« Quel CDN utiliser pour votre site WordPress, Kinsta ou Cloudflare ? » C’est une question que l’on nous pose tout le temps, surtout les nouveaux utilisateurs qui migrent vers Kinsta. La réponse courte est, vous ne pouvez pas vous tromper avec l’un ou l’autre. Mais la réponse plus longue est que cela dépend vraiment des priorités de votre site, car notre CDN et celui de Cloudflare sont en fait très différents.

Ne vous inquiétez pas, nous allons plonger dans les avantages et les inconvénients de chacun d’eux afin que vous puissiez prendre une décision plus éclairée sur celui qui vous convient le mieux.

Qu’est-ce qu’un CDN ?

CDN est l’abréviation de content delivery network. Il s’agit d’un réseau de serveurs (également connus sous le nom de POP) situés stratégiquement dans le monde entier. Ils sont conçus pour héberger et livrer des copies du contenu statique de votre site WordPress, comme des images, des CSS et du JavaScript. Selon le CDN, ils peuvent également être utilisés pour héberger des contenus dynamiques tels que des flux vidéo et des fichiers MP3.

Kinsta CDN

Kinsta CDN

L’objectif principal d’un CDN est d’accélérer la livraison des ressources de votre site WordPress. Voici quelques-unes des façons dont il le fait.

Il réduit la latence du réseau

La latence du réseau fait référence au temps et/ou au retard impliqué dans la transmission de données sur un réseau. En d’autres termes, le temps qu’il faut pour qu’un paquet de données passe d’un point à un autre. Plus vos données doivent voyager loin, plus la latence et le temps de chargement sont importants.

En copiant vos ressources sur des emplacements de serveur (POP) plus proches du visiteur, vous réduisez considérablement le temps de latence du réseau. Par exemple, si votre site Web est hébergé dans un centre de données de l’Iowa (États-Unis) et qu’une personne visite votre site depuis l’Allemagne, les données devront parcourir des milliers de kilomètres. Si vous utilisez un CDN, vos ressources sont automatiquement livrées à partir d’un emplacement beaucoup plus proche, comme un serveur CDN (POP) situé à Francfort, en Allemagne.

Il diminue le TTFB

TTFB représente le temps jusqu’au premier octet. En termes simples, il s’agit d’une mesure du temps d’attente du navigateur avant de recevoir son premier octet de données du serveur. Plus il faut de temps pour obtenir ces données, plus il faut de temps pour afficher votre page. Une idée fausse courante est que ce calcul est effectué après les temps de consultation DNS, mais le calcul initial du TTFB en réseau inclut toujours la latence du réseau.

L’une des principales façons dont un CDN aide à réduire le TTFB est la mise en cache. La mise en cache est le processus de stockage des ressources d’une requête et de réutilisation de ces ressources pour des requêtes ultérieures. Fondamentalement, cela réduit la quantité de travail nécessaire pour générer une vue de page. Tout comme votre hébergeur WordPress utilise la mise en cache, il en va de même pour un CDN. Lorsque les ressources sont livrées à partir du cache du CDN, elles chargent très rapidement pour le visiteur.

Le TTFB de votre site peut varier en fonction du type de CDN que vous utilisez, ce que nous aborderons plus loin.

Mais avant de nous plonger dans les différences du TTFB, il est important de comprendre les deux différents types de réseaux de diffusion de contenu communément utilisés par les clients chez Kinsta :

  1. Le traditionnel CDN pull
  2. Le reverse CDN proxy/WAF

1. Les CDNs pull traditionnels

Kinsta CDN est un CDN traditionnel.

Les CDN pull traditionnels mettent en cache une copie de l’ensemble de votre contenu et de vos médias et utilisent un sous-domaine ou une URL aléatoire pour diffuser les ressources à partir de, par exemple, 123.kinstacdn.com. Lorsque quelqu’un visite votre site WordPress, une demande est d’abord faite par le client à votre hébergeur, puis au CDN pour récupérer toutes les ressources.

domain.com [request → WordPress host]
123.kinstacdn.com/image.png [request → CDN]
123.kinstacdn.com/style.css [request → CDN]
123.kinstacdn.com/scripts.js [request → CDN]

2. CDN reverse Proxy/WAF

Cloudflare est un CDN reverse proxy/WAF.

Un CDN reverse proxy/WAF est légèrement différent d’un CDN pull traditionnel. Il agit comme un CDN, il intercepte toutes les requêtes entrantes et agit comme un serveur intermédiaire entre le client et votre hébergeur. C’est l’une des raisons pour lesquelles vous devez changer vos serveurs de noms et diriger vos DNS vers eux. Et contrairement à un CDN traditionnel, il n’implique généralement pas l’utilisation d’un sous-domaine ou d’une URL aléatoire.

domaine.com [request → reverse proxy/WAF CDN → WordPress host]
domaine.com/image.png [request → reverse proxy/WAF CDN]
domaine.com/style.css [request → reverse proxy/WAF CDN]
domaine.com/scripts.js [request → reverse proxy/WAF CDN]

Comment effectuer correctement le test d’un CDN

Avant de nous plonger dans les avantages et les inconvénients du CDN Kinsta et du CDN de Cloudflare, nous voulons partager avec vous quelques conseils sur la meilleure façon de tester un CDN. Beaucoup ne le font pas correctement et ne voient donc jamais la performance réelle qu’ils obtiennent.

Vous devez tester plusieurs fois à cause de la mise en cache

Rappelez-vous qu’un CDN est rapide parce qu’il sert votre contenu directement à partir du cache. Cependant, si vous venez d’ajouter un CDN à votre site ou si vous avez effacé le cache, il se peut que le contenu ne soit pas mis en cache lorsque vous exécutez votre test de vitesse pour la première fois. Le cache aurait aussi pu expirer.

Beaucoup d’utilisateurs ont tendance à faire un test de vitesse une fois, le contenu n’est pas encore mis en cache sur le CDN, puis il semble que le CDN ralentit réellement le site (ou ils ne voient pas d’amélioration des performances). Dans nos benchmarks de vitesse CDN, nous avons vu qu’un CDN peut réduire les temps de chargement de plus de 50% dans certains cas ! Cela dépend de l’endroit d’où vous testez, mais dans n’importe quel scénario, vous devriez voir des améliorations de vitesse.

Comment pouvez-vous dire que votre CDN ne sert pas encore le contenu à partir du cache ? C’est facile. Chaque outil de test de vitesse vous montre ce qu’on appelle des en-têtes HTTP (aussi connus sous le nom d’en-têtes de réponse). Celles-ci contiennent des informations importantes sur chaque demande. Dans cet exemple ci-dessous, nous utilisons Pingdom.

Lorsque vous regardez votre site WordPress, vous voulez regarder l’une de vos ressources qui est chargée depuis le CDN. Il peut s’agir d’une image ou d’un fichier CSS/JS. Lorsque vous utilisez le CDN Kinsta, recherchez l’en-tête x-cache. Lorsqu’il ne sert pas encore à partir du cache, il enregistrera un MISS.

MISS dans En-tête HTTP

MISS dans En-tête HTTP

Pour tester correctement votre CDN, vous devez voir tout charger à partir du cache. Si c’est le cas, la valeur x-cache enregistrera un HIT. Cela nécessite parfois l’exécution de votre test de vitesse plusieurs fois. Nous avons constaté que deux ou trois est habituellement le nombre magique. Certains outils de test de vitesse comme Pingdom limitent également le temps entre chaque test (généralement quelques minutes). Il se peut donc que vous deviez faire votre test de vitesse, revenir plus tard, le refaire, etc.

HIT dans En-tête HTTP

HIT dans En-tête HTTP

Lorsque vous utilisez Cloudflare, l’en-tête HTTP est appelé cf-cache-status. Tout ce qui est mentionné ci-dessus s’applique toujours, vous devrez effectuer les tests de vitesse quelques fois jusqu’à ce que vous voyiez le message HIT. Cela signifie qu’il sert vos ressources à partir du cache de Cloudflare.

cf-cache-status dans En-tête HTTP

cf-cache-status dans En-tête HTTP

L’emplacement de votre test est très important

L’endroit que vous choisissez pour le test de vitesse est important. La raison en est que tout cela est relatif au centre de données où votre site WordPress est hébergé. Le TTFB, la latence du réseau, tout entre en jeu.

Testez donc votre site à la fois à partir d’un endroit proche de votre centre de données et d’un endroit éloigné. Effectuez des tests de vitesse sans le CDN, puis avec le CDN. Cela vous aidera également à voir l’impact d’un CDN sur votre site WordPress.

Quel est le meilleur pour votre site WordPress, le CDN Kinsta ou Cloudflare ? 🤔 Découvrons-le. Cliquez pour Tweet

Les pour et les contre du CDN Kinsta

Maintenant, le pour et le contre du CDN Kinsta. Ceci est inclus dans tous les plans d’hébergement WordPress chez Kinsta.

Les avantages du CDN Kinsta

Le CDN Kinsta est propulsé par KeyCDN, un CDN pull traditionnel. L’une des principales raisons pour lesquelles nous recommandons généralement le CDN Kinsta plutôt que le CDN de Cloudflare est qu’il a un très faible TTFB et n’a pas d’impact sur la demande de votre hébergeur. Rappelez-vous, Cloudflare est un CDN reverse proxy/WAF, ce qui signifie qu’il se situe entre votre site et l’hébergeur. Cela ajoute des frais généraux, ce qui entraîne une augmentation du TTFB. Vous pouvez contourner ce problème avec les règles de cache des pages, mais ce n’est pas toujours facile, et nous y reviendrons plus loin.

Le CDN Kinsta est équipé de HTTP/2, est compatible avec IPv6 et possède 35 POPs dans le monde entier pour surcharger vos ressources. Bien que Cloudflare ait plus de POPs, le très faible TTFB et la facilité d’utilisation font du CDN Kinsta un choix génial si vous voulez l’option la plus rapide et la plus simple. Vous pouvez activer le CDN Kinsta en deux étapes simples. Il n’y a aucun serveur de noms à modifier, aucun compte supplémentaire à ouvrir et aucun plugin à installer.

Étape 1

Pour activer le CDN Kinsta, il vous suffit de vous connecter à votre tableau de bord MyKinsta. Cliquez sur votre site, puis sur l’onglet CDN.

CDN Kinsta

CDN Kinsta

Étape 2

Cliquez ensuite sur « Activer ». Après quelques minutes, le CDN est automatiquement déployé et vos ressources seront servies à partir d’un cache dans le monde entier. C’est tout ce qu’il y a à faire.

Activer le CDN Kinsta

Activer le CDN Kinsta

Les désavantages du CDN Kinsta

Le plus gros désavantage du CDN Kinsta est en fait qu’il ne s’agit pas d’un reverse proxy/WAF. Pourquoi ? Parce qu’il ne fait pas toujours un excellent travail pour filtrer les mauvais bots ou le trafic malveillant. Rappelez-vous que ce type de trafic touche habituellement votre site directement, et non vos ressources. Par conséquent, l’utilisation du CDN Kinsta n’aidera généralement pas à réduire le mauvais trafic vers votre site. Cela signifie que le nombre de visites sur votre site sera plus élevé que si vous utilisiez une solution de proxy inverse/WAF telle que Cloudflare.

Nous ne comptons pas les visites d’utilisateurs « bot » bien connus et faisons de notre mieux pour les filtrer à partir de nos données analytics. Cependant, les robots sont également connus pour usurper des agents utilisateurs, auquel cas ils peuvent sembler légitimes dans nos journaux d’accès. En savoir plus sur la façon dont nous comptons les visites.

Nous incluons une quantité généreuse de bande passante CDN avec chaque plan d’hébergement. La plupart de nos clients ne dépassent jamais cette limite et le CDN est donc généralement gratuit. Cependant, si vous dépassez cette limite, nous vous facturerons 0,10 $ le Go. Bien que ce soit très bon marché, cela peut être considéré comme un désavantage, car il pourrait ne pas être gratuit pour vous en fonction du volume de trafic que vous obtenez et le type/taille des médias sur votre site.

Avantages et inconvénients de Cloudflare

Maintenant, le pour et le contre du CDN Cloudflare.

Les avantages du CDN Cloudflare

Cloudflare est vraiment bon pour bloquer le mauvais trafic vers votre site. Ils font cela depuis longtemps et ont des décennies de filtres/règles que vous pouvez utiliser. Si vous souhaitez limiter le nombre total de vos visites sur votre plan d’hébergement Kinsta, l’utilisation de Cloudflare peut certainement vous aider ! Il est important de mentionner que le plan gratuit Cloudflare n’inclut pas le pare-feu des applications Web (WAF). Cependant, il protège encore contre certains types de mauvais trafic.e

Si vous voulez garder vos visites aussi basses que possible, nous vous recommandons toujours d’utiliser le forfait Cloudflare Pro à 20 $/mois qui inclut le WAF. Cela diminuera encore plus le nombre de vos visites. Cloudflare est idéal pour les sites très fréquentés et populaires qui sont plus susceptibles d’être ciblés par les robots, les crawlers et les scrapers. Voyez la différence dans les fonctionnalités des plans Cloudflare.

Cloudflare est rapide et possède le plus grand nombre d’emplacements de serveurs (POPs) de tous les fournisseurs de CDN sur le marché. Leur réseau compte plus de 165 POP.

Ils disposent également d’une multitude de fonctionnalités de performance et de sécurité dont vous pouvez profiter. L’une d’entre elles, Cloudflare Railgun, que nous proposons en option additionnelle ici chez Kinsta. Ceci est disponible pour 100 $/mois/site. La connexion entre votre serveur d’origine et le réseau Cloudflare est ainsi aussi rapide que possible. Ce service est offert aux clients qui ont un plan Business ou Entreprise chez Cloudflare.

Les désavantages du CDN Cloudflare

Passons maintenant aux désavantages du CDN Cloudflare. Le premier est que vous devez changer vos serveurs de noms pour pointer directement vers Cloudflare, par opposition au CDN Kinsta où aucun changement de DNS n’est nécessaire si votre site est déjà hébergé chez nous.

Le problème le plus souvent rencontré par les utilisateurs de Cloudflare est que, par défaut, le TTFB sera plus élevé. Rappelez-vous, Cloudflare est un proxy/WAF inverse qui intercepte toutes les requêtes entrantes et agit comme un serveur intermédiaire entre le client et votre hébergeur. Cela signifie qu’il a un impact sur votre requête HTTP initiale ainsi que sur vos ressources. Le résultat, c’est qu’il y a des frais généraux. Vous pouvez voir ci-dessous que le TTFB avec Cloudflare (aussi connu sous le nom de temps d’attente) était de 141,1 ms.

TTFB élevé avec Cloudflare

TTFB élevé avec Cloudflare

Le TTFB est-il important ? Il contribue à votre vitesse globale, donc oui. Maintenant, si vous regardez un site utilisant le CDN Kinsta, le TTFB sur la demande initiale est beaucoup plus faible à 33,1 ms. Rappelez-vous que le CDN ne gère que les ressources, donc cette requête initiale provient directement des serveurs Kinsta.

Certains pourraient cependant soutenir que le TTFB plus élevée avec Cloudflare est négligeable par rapport à toutes les choses impressionnantes qu’ils font pour protéger votre site WordPress.

TTFB Kinsta

TTFB Kinsta

Bien que le TTFB avec Cloudflare soit plus élevé, vous pouvez diminuer votre TTFB avec des règles de mise en cache des pages. Cela signifie essentiellement que votre site WordPress sert en fait entièrement à partir du cache sur le CDN. Il s’agit essentiellement d’imiter le cache pleine page que nous offrons chez Kinsta.

Cependant, l’inconvénient de ceci est que les règles de cache de page peuvent être compliquées à mettre en place. Vous devez également être familier avec exactement ce que vous devriez et ne devriez pas mettre en cache. Des choses comme vos commentaires, la barre d’outils d’administration de WordPress, les pages de paiement eCommerce, sont toutes des choses dont vous auriez besoin pour configurer correctement les règles de cache des pages.

Vous ne pouvez pas non plus contourner le cache lorsqu’un cookie est détecté, sauf si vous utilisez le plan Cloudflare Business ou Enterprise. Rappelez-vous, chez Kinsta, nous avons mis en place des règles au niveau du serveur pour que les sites de commerce électronique contournent automatiquement le cache lorsque le cookie woocommerce_items_in_cart ou edd_items_in_cart est détecté pour assurer un processus de paiement fluide et synchronisé. Si vous implémentez des règles de mise en cache pleine page, vous devrez également configurer ceci.

Le plan gratuit Cloudflare est également livré avec seulement trois règles de cache de page.

Cela dit, si vous établissez les règles correctement, c’est vraiment rapide. Regardez, avec la mise en cache pleine page configurée avec Cloudflare, notre TTFB était inférieure à 20 ms !

TTFB avec règle de cache pleine page Cloudflare

TTFB avec règle de cache pleine page Cloudflare

Si vous voulez suivre la route des règles de mise en cache pleine page, nous vous recommandons de consulter ces tutoriels pour savoir comment les configurer :

Si vous êtes confus ou avez besoin d’aide, nous vous recommandons d’engager un développeur WordPress pour vous aider.

Vous pourriez également rencontrer l’avertissement suivant dans les outils de test de vitesse lorsque votre site WordPress est derrière Cloudflare : « Serve static content from a cookieless domain. »

Vous ne pouvez pas désactiver les cookies sur les ressources servies par Cloudflare. Cloudflare inclut son propre cookie de sécurité dans votre en-tête. Cependant, ces cookies sont très petits et les implications en termes de performances sont extrêmement minimes. Mais si vous utilisez Cloudflare, il n’y a aucun moyen de contourner cet avertissement. Vous n’obtiendrez pas cet avertissement lorsque vous utilisez le CDN Kinsta.

Lorsque vous utilisez Cloudflare, vous devrez aussi installer leur plugin WordPress. Ceci permet des choses comme la purge automatique du cache lorsque vous publiez un nouveau contenu. Sinon, vous devrez visiter le tableau de bord Cloudflare pour purger le cache manuellement ou attendre qu’il expire. Chez Kinsta, le cache est automatiquement purgé lorsque vous publiez de nouveaux articles.

Il est également important de noter que le plan gratuit du CDN Cloudflare est en fait plus lent dans certaines parties du monde.

Quel CDN devriez-vous utiliser ?

Espérons que vous en avez appris un peu plus sur le CDN Kinsta et le CDN Cloudflare et que vous avez maintenant une meilleure idée de celui qui fonctionnera le mieux pour votre site. Encore une fois, vous ne pouvez pas vraiment vous tromper avec l’un ou l’autre. Nous avons de nombreux clients qui utilisent les deux. Pour résumer :

CDN Kinsta

  • A un très faible TTFB et est ultra rapide. Si vous recherchez la performance, nous vous recommandons d’utiliser le CDN Kinsta.
  • Facile à utiliser, vous pouvez l’installer en quelques secondes. Aucun changement de serveur de noms n’est nécessaire et vous n’avez pas à vous soucier des règles de mise en cache des pages.
  • C’est généralement gratuit. Si vous dépassez la bande passante incluse, c’est quand même très bon marché.
  • Il ne fait pas un excellent travail pour filtrer les mauvais robots ou le trafic malveillant.

CDN Cloudflare

  • C’est une excellente solution pour bloquer le mauvais trafic. Ceci peut vous aider à maintenir bas le compteur de vos visites sur votre plan d’hébergement Kinsta. Nous recommandons toujours le plan Cloudflare Pro qui inclut le WAF complet.
  • Étant donné que le CDN Cloudflare est un proxy inverse/WAF, le TTFB est plus élevée en raison des frais généraux supplémentaires.
  • Il est possible de diminuer le TTFB, mais il faut des règles de page. Selon la complexité du site, cela peut être pénible à mettre en place et peut même nécessiter un plan Cloudflare plus élevé.
  • Le plan gratuit Cloudflare est plus lent dans certaines régions.
  • Nécessite un plugin WordPress si vous voulez assurer une fonctionnalité appropriée telle que la purge automatique lors de la publication d’un nouveau contenu.
  • Vous devez changer vos serveurs de noms pour pointer les DNS vers Cloudflare.

Si vous pensez que nous avons manqué quelque chose, veuillez nous laisser vos commentaires ci-dessous.

4
Partages