Si vous êtes le fondateur d’une startup, la recherche de différentes polices d’assurance ne figure peut-être pas en tête de votre liste. Si vous avez essayé de vous y intéresser, vous avez probablement eu du mal à trouver des estimations précises des coûts de l’assurance commerciale pour les startups.

La plupart des contenus relatifs aux assurances disponibles en ligne sont soit directement mis en ligne par les compagnies d’assurance, soit parrainés par elles. C’est un peu comme trouver des avis honnêtes sur les fournisseurs d’hébergement web. Il peut donc être difficile de trouver une analyse impartiale des polices et des coûts. L’assurance est un secteur très commercial, et les compagnies préfèrent obtenir vos coordonnées plutôt que de vous donner ces détails sans vous parler.

Puisque la plupart de nos clients – et Kinsta elle-même – sont des startups, nous avons décidé d’élaborer un guide des prix complet. Dans ce guide, nous couvrons tous les types d’assurance dont votre entreprise peut avoir besoin.

Cet article couvre les polices de base comme l’assurance responsabilité civile générale aux polices plus complexes comme l’assurance de cyber-responsabilité civile.

Combien coûte l’assurance pour une startup ?

Les polices d’assurance pour les jeunes entreprises peuvent coûter entre 500 et plusieurs dizaines de milliers de dollars par an. Vous pensez peut-être que ce n’est pas une estimation très utile… et vous n’avez pas tort.

Pour la plupart des startups, il est très peu probable que l’assurance casse la banque. Par exemple, Buffer est une startup exceptionnellement ouverte sur ses finances ; en 2018, elle a partagé son budget annuel complet. L’assurance commerciale était notamment une dépense relativement mineure – seulement incluse dans les 0,6 % dépensés pour leurs bureaux. L’assurance maladie et l’indemnisation des accidents du travail sont incluses dans les avantages des coéquipiers. Ces avantages représentent 4,6 % de leurs coûts de fonctionnement.

Coûts d'exploitation 2018 de Buffer.
Coûts d’exploitation 2018 de Buffer.

Dans leur budget 2016, l’assurance maladie / accident du travail représentait 1,9 % des dépenses mensuelles ou environ 2,9 % de la masse salariale, soit 6.635 $ par mois.

Chez Kinsta, l’ensemble de notre assurance commerciale coûte environ 30.000 $ par an.

Mais l’assurance est loin de proposer des abonnements SaaS, il est donc impossible de donner une réponse unique basée sur l’expérience d’une seule entreprise. Vous pouvez payer un pourcentage plus ou moins élevé de la masse salariale en fonction de la taille, du secteur et de la situation de votre entreprise.

Hey les fondateurs de startups ! 👋 📊 Celui-ci est pour vous. Apprenez avec ce guide à faire le point et à trouver la meilleure politique pour votre entreprise ⬇️Click to Tweet

De quel type d’assurance avez-vous besoin pour une petite entreprise ?

Types d'assurance pour les entreprises.
Types d’assurance pour les entreprises. (Source)

La majorité des petites entreprises sont couvertes par une assurance responsabilité professionnelle, une assurance contre les accidents du travail et une assurance responsabilité civile générale. Cela signifie-t-il que votre startup a besoin des trois ?

Il n’y a pas de réponse universelle correcte. Comme les startups et les PME varient beaucoup en termes de ressources, d’employés et de risques, nous avons réparti chaque police en fonction de la partie de votre entreprise qu’elle couvre.

Si vous savez déjà de quelles polices vous avez besoin, vous pouvez passer à la section qui indique les prix ci-dessous.

Votre entreprise interagit-elle directement avec des consommateurs ou des clients ? – Assurance responsabilité civile générale

Interagir avec les consommateurs et les clients.
Interagir avec les consommateurs et les clients.

Si vous rencontrez des prospects ou des clients potentiels, si vous vendez des produits physiques ou des services en personne, ce type de police est généralement une bonne idée. Bien qu’elle ne soit pas techniquement exigée par la loi, l’assurance responsabilité civile générale est considérée comme nécessaire pour les entreprises en expansion qui veulent se protéger contre les poursuites en responsabilité civile générale.

Même si vous êtes un propriétaire unique qui travaille exclusivement avec des indépendants depuis votre domicile, cette police est généralement une bonne idée.

Que couvre-t-elle ?

Tous les dommages matériels ou les dépenses liées à des dommages corporels ou à la diffamation causés par vos employés – qu’il s’agisse d’un prospect qui glisse sur une peau de banane égarée, d’un employé qui renverse son café sur une machine Xerox ou d’un procès causé par le lancement d’un produit ou une campagne publicitaire.

Vous devez avoir un bureau privé ? – Assurance responsabilité civile générale, assurance des biens et police du propriétaire de l’entreprise.

Les temps ont changé. De nombreuses startups et même des petites entreprises ont choisi de s’installer dans des bureaux partagés et des espaces de co-working plutôt que de louer des immeubles de bureaux dédiés, compte tenu de l’évolution de la technologie. Dans la plupart des cas, ces entreprises de co-working ont déjà des polices d’assurance qui couvrent leurs propriétés, et elles n’exigeront aucune assurance de votre entreprise.

Toutefois, si vous envisagez de louer une propriété commerciale traditionnelle à un propriétaire, celui-ci exigera une assurance avant que vous puissiez finaliser le bail.

Certains propriétaires n’exigent que l’assurance responsabilité civile générale standard, tandis que d’autres peuvent également exiger une assurance des biens. Vous pouvez également connaître cette assurance sous le nom d’« assurance contre les glissades et les chutes ».

Que couvre-t-elle ?

L’assurance responsabilité civile générale couvre les dommages matériels de base causés par les employés de votre entreprise et les coûts liés aux blessures qui sont le résultat direct de ces actions.

La couverture de l’assurance des biens varie d’une police à l’autre. Néanmoins, elle offre une sécurité plus étendue pour vos biens matériels (ou ceux de votre propriétaire), qu’il s’agisse de dégâts des eaux graves ou de moisissures ou de dommages accidentels aux meubles, aux murs ou aux sols.

Une police d’assurance pour propriétaire d’entreprise est une combinaison d’assurance responsabilité civile générale et d’assurance des biens commerciaux, couvrant tous les éléments ci-dessus.

Vous avez des employés sur votre liste de paie – Assurance contre les accidents du travail et assurance responsabilité civile en matière d’emploi (EPLI)

Si votre entreprise embauche directement des employés à temps plein ou à temps partiel, elle est très probablement tenue de souscrire une assurance contre les accidents du travail. Vous devriez également envisager sérieusement de souscrire une police EPLI pour vous protéger contre les poursuites judiciaires de vos employés actuels ou anciens.

Assurance contre les accidents du travail

À partir de 2021, cette politique est exigée par la loi pour la majorité des employeurs. Aux États-Unis, elle est réglementée au niveau des États. Par conséquent, les exigences et les dépenses spécifiques diffèrent d’un État à l’autre.

En raison de l’obligation légale en cause, le processus d’obtention d’une assurance contre les accidents du travail pour votre entreprise devrait être presque entièrement automatisé. Cela dit, vous devrez toujours vérifier les exigences particulières de votre État pour vous assurer que vous les respectez.

Que couvre-t-elle ?

L’assurance contre les accidents du travail couvre les frais médicaux et une partie du salaire perdu si un employé est victime d’un accident ou tombe malade sur son lieu de travail.

Le pourcentage des salaires perdus qu’elle couvre dépend de la police individuelle. (Pour que les demandes d’indemnisation soient valables, la blessure / maladie doit être le résultat direct de l’exercice des fonctions de l’employé sur son lieu de travail).

Assurance responsabilité civile relative aux pratiques d’emploi (Employment Practices Liability Insurance ou EPLI)

Bien sûr, la maladie des employés n’est pas le seul risque auquel vous êtes confronté lorsque vous employez quelqu’un à plein temps. Lorsqu’ils travaillent, vos employés agissent au nom de votre entreprise.

Votre entreprise est responsable de la conduite de votre personnel dans son traitement des autres employés. Une police EPLI vous protège contre les poursuites judiciaires causées par les actions de personnes mal intentionnées.

Que couvre-t-elle ?

Elle couvre presque toutes les poursuites potentielles résultant de l’embauche (ou même de la non-embauche) d’une personne :

Recourir à une organisation professionnelle d’employeurs (PEO)

De nombreuses startups n’ont pas de personnel RH dédié, ce qui rend les processus liés à l’assurance des employés et à la conformité beaucoup plus difficiles.

Aux États-Unis, où les lois varient d’un État à l’autre, la mise en conformité est très compliquée. C’est souvent une bonne idée d’engager de l’aide.

Une organisation professionnelle d’employeurs (Professional Employer Organization, ou PEO) est une société qui recrute des employés pour le compte de votre entreprise. Elle veille à ce que chaque nouveau membre du personnel soit assuré en fonction de ses droits locaux et respecte l’ensemble des lois sur l’emploi.

Ils ont aussi généralement des polices EPLI, mais les limites sont faibles et elles ont tendance à être très générales. Les risques qui sont propres à votre secteur d’activité ou à votre modèle d’entreprise peuvent ne pas être bien couverts.

Chez Kinsta, nous utilisons JustWorks pour gérer tous nos employés américains. Cela nous aide à rester en conformité et à garantir que tous nos employés reçoivent ce qui leur revient de droit (et même plus).

Vous fournissez des services sur mesure aux entreprises ou publiez du contenu en ligne – Assurance contre les erreurs et les omissions (également connue sous le nom d’assurance responsabilité professionnelle)

Si votre entreprise fournit des services spécialisés avec des entreprises comme clients, c’est généralement une bonne idée.

Si votre produit ou service a un impact direct sur la manière dont l’entreprise génère des revenus ou traite des informations sensibles, une telle politique est une bonne idée. Une erreur de votre part qui a un impact négatif sur ce point est une garantie de procès.

Le champ d’application de chaque police dépend ici des clients du secteur et des erreurs potentielles qu’ils peuvent commettre.

Une petite startup qui vend un outil de collaboration interne qui traite des informations sensibles aura une politique complètement différente de celle d’une startup de traitement des paiements. Une agence numérique qui consulte sur des campagnes d’un million de dollars aura des besoins différents de ceux d’une petite agence de design.

Que couvre-t-elle ?

Elle couvre les erreurs et les fautes, qu’il s’agisse de bogues dans le code qui conduisent à des exploits, de problèmes avec un produit physique ou de négligence professionnelle lorsque vous ne fournissez pas un produit ou un service conformément au contrat.

Les litiges sur la portée du projet, lorsque le client estime que votre entreprise n’a pas livré le produit final tel qu’il avait été défini lors des discussions initiales sur le projet.

Il est essentiel qu’elle couvre également toute violation accidentelle de la marque. Elle peut aider votre entreprise à éviter des scénarios catastrophe effrayants.

Leo Welder le sait mieux que quiconque. Comme dans une scène de film, sa startup choosewhat.com a été poursuivie pour violation de marque déposée pour avoir utilisé le mot « efax ».

Page d'accueil du site ChooseWhat.
Page d’accueil du site ChooseWhat.

S’il n’avait pas eu de fonds de capital-risque, cela aurait été la fin de son entreprise.

Le site web lui-même n’existerait peut-être pas aujourd’hui si le financement à risque n’avait pas couvert les frais juridiques.

Après que l’incident ait déjà coûté des centaines de milliers de dollars à l’entreprise, il a choisi de payer les quelques centaines de dollars supplémentaires par an pour la responsabilité professionnelle.

Une police standard couvre les frais de justice jusqu’à un million de dollars. Imaginez combien d’argent Leo aurait pu économiser.

Les entreprises utilisent-elles votre produit pour traiter des informations sensibles ? Assurance cyber-responsabilité civile

La quasi-totalité des startups modernes s’appuie fortement sur l’internet et les données. Si votre entreprise traite directement des informations sensibles, ou si vos clients l’utilisent pour le faire, vous devriez envisager une police de cyber-responsabilité.

Que couvre-t-elle ?

Cette police couvre la plupart des pires scénarios résultant d’un bug, d’une fuite, d’un exploit ou d’un temps d’arrêt prolongé. Par exemple, les frais juridiques résultant d’un piratage, d’une fuite de données, d’un exploit, d’un temps d’arrêt et d’un manque à gagner.

Combien coûte l’assurance responsabilité civile générale ?

L’assurance responsabilité civile générale pour une jeune entreprise ou une petite entreprise coûte généralement entre 400 et 750 $ par an. Cela se traduit par un montant compris entre 42 et 92 $ par mois.

Ce n’est pas un prix gigantesque pour la tranquillité d’esprit que vous obtenez. Avec elle, vous protégez votre entreprise contre la plupart des poursuites et des dommages de base en matière de responsabilité civile.

Le prix dépend de la taille de l’entreprise, des facteurs de risque, de la limite de la police et de la franchise.

Average Costs and Cost Range for Startups

Coût moyen d'une police responsabilité civile.
Coût moyen d’une police responsabilité civile.

Selon Insureon, la prime moyenne est de 741 $, et la médiane de 421 $ par an. La fourchette moyenne pour les secteurs pertinents des startups, des médias, de l’informatique et du conseil se situe entre 505 et 640 $ par an.

Progressive Commercial a des clients avec une prime moyenne de 636 $ et une médiane de 684 $. TechInsurance a des clients avec une prime moyenne de 336 $ et une médiane de 340 $.

Trusted Choice suggère 500 $ par an pour une entreprise individuelle, mais jusqu’à 3.000 $ par an pour une petite société de conseil.

Une startup en phase de démarrage qui ne compte que l’équipe fondatrice, aucun employé et quelques petits contrats et clients a probablement besoin d’une prime de 400 à 500 $ par an.

Une startup à un stade plus avancé, avec plus d’employés, des contrats plus importants, dans un secteur à plus haut risque, peut finir par payer 1.000 à 2.000 $ par an, ou plus.

Combien coûte une police d’assurance pour propriétaire d’entreprise ?

L’assurance des propriétaires d’entreprise est une combinaison d’une assurance responsabilité civile générale et d’une assurance des biens commerciaux. Elle est donc légèrement plus chère que l’assurance responsabilité civile générale seule. Mais elle est beaucoup moins chère que les deux séparément.

En moyenne, une police coûte entre 600 et 1.200 $ par an pour une petite entreprise.

Le coût dépend du revenu annuel, du nombre total d’employés, de la valeur de votre propriété commerciale et du niveau de risque de votre entreprise.

Selon Insureon, la prime annuelle moyenne est de 1.191 $, la médiane est de 636 $ et celle des entreprises de technologies de l’information est de 540 $.

Selon Progressive Commercial, le coût moyen de la couverture est de 1.008 $, et la prime médiane est de 1.020 $ par an.

Les jeunes entreprises qui n’ont qu’une poignée d’employés et un petit bureau paieront probablement entre 400 et 500 $ par an si elles choisissent le bon fournisseur.

Une startup à un stade plus avancé, avec des bureaux plus luxueux, plus d’employés et dans un secteur où le risque de responsabilité est plus élevé, paiera plus de 1.200 $ par an, ou plus.

Combien coûte l’assurance responsabilité professionnelle et l’assurance contre les erreurs et omissions ?

L’assurance responsabilité professionnelle, également connue sous le nom d’assurance « erreurs et omissions », coûtera entre 500 et 2.000 $ par an pour une petite entreprise.

Cette fourchette est large et à juste titre. Le prix dépend de la taille de vos contrats et des dommages potentiels liés à vos services.

Par exemple, même si vous êtes un propriétaire unique, vous pourriez avoir un important contrat de consultation qui a un impact commercial négatif potentiel important sur le client. Dans ce cas, vous pourriez avoir besoin d’une limite de police élevée qui augmentera le coût de la police en conséquence.

Coûts moyens et fourchette de coûts pour les startups

Selon Insureon, l’assurance responsabilité professionnelle coûte en moyenne 1.735 $ et un coût médian de 713 $ par an. Selon Progressive Commercial, leurs clients paient une prime moyenne de 500 à 1.000 $ par an, et une médiane de 504 $ par an.

CoverWallet estime que la couverture coûte entre 1.000 et 3.000 $ par million de dollars de couverture par an. TechInsurance indique une fourchette moyenne de 730 $ à plus de 1.400 $ et une médiane de 728 $ par an.

Une startup avec quelques petits contrats ou clients, et un risque limité lié à la responsabilité professionnelle, paiera probablement entre 600 et 900 $ par an. Une startup ayant un ou plusieurs contrats majeurs avec des dommages potentiels plus importants devrait s’attendre à payer plus de 1.500 $ par an.

Combien coûte l’assurance contre les accidents du travail ?

Pour une startup dont la plupart des employés appartiennent à la catégorie des employés de bureau, une police type pourrait se situer entre 2.000 et 3.000 $ par an. Étant donné que les risques de blessure sont beaucoup plus faibles pour les développeurs de logiciels, les vendeurs et les spécialistes du marketing que pour les travailleurs de la construction, les coûts devraient refléter le risque réduit.

Le coût de l’assurance contre les accidents du travail varie d’un État à l’autre. Il dépend également du nombre d’employés, de la masse salariale totale et de la catégorie de risque liée aux responsabilités professionnelles de chaque employé.

Coûts moyens et fourchette de coûts pour les start-ups

Le coût moyen de l'indemnisation des accidents du travail. (Image source : insureon.com)
Le coût moyen de l’indemnisation des accidents du travail. (Image source : insureon.com)

Selon la National Academy of Social Insurance, le coût moyen par 100 $ de masse salariale varie de 0,75 $ (Texas) à 2,74 $ (Alaska).

La bonne nouvelle, c’est que le coût moyen par État est heureusement plus proche d’un dollar (0,98 $) par 100 $ que le plus élevé en Alaska. Le faible coût du Texas n’est qu’un avantage supplémentaire pour démarrer dans le centre d’Austin (0,75 $) par rapport à San Francisco (1,85 $ en Californie) ou même New York (1,02 $).

Mais les variations de ces chiffres peuvent également être influencées par les différentes représentations des professions à haut risque. Selon le National Council on Compensation Insurance, le coût par 100 $ de salaire pour un employé de bureau est en moyenne de 0,12 $, alors que pour l’aménagement paysager, une police coûterait en moyenne 6,94 $ par 100 $.

La plupart des startups ont beaucoup plus d’employés de bureau que de paysagistes et de peintres, ce qui signifie que les polices d’indemnisation des travailleurs ne sont généralement pas trop chères.

Dans une étude gouvernementale de 2009, la startup moyenne des employeurs américains comptait 4,1 employés à temps plein.

Récemment, des entreprises plus grandes et plus prospères ont été incluses dans la catégorie des startups, ce qui a eu une incidence sur le nombre moyen d’employés. Cependant, comme la définition de la startup comprend la notion d’autonomie, la plupart des startups qui s’identifient comme telles comptent moins de dix employés.

Selon Payscale, le salaire moyen pour tous les emplois dans les startups est de 102.000 $. Si vous avez quatre employés au salaire moyen à San Francisco et que vous payez la moyenne de l’État pour l’assurance, cela vous coûtera 7.252 $ par an. La moyenne du Texas serait de 2.940 $.

Une estimation plus optimiste utilisant les chiffres du travail de bureau, 0,12 $ par 100 $ de salaire, et des frais administratifs de 250 $ pour l’ensemble de la police, aboutit à seulement 720 $ par an.

Selon Progressive Commercial, le coût médian de leurs polices est de 960 $ par an. Le prix moyen est de 1.032 $ par an (par entreprise, pas par employé). TechInsurance indique que les petites entreprises technologiques peuvent s’attendre à une prime moyenne de 440 à 600 $ par an.

Combien coûte l’assurance responsabilité civile relative aux pratiques d’emploi (EPLI) ?

Une police d’assurance responsabilité civile relative aux pratiques d’emploi  (Employment practices liability insurance ou EPLI) coûte généralement entre 800 et 4.000 $ pour les petites entreprises. Un avenant EPLI à votre police BOP coûtera environ 300 $ par an.

Vous pourriez penser que les startups sont à l’abri et que c’est une dépense inutile. Les données disent le contraire.

Le nombre de procès intentés par des employés a augmenté de 400 % au cours des 30 dernières années, et 41,5 % de ces procès concernent des entreprises de moins de 100 employés.

Le coût moyen d’un règlement à l’amiable est de 75.000 $. Perdre au tribunal vous coûtera en moyenne 217.000 $.

Fourchette de coûts pour les start-ups

Si vous avez une police d’assurance pour propriétaire d’entreprise, votre assureur peut offrir des avenants EPLI. Un avenant EPLI ajoutera une couverture EPLI à votre BOP standard. Il coûte généralement entre 300 et 500 $ par an pour une petite entreprise.

Une police pour une startup de 10 à 15 employés devrait être de l’ordre de 1.200 à 2.000 $ par an.

Une startup technologique de 40 à 50 employés peut payer jusqu’à 4.000 -5.000 $ par an.

Combien coûte l’assurance cyber-responsabilité civile (violation de données) ?

Les polices d’assurance cyber-responsabilité peuvent coûter aussi peu que 500 $ par an, ou jusqu’à 5.000 $ ou plus.

Le coût des polices d’assurance cyber-responsabilité civile dépend à nouveau fortement des besoins individuels de votre entreprise. Si votre entreprise traite des paiements ou des informations sensibles pour de grandes sociétés, vous avez besoin de limites de police beaucoup plus élevées qu’un concepteur de sites web qui crée des sites pour de petites entreprises.

Si vous stockez ou traitez électroniquement des données sensibles, vous êtes techniquement responsable de tout dommage qui en résulte. C’est pourquoi même les petites entreprises eCommerce peuvent avoir besoin d’une telle police.

Le principal facteur de différenciation est le montant de la police ou de la limite de la police, qui est basé sur les dommages prévus en cas de fuite de données, de piratage ou de temps d’arrêt prolongé.

Coûts moyens et fourchette de coûts

Comme il s’agit plutôt d’une police de niche, et que la taille de la police et les primes diffèrent considérablement, il y a peu d’informations.

Selon Progressive Commercial, une police d’assurance cyber-responsabilité pour une startup pourrait vous coûter entre 500 et 5.000 $. Selon HowMuch.net, les devis reçus varient de 750 à 8.000 $.

D’autres sources ont indiqué des fourchettes entre 1.100 et 22.000 $ par an.

Si votre startup stocke directement des informations sur les cartes bancaires ou gère des paiements, cela a un impact considérable sur les coûts potentiels des violations. Dans ces situations, les coûts s’élèvent en moyenne à 150 $ par dossier perdu. En d’autres termes, une police d’assurance est pratiquement sans valeur, à moins que vous n’optiez pour une police suffisamment importante pour couvrir la plupart des pertes potentielles.

En fin de compte, cela signifie que les chiffres moyens ou médians ne vous disent probablement pas grand-chose sur le montant que vous allez payer.

Une startup qui ne traite pas directement des informations importantes sur les clients se verra probablement proposer des primes se situant dans le bas de la fourchette, entre 500 et 1.000 $.

Une startup qui traite directement de nombreux dossiers clients paiera des primes annuelles d’au moins 3.000 à 5.000 $.

Facteurs qui influent sur le coût de votre assurance

Le coût de l’assurance de votre entreprise dépend de nombreux facteurs. Le premier facteur est celui des polices que vous choisissez d’employer pour votre entreprise. Mais ce n’est pas le seul, loin s’en faut.

Taille de l’entreprise et masse salariale

Si vous dirigez une petite startup et que vous ne travaillez qu’avec des indépendants, vous pouvez probablement vous passer d’une assurance responsabilité civile générale. Son coût médian est de 500 $ par an pour les startups et les petites entreprises.

Mais si vous embauchez des personnes à temps plein, vous êtes très probablement tenu par la loi de l’État d’assurer l’indemnisation des travailleurs. Cela coûte généralement plusieurs centaines, voire quelques milliers de dollars, par employé et par an. Le montant réel dépend des lois locales et d’autres facteurs.

Vous vous souvenez que Buffer paie 2,9 % de sa masse salariale en assurance maladie et en assurance d’accidents du travail ?

Modèle industriel et commercial et portée des dommages potentiels

D’autres facteurs sont le secteur d’activité de votre entreprise et la portée inhérente de toute responsabilité potentielle. La pire chose qu’un coiffeur puisse faire est de piquer l’oreille de quelqu’un ou de provoquer une réaction allergique. Les dommages possibles dans ce cas sont de l’ordre de la centaine de dollars.

Mais une société de développement qui sous-traite pour Amazon est dans une situation très différente. Si un problème dans leur produit livrable provoque un piratage ou un temps d’arrêt important, cela représente des millions de dollars de dommages.

Un SaaS B2C qui enregistre des milliers d’enregistrements de clients, y compris des informations sur les cartes bancaires, est également plus vulnérable.

Limite de couverture et primes

Une limite de couverture est un paiement maximum d’une police particulière. Cette limite a un impact direct sur votre prime d’assurance.

Lorsque vous travaillez avec un agent d’assurance, vous pouvez penser qu’il recommande une limite de couverture astronomique pour obtenir une prime plus élevée.

Même si c’est parfois le cas, les startups sont vulnérables aux poursuites judiciaires et peuvent faire face à des scénarios catastrophes très coûteux.

Vous devez choisir des limites qui reflètent votre secteur d’activité, la taille de votre entreprise et votre modèle commercial.

Risque pour les employés

Le risque lié aux employés a également une incidence sur les coûts d’assurance de votre entreprise. Plus précisément, il s’agit d’un facteur pour vos polices d’assurance maladie et d’assurance contre les accidents du travail. La plupart des employés de startup entrent dans la catégorie du travail de bureau, qui est considérée comme très peu risquée. Heureusement, les polices d’assurance en tiennent compte, de sorte que l’assurance de vos employés de bureau ne coûte généralement qu’un infime pourcentage de leur salaire.

Si vous employez des travailleurs manuels comme des charpentiers, vous paierez probablement plus d’assurance pour ces quelques employés que pour l’ensemble de votre personnel de bureau.

Localisation

Vous êtes toujours soumis aux lois et réglementations locales, ce qui a un impact sur les politiques nécessaires à votre entreprise et sur le coût.

L’assurance des biens commerciaux est également fortement influencée par les prix de l’immobilier, le risque de conditions météorologiques extrêmes, etc.

Les entreprises distribuées doivent respecter les réglementations locales

Il ne suffit pas de tenir compte du lieu d’enregistrement de votre société et de l’emplacement de vos bureaux. En tant que startup, votre entreprise est probablement distribuée, et vous avez probablement des travailleurs à distance sur votre liste de paie.

En fonction des réglementations locales dans les États et les pays, il se peut que vous deviez payer une prime différente d’un employé à l’autre. Celles-ci ont un impact direct sur l’assurance des accidents du travail, avec des taux moyens allant de 0,75 à 2,74 $ par 100 $ de masse salariale rien qu’aux États-Unis.

Comme la législation en matière d’assurance diffère d’un État à l’autre et d’un pays à l’autre, il se peut même que vous deviez proposer des polices complètement différentes. C’est le seul inconvénient d’une équipe à distance (que nous approuvons néanmoins fortement).

Mais cela ne signifie pas que votre équipe fondatrice doive passer des heures à s’enterrer sous des documents juridiques. Vous pouvez utiliser un service POE pour régler ces questions. Le travail supplémentaire et le risque de ne pas être conforme n’en valent pas la peine.

Nous avons couvert toutes les polices d’assurance commerciale standard dont vous pourriez avoir besoin et leurs coûts moyens. Nous vous avons même donné quelques estimations basées sur notre expérience.

N’oubliez pas que les besoins et les coûts réels de votre entreprise en matière d’assurance ne peuvent être déterminés par la seule lecture d’un article de blog. Cela est particulièrement vrai pour les entreprises distribuées dont les employés à plein temps sont répartis dans le monde entier.

Si vous êtes un fondateur de startup, vous savez que trouver la bonne police d'assurance pour votre entreprise peut être un casse-tête. 🤯 Laissez cet article être votre guide pour naviguer dans le processus 👇Click to Tweet

Résumé

Si vous êtes un propriétaire unique travaillant à partir d’un bureau à domicile ou d’un espace de co-working, et que les informations les plus sensibles que vous stockez sous forme numérique sont des adresses e-mails, une police d’assurance responsabilité civile générale à 40-50 $ par mois est probablement la seule assurance dont vous aurez besoin.

Mais si vous sauvegardez des informations sur des cartes bancaires ou si vous êtes consultant pour de gros contrats pour des entreprises technologiques, la partie la plus coûteuse du portefeuille d’assurance de votre startup sera probablement l’assurance cyber-responsabilité civile.

Alors que couvrir chaque partie de votre entreprise peut vous coûter quelques milliers de dollars par an, une seule violation de données peut vous coûter 86.500 $ ou plus. Et si un bogue dans votre logiciel entraîne une perte de productivité de quelques jours pour une grande entreprise, ce chiffre est dérisoire en comparaison.

Les startups sont tout aussi vulnérables à ce type d’événements que les entreprises traditionnelles. Il est donc essentiel de protéger votre entreprise et vos ressources contre les pires scénarios.


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 29 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.