Comme avec n’importe quelle plateforme, il y a toujours ces erreurs ou problèmes ennuyeux que vous devez apprendre à résoudre. Croyez-nous, nous les avons tous vus ! De l’écran blanc de la mort aux erreurs de connexion à la base de données, WordPress a certainement ses excentricités. 😉 Mais nous l’aimons toujours ! Aujourd’hui, nous allons nous plonger dans l’une des plus courantes, l’erreur HTTP Error. Les utilisateurs sont généralement confrontés à ce problème lorsqu’ils tentent de télécharger des images ou des vidéos dans la médiathèque WordPress.

Bien que l’erreur HTTP Error soit généralement facile à corriger, elle peut être assez frustrante car elle interrompt généralement votre flux de travail. Rien n’est pire que de passer 20 minutes à essayer de trouver l’image parfaite pour votre blog, vous allez la télécharger, et bam, vous êtes soudainement confronté à une erreur très vague.

Ci-dessous, nous allons voir pourquoi cette erreur se produit et ce que vous pouvez faire pour la résoudre rapidement afin que vous puissiez à nouveau télécharger vos médias.

Qu’est-ce que l’erreur WordPress HTTP Error ?

L’erreur WordPress HTTP Error se produit lorsque quelque chose ne va pas lors du téléchargement d’images ou de vidéos à l’aide de l’outil de bibliothèque multimédia intégré. Malheureusement, contrairement aux erreurs du navigateur où l’on peut généralement référencer un code d’état HTTP, les erreurs WordPress sont parfois un peu plus difficiles à dépanner (surtout si vous ne savez pas comment activer le débogage).

L’erreur très vague « http Error » ne vous aide certainement pas à déterminer ce qui ne va pas ou même par où commencer à chercher. Mais c’est parce qu’il pourrait y avoir plusieurs causes d’échec et WordPress ne sait tout simplement pas pourquoi, alors il affiche un message d’erreur générique (comme vu ci-dessous).

Erreur WordPress HTTP Error lors du téléchargement d'images

Erreur WordPress HTTP Error lors du téléchargement d’images

Comment réparer l’erreur WordPress HTTP Error

D’après notre expérience, l’erreur WordPress HTTP Error provient généralement de deux choses : la première est une erreur côté client ou utilisateur (votre session de connexion, mauvais caractères dans le nom de fichier, etc.), et la seconde est un problème ou un paramètre sur votre hébergeur WordPress (problème de serveur, mémoire, plugin tiers, limitation des ressources de l’hébergement partagé, etc. Nous allons donc nous plonger un peu dans les deux.

Voici quelques recommandations et choses à vérifier pour corriger l’erreur (classées dans l’ordre selon les raisons les plus communes que nous voyons) :

  1. Rafraîchir la page
  2. Réduire ou redimensionner le fichier
  3. Renommer le fichier image
  4. Désactiver temporairement les plugins et le thème
  5. Demander à votre hébergeur WordPress
  6. Augmenter la limite de mémoire PHP
  7. Vérifier les permissions du dossier de téléchargements
  8. Passer à la dernière version de PHP
  9. Correction de problèmes de performances avec Imagick et les hébergements mutualisés
  10. Supprimer le chemin personnalisé de la bibliothèque des médias
  11. Supprimer le chemin personnalisé de la bibliothèque des médias
  12. Installer le plugin Add From Server

1. Rafraîchir la page

La toute première chose à faire lorsque vous rencontrez l’erreur WordPress http Error est de simplement rafraîchir la page dans votre navigateur. Cela semble trop facile, n’est-ce pas ? 😉 Eh bien, en fait, c’est le correctif le plus courant que nous ayons vu pour cela. Voilà pourquoi :

Tout d’abord, pour une raison quelconque, votre navigateur a peut-être perdu temporairement la connexion avec WordPress et le processus n’a tout simplement pas abouti. Cela peut être dû à votre FAI, à un saut temporaire avec votre hébergeur WordPress, etc. Si vous rafraîchissez la page et essayez de la télécharger à nouveau, l’erreur se résoudra parfois d’elle-même.

Deuxièmement, nous avons aussi vu que parfois, après avoir rafraîchi la page, ou en revenant à l’éditeur WordPress à partir d’un autre onglet, il vous met soudainement à la porte. C’est très probablement un indicateur que votre session de connexion WordPress a expiré. Vous devriez voir le message suivant :

Votre session a expiré. Veuillez vous connecter pour continuer là où vous vous êtes arrêté.

Votre session a expiré

Votre session a expiré

Donc, naturellement, vous vous reconnectez et essayez de télécharger à nouveau votre média. Cependant, l’erreur HTTP Error se produit. C’est une sorte de bizarrerie avec WordPress. Une fois que vous vous reconnectez, vous devez actualiser manuellement la page sur laquelle vous vous trouvez. Ensuite, le téléchargement des médias fonctionnera à nouveau.

2. Réduire ou redimensionner le fichier

Vous pourriez avoir besoin d’éditer votre fichier image, ce qui pourrait entraîner une réduction de la taille du fichier (Ko ou Mo) ou une diminution de la largeur/hauteur (pixels). Nous vous recommandons de consulter notre article détaillé sur la façon d’optimiser les images pour le web. Il existe de nombreux plugins d’optimisation d’images tiers que vous pouvez utiliser pour le faire automatiquement pour vous (réduction et redimensionnement) lorsque votre image est téléchargée dans la médiathèque.

Nous utilisons Imagify sur notre site Kinsta depuis des années sans un seul problème. Mais il y en a beaucoup d’autres aussi. Assurez-vous simplement que, quel que soit le plugin que vous utilisez, il optimise les images sur ses propres serveurs, et non localement. Si vous optimisez en masse les images localement, cela peut nuire considérablement aux performances de votre site.

Plugin WordPress Imagify

Plugin WordPress Imagify

Il est possible de télécharger des images en haute résolution car WordPress prend en charge les images responsives. En fait, vous voudrez probablement le faire pour que l’image soit nette sur les écrans retina. Mais à moins que vous soyez un photographe ou une entreprise qui a besoin d’images à haute résolution, une bonne règle de base est de garder votre taille d’image finale inférieure à 100 Ko et pas plus du double de la taille de la largeur du contenu de votre site.

De plus, il se peut que vous ayez à jouer avec les types de fichiers PNG et JPG. Parfois, l’une peut être beaucoup plus grande que l’autre selon le type d’image qu’elle représente.

Selon la configuration de votre hébergeur WordPress, vous pouvez également envisager d’augmenter la taille maximale du fichier WordPress à télécharger.

3. Renommer le fichier image

Cela ne peut jamais faire de mal d’essayer de renommer le fichier image. WordPress devrait automatiquement ajouter un numéro à la fin si vous essayez de télécharger un nom de fichier en double, mais si cela ne fonctionne pas, essayez de renommer votre fichier. Malheureusement, WordPress ne vous permet pas de renommer le fichier d’une image déjà téléchargée, vous devrez donc le renommer localement et le renvoyer.

Lorsque nous téléchargeons des images qui existent déjà, nous ajoutons généralement un -1 ou un -2 à la fin (exemple : image-file-1.png, image-file-2.png). Assurez-vous d’ajouter le tiret sinon Google le lira comme un seul mot et cela pourrait nuire à votre référencement.

De plus, par mesure de sécurité, évitez de télécharger une image dont le nom de fichier contient des caractères spéciaux. Cela inclut les symboles et les caractères des langues internationales tels que les apostrophes. Les tirets, c’est bon. Vous pouvez voir dans cet exemple ci-dessous sur le site japonais Kinsta, nous utilisons l’anglais pour les noms de fichiers, pas les caractères spéciaux. Même si WordPress peut soutenir techniquement ces derniers, il y a beaucoup d’autres problèmes qui peuvent surgir.

Renommer le fichier image sans caractères spéciaux

Renommer le fichier image sans caractères spéciaux

4. Désactiver temporairement les plugins et les thèmes

C’est toujours une bonne idée si vous avez des erreurs HTTP d’essayer de désactiver vos plugins et même de changer votre thème WordPress par défaut pour voir si cela résout le problème. Quelques plugins qui sont des coupables typiques incluent des plugins d’optimisation d’images (ils sont directement liés à la médiathèque) et des plugins de sécurité tels que WordFence (ces plugins sont parfois trop restrictifs). Ou vous pouvez simplement supprimer votre thème WordPress.

Si vous ne voulez pas affecter votre site en direct, clonez simplement votre site en direct dans un environnement de développement. Si l’erreur WordPress HTTP Error se produit également sur le clome, vous pouvez rapidement désactiver tous vos plugins pour commencer à trouver le coupable.

Rappelez-vous que vous ne perdrez aucune donnée si vous désactivez simplement un plugin. Si vous pouvez toujours accéder à votre admin, un moyen rapide de le faire est de naviguer vers « Plugins » et de sélectionner « Désactiver » dans le menu des actions en masse. Ceci désactivera tous vos plugins.

Désactiver tous les plugins

Désactiver tous les plugins

Si cela corrige le problème, vous devrez trouver le coupable. Commencez à les activer un par un, et essayez de télécharger à nouveau une image dans la bibliothèque de médias. Quand vous voyez le retour d’erreur HTTP Error, vous avez trouvé le plugin qui se comporte mal. Vous pouvez alors contacter le développeur du plugin pour obtenir de l’aide ou poster un ticket de support dans le répertoire WordPress.

Si vous ne pouvez pas accéder à votre administration, vous pouvez FTP sur votre serveur et renommer votre dossier plugins en quelque chose comme plugins_old. Puis vérifiez à nouveau votre site. Si cela fonctionne, vous devrez tester chaque plugin un par un. Renommez votre dossier de plugins en plugins puis renommez chaque dossier de plugins à l’intérieur de celui-ci, un par un, jusqu’à ce que vous le trouviez. Vous pouvez aussi essayer de le reproduire d’abord sur un site de développement. first.

Renommer le dossier du plugin

Renommer le dossier du plugin

Il en va de même pour votre thème WordPress. Généralement, les thèmes ne sont pas liés à la médiathèque, mais nous avons vu des configurations bizarres. Cela ne fait jamais de mal d’essayer de basculer votre thème vers le thème par défaut Twenty Seventeen pour voir si cela est corrigé. Tout comme avec les plugins, vous n’avez pas à vous soucier de perdre vos paramètres de thème actuels. Tout cela est stocké dans la base de données WordPress.

5. Demander à votre hébergeur WordPress

Si vous avez déjà essayé les étapes ci-dessus et que vous obtenez toujours l’erreur WordPress HTTP Error, nous vous recommandons de demander de l’aide à votre hébergeur WordPress avant de continuer. La plupart des étapes supplémentaires de dépannage sont un peu plus avancées et souvent vous pouvez demander à votre hébergeur de le faire ou de le vérifier pour vous.

L’équipe de support de Kinsta est disponible 24h/24 et 7j/7 en bas à droite du tableau de bord MyKinsta.

Support d'hébergement WordPress de Kinsta

Support d’hébergement WordPress de Kinsta

6. Augmenter la limite de mémoire PHP

Une autre cause de l’erreur WordPress HTTP Error est que votre serveur n’a pas la mémoire disponible pour que le processus de téléchargement en arrière-plan se termine avec succès. C’est un problème très courant avec l’hébergement mutualisé WordPress. Pour le corriger, vous devez augmenter la quantité de mémoire que PHP peut utiliser. 256 Mo est recommandé.

La limite de mémoire par défaut pour les clients Kinsta est déjà fixée à 256 Mo. Si vous hébergez votre site WordPress chez Kinsta, vous ne devriez pas avoir de problèmes de mémoire PHP. 👍

Augmenter la limite de mémoire PHP avec le wp-config.php

Vous pouvez augmenter la limite de mémoire PHP en ajoutant le code suivant à votre fichier wp-config.php Remarque : ceci peut être écrasé par une règle au niveau du serveur mise en place par votre hébergeur WordPress.

define( 'WP_MEMORY_LIMIT', '256M' );

Augmenter la limite de mémoire PHP dans cPanel

Si votre hébergeur utilise cPanel, vous pouvez augmenter la limite de mémoire PHP dans deux endroits différents.

Le premier se trouve sous la section des logiciels. Cliquez sur « Sélectionner la version PHP ». Cliquez sur « Passer aux options PHP ». Vous pouvez ensuite cliquer sur « memory_limit » pour modifier sa valeur.

Le deuxième se trouve également dans la section des logiciels. Cliquez sur l’outil « MultiPHP INI Editor ». Ceci vous permet de modifier le fichier php.ini. Il suffit de faire défiler vers le bas jusqu’à l’emplacement « memory_limit » et d’entrer une valeur plus élevée.

Augmenter la limite de mémoire PHP dans cPanel

Augmenter la limite de mémoire PHP dans cPanel

Augmenter la limite de mémoire PHP avec php.ini

Si vous n’utilisez pas cPanel, vous pouvez également modifier le fichier php.ini directement si vous y avez accès. Pour ce faire,  connectez-vous à votre site via FTP ou SSH, allez dans le répertoire racine de votre site et ouvrez ou créez un fichierphp.ini.

Si le fichier était déjà là, recherchez le paramètre « memory_limit » et modifiez-le si nécessaire.

Certains hébergeurs mutualisés peuvent également exiger que vous ajoutiez la directive suPHP dans votre fichier .htaccess pour que les paramètres du fichier php.ini ci-dessus fonctionnent. Pour ce faire, éditez votre fichier .htaccess également situé à la racine de votre site, et ajoutez le code suivant vers le haut du fichier :

suPHP_ConfigPath /home/yourusername/public_html

Augmenter la limite de mémoire PHP avec .htaccess

Le fichier .htaccess est un fichier caché spécial qui contient divers paramètres que vous pouvez utiliser pour modifier le comportement du serveur, jusqu’à un niveau spécifique de répertoire. Si vous n’avez pas accès au php.ini, nous vous suggérons d’essayer ceci. Tout d’abord  connectez-vous à votre site via FTP  ou SSH, jetez un oeil à votre répertoire racine et voyez s’il y a un fichier .htaccess.

Si c’est le cas, vous pouvez éditer ce fichier et modifier la valeur « php_value memory_limit ».

7. Vérifier les permissions du dossier de téléchargements

Généralement, lorsqu’il y a une erreur de permissions de dossier, vous devriez recevoir un message dans WordPress indiquant qu’il n’est pas capable d’écrire dans le répertoire. Toutefois, ce n’est pas toujours le cas. Si un site WordPress a été piraté ou infecté par un malware, il peut y avoir beaucoup de problèmes avec les permissions. 

Astuce : Kinsta offre des correctifs de piratage gratuits pour tous les clients. 😄

Le dossier principal qui vous concerne est votre dossier /wp-content/uploads folder, car c’est là que les fichiers sont stockés lors du téléchargement via la bibliothèque de médias.

Selon le Codex WordPress, tous les répertoires doivent être 755 (drwxr-xr-xr-x) ou 750.

Vous pouvez facilement voir les permissions de vos dossiers avec un client FTP (voir ci-dessous). Vous pouvez également contacter votre équipe d’assistance hébergement WordPress et lui demander d’attribuer rapidement des vérifier et corriger les permissions des fichiers et dossiers pour vous assurer qu’ils sont correctement configurés.

Assurez-vous que si vous mettez à jour manuellement les permissions sur ce dossier, vous cochez à la fois l’option « Récursion dans les sous-dssiers » ainsi que l’option « Appliquer aux dossiers uniquement ».

Les droits d'accès aux dossiers WordPress

Les droits d’accès aux dossiers WordPress

8. Passer à la dernière version de PHP

WordPress recommande officiellement PHP 7.2 ou supérieur. Si vous ne l’utilisez pas, vous êtes en dessous du minimum requis par les développeurs du CMS. 😮

Nous recommandons toujours d’utiliser les dernières versions de PHP, car elles offrent une meilleure sécurité et de meilleures performances, y compris des corrections de bugs et des fonctions qui doivent être dépréciées.

Nous avons vu d’anciennes versions de PHP contribuer à toutes sortes d’erreurs, y compris la tristement célèbre erreur WordPress http Error. Chez Kinsta, vous pouvez facilement passer à PHP 7.3 en un seul clic dans le tableau de bord MyKinsta.

Changer la version de PHP

Changer la version de PHP

Si votre hébergeur utilise cPanel, il se peut qu’il ait déjà une option disponible pour changer votre version de PHP. Connectez-vous simplement à cPanel et dans la catégorie « Software » cliquez sur « Select PHP Version ».

Sélectionner la version PHP

Sélectionner la version PHP

Vous pouvez ensuite sélectionner les versions de PHP disponibles que votre hébergeur prend en charge.

PHP 7 dans cPanel

PHP 7 dans cPanel

9. Correction de problèmes de performance avec Imagick et les hébergements mutualisés

Il y a deux modules PHP différents que WordPress utilise pour le traitement d’images : GD Library et Imagick (ImageMagick). Selon ce qui est installé sur votre serveur, WordPress peut utiliser l’un ou l’autre.

Le problème est que les hébergements WordPress mutualisés ont beaucoup de ressources cachées réduites en arrière-plan C’est la seule façon de regrouper autant d’utilisateurs sur une même machine. Un problème courant auquel se heurtent les gens est qu’il y a trop peu de ressources allouées à Imagick (ImageMagick). Les hébergeurs limiteront la possibilité d’utiliser plusieurs threads, ce qui entraînera l’erreur WordPress HTTP Error.

Vous pouvez ajouter le code suivant en haut de votre fichier .htaccess file, en changeant la valeur limite du thread à quelque chose de supérieur.

MAGICK_THREAD_LIMIT 1

Une autre option est de dire à WordPress d’utiliser la bibliothèque GD au lieu d’Imagick. Vous pouvez le faire en ajoutant simplement le code suivant au fichier functions.php votre thème.

function wpb_image_editor_default_to_gd( $editors ) {
$gd_editor = 'WP_Image_Editor_GD';
$editors = array_diff( $editors, array( $gd_editor ) );
array_unshift( $editors, $gd_editor );
return $editors;
}
add_filter( 'wp_image_editors', 'wpb_image_editor_default_to_gd' );

On va être direct. Si vous devez modifier ce genre de choses, il est temps de passer à un nouvel hébergeur WordPress. Kinsta n’a pas de limites folles comme ça en place et pour la plupart, vous n’êtes limité que par les workers PHP. Vous ne devriez pas avoir à vous soucier de ce genre de choses en tant que propriétaire d’un site Web.

Nous utilisons des hôtes gérés par LXD et des conteneurs logiciels LXC orchestrés pour chaque site. Cela signifie que chaque site WordPress est hébergé dans son propre conteneur isolé, qui possède toutes les ressources logicielles nécessaires à son fonctionnement (Linux, Nginx, PHP, MySQL). Les ressources sont 100% privées et ne sont partagées entre personne d’autre, pas même entre vos propres sites.

En savoir plus sur la façon dont Kinsta est différent de tout autre hébergeur que vous avez essayé.

10. Supprimer le chemin personnalisé de la bibliothèque de médias

Il se peut très bien que le chemin de votre médiathèque ne soit pas correctement configuré. Nous le constatons généralement lorsque les utilisateurs migrent leur site de développement local vers la production. Si vous regardez dans « Média » sous « Paramètres » dans votre tableau de bord WordPress et que vous voyez une valeur de chemin d’accès au fichier listée, supprimez-la et cliquez sur « Enregistrer les modifications ». Vous voulez que votre média soit stocké dans le dossier par défaut /wp-content/uploads.

Ci-dessous, vous trouverez ce à quoi il ressemble habituellement. Si vous ne voyez pas de chemin de bibliothèque, alors c’Est parfait ici.

Paramètres des médias WordPress

Paramètres des médias WordPress

11. Désactiver mod_security

Mod_security est un pare-feu open source qui peut parfois provoquer l’erreur WordPress HTTP Error. Vous pouvez désactiver mod_security en ajoutant le code suivant en haut de votre fichier .htaccess</code.

SecFilterEngine Off
SecFilterScanPOST Off

 Si vous utilisez cPanel, vous pouvez aussi le désactiver en cliquant sur « ModSecurity » dans la section « Security ».

cPanel ModSecurity

cPanel ModSecurity

 Si vous utilisez cPanel, vous pouvez aussi le désactiver en cliquant sur « ModSecurity » dans la section « Security ».

Désactiver mod_security

Désactiver mod_security

Nous recommandons toujours l’utilisation d’un WAF de qualité professionnelle et pourtant abordable comme Sucuri ou Cloudflare à la place.

12. Installer le plugin Add From Server

Enfin, si vous êtes vraiment dans une impasse et que rien d’autre ne semble fonctionner, vous pouvez installer le plugin gratuit Add From Server. Peut-être attendez-vous une réponse de votre hébergeur WordPress ou d’un développeur sur la façon de résoudre l’erreur WordPress HTTP.

Plugin WordPress Add From Server

Plugin WordPress Add From Server

Le plugin Add From Server vous permettra généralement de contourner l’erreur et pourrait être une bonne solution temporaire, surtout si vous êtes en plein milieu d’un problème important. Il a été développé à l’origine pour vous permettre d’ajouter de très gros fichiers via SFTP. Important : ce plugin n’est plus maintenu ou supporté. L’utilisation se fait à vos risques et périls.

Résumé

Comme vous pouvez le voir, il y a plusieurs façons différentes de corriger l’erreur HTTP Error de WordPress. Espérons que l’une des solutions ci-dessus a fonctionné pour vous et que vous êtes déjà sur la bonne voie pour télécharger vos médias. Si vous continuez à recevoir cette erreur à maintes reprises, il est peut-être temps d’envisager une mise à niveau vers un meilleur hébergeur WordPress. Plusieurs des solutions ci-dessus sont des choses dont vous n’avez pas à vous soucier chez Kinsta.

Si vous avez trouvé une solution qui n’est pas dans notre liste, veuillez laisser un commentaire ci-dessous et nous l’ajouterons.

10
Partages