En tant que spécialiste du marketing, vous pouvez passer des heures, voire des jours, à élaborer l’e-mail parfait. Toutefois, si votre message atterrit dans le dossier des spams, votre dernière campagne est certainement vouée à l’échec.

Heureusement, il existe un moyen de contourner le redoutable trou noir des dossiers de spam. En mettant en œuvre l’authentification des e-mails, vous pouvez prouver aux fournisseurs de services Internet (FSI) que vos e-mails de marketing sont légitimes et méritent une place dans la boîte de réception des destinataires.

Cet article explique ce qu’est l’authentification des e-mails, pourquoi elle est essentielle et comment elle fonctionne. Nous vous montrerons ensuite comment la mettre en œuvre dans trois des outils de marketing par e-mail les plus populaires.

C’est parti !

Ce qu’est l’authentification des e-mails (et comment elle fonctionne)

Personne n’aime le spam. Les FAI s’efforcent constamment de réduire le nombre de messages indésirables que nous recevons dans nos boîtes de réception. Pour cela, ils examinent la source de l’e-mail et vérifient s’il s’agit d’un expéditeur légitime – ou d’un spammeur potentiel.

C’est là que l’authentification des e-mails entre en jeu. Il s’agit d’un ensemble de méthodes que le serveur récepteur peut utiliser pour vérifier que le message n’est pas un faux.

Dans le cadre de ce contrôle, le serveur vérifiera que le message provient de la personne indiquée dans le champ « De ». De cette manière, l’authentification des e-mails peut empêcher l’usurpation d’identité et les escroqueries par hameçonnage, où un e-mail semble provenir d’un domaine légitime mais est envoyé par un tiers malveillant.

Le serveur du destinataire déterminera également si l’e-mail a été modifié pendant le transit. Cela peut protéger vos contacts contre les attaques de type « machine-in-the-middle ».

Il existe plusieurs façons de mettre en œuvre l’authentification des e-mails. Chaque approche a son propre processus de configuration et donne une tournure unique à l’authentification. Cependant, vous établirez généralement des règles pour authentifier les e-mails envoyés depuis votre domaine. Vous configurerez ensuite vos serveurs et votre infrastructure de messagerie pour mettre en œuvre ces règles, puis vous les publierez dans les enregistrements de votre système de noms de domaine (DNS) pour chaque domaine d’envoi.

Les serveurs de messagerie récepteurs peuvent se référer à ces règles lors de l’authentification des messages entrants. Si votre message semble légitime, le serveur le remettra dans la boîte de réception du destinataire. Toutefois, si votre message échoue à cette vérification, il peut être rejeté, mis en quarantaine ou envoyé directement dans les spams.

En tant que spécialiste du marketing, vous pouvez passer des heures à élaborer l'e-mail parfait... mais s'il finit dans le dossier spam, alors votre campagne est presque certainement tombée à l'eau. 😅 Apprenez ici comment arrêter cela ⬇️Click to Tweet

Pourquoi l’authentification des e-mails est importante

Pour le destinataire, l’authentification des e-mails a un objectif clair. Elle permet de protéger la personne contre les spams, les escroqueries par hameçonnage et autres e-mails malveillants.

Sans authentification, des tiers peuvent facilement modifier la source des e-mails pour contourner les filtres anti-spam. Ils peuvent même copier votre image de marque unique pour faire croire à vos clients qu’il s’agit d’une communication légitime.

Toute attaque visant à usurper l’identité de votre entreprise constitue une menace considérable pour la confiance des clients. C’est pourquoi l’authentification des e-mails est un outil essentiel pour protéger votre réputation et fidéliser votre public.

L’authentification augmente les chances que le serveur récepteur fasse confiance à vos e-mails. En revanche, si vos messages semblent provenir d’un domaine inconnu ou inattendu, il y a de fortes chances qu’ils finissent dans les dossiers de spam.

De faibles taux de délivrabilité des e-mails se traduisent presque inévitablement par un faible retour sur investissement (ROI) de votre marketing de contenu. En mettant en œuvre l’authentification des e-mails, vous devriez constater un impact positif sur vos taux de conversion des e-mails.

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises envoient leurs e-mails en utilisant une plateforme tierce, comme Mailchimp, Constant Contact ou d’autres outils alternatifs. Vous pouvez utiliser ces plateformes pour créer des campagnes automatisées et effectuer une segmentation.

Mailchimp.
Mailchimp.

En authentifiant votre domaine et votre adresse e-mail, ces plateformes peuvent envoyer des messages en votre nom à partir du domaine de votre site web. Par exemple, Mailchimp supprimera les informations d’authentification par défaut (via mcsv.net ou au nom de mcsv.net) qui apparaissent à côté du champ « De » de votre campagne. Cela améliore la visibilité de votre marque et peut inciter vos contacts à ouvrir vos e-mails.

Vous êtes peut-être inquiet à l’idée d’ajouter beaucoup de contenu complexe à vos e-mails. Cependant, la plupart des informations d’authentification sont transmises dans l’en-tête du message, elles ne sont donc pas visibles. Cela signifie que l’authentification ne devrait pas avoir d’impact sur la qualité du contenu de vos e-mails.

5 Méthodes d’authentification primaire des e-mails

L’authentification d’e-mail exige que les serveurs d’envoi et de réception se coordonnent et coopèrent. Heureusement, les normes d’authentification de l’e-mail garantissent que tous les clients et fournisseurs d’e-mail parlent le même langage. Avant de vous montrer comment mettre en œuvre l’authentification, examinons ces normes sous-jacentes.

1. DomainKeys Identified Mail (DKIM)

DomainKeys Identified Mail (DKIM) fournit une clé publique unique qui s’associe à une clé privée. Cette signature DKIM est un en-tête ajouté au message et sécurisé par cryptage.

De cette façon, DKIM peut vérifier que l’e-mail provient d’un expéditeur légitime. Une signature DKIM peut également empêcher les pirates de modifier un e-mail pendant son transit dans le cadre d’une attaque de type « machine-in-the-middle ».

Voici un exemple d’enregistrement DKIM que Mailchimp utilise pour l’authentification :

CNAME record: k1._domainkey.yourdomain.com

Valeur (se résout en) : dkim.mcsv.net

En attendant, voici un exemple d’enregistrement DKIM avec MailerLite, en utilisant un enregistrement TXT :

TXT Name: ml._domainkey.yourdomain.com
TXT Value: k=rsa; p=MIGfMA0GCSqGSIb3DQEBAQUAA4GNADCBiQKBgQDdgIGns7EFVltvAkNNdbXD9KYSzAUNQky8POXwH6

En général, les signatures DKIM ne sont pas visibles pour le destinataire, car la validation est effectuée au niveau du serveur. Cela signifie que l’ajout d’enregistrements DKIM peut améliorer vos taux de délivrabilité sans avoir d’impact sur la qualité de vos e-mails.

2. Sender Policy Framework (SPF)

Sender Policy Framework (SPF) est une norme d’authentification qui vérifie votre identité en tant qu’expéditeur d’e-mail. Cette politique compare l’adresse IP du serveur de messagerie de l’expéditeur à une liste d’adresses IP autorisées à envoyer des e-mails depuis ce domaine. L’enregistrement SPF est ajouté au DNS de l’expéditeur.

Chaque fois qu’un serveur reçoit un e-mail, votre FAI utilise l’enregistrement SPF pour vérifier l’adresse IP de l’expéditeur. En supposant que cette valeur corresponde à l’enregistrement SPF, l’e-mail sera bien livré.

Si vous ne fournissez pas d’authentification SPF, le serveur destinataire peut rejeter vos messages car ils proviennent d’une adresse d’expéditeur non vérifiée. Voici un exemple d’enregistrement TXT SPF que Mailchimp utilise pour effectuer l’authentification des e-mails :

v=spf1 include:servers.mcsv.net ?all

Certaines des plus grandes entreprises du monde utilisent SFP, notamment Google, Comcast, Verizon, Live.com et Cox.net.

3. Sender ID

Développé par Microsoft, Sender ID est souvent assimilé à SPF. Sender ID et SPF vérifient tous deux l’adresse IP de l’expéditeur par rapport au propriétaire enregistré du domaine. Toutefois, leurs approches sont légèrement différentes.

Sender ID utilise l’algorithme PRA (Purported Responsible Address) pour examiner l’adresse de l’expéditeur visible dans le message. Voyons un exemple d’enregistrement Sender ID :

v=spf1 include:servers.mcsv.net ?all spf2.0/pra include:servers.mcsv.net ?all

Sender ID était principalement utilisé par Hotmail et Windows Live Mail, qui n’existent plus. Comme il n’a pas été largement adopté, Microsoft a supprimé le site officiel de Sender ID.

Bien qu’il soit facile de considérer l’identification de l’expéditeur comme obsolète, elle est encore utilisée dans quelques solutions, notamment dans les serveurs Microsoft Exchange sur site. Certains FAI tels que Comcast et AT&T utilisent également Sender ID.

4. Domain Message Authentication Reporting and Conformance (DMARC)

La norme DMARC (Domain Message Authentication Reporting and Conformance) est une politique de traitement des e-mails dont l’authentification SPF ou DKIM échoue. Cela vous permet de mieux contrôler votre système d’authentification des e-mails et de protéger le destinataire contre les attaques de phishing et de spoofing.

Grâce à DMARC, vous pouvez indiquer au serveur de messagerie récepteur comment il doit réagir lorsqu’il reçoit un message qui semble provenir de votre domaine mais qui ne satisfait pas aux exigences d’authentification SPF ou DKIM. Voici un exemple d’enregistrement DMARC utilisant un enregistrement TXT :

v=DMARC1;p=reject;pct=100;rua=mailto:yourdomain.com

Vous pouvez également utiliser DMARC pour demander aux serveurs de messagerie des rapports sur les messages ayant échoué et sur l’usurpation potentielle de votre domaine. Ces rapports peuvent vous aider à identifier tout problème d’authentification et toute activité malveillante concernant les messages envoyés depuis votre domaine.

5. Brand Indicators for Message Identification (BIMI)

La norme BIMI (Brand Indicators for Message Identification) permet de joindre le logo de votre marque à vos e-mails authentifiés. En coulisses, le BIMI est un enregistrement texte stocké dans vos enregistrements DNS et contient l’emplacement du logo de votre entreprise.

Le fournisseur d’e-mails récupère votre enregistrement textuel BIMI à l’aide d’une consultation DNS chaque fois qu’il reçoit un message. Dès que le fournisseur trouve votre logo, il joint ce graphique à l’e-mail dans la boîte de réception du destinataire.

Cette simple vérification visuelle permet aux destinataires de repérer votre message et de vérifier son authenticité. Si jamais ils reçoivent un message qui ne contient pas votre logo, vos contacts sauront immédiatement qu’il s’agit d’un message suspect.

Contrairement aux autres méthodes de vérification que nous avons explorées, BMI est la seule approche qui fournit un indice visuel aux destinataires. Cela devrait également permettre de réduire le nombre de personnes qui signalent à tort vos messages comme étant des spams, ce qui peut augmenter vos taux de délivrabilité.

L’internaute type reçoit des dizaines, voire des centaines d’e-mails chaque jour. En affichant votre logo dans la boîte de réception du destinataire, BIMI peut vous aider à capter l’attention du destinataire et l’encourager à interagir avec vos e-mails.

BIMI peut également être un moyen de commercialiser votre marque, que la personne choisisse ou non d’interagir avec vos messages. Même si la personne n’ouvre jamais votre e-mail, elle verra votre objet, l’adresse de l’expéditeur et votre logo. C’est un excellent moyen d’établir la reconnaissance de votre marque.

Comment configurer l’authentification des e-mails

L’authentification des e-mails peut sembler complexe, mais elle est relativement simple à mettre en place. Même si vous avez déjà mis en place l’authentification et que vous utilisez le même outil de marketing par e-mail depuis un certain temps, il est toujours judicieux de s’assurer que les enregistrements corrects sont en place et validés.

Si vous avez récemment changé de fournisseur de DNS, vous voudrez vérifier vos enregistrements, car cela peut facilement affecter l’authentification de vos e-mails. L’un de nos clients a récemment changé de fournisseur DNS et sa newsletter a été envoyée directement dans les dossiers de spam pendant près d’un mois avant que quelqu’un ne s’en rende compte. Cela était dû à un enregistrement d’authentification manquant.

À la suite de ce dérapage, leur taux d’ouverture a chuté de 4,79 % par rapport au mois précédent, et leur taux de clics a diminué de 1,56. Cela illustre parfaitement pourquoi vous ne pouvez pas prendre le risque d’envoyer vos messages dans les spams.

Faisons en sorte que cela n’arrive pas à vos e-mails. Voici comment configurer l’authentification pour trois des plateformes de messagerie les plus populaires.

1. Mailchimp

Mailchimp est l’un des outils de marketing par e-mail les plus connus et les plus utilisés sur le web.

Par défaut, Mailchimp applique l’authentification DKIM à toutes vos campagnes. Toutefois, si vous utilisez un domaine de messagerie personnalisé, il est judicieux de configurer votre propre authentification DKIM. Mailchimp affichera alors les informations de votre domaine dans l’en-tête de l’e-mail. Cela peut augmenter vos taux de livraison et donne instantanément à votre communication un aspect plus professionnel. Elle s’aligne également sur votre DMARC et vous permet d’utiliser BIMI.

Pour authentifier votre domaine, vous devrez copier/coller les informations de Mailchimp dans les enregistrements CNAME de votre domaine. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous devrez également authentifier votre domaine. Cela permet à Mailchimp de vérifier que vous avez la permission d’envoyer des e-mails à partir de cette adresse.

Pour authentifier votre domaine, connectez-vous à votre compte Mailchimp. Sélectionnez ensuite le bouton Web qui apparaît dans la partie gauche de l’écran.

Connectez-vous à Mailchimp et sélectionnez le bouton « Web ».
Connectez-vous à Mailchimp et sélectionnez le bouton « Web ».

Ensuite, allez dans Domaines > Ajouter et vérifier un domaine. Lorsque vous y êtes invité, saisissez l’adresse e-mail du domaine que vous souhaitez vérifier, puis cliquez sur Envoyer un e-mail de vérification.

Si vous ne disposez pas déjà d’une adresse e-mail professionnelle avec un domaine personnalisé, nous vous recommandons Google Workspace.

Vérifiez votre nom de domaine dans Mailchimp.
Vérifiez votre nom de domaine dans Mailchimp.

Mailchimp fournira alors les enregistrements DNS DKIM et SPF. Pour compléter l’authentification de votre domaine, vous devrez les ajouter auprès de votre fournisseur DNS ou de votre registraire de domaine.

Voyons comment vous pouvez y parvenir en utilisant le DNS premium de Kinsta. Pour commencer, connectez-vous à votre tableau de bord MyKinsta et sélectionnez Kinsta DNS.

Sélectionnez Kinsta DNS.
Sélectionnez Kinsta DNS.

Trouvez le domaine que vous souhaitez associer à votre plateforme d’e-mail, puis cliquez sur le lien Gérer qui l’accompagne. Dans le coin supérieur droit, cliquez sur Ajouter un enregistrement DNS :

Cliquez sur le bouton « Ajouter un enregistrement DNS ».
Cliquez sur le bouton « Ajouter un enregistrement DNS ».

Pour la méthode d’authentification DKIM, sélectionnez l’onglet CNAME. Vous pouvez maintenant ajouter l’enregistrement CNAME en utilisant les valeurs fournies par Mailchimp.

Sélectionnez l'onglet CNAME.
Sélectionnez l’onglet CNAME.

Dans le champ Nom d’hôte, saisissez ce qui suit : k1._domainkey. Sachez que la plupart des outils de gestion des DNS ajouteront automatiquement le domaine. Veillez donc à ne pas saisir la totalité de la valeur fournie par Mailchimp.

Dans le champ Pointe vers, saisissez ce qui suit : dkim.mcsv.net. Cliquez ensuite sur Ajouter un enregistrement DNS.

Vous allez ajouter un enregistrement TXT en utilisant les valeurs de Mailchimp pour la méthode d’authentification SPF. Cela signifie qu’il faut cliquer à nouveau sur Ajouter un enregistrement DNS et sélectionner TXT.

Vous avez des problèmes de temps d'indisponibilité et de WordPress ? Kinsta est la solution d'hébergement conçue pour vous faire gagner du temps ! Découvrez nos fonctionnalités

Sélectionnez TXT.
Sélectionnez TXT.

Vous pouvez laisser le champ Nom d’hôte vide. Dans le champ Contenu, saisissez ce qui suit : v=spf1 include:servers.mcsv.net ?all.

Ensuite, cliquez sur Ajouter un enregistrement DNS. Revenez au tableau de bord de Mailchimp et sélectionnez Authentifier le domaine. La propagation des enregistrements DNS peut prendre un certain temps, vous devrez donc être patient. Vous pouvez vérifier l’état de vos enregistrements en utilisant whatsmydns.

Page d'accueil de whatsmydns.net.
Page d’accueil de whatsmydns.net.

Dès que ces enregistrements se propageront, votre e-mail et votre domaine seront authentifiés. À ce stade, nous vous recommandons de modifier l’adresse « De » de votre liste afin qu’elle corresponde à votre nom de domaine. Cela permet d’éviter toute confusion et que vos messages soient marqués à tort comme spam.

2. Constant Contact

Constant Contact est une application populaire de marketing par e-maill qui constitue une excellente alternative à Mailchimp. Cet outil dispose d’un large éventail de modèles optimisés pour les mobiles et d’outils d’édition intuitifs.

Après avoir lancé votre campagne, vous pouvez la suivre en temps réel grâce aux outils d’analyse et de rapport intégrés de Constant Contact.

Constant Contact.
Constant Contact.

Tout l’e-mail de Constant Contact est déjà signé DKIM et devrait passer un contrôle SPF. Toutefois, la société recommande d’activer la fonction d’authentification de Constant Contact. Celle-ci vous permet de vous inscrire en tant qu’expéditeur autorisé à partir du domaine d’envoi de Constant Contact.

L’authentification Constant Contact peut renforcer votre image de marque et rendre votre message reconnaissable par les destinataires. Cela peut minimiser le nombre de personnes qui signalent vos messages comme étant du spam.

Connectez-vous au tableau de bord de Constant Contact et sélectionnez Mon compte pour activer cette fonctionnalité. Dans la section Mon profil, allez aux Réglages d’authentification des campagnes d’e-mail > Activer l’authentification avec Constant Contact.

Vous pouvez maintenant saisir l’adresse e-mail que vous souhaitez authentifier, y compris les adresses webmail gratuites telles que celles de Gmail et Outlook. Après avoir saisi votre adresse, cliquez sur Enregistrer. Notez que le provisionnement d’un compte avec authentification peut prendre jusqu’à 24 heures, vous devrez donc peut-être attendre.

Le FAI verra votre adresse d’en-tête d’expéditeur dans l’e-mail chaque fois que vous enverrez un e-mail. Il examinera ensuite vos enregistrements d’authentification publiés et confirmera que vous êtes un expéditeur légitime.

Sachez simplement que l’adresse en-tête de l’expéditeur sera visible pour le destinataire, bien que son apparence puisse varier selon le client de messagerie. Cependant, votre valeur Reply-To-Address reste la même afin que toute réponse soit envoyée directement à votre adresse e-mail plutôt qu’au serveur Constant Contact.

3. HubSpot

Alimentés par le célèbre CRM (Customer Relationship Management), les outils de marketing par e-mail de HubSpot disposent de tout ce dont vous avez besoin pour créer des campagnes d’aspect professionnel. Après la conception de vos e-mails, HubSpot fournit des tests A/B et des analyses que vous pouvez utiliser pour optimiser vos campagnes et obtenir les meilleurs résultats.

Si vous souhaitez envoyer des messages à partir de votre domaine en utilisant l’authentification DKIM, vous pouvez connecter votre domaine d’envoi d’emails à HubSpot. La première étape consiste à authentifier votre domaine dans votre compte HubSpot. Dans le tableau de bord HubSpot, cliquez sur l’icône Réglages dans la barre de navigation principale.

Cliquez sur « Réglages » dans le tableau de bord HubSpot.
Cliquez sur « Réglages » dans le tableau de bord HubSpot.

Ensuite, allez dans Site web > Domaines et URL > Connecter un domaine. Dans la boîte de dialogue suivante, sélectionnez Envoi d’e-mail, puis cliquez sur Connecter. Vous serez maintenant dirigé vers l’écran de connexion du domaine.

Lorsque vous y êtes invité, saisissez l’adresse e-mail que vous voulez utiliser pour tous les e-mails que vous envoyez à partir de ce domaine. Ensuite, cliquez sur Suivant.

Si vous ne voyez aucun réglage de domaine, il se peut que vous n’ayez pas la permission d’afficher cette partie du portail HubSpot. Pour remédier à cette situation, contactez votre super administrateur, qui devrait vous accorder les autorisations nécessaires.

Maintenant que vous avez créé votre signature DKIM, vous pouvez la connecter à vos enregistrements DNS. Les clients de Kinsta peuvent se connecter au tableau de bord MyKinsta et choisir Kinsta DNS dans le menu de gauche. Vous pouvez ensuite trouver le domaine en question et cliquer sur le lien Gérer qui l’accompagne.

Dans le coin supérieur droit, cliquez sur Ajouter un enregistrement DNS. Ensuite, sélectionnez l’onglet TXT. Vous pouvez maintenant saisir toutes les informations fournies par HubSpot pour authentifier votre domaine d’envoi.

Surveillez la santé de votre authentification des e-mails

L’authentification de votre e-mail fonctionnera en arrière-plan la plupart du temps, sans nécessiter de maintenance quotidienne. Cependant, l’authentification peut faire la différence entre votre dernière campagne qui génère des taux de clics (CTR) très élevés ou qui finit dans les spams.

Avec des enjeux aussi élevés, il est judicieux de surveiller la santé de votre authentification des e-mails. Cela signifie qu’il faut garder un œil attentif sur vos mesures de marketing.

Des pics dans vos taux de rebond, ou une chute soudaine de l’engagement, peuvent indiquer qu’il y a un problème avec la mise en œuvre de votre authentification des emails. Heureusement, toutes les plateformes d’e-mail marketing que nous avons couvertes dans cet article disposent d’outils d’analyse intégrés.

Si vous utilisez Mailchimp, vous pouvez afficher des informations détaillées sur votre dernière campagne d’e-mail. Pour commencer, sélectionnez l’icône Campagnes.

Sélectionnez le bouton « Campagnes » dans Mailchimp.
Sélectionnez le bouton « Campagnes » dans Mailchimp.

Ensuite, veuillez trouver l’e-mail que vous souhaitez examiner et sélectionner le bouton Voir le rapport qui l’accompagne. Mailchimp affichera alors toutes les informations relatives à cette campagne, y compris les taux de rebond et d’ouverture.

Cliquez sur le bouton « Voir le rapport » dans Mailchimp.
Cliquez sur le bouton « Voir le rapport » dans Mailchimp.

Si vous utilisez Constant Contact, votre tableau de bord comporte un onglet « Rapports » dédié. Vous pouvez y consulter vos analyses sur une période spécifique.

Cela vous permet de vérifier si vos campagnes ont connu un changement soudain dans les niveaux d’engagement ou un pic inquiétant dans les taux de rebond. Si vous découvrez un problème, vous pouvez déterminer le moment exact où il s’est produit en explorant différentes plages de dates.

Si vous êtes un adepte de HubSpot, vous pouvez consulter les mesures de performance de n’importe quel e-mail en vous connectant à votre tableau de bord HubSpot. Là, rendez-vous vers Marketing > E-mail.

Allez jusqu'à Marketing puis E-mail dans HubSpot.
Allez jusqu’à Marketing puis E-mail dans HubSpot.

Sélectionnez l’e-mail que vous souhaitez examiner dans l’écran suivant, puis cliquez sur Voir les détails. Cela ouvre l’onglet Performance, où vous pouvez obtenir un aperçu de haut niveau de l’engagement de cet e-mail.

Vous cherchez un moyen de contourner le redoutable trou noir qu'est le dossier spam ? 📧 Cet article a tout ce dont vous avez besoin ✅Click to Tweet

Résumé

Le marketing par e-mail est un excellent moyen d’accroître la notoriété d’une marque et de faire progresser vos contacts dans le tunnel de vente. Toutefois, si vous ne procédez pas à l’authentification des e-mails, vos campagnes soigneusement élaborées risquent d’atterrir dans les dossiers de spam des destinataires.

Récapitulons rapidement les cinq principales méthodes d’authentification des e-mails :

  1. DomainKeys Identified Mail (DKIM) : Cette méthode ajoute une signature chiffrée à l’en-tête de vos messages de marketing.
  2. Sender Policy Framework (SPF) : Une norme technique qui vous permet de publier un enregistrement DNS de tous les domaines que vous utilisez pour envoyer vos e-mails de marketing.
  3. Sender ID : Promue par Microsoft, cette norme n’est utilisée aujourd’hui que par quelques technologies sélectionnées pour détecter l’usurpation d’identité.
  4. Domain Message Authentication Reporting and Conformance (DMARC) : Il indique au serveur comment répondre s’il reçoit un message qui prétend provenir de votre domaine, mais qui échoue à l’authentification SPF ou DKIM.
  5. Brand Indicators for Message Identification (BIMI) : Cette méthode unique consiste à ajouter votre logo aux messages authentifiés dans la boîte de réception du destinataire.

Vous avez des questions sur la mise en œuvre de l’authentification des e-mails ? Faites-nous en part dans la section des commentaires ci-dessous !


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 35 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.