Dans un monde numérique de plus en plus concurrentiel, il est facile pour votre message de se perdre dans la boîte de réception. Plus de 280 milliards d’emails sont envoyés chaque jour, en attente d’ouverture et de clics, mais souvent non lus.

Avec tant de concurrence pour obtenir votre e-mail en face de vos abonnés, il peut sembler épuisant d’investir du temps dans une stratégie d’e-mail marketing. Mais avant de la passer en pertes et profits, sachez que l’e-mail commercial a l’un des ROI les plus élevés des tactiques de marketing numérique. Pour chaque dollar que vous dépensez en marketing par e-mail, vous gagnez 38$ en retour.

Ça vaut le coup d’y jeter un coup d’œil, non ? Heureusement, il existe de nombreux conseils pour vous aider à donner un avantage concurrentiel à votre stratégie d’e-mail marketing. Dans cet article, nous allons parler de 11 conseils que vous pouvez commencer à utiliser dès maintenant pour augmenter vos taux de conversion d’e-mail et d’abonnement. La première chose à faire, c’est de dresser une liste.

  1. Établir une liste d’abonnés solide
  2. Choisir la bonne plate-forme d’automatisation
  3. Gardez votre message court et doux
  4. Créez la ligne de sujet parfaite
  5. Engagez le dialogue avec votre audience
  6. Ajoutez le partage social à vos e-mails
  7. Inclure un fort appel à l’action
  8. Ne submergez pas vos abonnés
  9. Évitez le piège du spam
  10. N’oubliez pas l’optimisation mobile
  11. Testez, mesurez et répétez

1. Établir une liste d’abonnés solide

Quelle que soit la solidité de votre stratégie d’e-mail marketing, si vous n’avez pas de liste d’abonnés, vous n’en récolterez jamais les fruits. Le marketing par e-mail, selon la Data and Marketing Association, offre un excellent rendement du capital investi, soit un rendement de 4300% sur votre investissement en marketing.

Pour augmenter ce retour sur investissement d’une manière ayant un impact sur votre résultat net, vous devez construire, entretenir et développer votre liste d’abonnés par e-mail. Alors, comment commence-t-on à ratisser les inscriptions ? Voici trois points de départ faciles.

Lancer un blog

Si vous n’avez pas encore de blog, n’y pensez pas, faites-le. Les spécialistes du marketing qui utilisent les blogs pour générer des prospects et des inscriptions voient 97% plus de prospects entrants en moyenne que ceux qui ne bloguent pas. Nous pouvons également nous en porter personnellement garants chez Kinsta. Consultez la liste de contrôle SEO que nous avons utilisé pour augmenter notre trafic de 571%.

Notre  liste d’adresses email est souvent le principal moteur du trafic vers notre contenu le jour de sa publication et nous fournit un moyen de faire passer notre contenu devant nos lecteurs les plus avides. – Buffer

Un seul de leurs articles de blog rapporte entre 600 et 800 visites par jour. C’est 600 à 800 possibilités d’obtenir que quelqu’un s’inscrive à votre liste d’envoi par e-mail. Qui ne veut pas un peu plus de trafic ? 😉

Trafic de blogs sur un seul article

Trafic de blogs sur un seul article

Formulaires d’adhésion

Ajoutez des formulaires d’adhésion à tout. Les gens ne passeront pas de temps à chercher un bouton « S’abonner ». Apportez le leur. Unbounce a découvert que les fenêtres contextuelles sur le clic réussissaient 1 147% mieux que leurs fenêtres contextuelles de sortie.

Formulaires d'adhésion

Formulaires d’adhésion

Si vous ne voulez pas faire de pop-ups, vous pouvez faire ce que nous faisons chez Kinsta et ajouter un panneau glissant (comme vu ci-dessous) au bas de chaque article après qu’un lecteur ait fait défiler 75%. C’est un peu moins intrusif mais tout de même très efficace ! Jetez un coup d’œil aux différentes extensions de génération de prospects que vous pouvez utiliser.

Adhésion Bloom

Adhésion Bloom

Rééseaux sociaux

Utilisez les réseaux sociaux à votre avantage. Optimisez votre bio en incluant un lien vers votre newsletter, envisagez de publier une annonce pour lier du contenu et distribuer du contenu sur vos plateformes sociales. Nathalie Lussier a augmenté sa liste de 3 000 abonnés grâce à son premier défi de discussion et de marketing par e-mail sur Twitter.

Le défi de construire des listes

Le défi de construire des listes

Dans cet article, nous partageons d’autres conseils sur l’établissement de listes : Comment construire une liste de diffusion par e-mail rapidement et efficacement (stratégies éprouvées)

Une fois que vous avez établi une liste de contacts importante, que devriez-vous en faire ?

2. Choisir la bonne plateforme d’automatisation

75% des revenus des emails sont générés par des campagnes d’emails automatisées. C’est logique, non ?

Au fur et à mesure que votre liste s’allonge, vous ne pouvez pas être un hamster frénétique sur une roue sans fin d’e-mails manuels. Vous devez automatiser si vous voulez vous mettre à cette échelle. 72% des spécialistes du marketing affirment que l’automatisation est bénéfique pour leur stratégie organisationnelle et 78% des spécialistes du marketing affirment que les avantages de l’automatisation du marketing contribuent directement aux revenus.

Avantages de l'automatisation du marketing

Avantages de l’automatisation du marketing (Source de l’image : Redeye and TFM&A Insights)

Alors, comment faire fonctionner l’automatisation ? Premièrement, lorsque vous gagnez un nouveau client ou un nouvel abonné, assurez-vous qu’un processus est en place pour lui envoyer un e-mail de bienvenue dans les premières 24 heures. Ça en vaut la peine. Les e-mails de bienvenue génèrent en moyenne 320% de revenus en plus que les autres e-mails promotionnels.

Domino a amélioré ses taux d’ouverture de 11% et augmenté son taux de clics de 23% rien qu’en optimisant ses emails de bienvenue.

Étude de cas avec e-mails de bienvenue

Étude de cas avec e-mails de bienvenue

Deuxièmement, songez à diviser les e-mails plus longs en campagnes au goutte à goutte (drip). Les taux d’ouverture pour les campagnes au goutte-à-goutte sont 80% plus élevés que pour les e-mails non automatisés à envoi unique, et les taux de clics moyens pour les e-mails de campagne au goutte à goutte sont trois fois plus élevés. Sony a vu une augmentation de 157% du nombre de clics grâce à sa campagne de fidélité aux membres du club Sony Rewards.

Et Sony n’est pas seul. Il y a beaucoup d’entreprises qui ont utilisé l’automatisation pour faire monter en flèche leur croissance. Monin, marque de sirops à saveur gourmande, a utilisé l’automatisation du courrier électronique pour segmenter ses clients entre B2C et B2B car ils ont besoin de différentes campagnes marketing. Ça a marché. La campagne d’e-mail automatisée de la fête des Mères de Monin a généré près de 40% des revenus d’e-mail en un mois. Il s’agit d’une augmentation de 20% par rapport à l’année précédente.

Peloton envoie des e-mails de bienvenue dès qu’un client achète un de ses vélos stationnaires ou télécharge l’application.

Exemple d'e-mail de bienvenue

Exemple d’e-mail de bienvenue

Brad Olson, vice-président principal de Peloton Member Expérience parle à de vraies entreprises de la façon dont elles cultivent la loyauté émotionnelle avec leurs e-mails d’intégration.

Comme on pouvait s’y attendre, le taux d’ouverture pour les e-mails d’intégration de Peloton est le plus élevé au début de notre série de bienvenue. Pour capitaliser sur cette première vague d’intérêt, nous avons modifié nos deux premiers e-mails afin d’encourager les comportements les plus corrélés à l’engagement et à la rétention à long terme (Ex : Rejoignez notre communauté Facebook et installez l’application Peloton iOS). – Brad Olson

Vous ne savez pas quelle plateforme d’e-mail marketing choisir ? Jetez un coup d’œil à cette liste de recommandations. Nous sommes de grands fans de MailChimp chez Kinsta.

Maintenant que vous savez quand et comment automatiser vos campagnes, il est temps de penser au contenu.

3. Gardez votre message court et doux

Près de la moitié des consommateurs disent recevoir trop d’e-mails. Pensez à votre propre boîte de réception. C’est une lutte constante pour passer au crible des douzaines d’e-mails chaque jour pour obtenir l’information que vous voulez, n’est-ce pas ?

Alors que les articles de blog et les articles en ligne peuvent s’en tirer avec un plus grand nombre de mots. Vos lecteurs d’e-mail ne veulent pas lire un mini-roman. Ils veulent que vous alliez droit au but. Prenons l’exemple de Postmates. Après une brève introduction, ils vont droit au bénéfice du lecteur, suivi d’un appel clair à l’action.

Exemple d'e-mail bref

Exemple d’e-mail bref (Source de l’image : Hubspot)

Tanner McGrath, chef de produit chez Postmates, l’a dit à eMarketer :

Il ne s’agissait pas seulement de voir quel e-mail avait le taux d’ouverture le plus élevé, mais aussi de déterminer quelle copie permettait à un client de prendre une action spécifique.

Si vous ne pensez pas que la brièveté compte, rappelez-vous que la durée d’attention d’un adulte moyen est inférieure à huit secondes. Alors, quel est le bon curseurt pour la longueur des e-mails ? Bien qu’il ne s’agisse pas d’une mesure universelle, une étude récente de Boomerang a révélé que les e-mails marketing de 125 mots ou moins avaient un taux de réponse d’environ 50% (pour référence, c’est bien au-dessus de la moyenne).

Regardez cet exemple d’Evernote. C’est court, doux et avec un appel clair à l’action. Les lecteurs peuvent assimilier le message et le CTA en quelques secondes.

Exemple d'e-mail bref

Exemple d’e-mail bref (Source de l’image : Really Good Emails)

Paypal fait également un excellent travail en utilisant l’image au lieu du texte pour évoquer l’action. Par exemple, ce e-mail contient moins de 40 mots mais exprime la simplicité d’utilisation de Paypal pour une expérience de paiement facile.

Exemple d'e-mail bref

Exemple d’e-mail bref (Source de l’image : AWeber)

Une fois que vous avez réduit la taille de votre contenu, il est temps d’attirer l’attention de vos lecteurs.

4. Créez la ligne de sujet parfaite

Si vous vous trompez d’objet, le contenu n’a pas d’importance. Vous ne passerez jamais l’aperçu dans la boîte de réception de votre public. 47% des lecteurs décident d’ouvrir ou non un e-mail en se basant uniquement sur l’objet du message.

Alors, comment inciter vos lecteurs à ouvrir votre message ? Une façon est de pratiquer la méthode « bénéfice, logique ou menace », qui consiste simplement à offrir un bénéfice évident, un énoncé de « bon sens » ou un contenu de type « à ne pas manquer ».

Par exemple, Lonely Planet offre un « bénéfice » clair avec le titre « Achetez-en un et obtenez-en un gratuitement sur la totalité jusqu’à vendredi » dans cet e-mail. Les lecteurs en bénéficient en cliquant sur l’e-mail pour obtenir des informations sur la promotion.

Exemple de ligne de sujet d'un e-mail

Exemple de ligne de sujet d’un e-mail (Source de l’image : Really Good Emails)

Comme exemple de « logique », regardez cet e-mail de Barkbox. Leurs membres aiment clairement leurs animaux de compagnie et sont logiquement très susceptibles de célébrer leurs anniversaires. L’objet « Ajoutez une tarte d’anniversaire pour chiots à votre April Barkbox » est un appel logique à l’audience principale de Barkbox.

Exemple de ligne de sujet d'un e-mail

Exemple de ligne de sujet d’un e-mail (Source de l’image : Really Good Emails)

Qu’est-ce qu’un exemple de « menace » ? Jetez un coup d’œil à cet e-mail de SXSW. La menace, dans ce cas, c’est la crainte de manquer la date limite d’inscription. L’objectif de ce type d’objet est de créer un sentiment d’urgence chez votre lecteur.

E-mail d’urgence

E-mail d’urgence (Source de l’image : Campaign Monitor)

Une fois que vous avez identifié votre « hameçon », assurez-vous qu’il est court. Les recherches d’Invespshows montrent que les lecteurs préfèrent des sujets courts et personnalisés. Grammarly le fait bien avec son approche « avantage personnalisé ». C’est court et direct, avec l’avantage évident d’offrir des conseils utiles. Et n’oubliez pas de relire tous vos e-mails avant de les envoyer.

e-mail d’avantage personnalisé

e-mail d’avantage personnalisé (Source de l’image : Instapage)

Maintenant que votre sujet est une œuvre d’art et que votre lecteur est impatient d’ouvrir votre e-mail, quelle est la prochaine étape ?

5. Engagez le dialogue avec votre audience

Nous avons déjà parlé de l’importance de la brièveté. Cela ne devrait pas se faire au détriment de l’engagement du public, cependant. Alors que les spécialistes du marketing affirment qu’un taux d’engagement plus élevé est leur principale priorité en matière d’e-mail marketing, ils admettent également que l’engagement n’est pas une tâche facile.

Difficultés à accroître les taux d'engagement

Difficultés à accroître les taux d’engagement (Source de l’image : Campaign Monitor)

Comment vous assurez-vous que vos lecteurs sont attentifs ? Donnez-leur une raison d’interagir avec vous après avoir lu votre e-mail.

Par exemple, vous pourriez essayer de leur poser des questions. Le cerveau humain est branché avec le désir de répondre à une question une fois qu’elle est posée. Même si vous ne posez pas une réponse directe, une question bien posée plante votre marque dans l’esprit de votre lecteur.

Deuxièmement, un lien vers le contenu pertinent. Il maintient l’engagement de vos lecteurs à l’égard de votre marque. Pardot offre un outil simple pour vous aider à mesurer le niveau d’engagement de votre contenu d’e-mail afin de voir si vous touchez la cible ou si vous laissez les lecteurs ennuyés et confus.

E-mail engagement Pardot

E-mail engagement Pardot (Source de l’image : NewsCred)

Les organisations font preuve de créativité dans leurs stratégies d’engagement. L’équipe marketing de Hammock a mené une expérience pour augmenter les niveaux d’engagement avec leurs e-mails de newsletter.

Au lieu d’un contenu lourd, ils ont rogné, recadré l’e-mail pour en faire un « e-mail d’idées » au lieu d’un bulletin d’information, et « teasé » un contenu plus profond au lieu de tout balancer d’un coup.

E-mail de teaser

E-mail de teaser (Source de l’image : The Daily Egg)

Ça a marché. Ils ont vu les taux d’ouverture augmenter de 48% avec leur nouveau format. Maintenant que vous êtes en contact avec votre public et qu’il vous répond, il est temps d’élargir votre portée.

6. Ajoutez le partage social à vos e-mails

Faites en sorte qu’il soit facile pour votre auditoire de partager votre message, sinon, ils ne le feront pas. Les e-mails avec des boutons de partage social ont un taux de clics plus élevé de 158 % que ceux qui n’en ont pas.

Lorsque vous pensez à la conception, indiquez clairement ce que vos boutons de partage social sont en train de partager. Nous avons tous cliqué sur l’icône « Partager » pour trouver des liens vers quelque chose d’autre que le contenu que nous étions en train de lire. Regardez cet exemple de Salesforce. Les boutons de partage social indiquent clairement ce qui est partagé et sur quelles plateformes.

Boutons de partage d’e-mails

Boutons de partage d’e-mails (Source de l’image : Salesforce)

80% des spécialistes du marketing affirment que leurs efforts de partage sur les réseaux sociaux ont augmenté le trafic sur le Web. Ceci est un ajout facile à vos e-mails qui ajoute de la valeur à vos lecteurs et à vos résultats financiers. Regardez cet e-mail de Ballard’s (un magasin de design européen).

Partage social dans les e-mails

Partage social dans les e-mails (Source de l’image : Betaout)

Chaque boîte a un design simple et épuré avec des avantages clairement indiqués pour chaque plateforme de partage social. Vous pouvez également envisager d’ajouter des extensions à votre blog pour faciliter le partage de contenu entre votre site et vos plateformes sociales.

En parlant de clarté, avez-vous demandé à vos lecteurs quelles actions vous voulez qu’ils effectuent après avoir lu votre e-mail ?

7. Inclure un appel à l’action fort

Si vous ne dites pas à vos lecteurs ce que vous voulez, ils ne le sauront jamais. Chaque e-mail a besoin d’un appel à l’action (CTA) fort et clair. La recherche montre qu’un CTA peut augmenter votre taux de clics de plus de 370%.

L’e-mail marketing se prête bien aux CTA personnalisés (ou ce que certains appellent les « CTA intelligents »). En fait, HubSpot a constaté que le ciblage d’un CTA dans l’intérêt de l’utilisateur a généré 202% plus de prospects que les CTA génériques.

CTA génériques vs CTA intelligents

CTA génériques vs CTA intelligents (Source de l’image : HubSpot)

Les CTA se présentent sous différentes formes et saveurs. Pour commémorer son 20ème anniversaire, easyJet, la compagnie aérienne, a lancé une campagne par e-mail composée d’accents chaleureux qui s’ajoutent à la couleur orange de la signature de la marque. Les CTA racontent une histoire pour guider les lecteurs dans la poursuite de leurs aventures.

CTA d’e-mail

CTA d’e-mail (Source de l’image : CampaignLive)

Sur les 12 473 608 e-mails uniques envoyés, les taux d’ouverture « étaient plus de 100% » plus élevés que la moyenne des bulletins d’information d’easyJet – avec des taux de clics supérieurs de 25%…[et] sur tous les marchés, 7,5% des clients easyJet ayant reçu la version entièrement personnalisée ont ensuite effectué une réservation dans les 30 jours suivants ».

Expérimentez avec les styles et les couleurs de boutons pour voir ce que votre public préfère, en effectuant quelques tests A/B simples.

Une fois que vous aurez gagné en popularité grâce à l’engagement de l’audience et que vous commencerez à voir plus de conversions de vos CTA, il est temps de penser à la fréquence à laquelle vous pouvez joindre votre liste d’abonnés.

8. Ne submergez pas vos abonnés

L’une des pièces les plus difficiles du puzzle du marketing par e-mail est de savoir à quelle fréquence contacter vos abonnés. Si vous en faites trop, ils se désabonnent ; si vous en faites trop peu, ils se désintéressent de votre marque. Cela peut également varier en fonction de la quantité de nouveau contenu que vous pouvez également partager.

La plupart des consommateurs préfèrent recevoir un e-mail promotionnel au moins une fois par mois, et 15% des consommateurs ont dit qu’ils ne seraient pas ennuyés d’en recevoir un chaque jour. Le bon curseur se situe probablement quelque part au milieu, mais c’est à vous de le trouver. Cela varie selon le secteur d’activité, l’audience et le contenu. Chez Kinsta nous envoyons notre newsletter une fois par semaine.

Vous devrez surveiller les taux de désabonnement après chaque campagne et ajuster votre fréquence d’envoi en conséquence. Une façon de savoir combien de fois votre auditoire veut avoir de vos nouvelles est de simplement leur demander.

Prenons l’exemple du 730DC. L’organisation bénévole basée à Washington DC sait que son auditoire veut des mises à jour fréquentes sur les événements et les possibilités de bénévolat. En conséquence, ils envoient un bulletin d’information quotidien. Ils ont également recherché le meilleur moment de la journée pour s’assurer que leurs messages sont vus par leur public cible.

Lettre d'information quotidienne

Lettre d’information quotidienne (Source de l’image : Clutch)

Vous ne savez toujours pas à quelle fréquence envoyer des e-mails ? Benjamin Murray, directeur du marketing de Peldon Rose, offre ce conseil :

Qualité plutôt que quantité – Les e-mails peuvent être rentables, mais ce n’est pas une excuse pour ne pas produire un contenu de qualité à offrir à un public ciblé.

Vous devriez également donner à vos abonnés le choix de la fréquence à laquelle ils entendent parler de vous en activant les préférences de contact, qui sont simplement un moyen pour vos abonnés de vous dire à quelle fréquence vous devez leur envoyer un e-mail.

Fréquence des e-mails

Fréquence des e-mails (Source de l’image :

Cela augmente la probabilité qu’ils restent impliqués dans votre contenu et les rendra moins enclins à se désabonner s’ils ont le contrôle sur le nombre d’e-mails qu’ils reçoivent.

9. Évitez le piège du spam

En 2003, la FTC a adopté le règlement CAN-SPAM (Controlling the Assault of Non-Solicited Pornography And Marketing). Le fait que les spécialistes du marketing soient inclus dans une loi qui protège les citoyens contre la pornographie non sollicitée devrait vous dire à quel point les gens sont sérieux lorsqu’il s’agit de se faire spammer. 😮

Le site de la FTC décrit les règles en détail, et cela vaut la peine d’en prendre connaissance pour s’assurer que vous respectez les règles, mais voici quelques-unes des règles empiriques les plus simples qui vous aideront à éviter d’être considéré comme un spammeur :

  • N’utilisez pas tout en majuscules
  • Évitez les chaînes de points d’exclamation ( !!!!!)
  • N’achetez pas de listes d’e-mails
  • N’intégrez pas de formulaires dans vos e-mails (utilisez plutôt un lien vers ces formulaires).
  • N’incluez pas de pièces jointes à vos e-mails de marketing
  • Éviter les mots déclencheurs de spam (gratuit, garantie, sans obligation, etc.)
  • Restez loin de la police rouge
  • Utiliser le correcteur orthographique
  • Ne remplissez pas votre e-mail avec des mots-clés
  • N’oubliez pas de donner aux lecteurs la possibilité de se désabonner.

Pour chaque 12,5 millions d’e-mails qui sont signalés comme étant du spam, une seule personne répond. Tu parles d’un mauvais retour sur investissement. Ce n’est pas la peine de prendre votre temps ou le risque. Si vous voulez être certain que vous vous conformez, utilisez un outil comme GlockApps pour faire passer votre contenu par un vérificateur de spam.

Tester les e-mails pour détecter le spam

Tester les e-mails pour détecter le spam

Il n’y a rien de pire que de rédiger soigneusement un e-mail, pour découvrir qu’il est allé directement dans le dossier spam de votre public.

Vous devriez également authentifier vos e-mails en ajoutant des enregistrements DKIM et SPF. Consultez notre tutoriel détaillé sur la façon d’authentifier vos e-mails.

10. N’oubliez pas l’optimisation mobile

Le trafic mobile a dépassé le trafic d’ordinateur de bureau en 2016, et cette tendance ne ralentit pas. Le consultant en marketing e-mail Jordie van Rijn suggère aux spécialistes du marketing :

« Concevez comme si vous aviez absolument raison, puis optimisez comme si vous aviez tort depuis le début ».

En d’autres termes : lorsque vous réfléchissez à la conception d’un e-mail, assurez-vous de l’optimiser pour vos utilisateurs mobiles. Les consommateurs préfèrent acheter à partir d’un site ou d’une application mobile. Et, en tant que vendeur, on s’attend à ce que vous offriez une expérience conviviale et mobile qui pousse le consommateur jusqu’au tunnel d’achat.

Les vendeurs qui n’optimisent pas à la fois l’e-mail et la page d’accueil pour les mobiles peuvent faire fuir les acheteurs potentiels – de façon permanente. Jusqu’à 75% des e-mails sont ouverts sur des appareils mobiles et 57% des utilisateurs disent qu’ils ne recommanderont pas une marque dont l’expérience mobile est mal optimisée, et encore moins qu’ils n’achèteront pas chez eux.

Vous avez encore besoin de preuves ? Boxed envoie des e-mails hebdomadaires à ses utilisateurs. Ils ont vu une augmentation de 133% de la conversion à l’achat en intégrant des liens profonds à leur application mobile.

Liens profonds dans les e-mails mobiles

Liens profonds dans les e-mails mobiles

Alors, comment vous assurer d’une bonne expérience de messagerie mobile ? Quelques éléments à prendre en compte : réduire la taille des images pour éviter des temps de chargement lents. Certains canaux de messagerie (comme Outlook) bloquent le rendu des images. Utilisez un outil comme TinyPNG pour compresser les images pour que vous ne soyez pas coincé dans le dossier spam.

Deuxièmement, augmentez la taille des liens et des boutons de votre e-mail pour que les lecteurs puissent facilement sélectionner ceux qu’ils veulent dès le premier essai. Fait amusant : selon une étude du MIT, un index adulte mesure en moyenne 1,6-2 cm, ce qui équivaut à environ 45-57 pixels sur un appareil mobile. Ne donnez pas aux utilisateurs mobiles le redoutable complexe des « doigts de saucisse ». Faites en sorte qu’il leur soit facile de cliquer sur ce qu’ils veulent.

Enfin, n’oubliez pas d’inclure une version en texte brut. Même si vous avez travaillé sur votre beau design HTML, certains lecteurs préfèrent simplement lire du texte en clair. Si vous n’êtes toujours pas sûr que votre contenu se traduira de manière transparente sur mobile, utilisez un outil comme e-mail on Acid.

Après avoir conçu, optimisé votre mobile et lancé votre première campagne, n’oubliez pas de voir à quel point elle fonctionne pour vous.

11. Tester, mesurer et répéter

Nous avons tous entendu l’adage « ce qui n’est pas mesuré n’est pas amélioré ». Le marketing par e-mail ne fait pas exception à la règle. Sans mesures définies et sans suivi permanent, vos résultats finiront par stagner et vous vous demanderez ce qui n’a pas fonctionné. Si votre plateforme de courrier électronique comporte un test A/B intégré, ce que la plupart font maintenant, c’est l’endroit idéal pour commencer à voir ce qui résonne le mieux auprès de votre public.

Au cours de sa campagne de 2012, Barack Obama a recueilli plus de 690 millions de dollars en dons, en partie grâce à son engagement inébranlable à envoyer des tests A/B par e-mail.

Vous pouvez suivre les mesures de messagerie dans Google Analytics à l’aide des balises UTM. Pour voir votre campagne, rendez-vous à la section Acquisition > Campagnes. De nombreux outils d’e-mail marketing ont également la possibilité d’ajouter automatiquement des balises UTM pour vous.

Sources de trafic d’e-mail

Sources de trafic d’e-mail (Source de l’image : Smart Insights)

Quels que soient les paramètres que vous choisissez de mesurer, ne le faites pas qu’une seule fois. Après avoir modifié votre stratégie, arrêtez-vous et mesurez à nouveau. La stratégie de marketing par e-mail devrait toujours être en évolution.

Résumé

Il y a près de trois milliards d’utilisateurs d’e-mails dans le monde, passant au crible près de 300 milliards d’e-mails par jour. Avec un retour sur investissement médian de 122%, l’e-mail marketing reste l’un des outils les plus intelligents et les plus rentables dont disposent les équipes marketing.

Mais si le consommateur moyen reçoit plus de 70 e-mails par jour, les spécialistes du marketing doivent faire preuve de créativité pour réduire le bruit des boîtes de réception. L’e-mail marketing n’est pas une cause perdue. C’est une occasion pour le genre de marketing créatif et populaire qui attire beaucoup de gens dans le domaine du marketing en premier lieu.

Le danger réside dans la complaisance, qui consiste simplement à envoyer des e-mails à l’emporte-pièce, année après année, sans mesurer le succès ni planifier la croissance. Comme le dit Kath Pay, le fondateur de Holistic e-mail Marketing :

L’email est un canal de pousséeé, nous devons donc le pousser à travailler plus dur.

Considérez attentivement la conception de vos e-mails, incluez des appels clairs à l’action et testez et améliorez constamment vos campagnes. Le marketing par e-mail augmentera presque certainement vos taux d’abonnement et vos conversions si vous suivez ces pratiques et d’autres pratiques exemplaires éprouvées et véritables.

10
Partages