L’outil Kinsta APM vous aide à identifier les goulots d’étranglement des performances PHP sur votre site WordPress sans avoir à vous inscrire à des services de surveillance tiers comme New Relic.

Disponible sans frais supplémentaires sur tous les plans, l’outil APM peut être vraiment utile pour dépanner votre site web. L’outil APM est conçu pour capturer des informations horodatées sur les processus PHP de votre site WordPress, les requêtes de la base de données MySQL, les appels HTTP externes, et bien plus encore.

Grâce aux données de l’APM, vous pouvez creuser dans des chargements de pages lents spécifiques pour identifier la cause profonde du problème.

N’oubliez pas que l’outil Kinsta APM est spécialement conçu pour vous aider à surveiller les sites WordPress. L’utiliser pour surveiller un site fonctionnant sur un autre CMS ou framework peut donc entraîner des résultats inexacts. Nous vous recommandons donc de l’utiliser uniquement pour les sites WordPress.

L’outil APM est actuellement en bêta ouverte, nous recommandons donc de procéder avec prudence. Si l’outil APM cause un problème avec votre site, veuillez soumettre un rapport de bogue via le formulaire officiel de retour de la version bêta.

Terminologie de l’outil APM

Avant de nous plonger dans l’utilisation de l’outil APM, définissons quelques termes importants qui seront utilisés par la suite.

APM

APM, abréviation de « Application Performance Monitoring », est un outil qui vous donne un aperçu des statistiques et des tendances de performance d’une application. L’outil Kinsta APM vous fournit des données exploitables sur les performances de votre site WordPress.

Requêtes

Dans le contexte de l’outil APM, une requête fait référence à une visite de votre site WordPress qui nécessite l’exécution de PHP pour le rendu. Une URL de requête peut inclure divers paramètres de chaîne de requête et déclencher une transaction correspondante.

Par exemple, une requête adressée à votredomaine.com/wp-cron.php?arg=1&arg2=2 déclencherait une transaction /wp-cron.php.

Transaction

Une transaction fait référence à l’activité de l’administration qui se produit pour servir une requête à votre site WordPress. Par exemple, la transaction pour une requête vers /wp-login.php contient les processus PHP individuels qui génèrent la page de connexion de votre site WordPress.

Portée (Span)

Une portée (ou span) fait référence à un processus individuel dans une transaction. Une transaction unique peut se composer de centaines de portées disposées hiérarchiquement.

Par exemple, une transaction qui génère une page de compte pour un client WooCommerce peut consister en une portée qui se décompose en plusieurs portées de requêtes de la base de données.

Échantillon de transaction

Un échantillon de transaction se réfère à une instance sélectionnée parmi de nombreuses requêtes vers un point de terminaison (endpoint) de transaction spécifique (par exemple /single.php, /wp-cron.php, etc.). Dans l’outil APM, vous aurez le choix entre trois échantillons.

Par exemple, l’outil APM peut enregistrer des douzaines de transactions /wp-cron.php. Dans ce cas, l’outil APM choisira la transaction la plus lente et l’appellera un échantillon de transaction.

Suivi de transaction

Un suivi de transaction est une chronologie complète de tous les processus qui ont eu lieu dans un échantillon de transaction. Dans notre outil APM, un suivi de transaction est représenté par une liste de portées avec sa durée correspondante et les informations d’horodatage.

Calendrier de suivi des transactions pour un échantillon de transaction.

Calendrier de suivi des transactions pour un échantillon de transaction.

Trace de pile

Une trace de pile est une décomposition détaillée du processus pour une portée individuelle. Les traces de pile sont utiles pour un débogage approfondi. Elles contiennent des informations très détaillées sur le code PHP qui a été exécuté, jusqu’à un fichier PHP spécifique et une ligne de code.

Une trace de pile pour une portée.

Une trace de pile pour une portée.

Comment activer l’outil Kinsta APM

Par défaut, l’outil APM est désactivé. Comme l’outil APM nécessite des ressources serveur supplémentaires, nous vous recommandons de ne l’activer que lorsque vous cherchez activement à résoudre un problème de performance sur votre site WordPress.

Pour activer l’outil APM, accédez à votre tableau de bord MyKinsta, rendez-vous sur « Surveillance » de votre site et cliquez sur « Activer la surveillance de performance ».

Activez l'outil APM dans MyKinsta.

Activez l’outil APM dans MyKinsta.

Après avoir activé l’outil APM, notre agent de surveillance commencera à enregistrer les données de transaction PHP pour les requêtes ultérieures adressées à votre site.

Comment choisir un calendrier de surveillance

Par défaut, l’outil APM fournit les données de suivi des 60 dernières minutes. Toutefois, la durée de la surveillance est personnalisable et vous pouvez choisir entre les options ci-dessous.

Pour modifier ce réglage, cliquez sur la liste déroulante des délais et sélectionnez une option.

Modifier le calendrier de surveillance de l'outil APM.

Modifier le calendrier de surveillance de l’outil APM.

Comment actualiser l’outil Kinsta APM

L’outil Kinsta APM affiche les données de suivi des performances en fonction du délai fixé (par exemple, après 30 minutes, après 60 minutes, etc.). Pour éviter toute confusion, l’outil APM n’actualise pas automatiquement les données. Pour actualiser l’outil APM et afficher les dernières données de la période sélectionnée, cliquez sur le bouton « Actualiser » à côté de « Surveillance de performance » en haut de la page de l’outil APM.

Utilisez le bouton « Rafraîchir » pour mettre à jour les données de l'APM.

Utilisez le bouton « Actualiser » pour mettre à jour les données de l’APM.

Comment lire l’outil APM Insights

Comme l’enregistrement des données ne commence qu’après l’activation de l’outil APM, vous devrez lui laisser un peu de temps pour recueillir les données de performance de votre site. Nous vous recommandons d’attendre 5 à 10 minutes avant d’inspecter les données de surveillance.

Après cela, voici quelques aperçus clés à examiner.

Outil APM – Durée globale de transaction

Le graphique à barres « Durée globale de transaction » vous donne une représentation visuelle des données relatives à la durée de la transaction pour la période sélectionnée. Chaque barre se compose d’une répartition multicolore des temps de transaction PHP, MySQL, Redis et External. Le graphique « Durée globale de transaction » affiche également la durée moyenne de transaction de la période sélectionnée dans le coin supérieur droit.

Le graphique à barres « Durée globale de transaction ».

Le graphique à barres « Durée globale de transaction ».

Outil APM – Transactions les plus lentes

Les dix transactions PHP les plus lentes apparaîtront dans la section « Transactions les plus lentes » de la page, qui est divisée en six colonnes – « Transaction », « Durée totale » (%), « Durée totale », « Durée maximale », « Durée moyenne », et « Taux par minute ».

  1. Transaction affiche le point de terminaison de la transaction des requêtes lentes qui ont consommé le plus de temps PHP (par exemple /wp-cron.php, /wp-json, etc.).
  2. Durée totale (%) le pourcentage de temps consommé par un point de terminaison de transaction dans le délai sélectionné. Le pourcentage de durée est calculé avec les valeurs de « Durée (Temps) », cela ne représente donc pas non plus la durée d’un échantillon de transaction individuelle.
  3. Durée totale la durée totale du temps consommé par un point de terminaison de transaction au cours de la période sélectionnée. Notez que la durée se réfère à la somme de la durée de toutes les requêtes vers un terminal particulier, et ne représente pas la durée d’un échantillon de transaction individuel.
  4. Durée maximale la durée de l’échantillon de transaction la plus lente par rapport à la période sélectionnée.
  5. Moyenne des durées la moyenne des durées de tous les échantillons de transactions à partir de la période sélectionnée.
  6. Taux par minute – le nombre de fois qu’une transaction a été effectuée en moyenne par minute dans la période sélectionnée.
Les transactions les plus lentes dans l'outil Kinsta APM.

Les transactions les plus lentes dans l’outil Kinsta APM.

Outil APM – Échantillon de transaction

Si vous cliquez sur une transaction dans la liste des « Transactions les plus lentes », une modale contenant jusqu’à trois échantillons de transactions de la période sélectionnée vous sera présentée.

  1. Échantillon le plus lent l’échantillon de transaction le plus lent pour un point de terminaison de transaction donné.
  2. 95ème pourcentage une transaction se situant dans les 95 % (95 % des transactions sont plus rapides que cet échantillon de transaction).
  3. 50ème pourcentage une transaction se situant dans les 50 % (50 % des transactions sont plus rapides que cet échantillon de transaction), également appelée médiane. Vous pouvez considérer qu’il s’agit de la durée typique, car il y a exactement le même nombre d’échantillons plus lents et plus rapides que celle-ci.
La modale d’échantillon de transaction dans l'outil Kinsta APM.

La modale d’échantillon de transaction dans l’outil Kinsta APM.

S’il y a suffisamment de données de surveillance, l’outil APM affichera trois échantillons de transactions. S’il n’y a pas assez de données, vous pouvez voir un ou deux échantillons. Par exemple, l’échantillon « le plus lent » et l’échantillon « 95ème pourcentage » peuvent se référer au même échantillon de transaction.

Le mode « Échantillons de transaction » affiche également des informations utiles sur chaque échantillon de transaction, notamment l’horodatage, le point de terminaison de transaction, l’URL de la requête et la durée.

Si vous cliquez sur un échantillon de transaction dans la modale, vous serez amené à une page dédiée à l’échantillon sélectionné. Cette page « échantillon de transaction » comprend l’horodatage de l’échantillon, le point de terminaison de la transaction, l’URL, la durée, le code d’état HTTP et un calendrier complet de suivi de la transaction.

Informations sur les transactions dans Kinsta APM.

Informations sur les transactions dans Kinsta APM.

  1. Horodatage la date et l’heure de l’échantillon de transaction.
  2. Transaction le point de terminaison PHP de l’échantillon de transaction (par exemple /wp-cron.php, /single.php, etc.).
  3. URL l’URL spécifique de l’échantillon de transaction.
  4. Durée la durée de l’échantillon de transaction en millisecondes.
  5. Résultat le code d’état HTTP de la transaction. Si vous voyez un résultat «  HTTP 200 », cela signifie que la transaction a été lente, mais qu’elle a finalement réussi. En revanche, si vous voyez un résultat « HTTP 503 », cela peut signifier que la transaction a été retardée.

Chaque échantillon de transaction a son propre permalien ou son URL unique. Il est ainsi facile de référencer et de partager un échantillon de transaction spécifique avec vos collègues ou l’équipe de support de Kinsta.

Lien permanent d'échantillon de transaction.

Lien permanent d’échantillon de transaction.

Outil APM – Calendrier de suivi des transactions

En plus des informations basiques sur les transactions, l’outil Kinsta APM vous donne également une chronologie plus détaillée du suivi des transactions. Dans le calendrier de suivi des transactions, vous pouvez voir une présentation détaillée des différentes étapes – processus PHP, requêtes de base de données MySQL et appels externes pour un échantillon de transaction particulier.

Chaque portée a également sa durée et son horodatage relatifs, ce qui vous permet d’identifier rapidement la partie la plus longue et la plus problématique de la requête.

Par rapport à la durée totale de l’échantillon de transactions, nous affichons

Ces mises en évidence sont toujours liées à la durée relative de la portée dans le contexte de son propre échantillon. Ainsi, si vous voyez quelque chose en rouge, tenez toujours compte du fait que c’est toujours comparé à cet échantillon donné (et que votre site ou votre application web n’est peut-être pas aussi lent dans son ensemble que vous le pensiez au départ).

Notez que pour les requêtes MySQL et Redis, nous n’incluons pas les durées inférieures à 0,001 ms. Pour les portées non liées à la base de données, le seuil est de 1 ms. Nous excluons délibérément les durées courtes car l’enregistrement d’un grand nombre d’éléments rapides peut avoir un impact sur les performances de votre site et ne fournit pas de données très utiles.

La chronologie des transactions dans l'outil Kinsta APM.

La chronologie des transactions dans l’outil Kinsta APM.

Cette chronologie détaillée est très utile pour résoudre les problèmes de performances, car elle vous aide à identifier exactement le goulot d’étranglement.

Par exemple, vous pouvez remarquer que le fichier /wp-admin/admin-ajax.php est causé par de longues requêtes d’API vers des API de réseaux sociaux. Fort de cette connaissance, vous pouvez alors continuer à tester votre site avec votre extension sociale désactivée pour voir si cela fait une différence.

De même, si vous voyez une transaction lente vers /wp-cron.php qui contient des requêtes HTTP répétitives initiées par une extension de préchargement du cache, vous pouvez agir rapidement sur cette information et désactiver la fonctionnalité de préchargement du cache.

Détails de la portée

Si vous cliquez sur une portée dans la chronologie des transactions, vous pourrez voir un aperçu détaillé avec un suivi complet de la pile et les informations associées.

Par exemple, si vous cliquez sur une portée de requête MySQL, vous verrez la requête de base de données qui a été exécutée avec le suivi de la pile. En examinant les détails de la portée, vous pouvez obtenir un aperçu plus approfondi des transactions PHP sur votre site WordPress.

Les détails de la portée dans la chronologie de l'espace de transaction.

Les détails de la portée dans la chronologie de l’espace de transaction.

Dans la plupart des cas, la résolution des problèmes liés aux performances identifiés par l’outil Kinsta APM ne fait pas partie de notre champ d’action. Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire pour optimiser votre site WordPress, nous vous recommandons de contacter l’un de nos partenaires.

FAQ Kinsta APM

Nous avons compilé quelques questions populaires concernant Kinsta APM, et nous y répondons ci-dessous.

Comment puis-je activer Kinsta APM ?

Kinsta APM est disponible sans frais supplémentaires pour tous les plans. Pour l’activer, vous devez :

  1. Vous connecter sur votre tableau de bord MyKinsta
  2. Cliquer sur le site web que vous souhaitez déboguer
  3. Cliquer sur l’onglet « Surveillance ».
  4. Cliquer sur « Activer » dans le coin supérieur droit pour lancer APM

Kinsta APM va-t-il ralentir mon site WordPress ?

Comme pour les autres outils APM, l’outil Kinsta APM peut ajouter une charge supplémentaire aux ressources CPU et RAM de votre serveur et peut potentiellement ralentir votre site WordPress pendant un temps limité.

Nous vous recommandons vivement de n’activer Kinsta APM que lorsque vous diagnostiquez activement un problème de performance sur votre site.

Kinsta soutient-il toujours la surveillance personnelle de New Relic pour les clients possédant des licences personnelles New Relic ?

Oui, les sites Kinsta continuent de prendre en charge la surveillance de New Relic pour les clients possédant une licence personnelle.

Est-il possible d’utiliser Kinsta APM et New Relic en même temps ?

Nous ne recommandons pas d’utiliser à la fois Kinsta APM et New Relic pour la surveillance. Cependant, il est possible de basculer entre Kinsta APM et New Relic tant que les deux outils ne sont pas actifs en même temps.

Kinsta APM est-il compatible avec d’autres plateformes et frameworks de CMS ?

À l’heure actuelle, Kinsta APM n’est pleinement compatible qu’avec WordPress.

Que faire si je constate un comportement inattendu sur mon site après avoir activé Kinsta APM ?

Nous avons déjà effectué des tests approfondis avec différentes versions de WordPress et une longue liste d’extensions, mais il peut encore y avoir des problèmes inconnus à résoudre, comme une version d’extension ou un développement personnalisé incompatible avec notre solution de surveillance.
C’est pourquoi, lorsque vous activez la fonction, vérifiez toujours que votre site fonctionne correctement et, si vous constatez un comportement involontaire, désactivez la fonction et faites-le nous savoir afin que nous puissions enquêter et résoudre le problème.

Retour d’expérience

Chez Kinsta, nous sommes passionnés par la création d’outils et de fonctionnalités qui vous aident à lancer, développer et gérer des sites WordPress avec plus de facilité.

Alors que nous progressons dans la phase de bêta ouverte pour l’outil Kinsta APM, nous attendons avec impatience vos précieux commentaires et idées. Pour prendre contact avec notre équipe, veuillez utiliser ce formulaire de commentaires. Nous apprécions votre aide !

Résumé

L’outil Kinsta APM met en contexte les problèmes de performance sur votre site WordPress. Au lieu des erreurs génériques HTTP 502 ou des dépassements de temps, l’outil APM vous fournit une ventilation détaillée des requêtes lentes.

Avec l’outil Kinsta APM, vous pourrez déboguer les problèmes de performance sans installer d’extension comme Query Monitor ou activer un service tiers comme New Relic.

Si vous travaillez avec un développeur pour résoudre des problèmes sur votre site WordPress, l’outil Kinsta APM peut également vous aider à gagner du temps et de l’argent en vous fournissant un point de départ.


Si vous avez aimé ce tutoriel, alors vous allez adorer notre support. Tous les plans d’hébergement de Kinsta incluent le support 24/7 de nos développeurs et ingénieurs WordPress expérimentés. Discutez avec la même équipe qui soutient nos clients du Fortune 500. Découvrez nos plans