Vous êtes-vous déjà demandé comment vérifier quelle version de WordPress vous ou un autre site utilisez ? Il y a plusieurs façons de le faire !

Il est plus facile de trouver votre version de WordPress si vous avez accès à votre connexion d’administrateur ou aux fichiers du site, mais il existe des solutions de contournement même si vous ne l’avez pas.

Si vous avez besoin de savoir quelle version de WordPress vous utilisez afin de pouvoir mettre à jour, résoudre un problème, ou si vous êtes simplement curieux de savoir quelle version de WordPress quelqu’un d’autre utilise, essayez une de ces méthodes simples.

Il suffit souvent de quelques minutes et d’un travail minimal pour localiser cette information cruciale !

Pourquoi vérifier quelle version de WordPress vous utilisez ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi vous devriez prendre la peine de surveiller votre version de WordPress. Pourquoi s’inquiéter de quelque chose de si petit que ça ?

Il est en fait très important de s’assurer que votre site est en permanence à jour . En 2019, 49 % des sites WordPress piratés utilisaient une version obsolète. Les pirates s’appuient souvent sur des exploits pour infiltrer les sites web – des vulnérabilités qui sont généralement rapidement corrigées et qui ne fonctionnent que si vous ne mettez pas à jour votre site web. Maintenir WordPress à jour est votre meilleure défense contre les pirates.

Mises à jour de sécurité pour WordPress

Mises à jour de sécurité pour WordPress

Il y a aussi des incompatibilités dont il faut s’inquiéter. Certaines extensions ne fonctionneront pas avec la dernière version de WordPress, tandis que d’autres se casseront si votre version est trop ancienne. Au fur et à mesure des mises à jour de WordPress, des fonctionnalités sont ajoutées et supprimées sur lesquelles les extensions peuvent s’appuyer.

Lors de l’installation d’une extension, vous devrez vérifier la version du noyau de votre site pour vous assurer que tout fonctionnera correctement.

Si un problème survient sur votre site et qu’il ne se charge pas, affiche une erreur étrange ou affiche l’écran blanc de la mort, le diagnostic de l’erreur peut nécessiter de connaître la version que vous utilisiez, ce que vous ne savez probablement pas d’emblée.

Enfin, il peut arriver que vous vouliez trouver la version de WordPress que quelqu’un d’autre utilise. Par exemple, si vous travaillez avec un client, vous voudrez peut-être voir si son site n’est pas à jour afin de l’aider à résoudre ce problème de sécurité immédiatement.

Ces problèmes sont moins pressants maintenant que WordPress se met à jour automatiquement, mais si vous n’avez pas vérifié depuis longtemps, c’est une bonne idée de le faire.

Vous êtes-vous déjà demandé quelle version de WordPress vous ou un autre site utilisez ? 🔎 Voici les moyens les plus simples de le faire... même sans accès admin ⚡️ Cliquez pour Tweet

1. Méthode : Vérifier la zone d’administration

Si vous pouvez vous connecter à l’administration de votre site web, c’est probablement la méthode la plus simple et la plus précise pour déterminer quelle version de WordPress vous utilisez.

Plusieurs zones du tableau de bord de l’administration affichent la version actuellement installée ou vous indiquent si votre site est obsolète.

Étape 1. Coin inférieur droit

Chaque fois que vous êtes connecté à WordPress, vous pouvez trouver le numéro de version sur n’importe quelle page de l’administration. Il vous suffit de regarder dans le coin inférieur droit pour le voir. Si ce n’est pas le cas, essayez de vous rendre sur la page d’accueil du tableau de bord.

Au cas où vous ne le trouveriez pas, il existe de nombreux autres endroits pour vérifier quelle version de WordPress vous utilisez.

Étape 2. Boîte « D’un coup d’œil »

Dès que vous vous connectez, vous devriez être amené à la page d’accueil du tableau de bord de l’administrateur, où vous trouverez la boîte « D’un coup d’œil » qui affiche des informations comme les articles, les pages, les commentaires et le thème actuellement installé. Vous y trouverez également votre version de WordPress en bas de page.

Numéro de version sur le tableau de bord WordPress

Numéro de version sur le tableau de bord WordPress

Si vous n’avez pas la case « D’un coup d’œil », vous l’avez peut-être supprimée (ou téléchargée une extension qui la supprime), installé un thème d’administration personnalisé ou utilisez une très ancienne version de WordPress.

Étape 3. Écran « Mises à jour »

Vous pouvez également vous rendre sur Tableau de bord > Mises à jour, qui vous demandera de mettre à jour si vous utilisez une ancienne version ou vous informera que vous avez déjà installé la version la plus récente de WordPress.

L’inconvénient, c’est que si vous avez une version obsolète installée, elle ne vous donnera pas le numéro de version. Cela vous invite seulement à faire une mise à jour.

Écran de mise à jour de WordPress

Écran de mise à jour de WordPress

Étape 4. Écran « À propos de WordPress »

Enfin, vous trouverez l’écran « À propos de WordPress » en survolant le logo WordPress dans le coin supérieur gauche et en cliquant sur la première option de la liste déroulante. Même si vous n’êtes pas à jour avec la version la plus récente de WordPress, vous verrez le numéro de version affiché en haut de l’écran ainsi que des informations sur cette mise à jour.

L’écran À propos de WordPress

L’écran À propos de WordPress

C’est la seule façon de trouver le numéro de version de WordPress dans le tableau de bord, mais il est également intéressant de noter que vous verrez un badge en haut de chaque arrière-plan d’écran vous invitant à mettre à jour vers la version la plus récente si vous ne l’avez pas fait.

Si tout ce qui vous préoccupe est de rester à jour, recherchez ce message, ou allez sur Tableau de bord > Mises à jour pour vérifier les nouvelles versions.

2. Méthode : Par l’intermédiaire de l’interface publique de votre site web

Que faire si vous ne pouvez pas vous connecter à votre zone d’administration et que vous avez besoin d’obtenir les informations de version pour le dépannage, ou si vous voulez savoir sur quoi tourne un autre site WordPress ? Dans le code source d’un site et sur certaines pages masquées, vous pourrez peut-être trouver le numéro de version.

Notez que de nombreux webmasters prennent des mesures pour rendre ces informations privées, ce qui ne fonctionnera pas sur tous les sites, mais seulement sur ceux qui ont laissé intacts les réglages par défaut. Si vous avez déjà pris des mesures de sécurité pour vous protéger, vous devrez peut-être essayer une autre méthode.

Étape 1. Source de la page

La première étape consiste à aller sur n’importe quelle page du site que vous consultez (mais il est préférable de n’utiliser que la page d’accueil), puis de cliquer avec le bouton droit de la souris et à appuyer sur « Voir la source de la page » ou « Voir la source » dans votre navigateur. Un nouvel onglet s’ouvrira, affichant le code HTML et CSS de la page. Appuyez sur ctrl+F pour faire apparaître la fonction de recherche.

À partir de là, vous avez quelques options. Habituellement, vous trouverez la balise « generator » qui vous indiquera explicitement quelle version de WordPress le site utilise, mais certains thèmes plus récents peuvent la désactiver.

Cherchez plutôt « ?ver= » et regardez sous « link rel= »stylesheet ». Vous devriez voir une ligne se terminant par « ?ver=x.x.x ». Les chiffres correspondent à la version WordPress.

Code source de la version de WordPress

Code source de la version de WordPress

Cette méthode n’est pas toujours fiable car les thèmes et les extensions peuvent y stocker leurs informations de version et vous déconcerter. Assurez-vous que vous cherchez dans la bonne partie du code.

Étape 2. Readme du site

Une autre méthode qui ne fonctionne que sur les anciennes versions de WordPress consiste à ajouter « /readme.html » à la fin de l’adresse web. Cela permet d’afficher la version actuellement installée en évidence, mais là encore, cela ne fonctionne que sur les sites web déjà obsolètes.

Si le site est suffisamment récent, la page se chargera toujours et affichera les informations habituelles, mais le numéro de version n’y figurera pas.

Readme HTML de WordPress

Readme HTML de WordPress

Étape 3. Flux RSS

La dernière méthode, et la plus fiable, est d’accéder au flux RSS. Il suffit d’ajouter /feed à la fin de l’URL du site. Appuyez sur ctrl+F pour faire apparaître la recherche de page, et tapez « generator ». Vous le trouverez en haut de la page.

Ici, vous verrez quelque chose comme « <generator>https://wordpress.org/?v=x.x.x</generator> ». Et voici votre numéro de version !

Flux RSS : Version de WordPress

Flux RSS : Version de WordPress

3. Méthode : Accéder au fichier version.php

La façon la plus fiable et la plus précise de vérifier votre version de WordPress est d’accéder directement à version.php dans les fichiers de votre site. Pour ce faire, votre site devra être en ligne avec un compte d’hébergement web afin que vous puissiez obtenir vos identifiants de connexion FTP, ou utiliser cPanel pour accéder aux fichiers internes.

Étape 1. Installez FileZilla

Pour commencer, vous devez télécharger un client FTP. Ces programmes vous permettent d’accéder aux fichiers stockés sur votre site web et même d’en téléverser de nouveaux. FileZilla est de loin la solution la plus populaire car elle est entièrement gratuite et assez facile à utiliser. Elle est également disponible pour Windows, Linux et Mac.

Étape 2. Connectez-vous à votre site web

L’étape suivante consiste à se connecter à votre site web via FTP. Lancez FileZilla et vous devriez voir un écran vous demandant diverses informations d’identification : l’hôte, le nom d’utilisateur, le mot de passe et le port.

Dans la case Hôte, indiquez le domaine de votre site web, précédé de « sftp:// » (tout comme le « http:// » que vous utilisez pour vous connecter à des sites web via votre navigateur). Si vous obtenez une erreur, essayez d’utiliser « ftps:// » ou simplement votre nom de domaine. Si vous êtes sur un serveur Kinsta, vous devrez utiliser « sftp:// ».

Écran de connexion de FileZilla

Écran de connexion de FileZilla

Le nom d’utilisateur, le mot de passe et le port sont toutes des informations que vous devrez obtenir de votre hébergeur. La plupart des hébergeurs conservent ces informations quelque part dans leur tableau de bord. Essayez donc de vous connecter sur le site web de l’hébergeur, ou contactez-les pour leur demander vos identifiants FTP.

Les utilisateurs de Kinsta peuvent se connecter au tableau de bord MyKinsta et consulter la section Sites/Info.

Identifiants de connexion dans MyKinsta

Identifiants de connexion dans MyKinsta

Une fois que vous avez toutes les informations, placez-les et cliquez sur Connexion rapide. Dans un instant, les fichiers et répertoires de votre site devraient apparaître dans les zones ci-dessous.

Étape 3. Vérifiez le fichier version.php

Une fois sur votre site web, cherchez le répertoire wp-includes. Cliquez dessus pour voir les fichiers et les répertoires qui s’y trouvent.

Vous avez des problèmes de temps d'indisponibilité et de WordPress ? Kinsta est la solution d'hébergement conçue pour vous faire gagner du temps ! Découvrez nos fonctionnalités

Le fichier que vous recherchez s’appelle version.php. Lorsque vous le trouvez, double-cliquez dessus pour l’ouvrir. Faites attention à ne rien modifier; vous cherchez juste une certaine ligne de code.

Fichier version.php

Fichier version.php

Ce code contient la variable $wp-version. Faites défiler vers le bas jusqu’à ce que vous la voyiez, ou appuyez sur ctrl+F pour rechercher cette ligne dans le fichier. Une fois que vous l’aurez trouvée, elle ressemblera à « $wp-version = ‘x.x.x ; », où le chiffre de droite est votre version de WordPress.

Une fois cela fait, vous pouvez fermer la connexion et sortir de FileZilla.

Méthode alternative : Utiliser le gestionnaire de fichiers de cPanel

cPanel est le gestionnaire de fichiers le plus populaire utilisé par les hébergeurs de sites web, et l’accès à votre site avec lui est généralement plus facile qu’avec le FTP.

Chez Kinsta, nous utilisons notre propre gestionnaire de fichiers, MyKinsta, donc cette méthode ne fonctionnera pas. Mais si vous êtes hébergé chez quelqu’un d’autre, il y a de fortes chances qu’il utilise cPanel.

Vous pouvez généralement trouver cPanel en vous connectant à votre compte d’hébergement web. Chaque hébergeur est différent, c’est pourquoi leur documentation peut vous donner plus d’instructions. Vous aurez également besoin de vos informations de connexion à cPanel, que vous pouvez généralement trouver en vous connectant au site web de votre hébergeur.

Une fois que vous êtes dans cPanel, cherchez File Manager. Vous verrez alors apparaître une hiérarchie de tous les fichiers et dossiers de votre site. Cherchez wp-includes/ et cliquez pour l’ouvrir. Cliquez ensuite sur version.php et trouvez la variable $wp_version. Le numéro qui apparaît à côté vous indique la version que vous utilisez.

4. Méthode : Utiliser WP-CLI

L’interface de ligne de commande de WordPress est un outil de développement qui vous permet d’exécuter à distance des commandes sur votre site WordPress, comme le fait le terminal de commande sur votre ordinateur. Vous pouvez accéder à WP-CLI sans même utiliser un navigateur web.

L’installation de WP-CLI peut être un peu difficile, d’autant plus que la prise en charge des machines Windows est limitée. Heureusement, certains hébergeurs web – dont Kinsta – l’incluent par défaut sur le serveur.

La première étape consiste à se connecter à votre hébergeur web via SSH, ou Secure Shell, un protocole qui vous permet d’exécuter des commandes à distance et en toute sécurité sur votre site web. Voici un guide détaillé sur la façon de commencer à utiliser SSH.

WP CLI

WP CLI

Une fois que vous vous êtes connecté à votre hébergeur par SSH, saisissez la commande « cd html » pour naviguer vers le répertoire approprié. Utilisez ensuite la commande « wp core version ». La ligne de commande devrait afficher les informations de version. Et c’est tout ce que vous devez faire.

Cette méthode n’est pas recommandée pour les nouveaux utilisateurs, surtout si vous avez d’autres options. Mais si pour une raison quelconque vous ne pouvez pas vous connecter à votre site par FTP, vous connecter sur l’administration ou consulter les fichiers de l’interface publique du site, c’est la meilleure option pour trouver votre numéro de version de WordPress.

Comment supprimer les informations sur les versions de votre site WordPress

La facilité avec laquelle vous pouvez accéder à ces informations clés peut vous inquiéter un peu. Vérifier quelle version de WordPress vous utilisez est l’une des premières choses que fera un pirate avant de tenter d’infiltrer votre site – la plupart des exploits ne fonctionnent que sur des versions obsolètes de WordPress, ils iront donc chercher des cibles faciles sur lesquelles ils savent que leurs méthodes fonctionneront.

Il est impossible de masquer entièrement votre version à quelqu’un d’assez déterminé, car il existe des outils téléchargeables qui disposent de méthodes de détection plus avancées. Mais vous pouvez dissuader les pirates informatiques qui cherchent à faire des récupérations faciles en leur cachant ces informations.

Bien qu’il s’agisse au mieux d’un petit risque de sécurité – surtout si vous tenez toujours votre site à jour – ce n’est pas encore un risque qui vaut la peine d’être pris. C’est une bonne idée de garder ces informations aussi bien verrouillées que possible.

Si vous voulez vous débarrasser des balises sans installer d’extension, il suffit d’ajouter quelques lignes de code à l’un des fichiers de votre thème. Il suffit d’aller sur Apparence > Éditeur de thème et de cliquer sur le fichier functions.php pour le modifier. Il n’est pas nécessaire d’utiliser un accès FTP.

Modifier functions.php dans WordPress

Modifier functions.php dans WordPress

Si vous souhaitez une solution facile à mettre en œuvre en quelques minutes, essayez l’extension Meta Generator et Version Info Remover. Bien que l’ajout manuel de code vous évite d’avoir à installer une autre extension, cela présente quelques avantages supplémentaires.

Plusieurs extensions, dont Yoast, Slider Revolution et WPML, exposent votre version de WordPress dans le code source. Cette extension permet de contrer ce phénomène et de conserver vos informations en toute sécurité.

Pour rappel, masquer votre version de WordPress, ce que l’on appelle généralement « la sécurité par l’obscurité », n’est qu’un petit moyen de dissuasion pour les pirates informatiques. Pour sécuriser un site, il y a plusieurs choses à faire, l’une d’entre elles étant de choisir un hébergeur sûr avec des mesures actives et passives.

Que ce soit pour vérifier si votre site doit être mis à jour ou pour résoudre un problème, ces quatre moyens vous garantissent d'apprendre quelle version de WordPress un site utilise 💻 Cliquez pour Tweet

Résumé

Que vous cherchiez à savoir si votre site a besoin depuis longtemps d’une mise à jour, à résoudre un problème avec WordPress, ou que vous soyez simplement curieux de savoir quelle version de WordPress un autre site web utilise, il existe plusieurs méthodes pour trouver ces informations.

Si vous souhaitez trouver la version de votre propre site WordPress, le meilleur moyen, et le plus fiable, est de vous connecter à votre zone d’administration et de consulter l’une des pages que nous avons listées. Si vous avez un accès FTP ou un hébergeur qui supporte WP-CLI, vous pouvez localiser la version de cette façon

Par ailleurs, que vous soyez ou non propriétaire du site, il peut être plus rapide de vérifier le code source ou le flux RSS.


Si vous avez aimé ce tutoriel, alors vous allez adorer notre support. Tous les plans d’hébergement de Kinsta incluent le support 24/7 de nos développeurs et ingénieurs WordPress expérimentés. Discutez avec la même équipe qui soutient nos clients du Fortune 500. Découvrez nos plans