AWS ou Azure est une question que vous rencontrerez souvent lorsqu’il s’agit de cloud computing. Les deux écosystèmes de cloud offrent d’innombrables avantages, allant de la puissance supérieure de calcul, de l’évolutivité et de la sécurité à une rentabilité et une réduction de l’empreinte carbone inégalées.

Le secteur de cloud computing a connu une croissance rapide, explosant en un vaste éventail de fournisseurs, de technologies, de produits et de services. Même un simple déploiement de cloud offre des centaines d’options. C’est étrange à dire, mais c’est une question de trop de choix !

Pour compliquer encore les choses, de nombreux fournisseurs utilisent des terminologies uniques pour des offres similaires. La même technologie portera des noms différents, ce qui brouille les comparaisons de caractéristiques similaires. Vous avez donc besoin d’un guide pour vous aider à prendre des décisions difficiles en toute simplicité.

Dans cet article, nous allons vous aider à choisir entre les deux géants du cloud computing : Amazon Web Services (AWS) et Microsoft Azure. Vous découvrirez leurs principaux produits, services, modèles de tarification et structures d’assistance à la clientèle.

Ça vous intrigue ? Commençons !

Pourquoi AWS vs Azure

Chaque industrie a ses leaders sur le marché, quelques entreprises choisies qui se démarquent et qui sont la référence en matière d’excellence.

Si vous cherchez des produits et des services pour le cloud, alors Google Cloud Platform, Microsoft Azure et Amazon Web Services sont les trois fournisseurs qui sont devenus synonymes de « cloud », avec Alibaba Cloud qui a récemment rejoint le groupe.

Avant de s’imposer sur le marché du cloud, Amazon et Microsoft étaient des leaders mondiaux dans leurs domaines respectifs. Chacun d’entre eux était réputé pour son histoire d’innovation, d’excellence et de domination du marché.

En s’engageant dans la frontière du cloud, ils disposaient de la base technologique, de l’expertise et des ressources financières idéales pour développer des plateformes de cloud computing à la pointe de l’industrie. Les deux fournisseurs ont dirigé la création de nouveaux produits et services de cloud computing depuis l’émergence de la technologie.

Sans surprise, Microsoft et Amazon Web Services ont de nouveau été nommés leaders dans le dernier Magic Quadrant de Gartnerpour les services d’infrastructure et de plateforme dans le Cloud. Ces deux sociétés se situent dans le coin supérieur droit du quadrant des leaders, récompensées pour leur capacité d’exécution et l’exhaustivité de leur vision. AWS a l’honneur de prendre la première place, s’assurant ainsi la première place pour la dixième année consécutive.

Quadrant magique 2020 pour l'infrastructure cloud en tant que service, dans le monde entier (Source de l'image : Gartner)

Quadrant magique 2020 pour l’infrastructure cloud en tant que service, dans le monde entier (Source de l’image : Gartner)

AWS et Microsoft Azure dominent le marché du cloud

Selon les dernières recherches de Canalys et du Synergy Research Group, Microsoft Azure et AWS contrôlent ensemble plus de 50 % des dépenses mondiales en services d’infrastructure dans le cloud. Cette tendance semble devoir se poursuivre, les deux fournisseurs cherchant à renforcer leur position sur le marché par l’investissement et l’innovation dans leurs plateformes de cloud computing.

Dépenses mondiales en services d'infrastructure dans le cloud, 3e trimestre 2020 (Source : Canalys)

Dépenses mondiales en services d’infrastructure dans le cloud, 3e trimestre 2020 (Source : Canalys)

Malgré la pandémie de Coronavirus qui a provoqué un déclin économique mondial, le marché du cloud computing défie les pronostics, les dernières prévisions de Gartner prévoyant une croissance de 6,3 % des recettes publiques mondiales du cloud en 2020.

La pandémie a rendu nécessaire le travail à distance, créant une explosion du télétravail et entraînant une augmentation étonnante de 94 % du marché des ordinateurs en tant que service (Desktop as a Service – DaaS). De même, elle oblige d’innombrables organisations à entamer ou à accélérer leur parcours de transformation numérique pour survivre. Dans ce contexte, vous pouvez vous attendre à ce qu’AWS et Azure poursuivent leur croissance.

Que vous recherchiez IaaS, PaaS ou SaaS, vous découvrirez une solution de cloud computing compétitive proposée par Amazon Web Services et Microsoft Azure. Ces deux fournisseurs ont évolué pour offrir des centaines de produits et services de cloud computing, ce qui leur permet de rivaliser dans l’immensité du marché du cloud – leur innovation continue ajoutant de nouvelles solutions de cloud computing qui créent de nouveaux flux de revenus lucratifs.

Les recettes d’Amazon Web Services en 2020

AWS a atteint un taux annuel de recettes de plus de 40 milliards de dollars à la fin de 2019. Le communiqué de presse sur les résultats du quatrième trimestre 2019 fait état de recettes de ventes d’AWS de près de 10 milliards de dollars.

À mesure que l’année 2020 se déroulait et que la gravité de la pandémie s’affirmait, nous avons commencé à constater un impact significatif sur le taux de croissance d’AWS. Les comptes rendus des résultats des premier, deuxième et troisième trimestres de 2020 ont montré que le taux de croissance en glissement annuel était inférieur à 30 %, ce qui représente un net recul par rapport aux trois années précédentes où la croissance se situait constamment entre 40 et 50 %.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’un scénario catastrophe. Andy Jassy, le PDG d’AWS, a donné le coup d’envoi de la récente conférence Amazon Web Services en annonçant que la société avait désormais dépassé les 40 milliards de dollars de revenus annuels. En novembre 2020, AWS a ajouté 10 milliards de dollars de revenus supplémentaires au cours des 12 mois précédents, soit plus rapidement que jamais.

Les revenus de Microsoft Azure en 2020

Alors qu’Amazon précise ses revenus AWS, Microsoft ne fait état que du taux de croissance d’Azure. Ce manque de spécificité frustre la plupart des experts du cloud, car nous ne pouvons tout simplement pas comparer directement la taille d’AWS et d’Azure.

Microsoft fait cependant état d’un regroupement de produits dont Azure fait partie, appelé « Intelligent Cloud ». Lorsque Microsoft a publié son communiqué de presse sur les résultats du quatrième trimestre 2019, ils ont fait état d’une croissance des revenus d’Azure de 62 %, tandis qu’Intelligent Cloud a enregistré une croissance des revenus de 27 % pour atteindre 11,9 milliards de dollars.

Dans le contexte de la pandémie, Microsoft a continué à faire état d’une croissance impressionnante pour 2020. Ses communiqués de presse sur les résultats des premier, deuxième, troisième et quatrième trimestres ont fait état d’une croissance trimestrielle pour Azure de respectivement 59 %, 47 %, 48 % et 50 %.

À l’approche de 2021, Microsoft a annoncé que son taux d’exploitation commerciale du cloud avait atteint 66,8 milliards de dollars, le PDG Satya Nadella citant la transformation numérique et la demande de cloud comme étant le moteur des impressionnants résultats de Microsoft.

Comparaison entre les fonctionnalités d’Amazon Web Services et de Microsoft Azure

Comparer les plateformes AWS et Azure n’est pas une tâche facile. Les systèmes traditionnels étant passés de l’informatique sur site à l’informatique dans le cloud, les deux fournisseurs ont élargi leur offre de services pour inclure plus de 25 catégories de solutions d’informatique dans le cloud.

Aujourd’hui, AWS et Microsoft Azure proposent des centaines de solutions de cloud computing compétitives qui englobent d’innombrables produits et services. Le choix est vaste, avec des catégories couvrant le calcul, le stockage, les bases de données, la sécurité, la robotique, l’apprentissage machine et même les technologies quantiques. Pour éviter de se perdre dans les détails en comparant des pommes avec des poires, il vous faudra un niveau basique de connaissance et de compréhension des deux technologies.

Heureusement, les produits et services de la plateforme d’Amazon Web Services et de celle de Microsoft Azure sont pour la plupart regroupés sous les mêmes titres de catégorie. Pour vous aider à accélérer et à simplifier le processus décisionnel, nous avons pris le temps de comparer les produits et services de cloud les plus recherchés dans plusieurs catégories essentielles pour les entreprises.

En tant qu’experts dans la fourniture à nos clients de solutions d’hébergement WordPress leaders du marché, nous avons une expérience de premier ordre dans l’utilisation de ces types de services de cloud. En plus de discuter de la mise en place d’un déploiement dans le cloud, nous examinerons également en détail les principales considérations qui accompagnent ces services, comme l’assistance à la clientèle, l’infrastructure mondiale, la facturation et les structures tarifaires.

Utilisez la navigation ci-dessous pour vous déplacer entre les sections :

Fonctionnalités de calcul

La ressource de calcul est la base sur laquelle vous construirez votre déploiement dans le cloud. Les décisions que vous prendrez dans cette catégorie influenceront directement la vitesse et les performances de votre plateforme. Y compris les systèmes que vous y utilisez et les services que vos employés utilisent. Vous devez donc choisir la bonne configuration pour les besoins de votre entreprise.

Vous devez également tenir compte du coût des calculs, car il représente deux tiers des dépenses moyennes des entreprises en matière de cloud computing, selon le PDG de ParkMyCloud, Jay Chapel.

En comparant les capacités de calcul d’Amazon Web Services et de Microsoft Azure, nous nous concentrons principalement sur les machines virtuelles (VM). Formant l’épine dorsale de votre environnement de cloud, les VM émulent les fonctionnalités des systèmes informatiques physiques et alimentent presque toutes les charges de travail auxquelles vous pouvez penser.

AWS et Azure adoptent une approche similaire aux VM. Cependant, en examinant ces deux services, vous découvrirez qu’ils utilisent une terminologie différente pour leurs offres de calcul individuelles.

L’offre de calcul d’Amazon Web Services est connue sous le nom d’Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2). Microsoft, en revanche, appelle son produit de calcul Azure Virtual Machines. Le tableau ci-dessous présente les principales différences de calcul entre AWS et Azure :

Fonctionnalité Amazon EC2 Azure
Machines virtuelles Instances Machines virtuelles
Images Amazon Machine Image VM Image (à la fois disque de démarrage et machine complète)
Modèles VM AWS Cloud Formation Azure Resource Manager
Mise à l’échelle automatique des instances Auto Scaling Azure Autoscale
Formats d’importation de VM supportés RAW, OVA, VMDK, et VHD VHD
Lieu de déploiement Zonal Régional (équivalent aux zones de la Plateforme Cloud)
VM préemptives Oui Oui
Instantanés incrémentaux Oui Oui

Fonctionnalités de la machine virtuelle

En explorant les déploiements d’instance VM dans Amazon EC2 et Azure, vous découvrirez que les fournisseurs partagent de nombreuses fonctionnalités similaires, voire identiques. Il s’agit notamment de :

Accès aux machines virtuelles

Vous constaterez qu’Azure et AWS adoptent une approche similaire pour l’accès aux machines virtuelles des machines Linux et Windows.

Pour les machines Linux, si vous voulez un accès terminal basé sur SSH, Amazon EC2 et Azure exigent tous deux que vous incluiez votre propre clé SSH. En outre, aucun des deux fournisseurs ne prend en charge l’accès SSH par le navigateur.

En ce qui concerne l’accès aux VM pour les machines Windows, Amazon EC2 et Azure prennent en charge l’accès par le biais des protocoles standard de bureau à distance (Remote Desktop Protocol ou RDP).

Elles diffèrent légèrement en ce qui concerne l’offre d’accès supplémentaires. Azure offre un accès supplémentaire aux machines Windows via Microsoft PowerShell, tandis qu’Amazon EC2 offre un accès supplémentaire aux machines Windows via son adresse IPv6 et son gestionnaire de session.

Types d’instances de machines virtuelles

Pour simplifier et accélérer le processus de déploiement de votre VM, Azure et Amazon EC2 offrent tous deux un large éventail d’instances prédéfinies.

Chaque type d’instance de VM est configuré avec une unité centrale virtuelle, une mémoire vive et des composants réseau spécifiques. Que vous optiez pour Microsoft ou Amazon, il existe des centaines de types de machines virtuelles parmi lesquelles vous pouvez choisir.

Les deux fournisseurs apportent une certaine souplesse au processus, ce qui vous permet de personnaliser votre configuration. Vous pouvez reconfigurer les éléments du cœur de l’instance prédéfinie, notamment le nombre de processeurs et la mémoire vive disponible, ce qui vous permet d’augmenter ou de réduire les capacités de vos ressources VM en fonction des besoins spécifiques de votre organisation.

Les deux fournisseurs offrent des spécifications extrêmement élevées pour supporter les charges de travail les plus exigeantes. Ils atteignent actuellement leur maximum avec les spécifications suivantes :

Pour simplifier davantage le processus, les deux fournisseurs regroupent les types de VM dans des catégories optimisées et configurées pour leur utilisation prévue. Ces catégories de machines virtuelles comprennent les machines d’usage général, les machines optimisées pour la mémoire, les machines optimisées pour le calcul et le stockage, les machines de traitement graphique (GPU) et les machines hautes performances.

Nous avons compilé le tableau suivant, qui liste les types de machines actualisés pour les deux services à partir de janvier 2021.

Type de machine Amazon EC2 Azure
Objectif général a1.medium – a1.metal

t4g.nano – t4g.2xlarge

t3.nano – t3.2xlarge

t3a.nano – t3a.2xlarge

t2.nano – t2.2xlarge

m6g.medium – m6gd.metal

m5.large – m5d.metal

m5a.large – m5ad.24xlarge

m5n.large – m5dn.24xlarge

m4.large – m4.16xlarge

A1 v2 – A8m v2

B1LS – B20MS

D2a v4 – D96a v4

D2as v4 – D96as v4

D2 v4 – D64 v4

D2d v4 – D64d v4

D2ds v4 – D64ds v4

D2s v4 – D64s v4

D2 v3 – D64 v3

D2s v3 – D64s v3

D1-5 v2 – D5 v2

DS1-5 v2 – DS5 v2

DC1s v2 – DC8 v2

Mémoire optimisée r6g.medium – r6gd.metal

r5.large – r5d.metal

r5a.large – r5ad.24xlarge

r5n.large – r5dn.24xlarge

r4.large – r4.16xlarge

x1e.xlarge – x1e.32xlarge

x1.16xlarge – x1.32xlarge

u-6tb1.metal -u24tb1.metal

z1s.large – z1d.metal

E2 v3 – E64 v3

E2 v4 – E64 v4

E2a v4 – E96 v4

E2as v4 – E96as v4

E2d v4 – E64d v4

E2ds v4 – E64ds v4

E2s v3 – E64s v3

E2s v4 – E64s v4

D11 v2 – D15 v2

DS11 v2 – DS15 v2

G1 – G5

Gs1 – Gs5

M8ms – M128ms

M32dms v2 – M192idms v2

M32ms v2 – M192ims v2

M208s v2 – M416ms v2

S96 – S576m

S223 – S896oom

DS11-1 v2 – M128-64ms

Calcul optimisé c6g.medium – c6gd.metal

c5.large – c5d.metal

c5a.large – c5ad.24xlarge

c5n.large – c5n.metal

c4.large – c4.8xlarge

F2s v2 – F72s v2

F1 – F16

F1s – F16s

Stockage optimisé i3.large – i3.metal

i3en.large – i3en.metal

d2.xlarge – d2.8xlarge

h1.2xlarge – h1.16xlarge

L8s v2 – L80s v2

L4s – L32s

GPU p4d.24xlarge

p3.2xlarge – p3db.24xlarge

p2.xlarge – p2.16xlarge

inf1.xlarge – inf1.24xlarge

g4dn.xlarge – g4dn.metal

g3s.xlarge – g3.16xlarge

f1.2xlarge – f1.16xlarge

NC6 – NC24

NC6 Promo – NC24r Promo

NC6s v2 – NC24s v2

NC6s v3 – NC24s v3

NC4as T4 v3 – NC64as T4 v3

NP10s – NP40s

NV6 – NV24

NV12s v3 – NV48s v3

ND6s – ND24s

ND40rs v2

Haute performance n/a H8 – H16m

H8 Promo – H16mr Promo

HB120rs v2

HC44rs

Note : Azure et Amazon EC2 ajoutent régulièrement de nouveaux types de VM. Pour une liste complète de chaque service, voir Azure Linux Virtual Machines, Azure Windows Virtual Machines et Amazon EC2 Instance Types.

Images de machines virtuelles

Les images de VM accélèrent votre déploiement en fournissant une configuration de VM pré-configurée qui comprend un système d’exploitation, ainsi que le serveur et le logiciel de base de données qui le supportent. Azure et Amazon EC2 permettent l’utilisation d’images de machines pour créer de nouvelles instances.

En plus d’une gamme de configurations d’images prêtes à l’emploi, les deux plateformes prennent en charge l’utilisation d’images développées par des fournisseurs tiers, auxquelles vous pouvez accéder via leurs plateformes respectives, AWS Marketplace et Azure Marketplace. Vous avez également la possibilité de créer et de stocker vos propres images personnalisées pour un usage privé.

En décembre 2020, AWS a lancé Amazon Elastic Container Registry Public (ECR Public), offrant la capacité unique de stocker, gérer, partager et déployer des images de conteneurs pour que chacun puisse les découvrir et les télécharger dans le monde entier. Ce service, déjà très populaire, est sans aucun doute un service qu’Azure cherchera à reproduire à l’avenir.

Mise à l’échelle automatique des instances de machines virtuelles

La mise à l’échelle automatique vous permet de créer et de supprimer des instances de VM conformément aux politiques définies par l’utilisateur. Vous pouvez optimiser les performances, en augmentant ou en diminuant en temps réel les ressources de calcul pour répondre à la demande. Cela vous permet de contrôler les coûts, en minimisant les ressources inutilisées, de sorte que vous ne payez que ce dont vous avez besoin.

Amazon EC2 et Azure prennent tous deux en charge la mise à l’échelle automatique, en la mettant en œuvre de manière similaire :

Entre les plateformes, trois plans d’auto-dimensionnement sont disponibles : manuel, dynamique et planifié. Amazon Auto Scaling prend en charge les trois, tandis qu’Azure Autoscale ne prend en charge que les mises à l’échelle automatique dynamique et planifiée. Chaque plan peut être défini comme suit :

Instances de machines virtuelles temporaires

Les instances temporaires sont des VM qui fonctionnent sur la capacité inutilisée du fournisseur de cloud. Ces VM sont disponibles de manière imprévisible, vous pouvez donc réaffecter leurs ressources à tout moment. Elles sont donc disponibles à des tarifs très réduits, ce qui vous permet de libérer la puissance du cloud à moindre coût.

Les instances temporaires sont idéales pour :

Les plateformes Amazon et Microsoft prennent en charge des instances temporaires avec des conventions d’appellation similaires. Le service AWS pour les instances temporaires est Spot Instances, tandis que le service Azure est Spot Virtual Machines (Vspot VMs).

Les machines temporaires Azure et AWS partagent toutes deux un ensemble de fonctionnalités, dont :

Les instances temporaires sur AWS ou Azure sont disponibles à un taux réduit allant jusqu’à 90 % par rapport à la tarification standard à la demande. Cela vaut certainement la peine d’approfondir la question.

Performance

Comparer les performances des machines VM entre Azure et AWS n’est pas une tâche facile. Nous ne pouvons pas simplement déclarer que l’un de ces fournisseurs de cloud computing est meilleur que l’autre. Il existe des centaines d’instances de VM comparables entre AWS et Azure, l’échelle des performances pouvant varier dans les deux sens, en fonction de la comparaison.

Une étude récente de Cockroach Labs a comparé les performances des processeurs AWS, Azure et GCP sur une gamme de machines virtuelles à un seul cœur et à 16 cœurs. GCP est arrivé en tête dans la catégorie des processeurs mono-cœurs, avec des performances supérieures de 10 % à celles d’AWS, Azure arrivant en dernière position. En comparant les VM à 16 cœurs, AWS est arrivé en tête avec les itérations les plus rapides par seconde.  GCP est second, et Azure est encore une fois dernier.

Fonctionnalités de réseau

Les plateformes Azure et AWS sont construites sur une infrastructure globale de centaines de centres de données interconnectés par des centaines de milliers de fibres optiques et de câbles sous-marins. Chacun d’eux est réputé pour fournir des services de réseau de pointe offrant des performances à haut débit, une haute disponibilité, une sécurité élevée et une couverture mondiale.

Cette section explore en détail les principaux produits et services de réseau offerts par Microsoft et Amazon. Le tableau suivant vous donne une vue d’ensemble des produits de réseau AWS et d’Azure avant de plonger dans les détails.

Produit Amazon Web Services Microsoft Azure
CDN Amazon CloudFront Azure CDN
Interconnexion dédiée AWS Direct Connect ExpressRoute
DNS AWS Route 53 Azure DNS
Équilibrage des charges Elastic Load Balancing Azure Load Balancer
Réseaux virtuels Amazon Virtual Private Cloud Azure VNet

Emplacements des réseaux de centres de données

AWS et Azure offrent tous deux un réseau mondial de centres de données interconnectés qui couvrent plusieurs continents, régions, pays et lieux. Les deux plateformes offrent une redondance complète du réseau, une tolérance élevée aux pannes et une faible latence.

Emplacements du réseau Amazon Web Services

Au dernier décompte, les emplacements du réseau de cloud AWS sont disponibles dans 24 régions, 77 zones, 210 emplacements en bordure de réseau et 245 pays et territoires. En conséquence, AWS est le fournisseur d’infrastructure dans le cloud le plus important au monde.

Cela donne à AWS un avantage certain en matière de latence de réseau. En moyenne, vous et vos clients serez plus proches d’un centre de données AWS. Cette proximité géographique signifie que les données ont moins de distance à parcourir, ce qui réduit les temps de latence.

Amazon a des plans ambitieux pour l’expansion continue de son infrastructure mondiale en lançant des centres de données supplémentaires. Ces centres sont situés à Hyderabad (Inde), Jakarta (Indonésie), Osaka (Japon), Madrid (Espagne) et Zurich (Suisse).

Carte de l'infrastructure mondiale d’AWS (Source : Amazon Web Services)

Carte de l’infrastructure mondiale d’AWS (Source : Amazon Web Services)

Emplacements du réseau Azure

Bien qu’ils ne soient pas aussi étendus, les emplacements du réseau du cloud d’Azure sont disponibles dans plus de 60 régions et 170 points de présence (PoP) du réseau.

Microsoft a également des plans d’expansion ambitieux pour son réseau mondial Azure. Les nouveaux centres de données Microsoft sont prévus en Autriche, au Chili, au Danemark, en Grèce, en Israël, en Italie, au Mexique, en Nouvelle-Zélande, en Pologne, au Qatar, en Espagne, en Suède, à Taïwan et aux États-Unis (Arizona).

Carte de l'infrastructure mondiale d’Azure (Source : Microsoft)

Carte de l’infrastructure mondiale d’Azure (Source : Microsoft)

Réseau de diffusion de contenu (CDN)

L’utilisation d’un réseau de diffusion de contenu (CDN) garantira à vos utilisateurs l’accès le plus rapide à votre contenu, où qu’ils soient basés. AWS et Azure proposent chacun une solution CDN : respectivement Amazon CloudFront et Azure CDN.

En distribuant et en diffusant le contenu localement, vous bénéficierez de temps de chargement plus rapides, d’une réduction de la charge de la bande passante et d’une meilleure réactivité de vos applications et sites web. Chaque fournisseur fournit ce service en répliquant et en hébergeant votre contenu sur son réseau mondial de centres de données interconnectés.

Les deux solutions CDN offrent une sécurité renforcée pour protéger les attaques DDoS des couches réseau et transport, en offrant une meilleure résilience et en prévenant les pertes de service.

CloudFront renforce la sécurité en offrant une intégration profonde avec les produits de sécurité AWS, notamment AWS Shield, AWS Web Application Firewall et Route 53. En même temps, Azure CDN offre une protection renforcée grâce à des solutions tierces personnalisées comme Azure CDN de Verizon et Azure CDN d’Akamai. Microsoft fournit une comparaison détaillée des caractéristiques de ces services DCN via sa plateforme de documentation des produits.

DNS

Un service DNS est utilisé pour convertir les noms de domaine lisibles par l’homme en adresses IP utilisées par les serveurs pour communiquer.

Amazon et Microsoft proposent tous deux des solutions DNS similaires basées sur le cloud : Amazon Route 53 et Azure DNS. Les deux plateformes supportent la plupart des types d’enregistrements DNS et l’enregistrement des noms de domaine.

Là où Amazon Route 53a un avantage, c’est dans la fourniture de trois caractéristiques distinctes, non encore prises en charge par Azure DNS :

Le tableau ci-dessous présente une liste des fonctionnalités des deux services :

Fonctionnalité Amazon Route 53 Azure DNS
Zone Zone hébergée Zone DNS
Prise en charge de la plupart des types d’enregistrements DNS Oui Oui
Service dans tous les cas Oui Oui
Routage basé sur la latence Oui Non
Routage basé sur la géographie Oui Non
Signature DNSSEC Oui Non
Zones privées / Horizon partagé Oui Oui

Équilibrage de charge

Un service d’équilibrage de charge, lorsqu’il est correctement configuré, distribue automatiquement le trafic sur plusieurs instances de VM pour améliorer les performances, la tolérance aux pannes et la disponibilité de vos applications.

Microsoft et Amazon proposent tous deux des produits d’équilibrage de charge comparables que vous pouvez configurer pour répondre à vos besoins.

Équilibrage de charge AWS

La solution d’équilibrage des charges pour AWS est appelée Elastic Load Balancing (ELB). Elle comprend les caractéristiques et fonctionnalités suivantes :

Pour un examen plus approfondi et une comparaison plus détaillée des caractéristiques, consultez la documentation d’AWS sur Elastic Load Balancing.

Équilibrage de charge Azure

La solution d’équilibrage de charge de Microsoft sur Azure est appelée Azure Load Balancer. Elle offre les caractéristiques et fonctionnalités suivantes :

Consultez la documentation de Microsoft sur l’équilibrage de charge pour avoir un aperçu plus détaillé de leur offre de produits.

Connectivité privée pour d’autres réseaux

AWS et Azure offrent tous deux de multiples services pour prendre en charge la connectivité privée en dehors de leur réseau, y compris votre environnement sur site.

Le tableau ci-dessous présente une comparaison de haut niveau des services de connectivité privés AWS et Azure :

Fonctionnalité Amazon Web Services Microsoft Azure
Réseau privé virtuel Amazon CloudFront Azure VPN Gateways
Connexion privée à un VPC AWS Direct Connect Peering VNet
Connexion privée dédiée par l’intermédiaire d’un transporteur partenaire AWS Direct Connect ExpressRoute
Connexion publique dédiée par l’intermédiaire d’un transporteur partenaire AWS Direct Connect ExpressRoute
Connectivité CDN Amazon CloudFront Azure CDN

Connectivité privée d’AWS

AWS Direct Connect est le principal service permettant d’offrir une connectivité privée à la plateforme AWS. AWS Direct Connect vous permet de créer une connexion réseau dédiée entre votre réseau et l’un des centaines d’emplacements d’AWS Direct Connect.

L’établissement de cette connexion réduit vos coûts de bande passante en transférant les données directement vers le système AWS, ce qui minimise l’utilisation des données par votre fournisseur d’accès Internet actuel. Vous bénéficiez également d’un taux de transfert de données réduit grâce à AWS Direct Connect plutôt que d’un taux de transfert de données.

En utilisant Direct Connect pour relier votre réseau sur site et Amazon VPC, vous créerez un réseau privé à large bande passante. La nature élastique du service vous permet de faire évoluer votre connexion de 1 Gbps à 10 Gbps pour répondre aux besoins uniques de votre entreprise.

Connectivité privée d’Azure

Azure ExpressRoute est le principal service de connectivité privé de Microsoft pour la plateforme Azure. Tout comme AWS, vous pouvez créer une connexion réseau dédiée entre votre réseau sur site et le réseau mondial de Microsoft.

Vous bénéficierez de réductions similaires des coûts de la bande passante grâce à la réduction de l’utilisation des FAI et des taux de transfert de données disponibles via Azure ExpressRoute.

ExpressRoute semble avoir l’avantage sur Direct Connect en termes de vitesse de connexion, Microsoft offrant une bande passante allant jusqu’à 100 Gbps grâce à sa connexion directe.

Latence

La latence est un facteur critique lorsqu’on compare les réseaux de cloud. Il s’agit du délai entre la demande de votre client et la réponse du fournisseur de services dans le cloud.

Le rapport 2021 de Cockroach Labs sur le cloud a comparé la latence du réseau d’Azure, d’AWS et de GCP. Leurs recherches ont montré qu’AWS était le plus performant avec la latence réseau la plus faible dans l’ensemble, suivi de près par Azure et, enfin, GCP.

Bien que la recherche soit une mesure solide et informative, vous devrez toujours tenir compte de vos propres exigences. Comme le souligne l’étude ci-dessus, la latence varie dans la recherche en fonction de l’emplacement physique des instances de la VM.

Votre proximité géographique avec le centre de données du fournisseur de cloud influencera considérablement la latence, vous devez donc explorer ce facteur lorsque vous comparez AWS et Azure.

Fonctionnalités de stockage

Cette section examine plus en détail les différents types de stockage et les services disponibles sur les plateformes Azure et AWS.

La comparaison des options de stockage dans le cloud entre les plateformes de Microsoft et d’Amazon est divisée en cinq types de services de stockage distincts :

Il est essentiel de comprendre les différences entre les types de stockage et de disque pour choisir le service le mieux adapté à votre entreprise. Il s’agit là de décisions d’une importance capitale, car elles influenceront directement la vitesse et les performances de vos applications et systèmes utilisant les services de stockage dans le cloud.

Stockage d’objets distribués

Le stockage d’objets distribués est le processus de stockage de données sous forme d’objets, autrement appelés blobs. Ce processus vous permet de stocker, d’augmenter, de sécuriser et d’accéder à des volumes de données objet utilisées dans de multiples scénarios, notamment des sites web, des applications mobiles natives du cloud, des sauvegardes, des archives et des analyses de données volumineuses.

Amazon Simple Storage Service (S3) et Azure Blob Storage sont les services concurrents de stockage d’objets. Malgré une variation dans la terminologie utilisée pour décrire leurs services, ils offrent des fonctionnalités similaires.

Chaque objet est stocké dans une unité définie, et possède une clé unique et un enregistrement de métadonnées associé contenant des informations pertinentes : taille de l’objet, date de la dernière modification, type de média, etc.

Les deux fournisseurs offrent un ensemble de caractéristiques similaires pour leurs services de stockage d’objets, qui comprennent :

Vous trouverez ci-dessous un tableau comparant les fonctionnalités du stockage distribué d’objets entre Azure Blob Storage et Amazon S3 :

Fonctionnalité Amazon S3 Azure Blob Storage
Unité de déploiement Seau Conteneur
Identificateur de déploiement Une clé globale unique Une clé unique au niveau du compte
Émulation de système de fichiers Limitée Limitée
Métadonnées d’objet Oui Oui
Versionnage d’objets Oui Manuel, par instantané d’objet
Gestion du cycle de vie des objets Oui Oui (par le biais des règles de cycle de vie ou de l’automatisation Azure)
Notifications de mise à jour Notifications d’événements Notifications d’événements
Classes de service Standard, Standard-Infrequent Access, One Zone-Infrequent Access, Amazon Glacier Niveaux de redondance : LRS, ZRS, GRS, RA-GRS

Tiers: Hot, Cool, Archive

Lieu de déploiement Régional Zonal et régional
Prix Tarification en fonction de la quantité de données stockées par mois, de la sortie du réseau et du nombre de requêtes d’API communes Tarification en fonction du volume de données stockées par mois, de la quantité et des types d’opérations effectuées, des coûts de transfert des données et des éventuelles options de redondance des données sélectionnées

Stockage en bloc

Le stockage en bloc consiste à attacher un disque virtuel à une machine virtuelle dans le cloud.

Amazon et Microsoft proposent tous deux des services de stockage en bloc qui s’intègrent pleinement à leurs plateformes de cloud respectives. Chacun propose une gamme de types de stockage en bloc configurables que vous pouvez adapter aux besoins spécifiques de votre entreprise.

Les services de stockage en bloc concurrents sont Amazon Elastic Block Store (EBS) et Azure Disk Storage. Chaque service vous permet d’attacher des disques de deux manières différentes :

Disques attachés au réseau

Les disques attachés au réseau sont des volumes connectés à votre instance de VM via le réseau de votre fournisseur de cloud. Cela permet de bénéficier des avantages du cloud natif, tels que la redondance intégrée, les instantanés de disque, ainsi que l’attachement et le détachement transparents des volumes de disque.

Voici comment Microsoft et Amazon se comparent sur les fonctionnalités des disques connectés au réseau dans leurs services de stockage en bloc :

Fonctionnalité Amazon EBS Azure VHDs
Types de volumes EBS Provisioned IOPS SSD, EBS General Purpose SSD, Throughput Optimized HDD, Cold HDD Ultra Disk Storage, Premium SSD, Standard SSD, Standard HDD
Volume attaché Un seul volume peut être attaché au maximum à 16 instances, chacune ayant des droits de lecture et d’écriture sur le volume partagé Un seul volume peut être associé au maximum à 10 instances et ne peut être configuré qu’en lecture seule
Taille maximale du volume 16 TiB 64 TiB
Redondance Oui Oui
Instantanés Oui Oui
Cryptage des disques Crypté par défaut Crypté par défaut

Examinons de plus près certaines caractéristiques clés des disques attachés au réseau :

Attachement et détachement de volume

Jusqu’à fin 2020, Google Cloud était le seul fournisseur à offrir la possibilité d’attacher un volume de disque virtuel à plusieurs instances, une fonctionnalité unique qui permettait de déployer une nouvelle application ou de migrer une application existante.

Conscients des avantages inhérents à cette fonction, Amazon et Microsoft ont maintenant mis en place des fonctionnalités concurrentielles sur leurs plateformes de cloud respectives : EBS Multi-Attach pour AWS et Shared Disks pour Azure.

Sauvegarde des volumes

Amazon EBS et Azure vous permettent tous deux de créer et de stocker des instantanés de vos volumes de disques. Vous pouvez utiliser ces instantanés pour créer de nouveaux volumes à une date ultérieure. Vous pouvez utiliser la fonction d’instantané pour sauvegarder les charges de travail critiques et les données pour une bascule en cas de défaillance du système.

Les instantanés dans AWS et dans Azure sont incrémentiels. Le premier instantané reproduit l’intégralité du volume du disque, les instantanés suivants ne créant que des copies des blocs qui ont changé depuis les instantanés précédents.

Disques attachés localement

Les disques attachés localement sont des volumes qui ont été directement connectés à la machine physique qui exécute votre instance.

Le fait d’attacher un disque localement réduit la latence et offre un débit plus élevé pour des performances accrues, ce qui signifie que les données se chargent plus rapidement, améliorant ainsi l’expérience utilisateur. L’inconvénient est que si un disque attaché localement tombe en panne, il n’y a pas de redondance en place.

Examinons de près la comparaison entre les fonctionnalités AWS et Azure pour les disques attachés localement :

Stockage en bloc Amazon EC2 Azure
Nom du service Instance Store Local SSD
Volume attaché Lié au type d’instance Lié au type d’instance
Volumes attachés par instance Varie selon le type d’instance – jusqu’à 24 Varie selon le type d’instance
Capacité de stockage Varie selon le type d’instance – jusqu’à 2500 Go par volume Varie selon le type d’instance – jusqu’à 2400 Go par volume
Migration en direct Non Non
Redondance Aucune Aucune

Stockage de fichiers

Amazon Elastic File System (EFS) et Azure Files sont les services concurrents de stockage de fichiers. Les deux fournisseurs offrent la simplicité, l’évolutivité et la sécurité au cœur de leurs offres de partage de fichiers.

En fournissant un service entièrement géré, AWS et Azure vous permettent de créer et de configurer rapidement et facilement des systèmes de partage de fichiers, sans avoir à déployer et à gérer l’infrastructure sous-jacente.

La sécurité est assurée par le cryptage des données par défaut, tant au repos qu’en transit. Les fonctions d’automatisation vous permettent d’augmenter ou de réduire la capacité de stockage de votre système de fichiers, offrant ainsi une rentabilité et des performances optimisées en fonction de la demande.

Examinons de plus près certaines différences de caractéristiques clés entre les services de stockage de fichiers AWS et Azure :

Protocoles des systèmes de fichiers de réseau

Amazon EFS et Azure Files prennent tous deux en charge NFS v4, le nouveau et plus performant protocole de système de fichiers de réseau. Cependant, NFS v4.1 n’est supporté en aperçu pour Azure Files que depuis septembre 2020, alors que cette même fonctionnalité est disponible via Amazon EFS depuis début 2017.

Opérations d’entrée/sortie par seconde (Input/Output Operations Per Second ou IOPS)

Si l’on compare les opérations de lecture par seconde, Amazon EFS a un avantage significatif sur Azure Files.

En avril 2020, Amazon a annoncé une augmentation de 400 % des opérations de lecture pour les systèmes de fichiers en mode général grâce au mode de performance Max I/O, supportant 500.000 IOPS et 10 Go/s de débit.

Selon les objectifs de partage de fichiers d’Azure, Azure File ne prend en charge que 100.000 IOPS et 10 Go/s de débit via son service de partage de fichiers premium, ce qui fait que les opérations de lecture d’Amazon EFS sont 5 fois plus rapides que celles d’Azure File dans le haut de gamme de la prestation de services. Bien sûr, cette différence de performance n’est pertinente que pour quelques-uns d’entre vous qui envisagent d’héberger les plus grandes bases de données avec les charges de travail les plus exigeantes.

Pour l’entreprise moyenne, vos demandes de stockage de fichiers peuvent être satisfaites de la même manière par AWS et Azure.

Stockage froid

Le stockage foid est conçu pour les données stockées pendant de longues périodes, qui sont rarement consultées. Le stockage froid est généralement utilisé pour les sauvegardes de bases de données et de fichiers.

AWS offre un stockage froid grâce aux classes de stockage d’Amazon S3. Il existe deux classes de stockage froid :

Azure offre un stockage froid via des niveaux d’accès d’Azure Blob Storage. Il n’y a qu’un seul niveau tiers pour le stockage froid :

Stockage d’archives

Le stockage d’archives est conçu pour les données qui sont stockées pour une conservation à long terme, et qui sont rarement accessibles. Ce service est peu coûteux par rapport à d’autres types de stockage en raison de la réduction de la charge de travail nécessaire.

Le stockage d’archives est généralement conçu principalement pour ceux d’entre vous qui travaillent dans des secteurs très réglementés – services financiers, soins de santé et secteur public – où vous devez conserver des ensembles de données pendant 7 à 10 ans pour respecter la conformité réglementaire.

AWS offre un stockage d’archives par le biais des classes de stockage Amazon S3. Deux classes sont disponibles pour le stockage d’archives :

Azure propose un stockage d’archives par le biais des accès tiers d’Azure Blob Storage. Il n’y a qu’un seul niveau pertinent pour le stockage d’archives :

Fonctionnalités de sécurité

La sécurité sera l’une de vos principales considérations lors du choix d’un fournisseur de services dans le cloud.

Lorsque vous comparez la sécurité du cloud entre AWS et Azure, examinez attentivement les piliers de sécurité du cœur qui se combineront pour protéger vos applications, données, infrastructures et systèmes basés sur le cloud. Cela signifie qu’il faut explorer les contrôles, les politiques, les processus et les technologies qui définissent votre position en matière de sécurité.

Un modèle pour sécuriser les charges de travail dans le cloud (Source de l'image : HyTrust)

Un modèle pour sécuriser les charges de travail dans le cloud (Source de l’image : HyTrust)

Amazon Web Services et Microsoft Azure sont réputés pour leur solide position en matière de sécurité et la mise en œuvre d’une sécurité de pointe. Toutes deux investissent continuellement dans la recherche et le développement en matière de cybersécurité afin de fournir une plateforme sécurisée, capable de résister à la menace croissante et en constante évolution du paysage technologique.

Amazon et Microsoft offrent une sécurité dans le cloud grâce à la combinaison de trois pratiques :

Examinons de plus près la sécurité du cloud d’AWS par rapport à celle du cloud d’Azure et les caractéristiques et fonctionnalités essentielles que vous devriez prendre en compte dans le cadre de cette comparaison.

Conformité

La protection des données et le respect des règles continuent de s’améliorer, car les gouvernements et les entreprises exercent un contrôle accru sur le stockage, le transfert et le partage des informations. Que vous travailliez dans un secteur hautement réglementé, dans un lieu géographique spécifique ou dans les deux, la conformité de votre plateforme de cloud computing sera un élément clé de la sécurité.

Azure et AWS ont tous deux développés des plateformes et des processus de cloud sécurisé qui répondent aux exigences de conformité les plus strictes, notamment CSA STAR, GDPR, HIPPA, PCI-DSS et une série de normes ISO.

Chacun d’eux propose des programmes de conformité complets couvrant la certification, le droit, la réglementation spécifique à l’industrie, les cadres de sécurité et la protection de la vie privée. Les deux fournisseurs de services de cloud se recoupent, car chacun d’entre eux est en concurrence pour servir la même base de consommateurs.

Le RGPD continuant à être une considération et une préoccupation majeures pour de nombreuses organisations, AWS et Azure ont tous deux développés des centres de ressources. En plus de mettre en évidence la conformité de leurs plateformes de cloud respectives avec le RGPD, les deux offrent une mine de documents et de conseils sur les meilleures pratiques pour garantir que votre organisation respecte les exigences du RGPD.

S’il s’agit d’un simple jeu de chiffres, Microsoft semble avoir l’avantage sur Amazon. Le programme de conformité d’Azure s’aligne sur 91 normes de conformité par rapport au programme de conformité d’AWS, s’alignant sur seulement 75 normes.

Pour vous, le choix d’un fournisseur de services de cloud basé sur la conformité ne sera pertinent que si une norme sectorielle ou gouvernementale spécifique est appliquée à votre entreprise. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il sera probablement un facteur décisif dans votre choix de plateformes.

Cryptage

Le cryptage est essentiel à la protection de vos données, quel que soit leur emplacement. La pratique du cryptage de vos données fait qu’il est quasiment impossible de les déchiffrer sans une clé de décryptage, ce qui permet de maintenir la sécurité et le secret.

Modèle visuel de cryptage de clé privée (Source de l'image : Cheap SSL Security)

Modèle visuel de cryptage de clé privée (Source de l’image : Cheap SSL Security)

 

Les plateformes AWS et Azure offrent toutes deux le cryptage de vos données par défaut, au repos et en transit. Les données sont cryptées à l’aide d’un AES 256 bits, l’un des chiffrages les plus puissants qui existent.

AWS Key Management Service (KMS) et Azure Key Vault sont leurs services concurrents de cryptage. Tous deux vous permettent de créer et de gérer de manière centralisée les clés utilisées pour crypter et signer numériquement vos données, ce qui vous permet de gérer le cryptage dans toute leur gamme de services de cloud.

Les services de cryptage des deux fournisseurs répondent à la Federal Information Process Standard (FIPS 140-2), qui valide que leurs modules cryptographiques répondent à des normes de sécurité bien définies.

Pare-feu

Un pare-feu est la première ligne de défense de votre infrastructure. Il est chargé de protéger votre réseau contre les intrusions indésirables.

Microsoft et Amazon protègent leur plateforme de cloud computing par des pare-feu de pointe, vous offrant ainsi un niveau basique de protection . En outre, les deux fournisseurs de cloud computing proposent une gamme de produits pare-feu compétitifs en tant que service pour améliorer votre sécurité.

Vous trouverez ci-dessous les différents services de pare-feu disponibles ainsi que les produits concurrents :

Gestion des pare-feux

Configurez et gérez de manière centralisée les règles de pare-feu pour tous vos comptes, applications, instances et emplacements.

Pare-feu pour les applications web

Déployez rapidement un service de pare-feu pour protéger vos applications web contre les exploits web courants qui peuvent avoir un impact sur votre disponibilité, compromettre la sécurité ou consommer des ressources informatiques excessives. Contrôlez la façon dont le trafic atteint vos applications et créez des règles pour bloquer les attaques courantes, comme l’injection SQL et les scripts inter-sites.

Pare-feu pour réseaux privés virtuels

Accédez à un service de pare-feu géré, vous permettant de déployer rapidement une protection de réseau essentielle sur vos VPN dans le cloud. Centralisez la création, l’application et la journalisation de vos politiques de connectivité applicative et réseau.

Gestion des identités et des accès

La gestion des identités et des accès est essentielle pour empêcher que des informations privées et sensibles ne soient accessibles aux mauvaises personnes.

C’est le processus d’application de la sécurité basée sur l’utilisateur pour contrôler qui a accès à vos applications, fichiers, dossiers, systèmes, et ce que cet utilisateur peut faire si on lui a donné accès. Il s’agit généralement de contrôler leur droit d’accès, de création, de modification et de suppression de fichiers, de services ou de réglages.

Une vue de haut niveau de la gestion des identités et des accès chez Microsoft (Source : Microsoft)

Une vue de haut niveau de la gestion des identités et des accès chez Microsoft (Source : Microsoft)

Amazon et Microsoft proposent une gamme de services vous permettant de mettre en œuvre la gestion des identités et des accès dans votre déploiement de cloud computing.

Console de gestion des identités et des accès

Une console centrale par laquelle vous pouvez gérer et sécuriser les identités. Créer et gérer des utilisateurs et des groupes, en appliquant des autorisations pour permettre ou empêcher leur accès aux ressources basées sur le cloud.

Contrôle des applications mobiles et web

Mettez en place une gestion des identités et des accès pour contrôler l’inscription des utilisateurs, la connexion et l’accès à vos applications web et mobiles destinées aux clients.

Signature unique

Utilisez l’accès SSO (single sign-on) pour gérer et contrôler l’accès des utilisateurs à plusieurs comptes et applications sur site et dans le cloud, en offrant une facilité d’accès pour une meilleure expérience utilisateur et une productivité accrue de vos employés.

Modèle de responsabilité partagée

La mise en œuvre de la sécurité dans le cloud est une responsabilité partagée.

Il est essentiel de comprendre où commence et où finit la responsabilité entre vous et votre fournisseur de services de cloud pour maintenir une position de sécurité solide. Un malentendu à ce sujet peut créer des vulnérabilités et des lacunes dans votre sécurité qui, autrement, seraient facilement évitables.

Amazon Web Services et Azure fournissent une documentation claire sur leur modèle de responsabilité partagée, vous donnant les informations dont vous avez besoin pour comprendre où se situe la responsabilité de la sécurité. Vous trouverez ci-dessous une représentation visuelle de la responsabilité partagée pour chaque fournisseur de services de cloud :

Modèle de responsabilité partagée d’AWS

Modèle de responsabilité partagée de la plateforme cloud d’AWS (Source : AWS)

Modèle de responsabilité partagée de la plateforme cloud d’AWS (Source : AWS)

Modèle de responsabilité partagée d’Azure

Modèle de responsabilité partagée de la plateforme Azure (Source : Microsoft)

Modèle de responsabilité partagée de la plateforme Azure (Source : Microsoft)

Support

Lorsque vous gérez le déploiement de votre cloud, vous rencontrerez des situations dans lesquelles vous n’aurez pas les connaissances nécessaires pour effectuer certaines tâches ou résoudre des problèmes. Lorsque cela se produit, vous avez besoin d’un fournisseur de services de cloud qui peut vous aider en vous donnant des conseils efficaces et un support supplémentaire, afin que vous puissiez rapidement et facilement résoudre ces problèmes.

Support en libre-service

AWS et Azure sont largement reconnus pour leur support en libre-service. Cela comprend des dépôts importants de documentation technique et des communautés en ligne florissantes couvrant d’innombrables blogs, groupes et forums de discussion.

Vous y rencontrerez des centaines de milliers d’experts du cloud qui partageront ouvertement leurs connaissances et leur expertise. Vous êtes libre de naviguer dans un écosystème toujours plus vaste de sujets, de tutoriels, de discussions et de rencontres virtuelles ou en personne.

Vous trouverez ci-dessous des liens vers ces précieux systèmes de support en libre-service :

Plans de support

Vous ne pouvez pas résoudre toutes les situations par le libre-service. Vous finirez par vous retrouver dans une situation où vous aurez besoin de l’aide immédiate d’un expert. Lorsque cette situation se présente, il est préférable de mettre en place une solution officielle de support, directement auprès de votre fournisseur de services de cloud.

AWS et Azure proposent tous deux des plans basiques de support pour le cloud, ainsi qu’une gamme de plans premiums payants. Si vous envisagez de souscrire à un plan premium, renseignez-vous sur ce qui est inclus et sur les frais associés, afin de choisir la formule dont vous avez besoin à un prix abordable.

Plans de support de cloud d’AWS

AWS propose quatre plans de support répartis entre les niveaux gratuit et premium. Le support premium est réparti sur trois niveaux : Développeur, Business et Entreprise

Les prix commencent à 29 $ par mois, soit 3 % de l’utilisation d’AWS, et augmentent jusqu’à 15.000 $ par mois. Les tarifs Business et Entreprise sont calculés sur la base d’un pourcentage d’utilisation d’AWS qui diminue entre les différentes tranches, comme indiqué ci-dessous :

Chaque augmentation de niveau de support s’ajoute aux options disponibles, notamment :

Les plans premium sont entièrement personnalisables, vous permettant de choisir les produits et services auxquels vous souhaitez ajouter un support premium et vous donnant un meilleur contrôle de vos coûts, ainsi qu’un service d’assistance qui reflète vos besoins.

Plans de support pour le cloud d’Azure

Microsoft propose cinq plans de support Azure : Basique, Développeur, Standard, Professionnel, Direct et Premier.

Les plans de support Basique, Développeur, et Standard sont basés sur les rôles et offrent des plans allant de gratuit à 100 $ par mois par utilisateur. Chaque augmentation de niveau ajoute des couches de support supplémentaires, notamment :

Le support professionnel direct est le paquet Goldilocks, qui positionne son attrait en matière de support et de prix entre le support basé sur le rôle et le support Premier. Il est proposé à un prix de 1.000 $ par mois par utilisateur et s’adresse aux organisations dont l’activité dépend d’Azure.

Professionnel Direct est une étape au-dessus de l’assistance standard avec des services supplémentaires, notamment :

Le support Premier est le plus haut niveau de support – vous devrez contacter Microsoft pour connaître les tarifs. Il est conçu pour les organisations dont l’activité dépend d’Azure pour plusieurs produits.

Le support Premier est une autre étape de Professionnel Direct, avec des services supplémentaires qui incluent :

Chez Kinsta, nous comprenons l’importance d’un support d’experts de premier ordre. C’est pourquoi toute notre équipe de support est composée d’ingénieurs WordPress et Linux hautement qualifiés. Nous vous donnons accès à des experts qui contribuent activement au cœur de WordPress, aux projets open source et même au développement d’extensions.

Nous croyons en un support d’experts pour tous. Que vous soyez une PME ou une entreprise du classement Fortune 500, vous bénéficierez du même niveau de support de qualité, ce qui fait de notre service de support un service inégalé.

Facturation et tarification

Comme pour tout produit que vous achetez, le prix est toujours l’une des considérations les plus importantes. Malheureusement, obtenir une comparaison précise des prix pour les déploiements de cloud entre fournisseurs sera l’un des aspects les plus difficiles et les plus longs du processus de décision.

L’approche de facturation et les rabais d’utilisation de chaque fournisseur, ainsi que les combinaisons presque illimitées de produits et de services, créent des couches de complexité que la plupart des professionnels ne parviennent pas à bien franchir.

Pour vous aider à comprendre le défi que représente la création d’une comparaison précise des prix, voici une petite sélection de variables que vous pouvez contrôler pour influencer le prix de votre déploiement de cloud computing :

La complexité de votre comparaison de prix augmente de manière exponentielle avec chaque produit ou service supplémentaire que vous incluez. La perspective n’est rendue plus difficile qu’en déchiffrant manuellement les technologies comparables entre chaque fournisseur de services dans le cloud.

Mais tout n’est pas perdu ! Nous avons fait des recherches et découvert une série d’outils et de données pour vous guider vers la formulation de votre propre comparaison personnalisée des prix AWS vs Azure.

Comparaison des prix de cloud AWS et Azure

AWS et Azure vous offrent tous deux une multitude de choix parmi des centaines de produits et services comparables dans le domaine du cloud.

Chaque fournisseur propose son propre mécanisme de tarification et une série d’options configurables pour influencer le coût global. Même un simple déploiement dans le cloud d’une seule instance de VM avec stockage attaché sera accompagné de milliers de configurations de produits et d’itérations tarifaires parmi lesquelles choisir.

Comprendre les besoins de votre entreprise et les produits en cloud associés dont vous avez besoin vous permettra de vous concentrer sur cette situation. Ce n’est qu’alors que vous pourrez restreindre vos options et commencer à établir vos comparaisons de prix pour le cloud.

Calculateurs de prix de cloud

Pour vous aider à naviguer et à établir une comparaison de prix précise, Amazon et Microsoft ont tous deux créés des calculateurs de prix de cloud, mettant chaque produit, chaque option configurable et le prix associé à portée de main.

Comparaison des prix entre AWS et Azure

Pour vous donner un meilleur aperçu de la comparaison entre AWS et Azure en matière de tarification dans le cloud, nous avons mené nos propres recherches.

Nous avons choisi de nous concentrer spécifiquement sur la comparaison des coûts des VM d’Azure et d’Amazon EC2. Selon Gartner, cette décision est basée sur le fait que les ressources de calcul représentent deux tiers des dépenses totales pour un déploiement moyen de cloud.

Configuration pour la comparaison des prix de cloud

Afin de créer une comparaison entre les VM Azure et AWS, nous avons choisi les mêmes options de configuration pour les processeurs, les systèmes d’exploitation et les régions :

Nous avons ensuite sélectionné des instances de VM avec des spécifications de RAM comparables pour les types d’utilisation suivants :

Lorsque vous faites votre propre configuration, prenez le temps d’explorer les options. Vous découvrirez rapidement que le fait de passer d’une variable à l’autre selon le type d’instance, la région, le système d’exploitation et les CPU peut modifier considérablement votre estimation de prix.

Pour notre comparaison des prix, nous avons choisi les instances suivantes :

Type d’instance Amazon EC2 AWS RAM

(GiB)

Azure VM Azure RAM

(GiB)

Usage général t4g.xlarge 16 B4MS 16
Calcul optimisé c6g.xlarge 8 F4 8
Mémoire optimisée r6g.xlarge 32 E4a v4 32

Tarification à la carte

La tarification à la carte vous offre une approche flexible et à la demande de la consommation des ressources de cloud. Idéalement adaptée aux organisations qui utilisent le cloud de manière intermittente, cette option vous permet d’ajouter et de retirer des ressources du cloud en fonction de la demande. Toutefois, cette flexibilité a un coût, les modèles de tarification à l’utilisation ayant le prix horaire le plus élevé :

Type d’instance Amazon EC2 Prix AWS 

(par heure)

Azure VM Prix Azure

(per heure)

Usage général t4g.xlarge 0.134 $ B4MS 0.166 $
Calcul optimisé c6g.xlarge 0.136 $ F4 0.199 $
Mémoire optimisée r6g.xlarge 0.201 $ E4a v4 0.252 $

Si l’on compare les prix des AWS et d’Azure VM, Amazon EC2 est clairement le gagnant parmi les types d’instance polyvalents, optimisés en termes de calcul et de mémoire. Le prix d’AWS est inférieur d’au moins 20 % dans les trois catégories.

Si vous n’êtes intéressé que par des ressources de calcul intermittentes à court terme et que votre charge de travail résiste aux interruptions, vous devriez envisager d’explorer des cas temporaires. Connues sous les noms de Spot Instances sur AWS et Spot Virtual Machines sur Azure, les instances temporaires sont jusqu’à 90 % moins chères que les prix à la demande et à la carte.

Plans d’engagement à long terme

Si vous prévoyez un déploiement à long terme du cloud, les plans d’engagement à long terme avec votre fournisseur de cloud vous permettront de réaliser des économies importantes par rapport aux modèles de paiement à l’utilisation.

AWS et Azure proposent tous deux des plans d’engagement à long terme, qu’ils appellent des cas réservés, dans lesquels vous pouvez choisir entre deux engagements initiaux : un an ou trois ans. Les instances réservées permettent de réaliser des économies pouvant atteindre 72 % par rapport aux tarifs à la demande et par répartition.

AWS offre une plus grande flexibilité qu’Azure pour ses plans d’instances réservées. Avec Amazon EC2, vous avez le choix entre deux plans :

Les instances non convertibles – où vous payez tout d’avance – offrent le plus haut niveau de remise car vous sacrifiez la flexibilité dans votre déploiement.

En comparant les instances réservées pour AWS, nous avons choisi un paiement initial de 100 % et des instances non convertibles pour débloquer la plus forte réduction disponible. Le paiement anticipé avec Azure ne semble pas influencer votre pourcentage de réduction, du moins selon le calculateur de prix Azure.

Instance réservée pour un an

Type d’instance Amazon EC2 Prix AWS

(par heure)

Azure VM Prix Azure

(par heure)

Usage général t4g.xlarge 0.079 $ B4MS 0.097 $
Calcul optimisé c6g.xlarge 0.080 $ F4 0.124 $
Mémoire optimisée r6g.xlarge 0.118 $ E4a v4 0.148 $

Si l’on compare les prix des instances réservées pour un an, AWS est clairement le gagnant dans les trois types d’instances.

AWS est 20 % moins cher qu’Azure pour les types d’instance généraux et optimisés pour la mémoire, et 40 % moins cher pour les types d’instance optimisés pour le calcul.

Les deux fournisseurs de cloud computing offrent une réduction moyenne de 40 % des coûts pour les instances réservées pendant un an par rapport à la tarification à la demande et à la carte.

Instance réservée pour trois ans

Type d’instance Amazon EC2 Prix AWS
(par heure)
Azure VM Prix Azure
(par heure)
Usage général t4g.xlarge 0.050 $ B4MS 0.062 $
Calcul optimisé c6g.xlarge 0.051 $ F4 0.078 $
Mémoire optimisée r6g.xlarge 0.075 $ E4a v4 0.099 $

Si l’on compare les prix d’AWS à ceux d’Azure pour les instances réservées pour trois ans, AWS continue d’offrir les prix les plus compétitifs et est à nouveau l’option la moins chère pour les trois types d’instances.

Parmi les types d’instances à usage général et à mémoire optimisée, AWS est 20 % moins cher qu’Azure. L’écart de prix se creuse pour les types d’instance en calcul optimisé, AWS étant 35 % moins cher que son équivalent Azure.

En ce qui concerne les instances réservées pour trois ans, AWS et Azure offrent une économie moyenne impressionnante de 60 % par rapport à la tarification à la demande et à l’utilisation.

Essais gratuits

Un essai gratuit est idéal pour tester les services du fournisseur de services de cloud sans devoir s’engager financièrement.

AWS et Azure proposent tous deux des essais gratuits sur une gamme de leurs principaux services de cloud computing, vous donnant une quantité de ressources prédéfinie sur une période de temps donnée – parfait pour tester les services de cloud computing.

En outre, les deux fournisseurs de cloud computing offrent également des services de cloud computing « toujours gratuits », ce qui est idéal si vous avez de faibles besoins d’utilisation du cloud et que vous n’avez pas peur que les opérations soient interrompues. Voyons cela de plus près.

Essai gratuit AWS

Avec l’essai gratuit d’AWS, vous aurez accès gratuitement à 85 produits et services AWS dans le cloud dans les catégories calcul, stockage, base de données, IdO, AI et bien d’autres encore.

L’essai gratuit d’AWS est divisé en trois types :

Si vous explorez AWS pour la première fois, nous vous recommandons de consulter les options de calcul et de stockage d’AWS incluses gratuitement pendant les 12 mois suivant votre inscription. Ce sont les services qui constitueront la base de votre déploiement dans le cloud :

Bien entendu, il existe toute une série de restrictions, alors assurez-vous de consulter la FAQ de l’essai gratuit d’AWS pour obtenir des informations clés, comme le passage de la gratuité à la facturation, les restrictions régionales, etc.

Compte gratuit Azure

La création d’un compte Azure gratuit débloquera l’accès gratuit à 54 produits et services du cloud d’Azure dans les catégories calcul, stockage, base de données, sécurité, IA et bien d’autres encore.

Le compte gratuit Azure vous donne deux types d’accès :

En plus de votre accès gratuit, vous recevrez également 200 $ de crédit à dépenser pendant les 30 premiers jours suivant votre inscription.

Si vous testez la plateforme de cloud d’Azure pour la première fois, nous nous ferons l’écho de nos sentiments auprès d’AWS et vous suggérerons d’essayer les services de calcul et de stockage Azure, qui sont gratuits pendant les 12 premiers mois :

Comme pour AWS, assurez-vous d’explorer la FAQ sur le compte gratuit d’Azure, car il existe toute une série de restrictions et de considérations dont vous devrez tenir compte.

AWS est-il moins cher qu’Azure ?

Il n’est pas facile de déterminer quel fournisseur de services de cloud offre le prix le plus compétitif.

En ce qui concerne le calcul des prix, sur la base de nos recherches approfondies, nous pouvons affirmer en toute confiance que le système AWS est moins cher qu’Azure en moyenne – un fait qui est cohérent dans tous les plans tarifaires de paiement à l’utilisation et d’instance réservée.

Mais ce n’est qu’un aspect de votre déploiement dans le cloud. Si l’on regarde la situation dans son ensemble, les choses deviennent floues. Notre recherche plus large sur les produits, services et modèles de prix comparatifs du cloud montre que l’équilibre peut changer entre AWS et Azure.

Une étude de NetApp comparant les prix du stockage montre définitivement qu’Azure est l’option la moins chère pour le stockage d’objets. Cependant, pour la tarification du stockage en bloc, l’équilibre se déplace, et AWS devient l’option la moins chère.

Après réflexion, décider si AWS ou Azure est le fournisseur de cloud le moins cher est une réponse qui reste unique à votre organisation, définie par votre emplacement, la configuration du déploiement du cloud, les besoins en ressources, le plan de tarification choisi et les innombrables autres variables qui influenceront votre coût final.

Résumé

En comparant Amazon Web Services à Azure, nous avons cherché à répondre à la question de savoir quel est le meilleur fournisseur de services de cloud dans l’ensemble. À la fin du voyage, nos recherches favorisent fortement AWS comme le gagnant incontestable.

En prenant du recul et en regardant la situation dans son ensemble, plusieurs facteurs clés rendent cette décision assez facile à prendre :

Cependant, cette recherche nous a appris que cette réponse peut changer en fonction des exigences uniques de chaque entreprise. Ainsi, même si AWS est plus attrayant dans l’ensemble, vos propres recherches pour votre entreprise peuvent vous amener à décider qu’Azure est le meilleur choix pour vous.

En fin de compte, le fait est qu’Azure et AWS sont tous deux des fournisseurs de pointe qui proposent la meilleure plateforme, les meilleurs produits et services de cloud computing. Où que vous vous retrouviez, vous bénéficierez d’une multitude d’avantages liés au cloud.


Économisez du temps et de l’argent et optimisez les performances de votre site avec :

  • Aide instantanée des experts en hébergement WordPress, 24/7.
  • Intégration de Cloudflare Enterprise.
  • Une audience mondiale avec 28 centres de données dans le monde entier.
  • Optimisation avec notre surveillance intégrée de performance d’applications (APM).

Tout cela et bien plus encore, dans un seul plan sans contrat à long terme, avec des migrations assistées et une garantie de remboursement de 30 jours. Pour trouver le plan qui vous convient, Découvrez nos plans ou contactez nous.