structure même des sites web est créée par le HTML. Ce langage fonctionne aux côtés de CSS (feuilles de style en cascade) et de JavaScript pour créer des sites web visuellement attrayants et interactifs dont les utilisateurs peuvent profiter.

L’essentiel ici est que le HTML est la base d’une bonne page web. Sans lui, vous ne seriez pas en mesure de partager du texte avec les visiteurs du site, et encore moins d’ajouter votre touche personnelle au site Web de vos rêves.

Apprenez comment personnaliser votre site grâce à ce guide complet pour débuter avec le HTML ✨Click to Tweet

L’histoire du HTML

Sir Tim Berners-Lee a créé le HTML à la fin de l’année 1991, mais le langage de codage n’a été mis à la disposition des masses qu’en 1993.

C’est à cette époque que le HTML1 est apparu. Dès le départ, il a été conçu comme un moyen de partager des données via les navigateurs web.

La croissance du HTML s’est arrêtée peu après sa sortie car peu de développeurs créaient des sites web à l’époque.

HTML2 a été publié en 1995 avec des fonctionnalités supplémentaires, ce qui en a fait le langage de balisage standard pour la conception de sites web jusqu’en 1997.

C’est alors que le HTML3 a été développé par Dave Raggett. Il offrait aux webmasters des caractéristiques plus puissantes à utiliser lors de la conception des pages. Malheureusement, il était en avance sur son temps. Les caractéristiques de HTML3 ont en fait ralenti les navigateurs, car ils n’étaient pas encore équipés pour les appliquer.

HTML4.01 a été développé en 1999, et il est venu avec le support des options multimédia. Cette mise à niveau comprenait également des feuilles de style, des facilités d’impression et des langages de script supplémentaires.

Les différences entre la structure HTML4 et la structure HTML5
Les différences entre la structure HTML4 et la structure HTML5 (Source : JavatPoint)

Plus récemment, HTML5 a été publié en 2015. Le déploiement de HTML5 a ajouté plus de support pour le stockage des médias et des éléments de contenu spécifiques. Le doctype en ligne, l’intégration d’audio et de vidéo ont également été simplifiés.

Le monde travaille avec HTML5.2 en 2022, qui améliore la politique de sécurité du contenu à un moment où nous en avons le plus besoin.

Elle met également l’accent sur le commerce électronique, en ajoutant une API de demande de paiement. Cette mise à niveau a également ajouté des applications Internet riches en accessibilité pour les personnes handicapées.

À quoi sert le HTML ?

La réponse simple à cette question est que le HTML est utilisé pour créer des sites web à usage personnel et professionnel dans le monde entier.

La réponse réelle est beaucoup plus détaillée que cela.

Le HTML est le langage par défaut utilisé pour les documents et les sites web depuis les années 1990. Il fonctionne avec les navigateurs pour les aider à comprendre la structure d’un site web et le style qui y est associé.

Essentiellement, le HTML est un plan qui indique au navigateur web comment assembler votre site web pour le visiteur. Lorsqu’un utilisateur saisi votre URL, le navigateur assemble la page sur la base des blocs de construction établis dans le code HTML.

Un graphique qui montre tout ce que le HTML5 peut faire
Un graphique qui montre tout ce que le HTML5 peut faire (Source : SCF)

Ceci, à son tour, aide la page à avoir l’apparence voulue lorsqu’elle est vue par un utilisateur lorsqu’elle est combinée à une feuille de style CSS qui donne un style aux éléments disposés dans votre document HTML.

La version actuelle du HTML permet également d’exécuter des vidéos, des fichiers audio, des feuilles de calcul et d’autres applications directement sur les sites web. Si vous vous êtes déjà émerveillé devant ces éléments sur un site web, vous devez remercier HTML5.

Ce langage de balisage assure également une navigation interne fluide d’un site web, grâce aux hyperliens.

Les concepteurs de sites web peuvent également utiliser le HTML pour créer des formulaires de génération de prospects afin de recueillir des e-mails et des noms (à condition d’alimenter l’action avec un fichier codé dans un autre langage).

Si vous utilisez des extensions externes, vous pouvez également utiliser le HTML pour créer des systèmes de réservation ou des formulaires de recherche au sein d’un site, ce qui permet de faciliter la réservation et la navigation.

Le HTML est la façon dont vous incluez le contenu non dynamique sur un site web – le contenu que vous voulez que chaque visiteur voit de la même façon. Si vous voulez du contenu dynamique, vous devez utiliser JavaScript, PHP ou d’autres langages de programmation.

Comment fonctionne le HTML ?

En mai 2022, il y a plus de 3,56 milliards de pages web sur Internet. La plupart de ces pages sont de simples fichiers HTML. (Notez que nous ne parlons pas ici de sites web, mais de pages web)

Traditionnellement, si votre site comptait 150 pages, vous aviez probablement 150 fichiers HTML distincts. Mais aujourd’hui, les choses ont changé. Si vous utilisez un système de gestion de contenu (Content Management System ou CMS), et c’est le cas de la plupart des gens, ce ne sera pas le cas, car il génère généralement des pages de façon dynamique à partir de données stockées dans une base de données.

Un graphique montrant le nombre de pages sur Internet
Un graphique montrant le nombre de pages sur Internet

Ces fichiers sont également appelés documents HTML, et ils sont les éléments constitutifs de votre site web. Chaque page comporte divers éléments on-page et off-page qui ont tous leur place dans les documents HTML. Il s’agit notamment d’éléments backend comme les balises méta, les balises de titre et les balises alt, mais aussi d’éléments physiques comme les vidéos, les images, les blocs de texte et d’autres éléments destinés à l’utilisateur.

Comment se compose un document HTML ?

Tous les documents HTML se terminent par l’extension .html ou .htm. Ces documents contiennent tout le texte et les balises qui fournissent des informations statiques à un navigateur web.

Le document HTML est le manuel d’instructions utilisé par le navigateur web de l’utilisateur pour construire le site. Tous les fichiers auxquels il fait référence (feuilles de style CSS, fichiers JavaScript qui alimentent les éléments dynamiques, etc.) sont lus par le navigateur, qui rend ensuite la page en conséquence, permettant aux internautes de la voir comme prévu. Le rendu est la construction réelle, et il a lieu chaque fois que quelqu’un navigue vers une page spécifique de votre site.

S’il y a des problèmes avec votre document HTML ou l’un des fichiers qu’il inclut, le site ne sera pas rendu correctement. Ce serait comme essayer d’assembler un bureau IKEA sans une pièce ou un outil essentiel.

Les sites web modernes contiennent divers éléments HTML composés de balises et d’attributs. Ces éléments créent la structure d’une page. Les balises associées à chaque élément indiquent où ils commencent et se terminent. Sans une balise qui ferme un élément, le navigateur placera tout le contenu suivant dans cette colonne ou cette ligne, même si ce n’est pas ce que vous aviez prévu.

Les attributs associés à chaque élément d’une page illustrent les différentes caractéristiques qui les composent.

Tous les documents HTML commencent par une déclaration <!DOCTYPE>. Cette définition de type de document, également appelée DTD, détermine la structure et les éléments d’un document XML.

Alors que <div> était autrefois le principal choix pour créer des blocs de contenu, en HTML5, vous disposez également de blocs spécifiques comme <main> qui indiquent aux crawlers le type de contenu qui se trouvera dans un bloc – dans ce cas, le contenu principal du blog/article.

Les bases du HTML

Si vous voulez devenir un concepteur de sites web ou au moins participer à la création du site web de votre entreprise, vous devez apprendre le langage HTML. Comme pour tout ce qu’il y a à apprendre dans ce monde, vous devez commencer par les bases pour avoir une bonne compréhension des éléments plus avancés à venir.

Vous pouvez, bien sûr, utiliser un éditeur HTML gratuit ou Sublime Text, mais le fait de bien comprendre le fonctionnement du HTML vous aidera à mieux personnaliser les sites web que vous créez.

Nous allons décomposer certains éléments de base du HTML dans les sections ci-dessous pour vous permettre de vous lancer sur la voie de la maîtrise du HTML.

Éléments du langage HTML

Tous les éléments HTML, indépendamment de ce qu’ils créent, ont les trois mêmes composants. Vous avez une balise d’ouverture, le contenu lui-même, et une balise de fermeture.

Les trois composants d'un élément HTML
Les trois composants d’un élément HTML

Vos balises d’ouverture montrent au navigateur web où commencent les éléments de votre page. Par exemple, elles peuvent montrer où un lecteur vidéo ou un paragraphe de texte commence sur la page. Toutes les balises d’ouverture utilisent des crochets d’ouverture et de fermeture pour se marquer. Par exemple, la balise ouvrante <em> met l’accent sur le contenu, comme l’italique. Vous placeriez cette balise avant le texte que vous voulez mettre en valeur.

Le contenu lui-même est l’information réelle que l’utilisateur voit. Il peut s’agir d’un texte écrit, comme un article de blog. Il peut également s’agir d’une image ou d’un code d’intégration pour une vidéo. Lorsqu’il est placé après la balise d’ouverture, le contenu commence à l’endroit indiqué.

La balise de fermeture est identique à la balise d’ouverture, mais elle ajoute une barre oblique ( / ) avant le nom de l’élément. Pour revenir à notre exemple de balise d’accentuation de tout à l’heure, vous placeriez la balise </em> à la fin du texte que vous essayez d’accentuer.

Ainsi, par exemple, si vous voulez mettre en italique le mot « exactement », vous le coderez comme ceci :

<em>Exactement.</em>

Sur la page réelle destinée à l’utilisateur, cela ressemblerait à ceci :

Exactement.

Les éléments HTML comprennent également des attributs, qui contiennent un nom et une valeur d’attribut. Le nom de l’attribut indique ce que l’utilisateur ajoute, tandis que la valeur fournit des informations supplémentaires.

Pour les balises d’image, vous devez évidemment préciser quelle image vous souhaitez afficher, ce qui ressemble à ceci :

<img src= »img_girl.jpg »>

Si vous voulez rendre un paragraphe de votre page rouge tout en utilisant la police Arial, vous pouvez utiliser l’attribut style :

<p style= »color:red;font-family:arial »>

Dans cet exemple, nous utilisons la balise ouvrante <p> pour un nouveau paragraphe. Avec ces attributs attachés, tout dans ce paragraphe serait rouge dans la police Arial, jusqu’à la balise de fermeture </p>.

Mais dans le développement web moderne, il est d’usage de ne pas utiliser l’attribut de style HTML pour ajuster la conception des éléments individuels, mais plutôt de styliser la page entière avec une feuille de style CSS séparée.

La classe et l’ID HTML sont deux attributs d’un élément HTML qui les « nomment » et vous aident à cibler ces éléments avec CSS ou JavaScript par la suite. Cela facilite le développement et le rend plus efficace. En utilisant l’ID ou la classe d’un élément, vous pouvez insérer des informations de style dans des éléments comme la couleur d’arrière-plan, les bordures, la couleur de la police, etc.

Par exemple, au lieu de donner un style rouge au texte dans le document HTML, vous pourriez faire ceci :

<p class=”redtext”>

And in the CSS stylesheet, target the class like this:

.redtext {

color:red;

font-family:arial;

}>/code>

Balises HTML et éléments HTML les plus utilisés

Il existe 142 balises HTML différentes qui vous permettent de créer des éléments. Ceux-ci sont composés d’éléments de niveau bloc et d’éléments en ligne.

Les éléments de niveau bloc couvrent toute la largeur d’une page, commençant une nouvelle ligne dans un document.

Vous avez des problèmes de temps d'indisponibilité et de WordPress ? Kinsta est la solution d'hébergement conçue pour vous faire gagner du temps ! Découvrez nos fonctionnalités

Voici quelques balises de niveau bloc courantes que vous pourriez utiliser sur votre site web :

  • <head> Cette balise sert à lister les méta-informations, comme le titre de la page.
  • <html> Il s’agit d’un élément racine. Il apparaît au début et définit le document HTML.
  • <body> La balise body identifie le contenu d’une page.
  • <h1> à <h6> Ces six balises différentes identifient les divers en-têtes que vous pouvez utiliser.
  • <p> C’est la balise paragraphe, qui dicte le début d’un nouveau paragraphe dans votre contenu.
  • <ol> Cette balise crée une liste ordonnée.
  • <ul> La balise ul crée des listes non ordonnées.
  • <li> C’est la balise d’élément de liste. Elle est incluse dans des balises de liste ordonnée ou non ordonnée pour chaque élément de la liste.
  • <div> C’est une balise d’élément de bloc qui crée une « section » que vous pouvez remplir de contenu (et styliser plus tard avec CSS. La plupart des sites et des modèles s’appuient fortement sur ces éléments pour structurer leur contenu.
  • <header> Il s’agit d’une balise d’élément de bloc spécifiquement destinée au contenu de l’en-tête.
  • <main> Il s’agit d’une balise de bloc spécifiquement pour le contenu principal du blog.
  • <footer> Cette balise de bloc est destinée à vos informations de pied de page, comme le copyright, les liens, etc.

Les éléments en ligne sont ceux qui mettent en forme le contenu de vos éléments de niveau bloc. Il peut s’agir de textes mis en valeur, comme les polices en gras et en italique. Le contenu en ligne peut également être des liens, tant vers du contenu interne qu’externe.

Les liens en ligne mettent en forme le texte sans rompre le flux de contenu.

Il existe quelques balises inline courantes que vous pouvez utiliser sur votre site web. En voici quelques-unes, sans ordre particulier :

  • <strong> C’est ce que vous utiliseriez pour créer du texte en gras.
  • <em> La balise em, que nous avons utilisée dans un exemple plus tôt, montre l’italique.
  • <a> C’est la balise hyperlien. Elle aurait également besoin d’un attribut href pour montrer où le lien pointe (tout comme les balises img ont besoin d’un attribut src).

HTML, CSS et JavaScript

Nous avons brièvement mentionné CSS et JavaScript plus tôt dans cet article. Ils ont tendance à aller de pair avec le HTML pour créer des sites web modernes avancés avec un flair personnalisé. Mais que sont CSS et JavaScript ? Et en quoi sont-ils différents du HTML ?

Les différences entre HTML, CSS et Javascript
Les différences entre HTML, CSS et Javascript (Source : Bryt Designs)

Comme nous le savons à ce stade, le HTML est utilisé pour créer une structure et ajouter des éléments à vos pages. Mais, comme vous le savez aussi, ce n’est pas tout ce qui entre dans la conception d’un site web solide. C’est là que CSS et JavaScript entrent en jeu.

CSS est l’abréviation de Cascading Style Sheets (feuilles de style en cascade). Il s’agit du langage et des fichiers que les développeurs web modernes utilisent pour concevoir les arrière-plans, les couleurs, l’espacement, les mises en page et les animations affichés sur un site web. Essentiellement, CSS décrit la présentation d’un document HTML, donnant au concepteur web plus de flexibilité et de contrôle.

Il peut également vous aider à appliquer le même formatage à plusieurs pages web grâce aux fichiers .css. Ces feuilles de style vous permettent de ne pas avoir à refaire votre mise en forme pour chaque page. En outre, le fichier .css peut être mis en cache, ce qui réduit la vitesse de chargement entre les pages qui partagent le même format.

Ensuite, il y a le Javascript. Javascript crée des fonctions dynamiques, notamment des galeries de photos, des popups et des diaporamas. Il s’agit d’un langage de programmation populaire utilisé par 97 % des sites web dans le monde. Des moteurs Javascript dédiés sont inclus dans tous les principaux navigateurs web, ce qui rend l’implémentation de ces fonctions plus facile et plus efficace.

Ensemble, Javascript, CSS et HTML fonctionnent pour créer ce que nous voyons tous les jours comme une page web complète, bien conçue et interactive sur les plateformes pour ordinateurs de bureau et mobiles.

Comment apprendre le HTML

Nous avons passé en revue ce qu’est le HTML et certaines des bases qui lui sont associées. Il est maintenant temps de parler du processus d’apprentissage de l’utilisation du HTML et de la façon dont il peut aider votre avenir et vos aspirations professionnelles.

Le HTML est plus qu’un simple langage de programmation populaire. C’est le langage d’Internet, et cela ne va pas changer de sitôt. Il fonctionne main dans la main avec des services populaires comme WordPress, et vous pouvez utiliser le HTML pour modifier de nombreux modèles WordPress afin de les transformer en quelque chose d’unique à vous.

Commençons donc par voir pourquoi quelqu’un voudrait apprendre à connaître WordPress en premier lieu.

Pourquoi apprendre le HTML ?

Apprendre le HTML est important pour quiconque souhaite faire carrière dans le développement web. Les développeurs talentueux sont toujours recherchés, qu’ils travaillent pour des agences ou de manière indépendante, et l’apprentissage du HTML est la base de cet ensemble de compétences.

Non seulement il y a beaucoup de demande pour ce poste, mais les développeurs web peuvent facilement gagner des salaires à six chiffres. Le salaire moyen d’un développeur web est de 98.565 $ en 2022.

Salaires des développeurs web en mai 2022
Salaires des développeurs web en mai 2022

Une solide compréhension du langage HTML est une compétence essentielle que les recruteurs recherchent lorsqu’ils embauchent des développeurs web.

Si vous n’êtes pas un développeur web mais que vous cherchez à en embaucher un, une compréhension rudimentaire de HTML, CSS et JS et de leur interaction vous aidera lors de l’entretien avec les candidats. Vous saurez quelles questions poser et éliminerez facilement ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent.

Ressources d’apprentissage

Plusieurs ressources d’apprentissage gratuites sont disponibles pour ceux qui cherchent à approfondir leur formation en HTML. Nous allons vous présenter quelques-unes des meilleures à l’heure actuelle.

Codecademy

Codecademy est un service qui propose des cours d’initiation gratuits. Il comprend des tutoriels interactifs et utilise un écran partagé qui montre les résultats de votre codage HTML au fur et à mesure que vous avancez.

Vous pouvez accéder à un contenu exclusif par le biais du programme pour 19,99 $ par mois.

Coursera

Coursera comprend plusieurs cours qui approfondissent le HTML tout en fournissant des exemples tirés du monde réel. Ce service coûte 49 $ par mois, avec un essai gratuit d’une semaine.

W3Schools

W3Schools est un autre service gratuit qui enseigne le HTML de base. Il utilise des exemples, des exercices et diverses ressources pour y parvenir.

Un exemple du langage HTML
Un exemple du langage HTML (Source : W3Schools)

Vous pouvez également payer 95 $ pour un cours officiel à rythme libre qui s’accompagne d’un certificat à la fin.

General Assembly Dash

General Assembly Dash est une ressource éducative HTML qui propose des projets aux débutants qui cherchent à patauger dans les eaux de la conception web. Ce programme fonctionne selon une approche axée sur les objectifs et vous aide à comprendre les applications réelles de ce que vous apprenez. Vous avez l’occasion de construire un site web au lieu de simplement compléter des modules.

Une fois que vous avez terminé ces projets, vous pouvez suivre un cours de mentorat en ligne qui vous accorde un certificat à l’issue du cours. Les frais de scolarité complets s’élèvent à 3 950 $, mais il existe des options de financement souples et des plans de paiement échelonné.

Vous voulez apprendre le HTML ? 🚀 Commencez avec ce guide ! ✅Click to Tweet

Résumé

Le HTML continuera d’être l’épine dorsale de la conception web dans un avenir prévisible. Une bonne compréhension de ces concepts peut même vous aider à créer votre propre site web WordPress à partir de HTML.

Lorsque le moment est venu de vous lancer dans la création d’un nouveau site web, vous aurez besoin d’un hébergement de site web robuste. Si vous envisagez de créer un site WordPress, contactez Kinsta dès aujourd’hui pour planifier une démonstration et découvrir pourquoi plus de 24.000 entreprises ont confié leur présence en ligne à notre service d’hébergement infogéré haut de gamme.


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 34 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.