WordPress 5.2 « Jaco » est sorti officiellement le 7 mai 2019 et est disponible en téléchargement.

Cette version contient de nombreux changements passionnants, dont le plus important est le nouvel outil de vérification de l’état du site qui aidera à la fois à éduquer les utilisateurs et à donner aux développeurs les informations essentielles dont ils ont besoin. D’autres améliorations incluent la protection contre les erreurs PHP (moins d’écrans blancs de mort), l’amélioration de l’éditeur de blocs, de nouvelles icônes dashicons et des emojis, et diverses mises à jour pour les développeurs et l’accessibilité.

Mise à jour : Quoi de neuf dans WordPress 5.3

Comme le décrit l’équipe WordPress :

WordPress 5.2 vous offre des outils encore plus robustes pour identifier et corriger les problèmes de configuration et les erreurs fatales. Que vous soyez un développeur qui aide ses clients ou que vous gériez votre site seul, ces outils peuvent vous aider à obtenir la bonne information quand vous en avez besoin.

C’est la deuxième version majeure depuis le lancement de l’éditeur de blocs WordPress (AKA Gutenberg) dans WordPress 5.0. Ci-dessous, nous allons nous plonger dans toutes les nouvelles améliorations et les changements les plus importants que vous trouverez avec cette dernière version de WordPress.

Bilan de santé du site

Nous avons vu les premières fonctionnalités de vérification de l’état de santé du site dans WordPress 5.1 lorsqu’ils ont ajouté des contrôles de compatibilité de version PHP pour les plugins et les thèmes. Dans WordPress 5.2, ils ont ajouté un tout nouvel outil qui vient avec deux nouvelles pages pour aider à déboguer les problèmes courants dus aux configurations de serveur et de logiciel, aux versions PHP, etc.

État de santé du site

Sous « Outils » → « Santé du site » il y a une nouvelle page appelée « Statut ». Le bilan de santé du site montre des informations critiques sur votre configuration WordPress et les éléments qui nécessitent votre attention.

Santé du site WordPress

Santé du site WordPress

Une chose que vous remarquerez probablement tout de suite, c’est qu’ils ont ajouté une note en pourcentage en haut de la page en fonction du nombre de tests que votre site réussit. Certains n’en sont pas satisfaits et il y a une discussion entre les développeurs (Ticket #47046) sur l’existence ou non d’un système de notation. La raison principale est que les scores créent parfois des problèmes supplémentaires car les utilisateurs sont obsédés par la note de 100%.

Toutefois, nous sommes heureux de voir cela, car cela contribuera à sensibiliser les utilisateurs. Par exemple, une vérification des plugins et thèmes inactifs est importante. Pourquoi ?

Beaucoup ne réalisent pas que le simple fait que quelque chose ne soit pas actif sur votre site WordPress ne signifie pas que quelqu’un ne peut pas exécuter le code s’il y navigue directement. Par conséquent, afin de garder votre site WordPress sécurisé, il est recommandé de supprimer complètement les thèmes et plugins inactifs s’ils ne sont pas utilisés.

Les tests du nouvel outil de santé du site comprennent des contrôles de performance et de sécurité pour les éléments suivants :

Contrôles de performance 🚀

  • Dernière version de WordPress
  • Version à jour de PHP
  • Serveur SQL à jour
  • Les modules PHP requis et recommandés sont installés
  • UTF8MB4 est supporté
  • Événements prévus
  • Traitement des requêtes HTTP
  • API REST disponible
  • Peut effectuer des requêtes de boucle

Contrôles de sécurité 🔒

  • Exécuter uniquement des thèmes actifs
  • Plugins à jour
  • Connexion HTTPs
  • Communication sécurisée
  • Mode de débogage désactivé
  • Peut communiquer avec WordPress.org
  • Les mises à jour en arrière-plan fonctionnent

Si vous êtes un client Kinsta, il est facile d’obtenir un score de 100% car tout ce qui se trouve sur notre plateforme est toujours mis à jour. 😉

Outil de santé du site dans WordPress - Score de 100

Outil de santé du site dans WordPress – Score de 100

Les tests sont également filtrables via site_status_tests, ce qui signifie que les développeurs de plugins ou de thèmes peuvent ajouter leurs propres tests, ou supprimer ceux qui existent. Voir plus d’infos.

Information sur la santé du site

Sous « Outils » → « Santé du site » il y a une autre nouvelle page appelée « Info ». C’est un endroit pour trouver des informations de débogage utiles sur la configuration de votre site WordPress que vous pouvez partager avec les développeurs, les fournisseurs d’hébergement, etc. Il y a un bouton pratique « Copier les informations du site dans le presse-papiers » qui vous permet de saisir facilement les informations et de les coller dans un fichier texte pour les partager avec un tiers.

WordPress Info Santé du site

WordPress Info Santé du site

La page Info santé du site contient des centaines de points de données différents sur votre site WordPress. Sans aucun doute, cette nouvelle page aidera les développeurs à obtenir plus rapidement les informations dont ils ont besoin de la part des utilisateurs.

Voici juste un petit aperçu de certains des détails impressionnants et très utiles que vous pouvez voir rapidement.

  • WordPress : Version WordPress, langue du site, langue de l’utilisateur, URL d’accueil et URL du site, structure des permaliens, vérification du multisite, nombre d’utilisateurs.
  • Répertoires et tailles : Emplacement du répertoire WordPress, taille, emplacement et taille du téléchargement, emplacement et taille du thème, emplacement et taille du plugin, taille de la base de données, taille totale de l’installation.
  • Thème actif : Nom du thème, version, auteur, site Web de l’auteur, thème parent, caractéristiques du thème, emplacement du répertoire du thème.
  • Must-Use Plugins : Les détails de tous les MU plugins en cours d’exécution, les numéros de version et les noms des auteurs.
  • Plugins actifs : Plugins actifs en cours d’exécution, numéros de version et noms d’auteurs.
  • Traitement des médias : Éditeur actif, numéro de version d’ImageMagick, chaîne, limites de ressources, version GD, version Ghostscript.
  • Serveur : Architecture de serveur (comme Linux, Windows, etc.), serveur Web (comme Nginx ou Apache), version PHP, PHP SAPI, PHP max input variables, time limit, memory limit, max input time, upload max filesize, post max size, version cURL, statut SUHOSIN, statut de la bibliothèque Imagick, règles .htaccess.
  • Base de données : Extension, version serveur, version client, utilisateur de la base de données, hôte, nom, préfixe.
  • Constantes WordPress : ABSPATH, WP_HOME, WP_SITEURL, WP_CONTENT_DIR, WP_PLUGIN_DIR, WP_MAX_MEMORY_LIMIT, WP_DEBUG, WP_DEBUG_DISPLAY, WP_DEBUG_LOG, SCRIPT_DEBUG, WP_CACHE, CONCATENATE_SCRIPTS, COMPRESS_SCRIPTS, COMPRESS_CSS, WP_LOCAL_DEV.
  • Autorisations du système de fichiers : Consultez les répertoires suivants pour voir s’ils sont inscriptibles. Répertoire principal WordPress, répertoire wp-content, répertoire uploads, répertoire plugins, répertoire thèmes, répertoire Must-Use plugins.
Les nouvelles infos de l’état de santé de la version 5.2 de WordPress inclut des informations de débogage utiles pour les développeurs afin de mieux aider les utilisateurs ! 👏 Cliquez pour Tweet

Protection contre les erreurs PHP

WordPress 5.1 devait initialement introduire une nouvelle fonctionnalité appelée « protection contre les erreurs fatales » qui protégerait de l’écran blanc de la mort WordPress tout en mettant à jour PHP. Cependant, en raison de plusieurs défauts critiques, cette fonction a été retardée. Elle est maintenant intégrée dans WordPress 5.2.

Avec cette protection, WordPress reconnaîtra quand une erreur fatale se produit et mettra en pause le thème ou le plugin en question dans le tableau de bord d’administration de WordPress afin que vous puissiez toujours vous connecter au Back-End de votre site et (espérons-le) résoudre le problème. Pour les utilisateurs moins technophiles, il s’agit d’une nouvelle fonction formidable. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que nous aurions aimé que cette fonctionnalité ait été ajoutée il y a des années !

Cependant, nous vous recommandons toujours d’utiliser un environnement de développement/staging lorsque vous testez une nouvelle version de PHP.

Si votre site rencontre des problèmes lors de la mise à jour des versions de PHP, il ressemblera à l’image ci-dessous sur le front-end, mais vous pourrez toujours vous connecter au backend pour résoudre le problème.

Protection contre les erreurs fatales dans WordPress 5.2

Protection contre les erreurs fatales dans WordPress 5.2

En back-end, vous verrez un message vous indiquant que votre site WordPress est actuellement en mode de récupération et qu’il peut y avoir une erreur avec un thème ou un plugin.

Admin en mode de récupération

Admin en mode de récupération (Source de l’image : WordPress.org)

Mises à jour diverses pour les développeurs

WordPress 5.2 est également livré avec des améliorations pour les développeurs ; des améliorations à l’éditeur de bloc et aux pages de politique de confidentialité, un nouveau hook WordPress, des mises à jour de la norme de codage, et plus encore.

Améliorations de la détection de l’éditeur de blocs

Il y a eu beaucoup d’améliorations dans l’éditeur de blocs (Gutenberg). Quelques-unes qui ont attiré notre attention :

  • Dans la version 5.0, WP_Screen::is_block_editor() a été introduit pour permettre aux développeurs d’exécuter conditionnellement du code selon que l’éditeur de blocs est chargé ou non. Cependant, il y a eu quelques problèmes avec ceci qui ont été corrigés dans WordPress 5.2. Voir #46195.
  • Les blocs médias et textes ont été améliorés.
  • Les redimensionneurs d’images et de blocs sont bien meilleurs qu’avant.
  • Des améliorations de performance ont été apportées en termes de temps de chargement.
Performances de l'éditeur de blocs dans WordPress 5.2

Performances de l’éditeur de blocs dans WordPress 5.2 (Source de l’image : WordPress.org)

Mises à jour des normes de codage PHP

WordPress recommande maintenant officiellement d’utiliser PHP 5.6 ou supérieur avec votre hébergeur. Si vous êtes curieux, Kinsta supporte jusqu’à la verison PHP 7.3 !

Avec WordPress 5.2, cela signifie que les développeurs peuvent profiter des nouvelles normes de codage telles que les espaces de noms, les fonctions anonymes, la syntaxe des tableaux courts, la syntaxe ternaire courte et les assignations avec conditionnels. Si vous êtes un développeur et que vous utilisez PHP 7 ou supérieur depuis un certain temps déjà, cela ne vous affectera peut-être pas, mais il est bon de voir WordPress se mettre à jour.

En savoir plus sur les mises à jour des normes de codage.

Mises à jour sur la protection de la vie privée

WordPress 5.2 apporte plusieurs améliorations pour les développeurs travaillant avec les pages de politique de confidentialité et les exportations de données.

La première est l’ajout de quatre nouveaux assistants qui faciliteront la personnalisation de la page de politique de confidentialité :

  • Nouvelle fonction : is_privacy_policy()
  • Un nouveau fichier modèle de thème : privacy-policy.php
  • Nouvelle classe de corps : .privacy-policy
  • Nouvelle classe d’élément de menu : .menu-item-privacy-policy

Le deuxième changement concerne l’exportation des données :

Les exportations de données utilisateur n’utilisent plus une liste codée en dur, mais utilisent maintenant la liste par défaut des balises autorisées dans wp_kses(). Un nouveau filtrage est maintenant disponible.

Pour en savoir plus sur les mises à jour de confidentialité, consultez WordPress 5.2.

Améliorations pour l’écriture de JavaScript

Avec l’ajout des configurations webpack et Babel dans le paquet @wordpress/scripts, les développeurs n’auront plus à se soucier de mettre en place des outils complexes pour écrire des scripts JavaScript modernes. En savoir plus sur les améliorations JavaScript.

Nouveau hook pour étiquettes de corps

WordPress 5.2 ajoute un nouveau hook wp_body_open(), qui permet aux thèmes de supporter l’injection de code dès le début de l’élément <body>. L’équipe WordPress encourage les développeurs de thèmes à commencer à l’utiliser. En savoir plus sur d’autres mises à jour diverses pour les développeurs.

Nouveaux Emojis et Dashicons

En termes de mises à jour visuelles, WordPress 5.2 a de nouveaux emojis et dashicons.

Twemoji Mis à jour

Dans WordPress 5.2, la dernière version de Twemoji, 12.0.1, a été ajoutée. La version 12 inclut 230 nouveaux émojis, y compris des émojis d’accessibilité et notre favori personnel, le paresseux. Voir #46805.

Twemoji 12.0

Twemoji 12.0

Nouveaux Dashicons

Les dashicons sont utilisés pour embellir votre tableau de bord d’administration WordPress. Il était définitivement temps de faire une mise à jour car ils n’ont pas changé depuis WordPress 4.5. WordPress 5.2 a 13 nouvelles icônes, dont Instagram, une suite d’icônes pour BuddyPress, et des icônes Terre. Le format de fichier de police WOFF 2.0 a également été ajouté.

WordPress 5.2 dashicons

WordPress 5.2 dashicons (Source de l’image : WordPress.org)

Consultez la liste complète des nouvelles icônes.

Changements notables en matière d’accessibilité

WordPress 5.2 s’accompagne d’un certain nombre de changements visant à améliorer la prise de conscience du contexte et la navigation au clavier pour ceux qui utilisent des lecteurs d’écran et d’autres technologies d’assistance.

  • Les formats des articles sont maintenant dans les tableaux de liste.
  • Nouveau balisage de lien dans le sous-menu de la barre d’administration de WordPress.
  • L’archive actuellement visualisée dans le widget déroulant de l’archive est maintenant présélectionnée.
  • Une nouvelle vue des médias a été ajoutée à la médiathèque.
  • Des titres ont été ajoutés aux tableaux de données sur les pages Exporter les données personnelles et Effacer les données personnelles.
  • Le champ texte alt est maintenant le premier champ affiché dans le mode média.

Améliorations de sécurité

Sécurité
Le Ticket #39309 a été ouvert en 2017 décrivant un problème de sécurité avec l’infrastructure WordPress. Fondamentalement, si quelqu’un était capable de compromettre api.wordpress.org, il pouvait publier de fausses mises à jour et prendre le contrôle des sites WordPress des utilisateurs.

Par conséquent, à partir de WordPress 5.2, le système vérifie maintenant l’existence d’un en-tête x-content-signature. Si il n’en trouve pas un, il revient à un fichier de signature. Quelle que soit la méthode utilisée, les paquets de mise à jour sont désormais signés numériquement avec Ed25519 et sont codés en base64.

Comment mettre à jour vers WordPress 5.2

Comme chaque site client est différent, nous recommandons toujours d’utiliser l’environnement de développement en un clic. Vous pouvez cloner votre site en direct en quelques secondes, puis tester WordPress 5.2 avec votre thème et vos plugins existants pour vérifier la compatibilité. Vous pouvez bien sûr aussi prendre une sauvegarde manuelle avant de mettre à jour votre site en production, juste pour être sûr.

Pour mettre à jour WordPress vers la version 5.2, cliquez simplement sur l’icône de mise à jour dans votre tableau de bord d’administration WordPress. Et cliquez sur le bouton “Mettre à jour maintenant”. Pendant que votre site est en cours de mise à jour, il sera en mode maintenance. Dès que vos mises à jour seront terminées, votre site reviendra à la normale.

Mise à jour de WordPress 5.2 dans le tableau de bord

Mise à jour de WordPress 5.2 dans le tableau de bord

Tant que tout va bien avec la mise à jour, vous devriez alors voir l’écran « Bienvenue sur WordPress 5.2 ». Et c’est tout ! Rapide et facile.

WordPress 5.2 - Écran de bienvenue

WordPress 5.2 – Écran de bienvenue

Après avoir cliqué dans le tableau de bord, vous recevrez également un message pour mettre à jour votre base de données vers la dernière version. Cliquez simplement sur le bouton « Mettre à jour la base de données WordPress ».

Mise à jour de la base de données requise

Mise à jour de la base de données requise

Dépannage des problèmes avec la mise à jour WordPress

Chaque fois que les gens mettent à jour une version majeure de WordPress, il y en a toujours qui rencontrent des problèmes, et cela est dû aux milliers de plugins et de thèmes différents qui coexistent actuellement sur le marché. Voici quelques façons de dépanner les problèmes courants.

Résumé

Il y a beaucoup de choses passionnantes dans WordPress 5.2 ! Les nouveaux renseignements sur l’état de santé du site aideront à renseigner les utilisateurs sur les meilleures pratiques en matière de sécurité et de performances. Il sera intéressant de voir comment le nouveau score en pourcentage entrera en jeu ici, mais quoi qu’il en soit, il sensibilisera davantage à des choses telles que l’exécution de la dernière version de PHP, la suppression des thèmes et plugins inactifs, etc.

Les nouvelles informations sur la santé du site devraient considérablement aider les développeurs à obtenir l’information dont ils ont besoin immédiatement lorsqu’ils travaillent avec les utilisateurs. Cela signifie moins de tickets pour les développeurs de plugins et de thèmes, ainsi que pour les hébergeurs. En fait, vous verrez probablement de nombreux développeurs mettre à jour leur documentation pour exiger que vous incluiez une exportation des données de l’écran d’information avant même de pouvoir soumettre un ticket.

La protection contre les erreurs PHP permet aux utilisateurs de mettre à niveau vers de nouvelles versions de PHP pour pouvoir continuer à se connecter au cas où quelque chose tournerait mal. Moins d’écrans blancs de la mort est toujours une bonne chose !

Que pensez-vous de WordPress 5.2 ? Nous aimerions connaître votre opinion sur le nouvel outil Santé du site.

15
Partages