Vous venez de créer votre premier site chez Kinsta ? Super ! Suivez la checklist ci-dessous pour mettre votre site en ligne et le faire fonctionner rapidement. Si vous rencontrez des problèmes ou avez des questions, notre équipe de support est disponible 24/7 et nous sommes heureux de vous aider.

1. Testez votre site

Lorsque vous ajoutez un site à Kinsta, une URL temporaire est automatiquement créée pour vous. Vous pouvez l’utiliser pour tester votre site. (votresite.kinsta.cloud). Vous pouvez la voir sur le tableau de bord MyKinsta dans la section « Domaines ».

URL temporaire Kinsta

URL temporaire Kinsta

Vous voudrez également vous assurer et ajouter votre domaine principal. Il s’agit du domaine que vous utilisez lorsque vous mettez votre site en ligne (votredomaine.com).

Outre l’URL temporaire, vous pouvez également prévisualiser votre site web en modifiant votre fichier hosts ou en utilisant un outil pratique comme skipdns.link.

Si vous souhaitez migrer un site web existant, vous pouvez suivre notre guide étape par étape sur la façon de migrer un site WordPress vers Kinsta par vous-même.

Certains plugins sont incompatibles ou interdits chez Kinsta. Si vous rencontrez ce problème, consultez notre article d’aide qui vous guidera dans cette démarche.

Voici une checklist pratique avant d’aller de continuer :

  • Avoir une installation WordPress valide
  • Le thème semble bon
  • Les plugins fonctionnent comme prévu
  • Le contenu est en place

2. Ajoutez votre domaine vers Kinsta

Une fois que vous avez confirmé que votre site est bon, il est temps de le faire vivre sur votre propre domaine. Vous avez deux options pour y parvenir : conserver votre fournisseur DNS existant et ajouter un enregistrement DNS, ou utiliser le service DNS premium de Kinsta propulsé par Amazon Route53. Les deux options prennent en charge notre intégration Cloudflare gratuite, qui inclut le support HTTP/3, un pare-feu de niveau entreprise, une protection DDoS gratuite, et plus encore.

Consultez notre guide sur la façon de faire pointer votre domaine ou DNS vers Kinsta.

3. Configurez le HTTPS

Une fois que votre domaine pointe vers votre site chez Kinsta, il sera automatiquement protégé par un SSL Cloudflare gratuit avec prise en charge des noms de domaine « wildcard ». Pour les clients qui préfèrent utiliser un certificat SSL personnalisé, nous les prenons également en charge. Pour plus d’informations sur la façon d’ajouter un SSL personnalisé, consultez notre guide sur l’installation d’un certificat SSL.

Si vous souhaitez rediriger tout le trafic HTTP vers HTTPS (ce que nous recommandons), nous disposons d’un outil pratique « Force HTTPS ». Voir les étapes à suivre pour forcer le HTTPS.

4. Activez le CDN Kinsta

Ensuite, il est temps de booster votre site web en utilisant le CDN intégré de Kinsta. Un CDN décharge généralement 70% des requêtes de bande passante de votre serveur web et peut réduire les temps de chargement jusqu’à 50% ! La mise en place n’est littéralement qu’un simple appui sur un bouton.

Découvrez comment activer le CDN de Kinsta sur votre site.

Si vous choisissez de ne pas utiliser notre CDN, nous vous recommandons quand même d’en créer un. Cloudflare un autre excellent choix. Consultez notre tutoriel sur la façon d’installer Cloudflare sur votre site.

Important

Un seul CDN est nécessaire. N’activez pas plusieurs CDN, sinon vous risquez de rencontrer des problèmes sur votre site.

5. Ajoutez des redirections

Si vous aviez configuré des redirections (301, 302) avec votre ancien fournisseur d’hébergement, vous devrez les ajouter dans MyKinsta. L’utilisation de plugins WordPress pour mettre en œuvre les redirections peut parfois causer des problèmes de performance. Les ajouter dans MyKinsta signifie que les règles sont mises en œuvre au niveau du serveur, ce qui est une manière beaucoup plus optimale. Pour les sites multi-régionaux, notre outil de redirection supporte également les règles basées sur la géolocalisation IP.

Découvrez comment ajouter des redirections dans MyKinsta.

6. Effectuez un test de vitesse

Une fois que votre site est en ligne chez Kinsta, vous devrez effectuer un test de vitesse pour mesurer les performances de votre site. Les résultats du test de vitesse peuvent varier en fonction de la manière dont vous les effectuez, vous devez donc vous assurer que vous utilisez la bonne méthode de test.

Voici quelques conseils à garder à l’esprit lorsque vous effectuez un test de vitesse.

  • Le lieu du test de vitesse est très important. Nous vous recommandons de tester votre site à partir d’un endroit proche de votre serveur d’origine et d’un endroit éloigné de votre serveur d’origine. Restez à ces deux endroits pendant toute la durée du test de vitesse et ne sautez pas d’un endroit à l’autre.
  • Exécutez toujours le test de vitesse plusieurs fois pour vous assurer que les requêtes adressées à votre site atteignent notre cache de page et votre cache CDN. Pour vérifier l’état du cache, vous pouvez utiliser l’outil de test de vitesse pour vérifier les en-têtes de réponse d’une requête. Si vous voyez x-kinsta-cache: HIT et un en-tête similaire à HIT pour votre CDN, le test est valide.

Pour en savoir plus sur le processus de test de vitesse, consultez notre guide sur la manière d’effectuer correctement un test de vitesse sur votre site.


Si vous avez aimé ce tutoriel, alors vous allez adorer notre support. Tous les plans d’hébergement de Kinsta incluent le support 24/7 de nos développeurs et ingénieurs WordPress expérimentés. Discutez avec la même équipe qui soutient nos clients du Fortune 500. Découvrez nos plans