Un multisite WordPress est une collection de sites Web indépendants partageant la même installation WordPress. Les sites du réseau sont des sites virtuels, ce qui signifie qu’ils n’ont pas leur propre répertoire sur le serveur, bien qu’ils aient des répertoires séparés pour le téléchargement des médias et des tables séparées dans la base de données.

Dans ce article, je vais vous présenter le WordPress Multisite. Il s’agira d’un guide d’utilisation de base visant à mettre en évidence les avantages et les inconvénients des installations Multisite par rapport aux installations sur un site unique, et à vous montrer comment transformer un site WordPress unique en un réseau Multisite.

Tout d’abord, je vais essayer de vous donner une idée des nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez avoir besoin d’installer un réseau, et inversement des nombreux facteurs qui pourraient vous empêcher d’installer un Multisite. Ensuite, je vous donnerai un aperçu des types de réseaux disponibles, je décrirai les principales caractéristiques de chaque type et les exigences du système qui pourraient vous obliger à choisir un type plutôt qu’un autre. Enfin, nous plongerons dans le processus d’installation, et je vous montrerai à quel point il est simple de migrer d’une simple installation WordPress vers un réseau de sites.

Remarque : il y a de fortes chances qu’après avoir lu cet article, vous passerez de votre simple installation WordPress à une installation Multisite.

Le tableau de bord du réseau

Le tableau de bord du réseau

Avant-propos : Avantages et inconvénients du WordPress Multisite

Vous pourriez avoir de bonnes raisons de migrer d’un site unique vers une installation Multisite. Tout d’abord, un Multisite vous permet de construire un réseau de sites Web indépendants, et pourrait donner aux utilisateurs du site la possibilité de rejoindre le réseau en créant leurs propres blogs sur demande, tout comme les utilisateurs de WordPress.com le font.

Vous pourriez penser que ce service n’est pas pour vous, et néanmoins, vous pouvez décider de passer à multisite WordPress pour gagner du temps et gagner du travail. Avec un Multisite, vous pouvez configurer un certain nombre (voire un grand nombre) de sites Web et les gérer à partir d’une seule installation WordPress. Dans un Multisite, vous n’aurez besoin de mettre à jour le noyau, les thèmes et les plugins qu’une seule fois, car tous les sites du réseau partagent la même installation.

Un Multisite peut vous faire gagner beaucoup de temps et augmenter l’efficacité de votre travail.

Enfin, si vous avez besoin de présenter des exemples en direct de votre travail, vous pouvez passer au Multisite et activer un sous-site pour chaque projet (merci à Rachel pour cette suggestion). Cette pratique vous aidera à améliorer votre image professionnelle, à fournir un service de haute qualité à vos clients et à bien organiser votre travail.

Bien sûr, si vous êtes un client de Kinsta, ce point ne sera pas pertinent pour vous, puisque Kinsta offre des environnements de développement qui vous permettent de créer des sites de test que vous pouvez montrer à vos clients avant de faire passer le développement en production.

En fait, passer au Multisite n’est pas toujours possible. Notre première et plus importante considération est liée à la sécurité : si votre site Web devait être piraté, l’ensemble du réseau serait compromis. Si vous décidez de passer au Multisite, considérez la possibilité de consacrer beaucoup de temps et de ressources pour améliorer la sécurité de l’installation.

Lectures utiles : Plugins multisites WordPress recommandés (Migrations et sauvegardes)

Le multisite n’est pas une option lorsque vous avez besoin de partager des informations entre les sous-sites. Si vous souhaitez construire un réseau de sites Web interconnectés partageant des utilisateurs ou des données, vous pouvez envisager d’installer un seul site Web WordPress et de le diviser en sections au lieu d’un ensemble de sous-sites séparés.

De plus, il y a beaucoup d’autres raisons qui pourraient vous empêcher d’installer un Multisite. Certaines de ces raisons dépendent des demandes et des besoins de votre client, d’autres sont liées aux exigences du système et aux paramètres du serveur. Parfois, vous pouvez surmonter les limitations techniques avec l’aide de votre fournisseur d’hébergement, mais parfois vous devriez certainement vous tourner vers un service d’hébergement plus avancé.

Sous-domaines et sous-dossiers

Selon la façon dont il gère les URLs, le Multisite propose deux types de réseaux différents :

  • Réseaux par domaines (sous-domaines)
  • Réseaux par chemins d’accès (sous-dossiers)

Un réseau basé sur un domaine utilise des URLs comme http://monsite.reseau.com. Ces noms de domaine peuvent être correctement configurés de plusieurs façons. Le Codex suggère l’un des éléments suivants :

  • Configurer les sous-domaines avec caractères génériques
  • Configurer les hôtes virtuels
  • Créer des domaines ou sous-domaines supplémentaires dans le panneau de contrôle de l’hébergement Web
Sous-domaines dans le tableau de bord MyKinsta

Sous-domaines dans le tableau de bord MyKinsta

Un réseau basé sur des chemins d’accès utilise des URLs comme http://reseau.com/monsite. Ce type de réseau nécessite que Pretty Permalinks soit activé pour fonctionner correctement. Quel que soit le type de réseau que vous envisagez d’installer, vous pouvez mapper les domaines externes aux sous-sites existants. A partir de WordPress 4.5, le mappage de domaine est une fonctionnalité essentielle de WordPress Multisite, et nous n’avons plus besoin d’un plugin tiers comme WordPress MU Domain Mapping. Vous pouvez en savoir plus sur le mappage de domaines multisites ici sur le blog de Kinsta (Comment configurer le mappage de domaines multisites WordPress).

Une fois que vous avez choisi le type de Multisite à installer, vous devez préparer l’installation WordPress existante pour devenir un réseau :

  • Mettez à jour l’installation existante et exécutez une sauvegarde complète des fichiers et de la base de données.
  • Vérifiez si Pretty Permalinks fonctionne correctement.
  • Désactivez tous les plugins actifs. Vous les réactiverez plus tard.
  • Si vous prévoyez d’exécuter WordPress à partir de son propre répertoire, configurez votre installation avant d’activer le Multisite.

Enfin, nous pouvons commencer par le processus d’installation.

Installation du réseau

Avant de pouvoir installer le WordPress Multisite, nous devons activer la fonctionnalité de configuration réseau. Pour accomplir cette tâche, il suffit de définir la constante WP_ALLOW_MULTISITE dans le fichier wp-config.php :

/* Multisite */
define( 'WP_ALLOW_MULTISITE', true );

Ce code doit être ajouté au-dessus de la ligne commentée suivante :

/* That's all, stop editing! Happy blogging. */

Mettre à jour wp-config.php et rafraîchir la page : l’élément de menu Configuration réseau apparaît sous le menu Outils. Si WordPress vous rappelle de désactiver tous les plugins actifs, désactivez-les, puis revenez à la page d’administration de laconfiguration réseau.

désactiver plugins

Avant d’exécuter l’installation réseau, nous devons désactiver tous les plugins actifs

Nous devons maintenant choisir le type de réseau que nous allons installer entre les options basées sur le domaine et les options basées sur le chemin.

Vous avez des problèmes de temps d'indisponibilité et de WordPress ? Kinsta est la solution d'hébergement conçue pour vous faire gagner du temps ! Découvrez nos fonctionnalités
Réseau installation

Avec une nouvelle installation WordPress, on peut choisir le type de réseau à installer entre les options Sous-domaines et Sous-répertoires.

Afin d’éviter les conflits entre les URLs des pages d’origine du site et les URLs des nouveaux sites du Réseau, nous ne serons pas autorisés pour le moment à créer un réseau basé sur un sous-dossier sur les installations qui sont plus anciennes qu’un mois. Quoi qu’il en soit, comme je l’expliquerai dans un instant, vous pouvez éditer manuellement le fichier wp-config.php plus tard pour passer à un réseau de sous-domaines.
Cette page affiche l’adresse du serveur et deux champs du formulaire dont les valeurs définissent le titre du réseau et le courriel de l’administrateur réseau.

Pas d'installation en sous-dossier

Si l’installation d’origine date de plus d’un mois, nous ne sommes pas autorisés à installer un réseau basé sur un sous-dossier.

Ensuite, sauvegardez le fichier wp-config.php existant et exécutez la configuration réseau.
Dans la page suivante, WordPress fournit des instructions détaillées sur les modifications à effectuer dans les fichiers de configuration. Dans le fichier wp-config.php, définissez les constantes suivantes :

define( 'MULTISITE', true );
define( 'SUBDOMAIN_INSTALL', true );
define( 'DOMAIN_CURRENT_SITE', 'carlo.kinsta.com' );
define( 'PATH_CURRENT_SITE', '/' );
define( 'SITE_ID_CURRENT_SITE', 1 );
define( 'BLOG_ID_CURRENT_SITE', 1 );

Définissez SUBDOMAIN_INSTALL à true si vous installez un réseau basé sur le domaine, à false si vous installez un réseau basé sur le chemin. Vous pouvez changer le type de réseau plus tard, bien que WordPress vous prévienne que ce ne sera pas possible.

Note : afin d’éviter les conflits entre un article existant ou un slug de page et le chemin d’accès d’un site web, WordPress ne vous permettra pas d’installer un réseau basé sur un chemin d’accès dans les installations de plus d’un mois. Quoi qu’il en soit, vous pouvez installer un réseau basé sur un domaine, puis passer à un réseau basé sur un chemin d’accès plus tard en changeant la valeur de SUBDOMAIN_INSTALL dans wp-config.php.

Les utilisateurs d’Apache doivent remplacer les directives .htaccess existantes. Le nouveau fichier sera un peu différent entre les installations des sous-dossiers et des sous-domaines. L’exemple suivant montre le fichier .htaccess d’une installation par sous-dossier :

RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^index\.php$ - [L]

# add a trailing slash to /wp-admin
RewriteRule ^([_0-9a-zA-Z-]+/)?wp-admin$ $1wp-admin/ [R=301,L]

RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} -f [OR]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} -d
RewriteRule ^ - [L]
RewriteRule ^([_0-9a-zA-Z-]+/)?(wp-(content|admin|includes).*) $2 [L]
RewriteRule ^([_0-9a-zA-Z-]+/)?(.*\.php)$ $2 [L]
RewriteRule . index.php [L]

Dans une installation par sous-domaine, le fichier .htaccess sera modifié comme suit :

RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^index\.php$ - [L]

# add a trailing slash to /wp-admin
RewriteRule ^wp-admin$ wp-admin/ [R=301,L]

RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} -f [OR]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} -d
RewriteRule ^ - [L]
RewriteRule ^(wp-(content|admin|includes).*) $1 [L]
RewriteRule ^(.*\.php)$ wp/$1 [L]
RewriteRule . index.php [L]

Lorsque vous avez terminé avec le wp-config.php et .htaccess, déconnectez-vous et reconnectez-vous. Le menu Mes sites devrait apparaître sur le côté gauche de la barre d’outils WordPress.

Le menu Mes sites

Le menu Mes sites dans la barre d’outils WordPress nous informe que le réseau a été installé avec succès.

Le réseau est opérationnel et nous pouvons maintenant activer les plugins que nous avions désactivés.

Conclusions et lectures complémentaires

A partir de maintenant, vous serez le Super Admin Réseau et l’Admin du site d’origine.
Dans le tableau de bord Réseau, vous pourrez créer, configurer et supprimer des sous-sites, installer des thèmes et des plugins, gérer les utilisateurs réseau, exécuter des mises à jour et configurer les paramètres réseau.

L'écran Paramètres réseau

L’écran Paramètres réseau

Dans les tableaux de bord des sous-sites, vous pouvez effectuer n’importe quelle tâche d’administration disponible pour un utilisateur administrateur WordPress avec quelques différences en ce qui concerne les thèmes et plugins, qui peuvent être installés, mis à jour et supprimés uniquement dans la zone Administrateur réseau.

Ajouter un nouvel

L’écran Ajouter un nouvel utilisateur dans le panneau d’administration d’un sous-site

Parfois, transformer un seul site en Multisite n’est pas aussi simple que pour les sites hébergés par Kinsta. Si vous avez besoin d’en savoir plus sur la configuration DNS, la configuration système requise et d’autres détails techniques, consultez les ressources suivantes :

Utilisez-vous une installation Multisite ? Faites-nous part de votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

24
Partages