Votre thème WordPress est l’un des aspects les plus importants de votre site WordPress. Il régit l’apparence de votre site, l’affichage de votre contenu et donne à votre site un aspect moderne, professionnel et de marque.

C’est pourquoi il est important de garder votre thème à jour et de vous assurer qu’il fonctionne toujours comme il se doit.

Mais parfois, ce n’est pas tout à fait simple. Si vous avez personnalisé un thème WordPress, sa mise à jour risque de vous faire perdre votre travail. Si les extensions de votre site ne sont pas compatibles avec une nouvelle version d’un thème, vous devez décider quel code mettre à jour ou non. Et si vous utilisez une boutique WooCommerce avec un thème que vous avez personnalisé, vous devrez vous assurer que cela fonctionne après la mise à jour.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment mettre à jour un thème WordPress. Je couvrirai :

Prêt ? Commençons tout de suite !

Pourquoi vous devriez garder les thèmes WordPress mis à jour

Il est très important de tenir à jour le code de votre site WordPress. Les nouvelles versions des extensions, des thèmes et de WordPress lui-même sont publiées pour de bonnes raisons. Ne pas profiter d’une mise à jour pourrait mettre votre site en danger. Jetons un coup d’œil aux trois raisons pour lesquelles vous devriez toujours garder votre site à jour : la sécurité, la compatibilité et les fonctionnalités.

Qui veut tirer la chasse d'eau sur ses personnalisations en raison d'une mauvaise mise à jour ? 🚽😭 Apprenez comment le faire en toute sécurité avec notre guide !Click to Tweet

#1 Sécurité

La raison la plus importante pour s’assurer que le code de votre site est toujours à jour est la sécurité.

Une proportion importante des mises à jour des thèmes, des extensions et du noyau WordPress sont des correctifs de sécurité : des versions mineures conçues pour surmonter toute vulnérabilité de sécurité.

Parce que WordPress est un système open source, avec une communauté active qui surveille le logiciel pour des problèmes de sécurité et d’autres problèmes, toutes les faiblesses seront discutées publiquement et une correction sera faite dès que possible.

C’est l’un des avantages de WordPress : cette communauté active garantit que les vulnérabilités peuvent être identifiées et corrigées très rapidement.

Mais il y a un inconvénient : la nature publique de tout cela signifie que toute personne voulant attaquer votre site sera au courant du problème avec une version donnée d’un thème, par exemple. Et ils pourraient cibler des sites utilisant cette version du thème.

Vous devez donc mettre à jour les thèmes, les extensions et le noyau WordPress dès que les mises à jour sont publiées, pour éviter de devenir une cible.

Si vous installez une bonne extension de sécurité, vous serez alerté lorsqu’il y aura une nouvelle version d’un thème, donc vous n’avez aucune excuse pour ne pas exécuter la mise à jour. Ci-dessous, je vais vous montrer comment vous pouvez le faire en toute sécurité pour que votre site continue à bien fonctionner pendant et après la mise à jour.

Mais, maintenant, vous devriez être convaincu : garder votre site à jour améliorera sa sécurité.

#2 Compatibilité

Les thèmes sont également mis à jour pour assurer la compatibilité avec la dernière version de WordPress. Cela se produira soit dès la sortie de la nouvelle version de WordPress, soit après une courte période de temps. Un bon développeur de thème testera ses thèmes par rapport aux nouvelles versions de WordPress (et par rapport à la version de développement en cours de création) et apportera toutes les modifications nécessaires à la compatibilité.

Avec le temps, cependant, de nouvelles versions de WordPress seront publiées et votre thème pourrait développer des problèmes de compatibilité. D’après mon expérience, il est beaucoup moins courant que les thèmes deviennent incompatibles que les extensions, mais c’est quand même quelque chose dont vous devez être conscient.

Lorsque vous mettez à jour votre thème, vous devez toujours d’abord vous assurer que vous utilisez la dernière version de WordPress.

#3 Fonctionnalités

La troisième raison pour garder votre thème à jour est de tirer le meilleur parti de toutes les nouvelles fonctionnalités que le développeur a pu y ajouter.

De temps en temps, les thèmes sont mis à jour avec de nouvelles fonctionnalités, soit parce que les utilisateurs ont demandé des fonctionnalités supplémentaires, soit parce que le thème peut profiter de nouveaux aspects de WordPress lui-même (je parle de toi Gutenberg) et ajouter des fonctionnalités supplémentaires au thème qui l’utilise.

Si votre thème comporte de nouvelles fonctionnalités qui pourraient améliorer votre site, pourquoi ne pas en profiter ?

Comment mettre à jour un thème WordPress en toute sécurité

La mise à jour de votre thème dans WordPress est très simple pour vous. Allez simplement dans Tableau de bord > Mises à jour et sélectionnez votre thème, puis cliquez sur le bouton Mettre à jour les thèmes.

Mise à jour d'un thème

Mise à jour d’un thème

Mais attendez ! Vous pensez peut-être que tout ce que vous avez à faire est de cliquer sur le bouton Mettre à jour et c’est terminé, n’est-ce pas ? Bien sûr, cela mettra à jour votre thème. Mais il ne le fera pas en toute sécurité.

Chaque fois que vous mettez à jour un élément d’un site WordPress (thèmes, extensions ou noyau WordPress), vous devez faire une sauvegarde de votre site et tester le logiciel mis à jour pour vérifier si tout fonctionne. Pour le faire sans toucher votre site WordPress en production, vous devez d’abord exécuter la mise à jour sur une version de staging de votre site.

Voyons plus en détail comment vous procédez.

Sauvegarder en premier

Stop ! avant d’exécuter une mise à jour sur votre site, vous devez toujours, toujours faire une sauvegarde. Ceci est pour que vous ayez quelque chose pour restaurer votre site si la mise à jour casse votre site.

Si vous suivez les conseils ci-dessous et testez toujours d’abord sur un serveur de staging, il est très peu probable que vous rencontriez des problèmes : après tout, vous avez déjà testé des choses. Mais il vaut mieux être prudent que désolé.

Sauvegardes automatisées quotidiennes de Kinsta

Sauvegardes automatisées quotidiennes de Kinsta

Avec l’hébergement Kinsta, vous pouvez accéder à des sauvegardes automatisées quotidiennes de votre site. Mais vous pouvez également effectuer une sauvegarde manuelle immédiatement avant la mise à jour. C’est quelque chose que je recommande, car il peut y avoir eu des changements sur votre site depuis la dernière sauvegarde automatique.

Pour effectuer une sauvegarde manuelle, rendez-vous sur votre site dans votre tableau de bord Kinsta, sélectionnez l’option Sauvegardes dans le menu, puis sélectionnez l’onglet Manuel. De là, vous pouvez faire jusqu’à cinq sauvegardes manuelles, dont chacune sera conservée pendant 14 jours.

Sauvegardes manuelles Kinsta

Sauvegardes manuelles Kinsta

Si quelque chose ne va pas pendant la mise à jour et que vous avez besoin de restaurer votre site, vous pouvez restaurer votre sauvegarde en un seul clic.

Visitez l’écran Sauvegardes dans votre tableau de bord Kinsta, sélectionnez la sauvegarde et cliquez sur le bouton Restaurer. Vous avez la possibilité de restaurer votre site de staging ou en production. Veillez à le faire rapidement car vous ne voulez pas perdre les modifications apportées à votre site après l’exécution de la sauvegarde (par exemple, l’ajout de contenu par un autre utilisateur).

Si vous n’êtes pas avec Kinsta et que votre hébergeur ne fournit pas de sauvegardes faciles de votre site, alors vous devrez utiliser une extension de sauvegarde. L’extension gratuite Updraft Plus vous permet d’exécuter des sauvegardes automatiques et manuelles et rend la restauration relativement simple. Mais si vous êtes avec Kinsta, vous n’aurez pas besoin d’une extension de sauvegarde, car tous les forfaits Kinsta incluent des sauvegardes automatiques.

Quand exécuter les mises à jour

Tout d’abord, il vaut la peine d’identifier le meilleur moment pour exécuter une mise à jour. Vous voulez minimiser les temps d’arrêt ou les perturbations pour les visiteurs de votre site, ce qui signifie qu’il est logique d’exécuter des mises à jour à un moment de la journée (ou un jour de la semaine) où le nombre de visiteurs est le plus faible.

Ne supposez pas que c’est le moment de la journée où vous êtes le moins susceptible d’utiliser votre site : si vous avez un nombre important de visiteurs d’outre-mer, il se peut que les chiffres montent en flèche lorsque vous dormez.

Utilisez un outil comme Google Analytics pour déterminer quand votre site reçoit le moins de visites et planifier les mises à jour en conséquence.

Une fois que vous disposez de ces informations, vous pouvez programmer des mises à jour du site pour cette heure de la journée ou ce jour de la semaine. Vous n’avez pas besoin de faire vos tests sur le site de staging pour le moment : vous pouvez le faire au moment qui vous convient. Mais la mise à jour du site en producion causera des temps d’arrêt, alors planifiez-le pour un moment où ce sera le moins perturbant.

La version payante de l’extension Easy Updates Manager vous permet d’automatiser les mises à jour ou de les programmer manuellement.

Extension Easy Updates Manager

Extension Easy Updates Manager

Utilisation d’un site de staging pour les mises à jour

Avant de faire une mise à jour de votre thème, vous devriez toujours tester que la mise à jour fonctionne comme il se doit, n’entre en conflit avec aucun autre code dans votre site et que le site fonctionne toujours après la mise à jour.

Pour ceci, vous aurez besoin d’une copie de votre site qui est invisible pour le grand public et que vous pouvez casser en toute sécurité sans conséquences.

Le meilleur endroit pour faire des essais est sur un site de staging. C’est parce qu’un site de staging se trouve sur le même serveur que votre site en production, et que c’est une copie conforme de celui-ci. Cela signifie que tout ce qui fonctionne sur votre site de staging fonctionnera également sur votre site en production.

Environnement de staging Kinsta

Environnement de staging Kinsta

Kinsta fournit un environnement de staging en un clic pour chacun de vos sites. Avant de tester la mise à jour de votre thème, vous devrez rafraîchir votre site de staging. Pour cela, supprimez l’existant et créez-en un nouveau. Ou bien, vous pouvez utiliser la sauvegarde que vous venez de prendre de votre site en production et la restaurer sur votre site de staging.

Site de staging créé dans MyKinsta

Site de stagingcréé dans MyKinsta

Une fois que vous avez une copie de votre site en production dans le site en staging, vous aurez besoin d’utiliser l’url https://staging-sitename.kinsta.cloud, où sitename est le nom de votre site. Vous accédez alors au site de staging, dans lequel vous pouvez vous connecter, mettre à jour et tester.

Une fois que vous avez testé la mise à jour sur le site de staging (plus ou moins rapidement), vous pouvez retourner à l’environnement de staging dans votre tableau de bord MyKinsta et cliquer sur le bouton Pousser le staging en production. Cela copiera toutes les modifications que vous avez apportées à votre site de staging sur votre site en production. N’oubliez pas d’effectuer des vérifications finales sur votre site en production pour être sûr à 100% que tout fonctionne.

Tester la mise à jour

Vous avez donc créé votre site de staging, vous êtes prêt à installer la mise à jour du thème et vous voulez le tester. Quelle est la prochaine étape ?

Suivez ces étapes.

  1. Vérifiez que le thème est compatible avec votre version de WordPress. Si ce n’est pas le cas, vous devrez peut-être mettre à jour WordPress (qui est toujours prioritaire). Suivez ce processus de test pour cette mise à jour, en utilisant votre site de staging pour tester la mise à jour et ensuite pousser en production.
  2. Mettez à jour le thème à partir de l’écran Thèmes de l’administrateur WordPress, soit en cliquant sur le lien Mettre à jour sous le nom du thème, soit en téléchargeant la nouvelle version si vous avez acheté le thème à un fournisseur tiers.
  3. Vérifiez que la version de staging du site fonctionne. Testez différents types de contenu (page d’accueil, articles et pages, pages d’archives, types de publication personnalisés ou taxonomies). Vérifiez qu’il n’y a aucun problème avec les widgets ou les menus. Testez les processus tels que l’envoi de formulaires ou l’achat. Si vous parcourez votre site rapidement et que vous ne testez pas tous les types de contenu et les processus, vous pourriez constater que vos utilisateurs trouvent des problèmes avant vous, peut-être lorsqu’ils font un achat ou remplissent un formulaire.
  4. Si la mise à jour du thème a cassé le site, vérifiez les forums de support pour le thème pour voir s’il y a des problèmes connus. Vous pouvez y accéder en ouvrant l’écran Thèmes dans votre administrateur et en cliquant sur le thème pour accéder aux informations le concernant. Cliquez sur le lien pour plus de détails sur cette version, puis dans l’encadré de droite, vous trouverez un bouton Voir le forum de support. Vérifiez ceci pour voir si quelqu’un d’autre a eu un problème.
  5. Si vous avez un problème et que personne d’autre ne l’a signalé, signalez-le au développeur du thème. Cela les aidera à régler le problème. Ensuite, vous devrez répéter ce processus lorsqu’ils sortiront une version ultérieure du thème, avec un correctif, j’espère.
  6. Si tout fonctionne comme il se doit, vous pouvez pousser le site de staging en production, en toute sécurité, en sachant que vous l’avez testé à fond.

Comment mettre à jour un thème WordPress personnalisé

Mais que faire si vous avez déjà modifié le thème, et que vous voulez le mettre à jour sans perdre vos modifications ?

C’est un peu plus difficile à gérer, mais pas impossible, du moment que vous vous souvenez des modifications, ou plus précisément des fichiers que vous avez modifié.

Utilisation d’un thème enfant pour éviter les problèmes lors de la mise à jour de votre thème WordPress personnalisé

La façon la plus sûre de mettre à jour un thème WordPress personnalisé est de créer un thème enfant et d’y ajouter vos personnalisations.

Pour ce faire, vous devrez créer un thème enfant avec les fichiers de thème que vous avez édités. Suivez ces étapes dans votre site de staging (comme si vous n’y arrivez pas à 100%, vous risquez de casser votre site en production).

  1. Faites une sauvegarde du thème parent et copiez-le sur votre machine locale. Cela signifie que vous avez une copie de votre version modifiée du thème au cas où vous manqueriez quelque chose et que vous auriez à faire des modifications après avoir mis à jour le thème.
  2. Créez un thème enfant pour votre thème existant. Ajoutez la feuille de style avec les détails du parent (voir ci-dessus) et un fichier de fonctions qui demande des styles au parent.
  3. Identifiez tous les changements que vous avez apportés au fichier de fonctions du thème parent. Copiez vos nouvelles fonctions dans le fichier de fonctions du thème enfant.
  4. Identifiez tous les changements que vous avez apportés à la feuille de style du thème parent. Copiez ce code dans la feuille de style du thème enfant. Ceci remplacera le style sur les mêmes éléments, classes ou IDs dans le thème parent.
  5. Identifiez les fichiers modèles ou incluez les fichiers que vous avez modifié. Copiez-les dans le thème enfant, en vous assurant d’utiliser la même structure de fichiers si des fichiers se trouvent dans des sous-répertoires.
  6. Activez le thème enfant au lieu du thème parent.
  7. Testez votre site. Vérifiez toutes les personnalisations que vous avez apporté au thème et, en particulier, vérifiez les pages qui sont affichées à l’aide des fichiers modèles que vous avez édités et copiés.
  8. Vérifiez vos fichiers pour vous assurer que vous n’avez oublié aucun fichier que vous avez modifié.
  9. Mettez à jour le thème parent dans votre site de staging, soit via l’écran Thèmes, soit en téléchargeant le thème si vous ne l’avez pas trouvé dans le répertoire des thèmes.
  10. Testez à nouveau le site. Assurez-vous que tous les fichiers modèles que vous avez moifié fonctionnent toujours comme il se doit. S’il manque quelque chose, revisitez votre sauvegarde de la version modifiée du thème parent et copiez tout ce dont vous avez besoin dans votre thème enfant.
  11. Recommencez le test. Lorsque vous êtes heureux que votre site de staging fonctionne, vous pouvez pousser vos changements de staging en production (en vous assurant de faire d’abord une sauvegarde de votre site en production). Testez votre site en production et vous êtes prêt à y aller.

Une fois que vous l’aurez fait, vous n’aurez plus besoin de le répéter la prochaine fois que vous mettrez à jour le thème parent. Mais n’oubliez pas : si vous devez apporter d’autres changements à l’avenir, faites-les sur le thème enfant et non sur le thème parent. Faites des sauvegardes de votre thème enfant avant d’effectuer des changements, testez tout sur votre site de staging et pour être complètement complet, utilisez un système de contrôle de version tel que Github.

Le site de GitHub

Le site de GitHub

Mise à jour d’un thème parent : Modifications apportées au thème enfant

Parfois, il se peut que vous mettiez à jour un thème parent et qu’il brise votre site à cause des changements que vous avez apportés à un thème enfant.

Peut-être avez-vous attaché une fonction à un hook du thème parent qui a été modifié ou même supprimé. Peut-être que le fichier modèle de votre thème enfant n’est plus cohérent avec les fichiers modèles du thème parent, ce qui signifie que les pages générées par votre thème enfant sont incompatibles avec le reste du site.

Si cela se produit, vous devrez faire l’une des deux choses suivantes :

  • Arrêtez d’utiliser les fichiers pertinents du thème enfant en les supprimant du thème enfant. Parfois, une mise à jour du thème parent signifie qu’il fonctionne d’une manière que vous préférez à ce que vous avez fait dans le thème enfant, vous n’avez donc plus besoin de ce fichier. Une fois le fichier supprimé du thème enfant, WordPress utilisera celui du thème parent.
  • Modifiez les fichiers de votre thème enfant pour qu’ils soient cohérents avec le thème parent.

Si vous choisissez la première de ces options, assurez-vous de tester sur votre site de staging et de conserver une sauvegarde de votre thème enfant avant de le modifier. Encore une fois, l’utilisation de Github vous aidera à garder le contrôle de vos changements.

Si vous devez utiliser la deuxième méthode et modifier les fichiers du thème enfant, vous devrez identifier exactement les modifications que vous avez apportées, les modifications apportées au thème parent et leur interaction. Cela vaut la peine de comparer le code de la version précédente et de la nouvelle version du thème parent, ainsi que du thème enfant. De cette façon, vous pouvez voir où les problèmes surviennent et les résoudre.

Lisez la documentation de cette version du thème parent : les notes de version sur le dépôt de thème, ou toute autre documentation plus détaillée sur le site du développeur. Cela vous aidera à identifier tout changement au thème qui a un impact sur votre thème enfant.

Et une fois de plus, assurez-vous de conserver des sauvegardes et de faire des tests approfondis.

Comment personnaliser un thème WordPress pour que vous puissiez le mettre à jour en toute sécurité à l’avenir

Si vous n’avez pas encore personnalisé un thème, mais que vous envisagez de le faire, vous pouvez vous simplifier la tâche en ajoutant vos personnalisations à un thème enfant dès le début.

Si vous modifiez directement un thème à partir du répertoire de thème ou d’un vendeur de thème, toutes les modifications que vous avez apportées au thème seront perdues lorsque vous mettrez à jour le thème. Les nouveaux fichiers de thème remplaceront vos fichiers modifiés et tout votre travail aura disparu.

C’est pourquoi vous ne devriez jamais modifier directement un thème tiers. La bonne façon de modifier un thème tiers est de créer un thème enfant de ce thème et d’y ajouter vos modifications.

Examinons plus en détail les thèmes enfants : comment ils fonctionnent et comment vous en utilisez un pour mettre à jour (et modifier) votre thème WordPress personnalisé en toute sécurité.

Utilisation d’un thème enfant pour éviter les problèmes lors de la mise à jour de votre thème

Un thème enfant est un thème qui fonctionne en tandem avec votre thème parent pour faire fonctionner votre site. Il ajoute des fonctionnalités supplémentaires au thème parent, telles que des éléments de conception et des fonctionnalités, sans remplacer le thème parent. Au lieu de cela, vous créez des fichiers spécifiques dans le thème enfant qui remplaceront les fichiers spécifiques portant le même nom dans le thème parent. Ceci se combine avec la hiérarchie des modèles WordPress pour indiquer à WordPress quel fichier modèle de thème utiliser pour afficher une page donnée sur votre site.

Si vous ne connaissez rien aux fichiers de modèles de thèmes et que vous vous sentez confus, laissez-moi vous donner un exemple.

Votre thème existant possède trois fichiers pour afficher les pages d’archives :

  • php, qui affichera les pages d’archives des catégories.
  • php, qui affichera tous les types d’archives à moins qu’un fichier plus spécifique n’existe (tel que category.php). Cela signifie que ce fichier sera utilisé pour les archives d’étiquettes (par exemple) mais pas pour les archives de catégories.
  • le fichier index.php, qui est un fichier de secours pour tous les types de contenu qui n’ont pas de fichier plus spécifique. Dans ce cas, comme il existe un fichier archive.php, aucune page d’archive n’utilisera le fichier index.php.

Lors de l’affichage d’une archive sur votre site, WordPress parcourt cette hiérarchie et choisit le fichier auquel il accède en premier. Dans le cas des archives par catégorie, il s’agira de category.php. Dans le cas des archives d’étiquettes, ce sera archive.php, car le thème n’a pas de fichier tag.php.

Mais si vous créez un thème enfant, WordPress choisira toujours le fichier le plus haut dans la hiérarchie du thème enfant, au lieu d’un fichier dans le thème parent.

Cela signifie que si vous avez créé un thème enfant avec un fichier archive.php, ce qui suit se produira :

  • Pour les catégories, WordPress utiliserait category.php du thème parent, car il est plus haut dans la hiérarchie.
  • Pour les étiquettes, il utiliserait archive.php du thème enfant, car un fichier du même nom dans le thème enfant remplace un fichier du même nom dans le thème parent.

Cela signifie que si vous voulez modifier un fichier dans votre thème, vous créez un thème enfant, copiez ce fichier du thème parent vers le thème enfant, et modifiez-le à la place. Les fichiers originaux du thème parent sont intacts, donc lorsque vous mettez à jour le thème, vous ne perdez pas de travail. Et cela signifie aussi que même après une mise à jour, le fichier archive.php de votre thème enfant sera utilisé par WordPress au lieu du fichier archive.php mis à jour du thème parent.

Cela a deux implications pour la mise à jour des thèmes :

  • Créer un thème enfant signifie que vous pouvez mettre à jour votre thème parent sans perdre vos modifications.
  • Lorsque vous mettez à jour le thème parent, vous devez vérifier s’il y a des changements au code qui entrent en conflit avec votre thème enfant.

Nous viendrons au deuxième point tout à l’heure. Mais comment s’y prendre pour utiliser un thème enfant afin d’effectuer les modifications que vous souhaitez apporter à votre thème ? Jetons un coup d’œil.

  1. Créez votre thème enfant, qui aura besoin d’une feuille de style et d’un fichier de fonctions à partir duquel vous mettrez en file d’attente les styles du thème parent.
  2. Identifiez les fichiers du thème parent que vous souhaitez modifier.
  3. Si les fichiers que vous voulez modifier sont le fichier de fonctions ou la feuille de style, ne les copiez pas, mais ajoutez votre nouveau code au fichier de feuilles de style et de fonctions que vous avez déjà créé dans le thème enfant.
  4. Si les thèmes que vous voulez modifier sont des fichiers modèles ou incluent des fichiers, faites une copie de ces fichiers dans le thème enfant, en les copiant exactement du thème parent. Copiez-les en utilisant la même structure de fichier, donc si par exemple le fichier de boucle est dans le dossier parent-theme-folder/includes/loop.php, copiez-le dans le dossier child-theme-folder/includes/loop.php.
  5. Modifiez les fichiers dans le thème enfant.
  6. Activez le thème enfant dans vos écrans d’administration WordPress, au lieu du thème parent.

Et c’est tout ! Le seul travail supplémentaire est la création du thème enfant, qui est rapide et facile. Maintenant, chaque fois que vous avez besoin d’apporter des modifications au thème, vous n’avez qu’à modifier le thème enfant à la place. Ainsi, lorsque vous mettez à jour le thème parent, vous ne perdrez pas votre travail.

Comment mettre à jour un thème WordPress sur un site WooCommerce

Si vous utilisez WooCommerce, vous avez peut-être modifié votre thème pour le rendre compatible avec WooCommerce.

Ceci n’est nécessaire que si vous utilisez une version de WooCommerce antérieure à la version 3.3. Le conseil de l’équipe de WooCommerce est de mettre à jour l’extension et vous verrez que vous n’avez pas besoin de l’option dans votre thème pour assurer la compatibilité.

Mais si pour une raison quelconque vous ne parvenez pas à mettre à jour la version actuelle de WooCommerce (ce que je ne recommande pas), vous devrez copier les modifications que vous avez apportées à votre thème dans un thème enfant avant de pouvoir mettre à jour le thème.

Vous devrez aborder cette question de l’une ou l’autre des deux façons suivantes :

  • Si vous avez ajouté la fonction woocommerce_content() à un fichier woocommerce.php que vous avez créé dans votre thème, copiez simplement ce fichier dans un thème enfant en utilisant le thème courant comme thème parent.
  • Si vous avez utilisé les hooks de WooCommerce, copiez le code du fichier des fonctions de votre thème dans le fichier des fonctions de votre thème enfant. Ne copiez pas tout le fichier, juste le code.

Un scénario plus commun est si vous avez ajouté des fichiers de modèle supplémentaires à votre thème pour remplacer les fichiers de modèle de WooCommerce. C’est quelque chose de pertinent pour n’importe quelle version de WooCommerce.

Si vous l’avez fait, vous devrez créer un thème enfant, puis copier ces fichiers modèles dans votre thème enfant. Assurez-vous d’utiliser la même structure de fichiers que dans le thème d’origine. Puis activez le thème enfant comme dans les instructions ci-dessus, testez et mettez à jour le thème parent.

Une fois que vous aurez fait cela, vous devrez effectuer des tests plus approfondis que pour un site sans boutique. En plus de tester votre site plus généralement (voir ci-dessus), vous devriez tester le fonctionnement de votre boutique. Testez la page principale de la boutique, les pages des catégories de produits, les pages des produits individuels et le processus de paiement. Assurez-vous que tout fonctionne comme il se doit avant de pousser vos changements sur le site en production.

Résumé

Vous savez maintenant pourquoi il est important de garder votre thème WordPress à jour et, surtout, comment le mettre à jour en fonction de différents scénarios. Un thème mis à jour sera plus sûr, sera compatible avec le noyau de WordPress, et bénéficiera de toutes les nouvelles fonctionnalités.

Mais il est important de correctement mettre à jour. Faîtes toujours une sauvegarde avant d’exécuter une mise à jour (vous n’avez pas à vous en soucier si vous êtes avec Kinsta), testez d’abord sur votre site de staging, et ensuite seulement vous devriez pousser les changements en production.

Si vous avez apporté des changements à votre thème, il y aura du travail supplémentaire. Créez d’abord un thème enfant, et ajoutez les modifications que vous avez apportées ou que vous devez apporter à ce thème. De cette façon, vos modifications ne seront pas perdues lorsque vous mettrez à jour le thème parent.


Si vous avez aimé cet article, alors vous allez adorer la plateforme d’hébergement WordPress de Kinsta. Accélérez votre site Web et obtenez le support 24/7 de notre équipe de vétérans de WordPress. Notre infrastructure propulsée par Google Cloud met l’accent sur la mise à l’échelle automatique, la performance et la sécurité. Laissez-nous vous montrer la différence de Kinsta ! Découvrez nos plans