Processus d’exécution

Il s’agit des processus nécessaire pour votre application. Lorsque vous ajoutez une application, si vous ne spécifiez pas la commande de démarrage pour le processus web, Kinsta tente de détecter automatiquement la commande de démarrage nécessaire lors du premier déploiement. Par exemple, la commande de démarrage pour une application Node.js peut être npm start ou yarn start. Elle ne peut pas être supprimée, et vous ne pouvez avoir qu’un seul processus web par application.

Vous pouvez également modifier et définir vos propres commandes dans MyKinsta dans la section Processus de votre application. Vous pouvez voir un exemple de ceci dans notre exemple de déploiement.

En plus du processus web, vous pouvez ajouter des processus/workers en arrière-plan. Il n’y a pas de limite au nombre de processus que vous pouvez ajouter ; cependant, chaque processus nécessite au moins un pod pour fonctionner.

Vous pouvez modifier la taille de votre pod (mise à l’échelle verticale) et modifier le nombre de pods exécutés en même temps (mise à l’échelle horizontale).

  • La mise à l’échelle verticale est idéale pour donner aux pods plus de puissance afin d’accomplir des tâches gourmandes en ressources.
  • La mise à l’échelle horizontale est idéale pour la résilience et l’équilibrage des charges pour les applications qui traitent un grand nombre de requêtes. Par exemple, vous pouvez exécuter 3 versions du même pod. La technologie sous-jacente achemine les requêtes vers l’un des trois pods, répartissant efficacement la charge entre eux. Si un pod devient instable, les requêtes seront acheminées vers les deux autres pods jusqu’à ce que le troisième pod soit à nouveau sain.
Processus d'exécution des applications et processus de construction dans MyKinsta.
Processus d’exécution des applications et processus de construction dans MyKinsta.

Définition des processus dans MyKinsta

Lorsque vous déployez une application, comme décrit ci-dessus, vous pouvez définir une commande de processus web, ou vous pouvez laisser Kinsta définir la commande par défaut. Vous pouvez également modifier et définir vos propres commandes dans MyKinsta dans la section Processus de votre application. Vous pouvez voir un exemple de ceci dans notre exemple de déploiement.

Pour ajouter un nouveau processus, cliquez sur Créer un processus et remplissez les champs comme suit :

  • Nom : Le nom du processus, par exemple, « Worker ».
  • Type : Travail en arrière-plan.
  • Commande de démarrage : La commande nécessaire pour démarrer le processus, par exemple, npm run [process].
  • Taille du pod : Choisissez le CPU et la RAM dédiés au processus.
  • Instances : Le nombre d’instances nécessaires, jusqu’à un maximum de cinq. Chaque instance représente un pod, et les instances utilisent toutes la même taille de pod. Vous ne pouvez pas définir une taille de pod différente pour chaque instance.

Vous pouvez modifier les détails de tout processus, y compris la taille du Pod, à tout moment. Toutes les modifications que vous apportez, à l’exception du nom, déclenchent automatiquement le processus de déploiement de l’application.

Processus de construction

Ceci vous montre la machine de construction que le processus de construction utilise. En cliquant sur Mettre à jour la construction, vous pouvez modifier les ressources de construction utilisées pour le processus de construction.

Définition des processus dans un Procfile

Les Procfiles définissent des processus à partir du code de votre application et doivent être commités pour votre dépôt. Un Procfile contient un processus par ligne dans le format suivant :

process_name: command

Par exemple, pour exécuter une application Laravel, vous pouvez utiliser ce qui suit :

web: php artisan serve --host 0.0.0.0 --port 8080

Si vous utilisez un Procfile, vous devrez définir un processus nommé web pour vous assurer que le conteneur répondra aux requêtes web.